Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxLes dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5401
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 10/06/17, 20:07

Quand abordes-tu le point 4 ?
probablement lorsque tu l'appliqueras à toi même. :cheesy:
4) Si une formation de ces personnes mène à une amélioration significative de leur compétence, elles pourront alors reconnaître et accepter leurs lacunes antérieure
si tu devais subir une opération cardiaque, attendrais tu un amélioration significative du boucher du coin, compétent pour découper de la barbaque, ou bien t'adressais-tu à un chirurgien diplômé de la faculté de médecine avec option chirurgie? Même en faisant faire une formation à celui-ci pour améliorer ses compétences, je doute que cela en fasse un chirurgien pour autant.
Les H sont diplômés de la faculté de médecine comme tous leurs collègues et ont donc les compétences médicales pour assurer des soins avec les moyens qui lui apparaissent comme appropriés à la pathologie présente et non se contenter d'être le dealer des drogues de big pharma.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 787
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 29

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar Exnihiloest » 11/06/17, 21:04

janic a écrit :
Quand abordes-tu le point 4 ?
probablement lorsque tu l'appliqueras à toi même. :cheesy:

Autrement dit : "c'est celui qui le dit qui l'est". :roll:

4) Si une formation de ces personnes mène à une amélioration significative de leur compétence, elles pourront alors reconnaître et accepter leurs lacunes antérieure
si tu devais subir une opération cardiaque, attendrais tu un amélioration significative du boucher du coin, compétent pour découper de la barbaque, ou bien t'adressais-tu à un chirurgien diplômé de la faculté de médecine avec option chirurgie? Même en faisant faire une formation à celui-ci pour améliorer ses compétences, je doute que cela en fasse un chirurgien pour autant.
Les H sont diplômés de la faculté de médecine comme tous leurs collègues et ont donc les compétences médicales pour assurer des soins avec les moyens qui lui apparaissent comme appropriés à la pathologie présente et non se contenter d'être le dealer des drogues de big pharma.

Ton extravagante digression montre que tu n'as strictement rien compris de l'effet Dunning-Kruger. Je suis très perssimiste sur ton atteinte du point 4.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5401
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 12/06/17, 07:52

Autrement dit : "c'est celui qui le dit qui l'est".

Puisque tu le dis! :roll:
Les H sont diplômés de la faculté de médecine comme tous leurs collègues et ont donc les compétences médicales pour assurer des soins avec les moyens qui lui apparaissent comme appropriés à la pathologie présente et non se contenter d'être le dealer des drogues de big pharma.

Ton extravagante digression montre que tu n'as strictement rien compris de l'effet Dunning-Kruger. Je suis très perssimiste sur ton atteinte du point 4.
merci pour ta compassion inutile!
Mais comme tu n'as rien compris sur l'H, ni sur la formation médicale et comme tu as du mal à passer le point 1, permet moi de te retourner ta compassion. :cry:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
dede2002
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 707
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 58

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar dede2002 » 12/06/17, 12:51

izentrop a écrit :
dede2002 a écrit :
1360 a écrit :Bonjour,
Je m'autorise un petit commentaire:
... Par contre, le fait qu'il soit (presque) entièrement guéri ne doit rien au végétalisme, au bio ou à l'homéopathie qui sont des principes de base dans son foyer, car c'est bel et bien la vraie médecine, avec de vrais traitements, et de vrais médicaments qui l'on sauvé.
A+
Mais comment prouver ces dires, une amie d'école du même âge n'a pas survécu d'une leucémie, pourtant elle avait reçu des vrais médicaments dans un vrai hôpital...
C'est simple, sans traitement ou avec un traitement homéopathique (ce qui revient au même), la survie n'est que de quelques mois. http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-infor ... ?region=qc

Les stats sont largement en faveur du traitement, surtout chez les jeunes http://www.allodocteurs.fr/actualite-sa ... _9674.html


Merci pour la réponse, je ne pensais pas qu'il y avait autant de taux d'échec dans le traitement de la leucémie...

Ma réaction concernait la première partie de la phrase, qui excluait catégoriquement l'influence de l'environnement dans le processus de guérison!
0 x
dede2002
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 707
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 58

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar dede2002 » 12/06/17, 13:05

pedrodelavega a écrit :
dede2002 a écrit :
pedrodelavega a écrit :L'homéopathie est donc un simple placebo.

