Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxLes risques oubliés qu'on peut voir revenir

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1649
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 86

Les risques oubliés qu'on peut voir revenir

Message non lupar Exnihiloest » 30/12/19, 20:56

Intéressant article sur des risques du passé, que nous pourrions voir revenir :

Sylvie Brunel : "J’ai travaillé longtemps à Médecins sans frontières, puis à Action contre la faim. L’accès à la nourriture et à l’eau potable est un problème auquel nous avons été constamment confrontés. En France, comme dans les pays riches, nous avons oublié tout ce que nous avons dû vaincre pour assurer une alimentation abondante et de qualité. Nous ne savons plus que la faim a été un problème chronique pendant des siècles, et qu’encore récemment nous dépendions de nos importations pour notre nourriture. En quelques dizaines d’années, nos agriculteurs ont réalisé un travail considérable, grâce auquel la France fait aujourd’hui partie du petit nombre des pays exportateurs de produits agricoles. Les décourager en les accusant de tous les maux est extrêmement grave. Nous avons aussi oublié la sévérité des toxi-infections alimentaires qui ont fait des milliers de morts jusque dans les années 60-70. Aujourd’hui, nos produits sont sûrs, nos organismes de sécurité sanitaire excellents. L’oubli des risques de contamination bactériologique nous conduit à interdire un nombre croissant de molécules, à détester la chimie. Pourtant, il existe aujourd’hui une recrudescence des toxi-infections alimentaires liées notamment au fait-maison, voire à l’agriculture biologique : listérioses, ergot du seigle, mycotoxines, alcaloïdes liés à la présence de datura" [...]
http://solr.gmsante.fr/MG/2019/1030/MG_ ... 30_778.pdf

Parmi les risques que nous courons, systématiquement montés en épingle dès qu'il s'agit d'environnement ou de pollution, existent ceux que nous avons éliminés, notamment grâce à des moyens qui peuvent polluer. Ce que nous observons aujourd'hui est le résultat de la mise en place de solutions à leurs problèmes par nos aïeux, problèmes qui étaient réels, comme les famines ou les épidémies.
L'idée que tout ce qui pollue ne serait qu'une émanation du capitalisme et de la société de consommation, est une théorie de type complotiste, simpliste comme elles le sont toutes, utilisée par des activistes anti-développement pour manipuler politiquement les gens. Pire, les esprits mesquins désignent des boucs émissaires comme les agriculteurs ou les industriels qui sont au contraire ceux grâce auxquels nos problèmes ont été résolus.

L'idée qu'il faudrait éliminer la pollution à n'importe quel prix est suicidaire si c'est éliminer des solutions à des problèmes plus graves qu'on va ré-activer. Tout ce que nous avons obtenu ces deux derniers siècles est le résultat d'un processus historique social et intellectuel, utile et fragile. Mais rien n'est inscrit ad aeternam, comme nos privilèges d'Occidentaux de manger à notre faim et de nous faire soigner quand besoin est. Tout cela n'est ni naturel ni implicite et pourrait disparaître si l'écologie est imposée contre les solutions plus ou moins polluantes actuellement utilisées, sans contre-partie de propositions de solutions plus propres, aussi efficaces et aussi accessibles économiquement. Car actuellement, c'est bien ce qu'on voit : la taxation ou l'interdiction de tout et n'importe quoi, bien plus que le remplacement d'un produit ou d'une technique par un ou une autre plus écologique.

L'écologisme manque manifestement d'idées, ce qui ne surprendra personne compte-tenu de son aversion timorée pour les sciences et les technologies innovantes, alors que l'écologie est bien une science.
Alors que lui reste-t-il, à l'écologisme ? Généralement la déïfication de la Nature avec une idéalisation de ses processus, processus pourtant hostiles le passé l'a prouvé.
Cet argument démagogique séduit les naïfs complaisants et les incultes sans recul historique ni scientifique, lesquels relaient la bonne parole sans comprendre qu'ils pronent un retour aux risques desquels nos ancêtres nous avaient mis à l'abri !
Ceci explique pourquoi la quasi-totalité des exigences écologistes se sont avérées contre-productives. L'écologie est trop importante pour qu'on la laisse aux mains d'écologistes politicards qui n'en ont rien à cirer sauf comme outil pour imposer leur idéologie de frustrés par une Nature et une humanité qui ne sont pas comme ils l'imaginent.
1 x

Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2156
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 134

Re: Les risques oubliés qu'on peut voir revenir

Message non lupar GuyGadebois » 30/12/19, 21:11

Va donc en parler aux Bretons qui ne peuvent pas boire leur eau du robinet.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8419
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 148

Re: Les risques oubliés qu'on peut voir revenir

Message non lupar janic » 31/12/19, 16:24

c'est une question de choix entre les risques "réduits" du passé et les risques futurs mal connus et encore plus mal, ou pas, maitrisés; le plus sage est peut être justement de se contenter des risques limités du passé.
Ce n'est pas réellement la technologie qui est en cause mais son mésusage et là il y a de quoi faire!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1649
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 86

Re: Les risques oubliés qu'on peut voir revenir

Message non lupar Exnihiloest » 12/01/20, 18:39

janic a écrit :c'est une question de choix entre les risques "réduits" du passé et les risques futurs mal connus et encore plus mal, ou pas, maitrisés; le plus sage est peut être justement de se contenter des risques limités du passé.