Et donc, quelle est l'explication scientifique exacte du placebo?

:arrow: http://www.futura-sciences.com/sante/ac ... que-12457/


Merci :)

Je reste interrogatif, à mes yeux cela ne constitue pas une explication exacte, juste une tentative...

Pensez-vous que "n'importe qui" pourrait prescrire un placebo avec succès?

Il faut un lien fort entre le prescripteur et le patient, pour que "l'effet placebo" fonctionne, en stimulant dans le bon sens le système immunitaire, pour éventuellement aider le processus de guérison...?
0 x

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5401
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 12/06/17, 13:53

Dédé bonjour
C'est simple, sans traitement ou avec un traitement homéopathique (ce qui revient au même), la survie n'est que de quelques mois.

Les stats sont largement en faveur du traitement, surtout chez les jeunes


Merci pour la réponse, je ne pensais pas qu'il y avait autant de taux d'échec dans le traitement de la leucémie...

Ne te laisse pas leurrer par ces mélanges fait entre les LAL et les autres formes de leucémies
https://fr.wikipedia.org/wiki/Leuc%C3%A9mie_aigu%C3%AB_lymphoblastique#Traitements
https://fr.wikipedia.org/wiki/Leuc%C3%A9mie
Les formes les plus courantes chez l'adulte sont ainsi les LAM, les LMC et LLC, alors que chez l'enfant les LAL prédominent.
À l'intérieur même de ces types, il existe d'autres catégories permettant d'avoir un traitement plus ciblé. Il s'agit des classifications FAB et WHO.

Il ne faut pas mélanger les choux avec les carottes.
Par ailleurs l’affirmation de l’inutilité de l’H (qui n’est pas la seule alternative thérapeutique) ça ne fait partie que de son négationnisme habituel dû à son indécrottable ignorance.
Ma réaction concernait la première partie de la phrase, qui excluait catégoriquement l'influence de l'environnement dans le processus de guérison!

Ne rêve pas, il va te sortir son discours contradictoire habituel que le reste n’est pas académique, comme pour les 146.000 décès des cancers où le discours académique ne peut rien faire.
J’ai eut aussi deux cas, très, très proches, de leucémie avec traitements chimiques qui ont fait trainer les états qui ont fini, par épuisement, par les faire décéder. Voici alors le témoignage que j’ai déjà indiqué :
« Un jour je frappe à une porte: « Bonjour monsieur, je viens vous présenter tout ce qui touche à la santé ». Que n'avais-je pas dit là ? Heureusement qu'il n'avait pas un fusil entre les mains autrement je serais mort aujourd'hui. «Fichez-moi le camp, arrêtez de nous persécuter, vous nous avez fait assez de mal en tuant notre fille, du balai ou je vous casse la figure. » (Ce ne sont pas les mots exacts mais leur essence). J'ai immédiatement compris qu'il y avait confusion sur la personne et qu'il me prenait pour quelqu'un des services de santé. «Arrêtez monsieur, je ne fais pas partie des services de santé,.» Le monsieur se radoucit en s'excusant de la confusion et il consentit, à ma demande, à m'expliquer ce qui avait provoqué sa colère.
Voici en deux mots et demi son histoire.
Sa petite fille était atteinte d'une leucémie. Après maints traitements, elle leur fut rendue afin de passer ses derniers instants au sein de sa famille ; c'est dire la gravité de son état. Comme tous les parents ceux-ci ne se résolurent pas à accepter l'inéluctable et battirent du tambour pour éviter cette issue fatale. On leur donna le nom d'une naturopathe (vous savez les charlatans !) qui, vu l'état de l'enfant, ne promit pas de résultat, mais seulement de faire de son mieux. Et contre toute attente, la santé de l'enfant s'améliora doucement. Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Les services sociaux vinrent visiter la famille pour s'enquérir de la santé de l'enfant (ou pour présenter leurs condoléances ?). Constatant l'amélioration de son état, ils voulurent recommencer le traitement et les parents durent laisser leur enfant à ceux qui, précédemment, s'en étaient débarrassés. Retraitement, rechute, re-retour vers le foyer familial.[*] Retour vers la naturopathe qui réitère ses réserves: Re-amélioration de l'état de l'enfant. L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais il est des coupes qu'il faut boire jusqu'à la lie. De nouveau revisite des services sociaux qui constatant l'amélioration de l'enfant reprirent leurs oeuvres, là où ils les avaient interrompues, malgré les protestations des parents. L’enfant n’a pas pu supporter cette troisième agression et en est morte .