Seuls les ignorants en histoire, et les croyants au paradis perdu, peuvent penser que les risques du passé étaient limités, ils sont même encore actuels dans les pays qui n'ont pas la chance d'avoir nos solutions polluantes !

2011-2012 Famine en Somalie, causée par la sécheresse de 2011 dans la Corne de l'Afrique, 260 000 morts
1991–1992 Famine en Somalie de 1991-1992 causée par la sécheresse et la guerre civile, 300 000 morts
1984–1985 Famines en Éthiopie, 1 million de morts
1972–1973 Famine en Éthiopie causée par la sécheresse, 60 000 morts
1968–1972 Sécheresse au Sahel causant une famine tuant un million de personnes
1959–1961 La Grande famine en Chine. Selon les statistiques gouvernementales, plus de 15 millions de morts.
1931–1933 Famines soviétiques de 1931-1933 en Russie, Kazakhstan, Ukraine et le Nord Caucase, 7 à 10 millions de morts
1928–1930 Famine chinoise de 1928–1930, 3 millions de morts
1921–1922 Famine du Tatarstan, 2 millions de morts
1921–1922 Famine chez les Allemands de la Volga, colonies en Russie qui perd environ 1/3 de sa population
1917–1919 Famine en Perse tuant 1/4 de la population du nord du pays
1914–1918 Grande famine du Mont-Liban durant la Première Guerre mondiale, 150 000 à 200 000 morts
1907, 1911 Famines dans le centre-est de la Chine27, 25 millions de morts
1888–1892 Famines en Éthiopie, environ 1/3 de la population est emportée, choléra, typhus et variole se répandent
1878-1880 Famine sur l'Île Saint-Laurent, Alaska
1876–1879 Famine mondiale, Océanie, Asie, Afrique, Amérique du Sud, Amérique du Nord 30 à 60 millions de morts
1873–1874 Famine en Anatolie causée par des sécheresses et des inondations
1870–1871 Famine en Perse, 2 millions de morts
1866–1868 Famine de Finlande, environ 15 % de la population a péri
1845–1857 Famine de la pomme de terre dans les Highlands, Écosse
1845–1849 Grande famine en Irlande tuant plus d'un million de personnes et en entraînant 1,5 à 2 millions à émigrer
1830–1833 Cap Verts, 42 % de la population tuée par la famine
1830+ Famine Tenpo Japon
1816–1817 L'année sans été, Europe 65 000 morts
1811–1812 famine à Madrid, 20000 morts

...
Je pourais continuer avec les autres siècles, notamment les famines en Europe, puis avec les épidémies. Des dizaines à centaines de millions de morts rien que sur les deux derniers siècles de famine, un "risque limité" du passé pour Janic, d'autres parleraient d'un détail de l'Histoire.
Et combien de morts avérés, avec la pollution ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6371
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 445

Re: Les risques oubliés qu'on peut voir revenir

Message non lupar sen-no-sen » 12/01/20, 19:23

L'essor de l'industrialisation a permis effectivement de réduire significativement le nombre de famines,épargnant la vie à des centaines de millions de personnes.
On peut également adjoindre à la "révolution verte" la mise au point des arsenaux nucléaires,ses derniers ont permis de stopper les grands conflits mondiaux.Les générations actuelles sont en quelque sorte la descendance directe de la bombe atomique et des puits de pétroles...

Toutefois les corrections apportées à cette artificialisation du monde ne sont pas gratuites.Tout ce qui gagné d'un coté est perdu de l'autre...
L'augmentation du nombre d'être humains c'est donc logiquement soldé par une baisse très importantes de la biodiversité,cette tendance étant à l'accroissement.Il est fort à parier que l'effondrement des écosystèmes ainsi que la dégradation de la biosphère se "rembourse" des gains apporté par l'essor technologique post révolution industrielle.

Cette ironie du sort est à merveille symbolisé par Fritz haber prix Nobel 1918 à qui l'on doit des avancées gigantesques en matière de synthèse de l'ammoniac permettant le développement de l'agro-industrie,celle ci sauvant de la famines des millions de personnes...Fritz Haber était également un criminel de guerre ayant participé au développement de gaz de combat(comme le fameux gaz moutarde)...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fritz_Haber
Dernière édition par sen-no-sen le 12/01/20, 19:35, édité 1 fois.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.