Je n'ai aucune idée de ce que fit cette naturopathe, mais de toute évidence, ça fonctionnait mieux que la médecine académique.


[*] cela rappelle étrangement le cas des enfants soumis à l'AZT.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 787
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 29

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar Exnihiloest » 12/06/17, 17:53

dede2002 a écrit :...
Pensez-vous que "n'importe qui" pourrait prescrire un placebo avec succès?

Il faut un lien fort entre le prescripteur et le patient, pour que "l'effet placebo" fonctionne, en stimulant dans le bon sens le système immunitaire, pour éventuellement aider le processus de guérison...?

Ce "lien fort", c'est comme pour les prédictions des voyantes par les cartes ou la boule de cristal : l'exploitation de la psychologie du crédule. Si l'influence du psychisme participe pour une part très relative à la guérison des maladies bénines, l'exploitation de la psychologie du crédule permettra surtout de faire croire au malade qu'il a été guéri par l'homéopathie, quand il s'en serait sorti sans besoin de rien du fait de l'insignifiance de sa maladie.
Image
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5401
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 12/06/17, 18:15

Ce "lien fort", c'est comme pour les prédictions des voyantes par les cartes ou la boule de cristal : l'exploitation de la psychologie du crédule. Si l'influence du psychisme participe pour une part très relative à la guérison des maladies bénines, l'exploitation de la psychologie du crédule permettra surtout de faire croire au malade qu'il a été guéri par l'homéopathie, quand il s'en serait sorti sans besoin de rien du fait de l'insignifiance de sa maladie.

et comme ce raisonnement est valable quelle que soit la thérapie proposée, c'est placer l'A. sur le même plan que l'H. Bonnet blanc/ blanc bonnet! A une nuance près, c'est que avec l'H, il a au moins la certitude de ne pas s'empoisonner et ce n'est pas un aspect mineur puisque l'A est en perte de vitesse à cause de cela et l'H en hausse.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
pedrodelavega
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 435
Inscription : 09/03/13, 21:02
x 3

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar pedrodelavega » 12/06/17, 19:00

janic a écrit :
Ce "lien fort", c'est comme pour les prédictions des voyantes par les cartes ou la boule de cristal : l'exploitation de la psychologie du crédule. Si l'influence du psychisme participe pour une part très relative à la guérison des maladies bénines, l'exploitation de la psychologie du crédule permettra surtout de faire croire au malade qu'il a été guéri par l'homéopathie, quand il s'en serait sorti sans besoin de rien du fait de l'insignifiance de sa maladie.
et comme ce raisonnement est valable quelle que soit la thérapie proposée, c'est placer l'A. sur le même plan que l'H. Bonnet blanc/ blanc bonnet!
Sauf que pour les thérapies autres que l'H, l'effet placebo est évalué et l'effet propre de la thérapie également-> Si il n'y a pas d'écart significatif, le "médicament" n'est pas mis sur le marché.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5401
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 12/06/17, 20:18

et comme ce raisonnement est valable quelle que soit la thérapie proposée, c'est placer l'A. sur le même plan que l'H. Bonnet blanc/ blanc bonnet!A une nuance près, c'est que avec l'H, il a au moins la certitude de ne pas s'empoisonner et ce n'est pas un aspect mineur puisque l'A est en perte de vitesse à cause de cela et l'H en hausse

Sauf que pour les thérapies autres que l'H, l'effet placebo est évalué et l'effet propre de la thérapie également-> Si il n'y a pas d'écart significatif, le "médicament" n'est pas mis sur le marché.
sauf que c'est biaisé complètement comme le dit le Pr Even.
De plus pour pouvoir comparer l'A à l'H , il faut, non pas les comparer de façon séparée, mais ensembles, puis avec un placebo.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

Recherches populaires