Avatar de l’utilisateur
plasmanu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2102
Inscription : 21/11/04, 06:05
Localisation : Le viaduc 07170 Lavilledieu
x 20

Re: Les risques oubliés qu'on peut voir revenir

Message non lupar plasmanu » 12/01/20, 19:32

Pas seulement les guerres et les famines. On a inventé ça aussi:

"En 2015, le Japon comptait 127 millions d’habitants. En 2065, il n’en comptera plus que 88,08 millions, soit un effondrement de 39 millions en seulement 50 ans."

https://www.lesechos.fr/2017/04/comment ... ans-164892

C'est incroyable au pays de la bouffe équilibrée à l'espérance de vie la plus haute... plus de bébés
0 x
"Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal" 3 petits singes Mizaru
Avatar de l’utilisateur
plasmanu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2102
Inscription : 21/11/04, 06:05
Localisation : Le viaduc 07170 Lavilledieu
x 20

Re: Les risques oubliés qu'on peut voir revenir

Message non lupar plasmanu » 13/01/20, 08:06

Une enquête indépendante commandée par l'église a montré qu'il y a beaucoup moins d'abus sexuels que par le passé.
C'est beau les chiffres.
Moitié moins de prêtres, moitié moins d'abus sexuels :shock:
Oui mais par prêtre ça fait combien :shock:
Ils ne vont plus dans les vestiaires, n'enseignent plus dans les écoles catholiques, ne font plus le catéchisme et y a plus un gamin qui va à l'église...

Gamin on m'a mis de force 3 ans dans un pensionnat catholique pour garcons. 4ème 3ème 2.
Dedans nous on disait si t'arrives jusqu'au bac tu finis soi pédé soi curé. Je me suis marié et j'ai 3 gosses. Ouf indemne. Mais à 14ans un autre élève m'a sauté dessus et pas que moi, un zoophile en plus
0 x
"Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal" 3 petits singes Mizaru
Avatar de l’utilisateur
plasmanu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2102
Inscription : 21/11/04, 06:05
Localisation : Le viaduc 07170 Lavilledieu
x 20

Re: Les risques oubliés qu'on peut voir revenir

Message non lupar plasmanu » 13/01/20, 10:03

Niveau pensionnat.
Comme on avait 2 heures de catéchisme en semaine, ça rajoutait 2 heures de cours le samedi matin. Bien les boules pour rentrer chez soi bien loin. Du coup un week-end sur 2 à la maison.
Le pensionnat des filles était à quelques kilomètres donc on faisait le mur. C'est plein de collabos dans les villages. Attention...
Quand je séchais la prière c'était 500 lignes.
Un soir par semaine on avait droit à un film.
Même top gun il ont coupé la scène du baisé sur la Cassette VHS.
En troisième sur les cours de biologie ils avaient simplement déchiré les pages des livres sur l'éducation sexuelle là où l'on voit les dessins des organes reproducteurs. Tout simplement pas au programme
0 x
"Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal" 3 petits singes Mizaru
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8419
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 148

Re: Les risques oubliés qu'on peut voir revenir

Message non lupar janic » 13/01/20, 10:57

Je pourais continuer avec les autres siècles, notamment les famines en Europe, puis avec les épidémies. Des dizaines à centaines de millions de morts rien que sur les deux derniers siècles de famine, un "risque limité" du passé pour Janic, d'autres parleraient d'un détail de l'Histoire.
Aucun produit chimique n'a jamais empêché la sécheresse surtout dans les pays cités . Ce sont donc les aléas climatiques , voire les guerres, qui engendrent ces situations, il ne suffit pas de présenter des chiffres bruts sans analyse globale.
Et combien de morts avérés, avec la pollution ?
Un certain nombre évidemment dont la majorité due à l'industrie, y compris agroalimentaire.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
plasmanu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2102
Inscription : 21/11/04, 06:05
Localisation : Le viaduc 07170 Lavilledieu
x 20

Re: Les risques oubliés qu'on peut voir revenir

Message non lupar plasmanu » 13/01/20, 11:00

Le comble dans tout ça: c'est que c'est pas moi qui ai réussi en fuir. Mais mon petit frère quand il est arrivé en 4ème là bas. Moi je rentrais en seconde.
Il a vraiment pété une durite contre la religion.
Aujourd'hui il est prêtre :shock:
Et mon dernier petit frère qui n'y ai pas allé est homosexuel :shock:
Donc le dicton " jusqu'au BAC et tu finiras curé ou pédé" est archi faux
0 x
"Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal" 3 petits singes Mizaru


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité