Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxLes dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4224
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 295
Contact :

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar izentrop » 09/07/19, 09:13

La « mémoire de l’eau », la théorie de la dynamisation par secouement et les dilutions importantes se révèlent non crédibles : une goutte d’eau dans une piscine olympique, voire dans l’ensemble des océans, véhiculerait une puissance d’action importante et significative ? Cela questionne. Si tel était le cas, ne faudrait-il pas éviter de boire de l’eau du robinet, qui est passée
par différentes stations d’épuration ? Mais la nature humaine n’est pas que de raison....

En fait, le plaidoyer pour l’homéopathie est très faible sur le plan scientifique : il s’appuie sur des études de faible valeur ou non répliquées et sur des méta-analyses aux méthodologies médiocres...

Concernant l’aspect financier, il est souvent mis en avant la relativement faible dépense collective générée par l’homéopathie pour la collectivité – 0,4 % des dépenses de l’assurance maladie, 128,6 millions d’euros en 2016. Mais d’autres comparaisons pourraient être faites. Les sommes économisées permettraient la création de plusieurs milliers d’emplois permanents, par exemple dans les établissements pour personnes dépendantes (plus de 4 000) ou dans les services d’urgences....

En fait ce n’est pas de déremboursement qu’il s’agit, mais du retour ou non de tous les produits se disant médicamenteux à la loi commune : pour être remboursé il faut un dossier scientifiquement solide et étayé. Le terme « déremboursement » a été retenu, mais il aurait été plus approprié de lui préférer « retour à une évaluation normale sans passe-droit »... https://www.afis.org/L-homeopathie-dere ... oi-commune
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7240
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 125

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 09/07/19, 09:27

@pedro
Pendant que tu décortiques la première, je te mets la deuxième:

Comme les deux se complètent, je vais commencer par celle-ci plus subtile que la précédente et quitte à te surprendre, je la trouve bien faite (pour ce genre de discours). Mais comme dit la maxime populaire : « le mensonge c’est 90% de vérité et 10% d’erreur », ce qui est son cas ou, pour reprendre une autre maxime « on voit la paille dans l’œil de son voisin, mais pas la poutre dans le sien »
Grosso modo l’effet placebo ne serait pas lié au produit, mais à la croyance que ce produit peut avoir de façon contextuelle et c’est en grande partie vrai. Mais d’une part ça ne fonctionne pas toujours et d’autre part cela remet en cause les médicaments A du même coup. En effet tous les toubibs ne sont pas des pompes à fric (contextuellement qui se foutent du malade) et les autres, qui sont attentifs à leurs patients, ne seraient que des « placeboteurs » en ce cas s'ils sont attentifs à leurs clients.
Certes il y a tout le tintouin des protocoles, des essais de labos, etc…qui n’indiquent que d’autres effets placebos une fois mis sur le marché, d’où la question des prescripteurs sur l’effet produit sur le malade et non pas sur le produit lui même.
Or, ce qui trouble et dérange, justement, les pro A et donc ce personnage, c’est que l’H et d’autres modes de soins, dits parallèles, ne peuvent pas passer par ces protocoles allopathiques en question puisque non adaptés au produit, au contexte, au système propre à ceux-ci. Ou, pour reprendre un exemple précédent, c’est comme demander l'avis "autorisé" d’un constructeur d’avion sur la fiabilité à voler d’un sous marin : c’est idiot comme raisonnement ! Sinon, c’est aussi comme vouloir faire entrer une cheville carré dans un trou rond et ça ne marche pas plus.

Or quel est son but par ces vidéos? D'abord s'auto persuader qu'il a raison (placebo intellectuel), puis maintenir chez d'autres cette superstition faussement argumentée et principalement chez ceux qui ne savent, ou ne peuvent, pas étudier ces sujets par eux mêmes et qui se contentent de ces blabla en question et son but c'est, éventuellement, de s'attirer de nouveaux adhérents qui répéteront ces discours sans chercher à les vérifier par eux mêmes. Or comment vérifie-t-on quelque chose? par oui dire ou par la pratique? C'est à dire que tout comme les gens prennent un médicament conventionnel et se sentent mieux, pas différemment ou plus mal, APRES l'avoir consommé, l'H ne procède pas différemment et c''est par l'usage et non par des discours que se contrôle et se vérifie tel ou tel élément.
Donc ton curieux personnage, qui se prend pour un acteur de cinéma comme d’autres zozos du même genre, se perd dans des considérations où règne la confusion des genres sous une apparence de fausse logique et d'évidence.
Par exemple sur l’effet placebo sur les bébés : « par exemple on entend autour du placebo des déclarations affirmatives et pourtant fausses : ça soigne les bébés donc ce n’est pas un placebo ! Les bébés réagissent évidement aux soins qu’on leurs apporte. Si vous donnez un médicament que vous supposez efficace à votre bébé, votre comportement change, vous êtes rassuré d’avoir apporté un soin et donc vous l’influencez, ce qui fait qu’il peut se montrer plus calme. Si le bébé est plus calme vous en inférez que c’est parce que le médicament a agit » les autres exemples étant du même tonneau, voire pire.
On voit donc, dans cet exemple, qu’il se tire une balle dans le pied, puisque l’effet sera le même quel que soit le type de médicament utilisé, ce qui ressort de l’exemple même donné. Cela remet-il en cause, de ce fait, le médicament H ou bien toute forme de médicament ? Toute forme de médicaments évidemment !
Donc son raisonnement est juste, mais il englobe de ce fait, ces médicaments qu’il défend et prétend efficaces suite aux protocoles et tout le blabla qui les accompagne.
Juste un commentaire de plus sur sa formulation ci-dessus. » on entend autour du placebo des déclarations affirmatives et pourtant fausses » qu’est-ce qui est faux ? Les déclarations sur les placebos ? Sur les soins sur bébés ? On voit comme ce genre de formule peut être ambigüe puisqu’elle sous entend, à priori, après son introduction,(donc cherchant à influencer) qu’il ne s’agit et ne peut s’agir que de l’H et non du placebo lui-même et son effet (qui est le même quel que soit les moyens utilisés) et donc sa belle démonstrations fait un flop magistral dont il ne se rend même pas compte.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7240
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 125

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 09/07/19, 13:47

En fait ce n’est pas de déremboursement qu’il s’agit, mais du retour ou non de tous les produits se disant médicamenteux à la loi commune : pour être remboursé il faut un dossier scientifiquement solide et étayé. Le terme « déremboursement » a été retenu, mais il aurait été plus approprié de lui préférer « retour à une évaluation normale sans passe-droit »... https://www.afis.org/L-homeopathie-dere ... oi-commune
là au moins ils ne font pas semblant en énonçant clairement que BP veut se débarrasser de toute concurrence aussi faible soit-elle, non pas à cause du prix(ridicule de l'H), ni de ses résultats constatés, mais pour assurer leur hégémonie dans le monde entier( la France n'étant qu'une porte d'entrée parmi d'autres) et BP peut compter sur ses "sectes" d'influence.
retour à une évaluation normale sans passe-droit
pour être cohérents à ce sujet, il leur faudrait aussi justifier pourquoi les vaccins ont des passe-droit, auxquels BP et ses influenceurs se gardent bien de répondre!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
pedrodelavega
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 551
Inscription : 09/03/13, 21:02
x 13

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar pedrodelavega » 09/07/19, 22:30

janic a écrit :Grosso modo l’effet placebo ne serait pas lié au produit, mais à la croyance que ce produit peut avoir de façon contextuelle et c’est en grande partie vrai. Mais d’une part ça ne fonctionne pas toujours et d’autre part cela remet en cause les médicaments A du même coup.
C'est pour ça que les médicaments sont testés contre placebo (ou contre un médicament similaire ayant déjà été testé contre placebo, éthique oblige).

janic a écrit : c''est par l'usage et non par des discours que se contrôle et se vérifie tel ou tel élément.
Non:
"Ne pouvons-nous nous contenter de l’expérience toute nue ?
Non, cela est impossible ; ce serait méconnaître complètement le véritable caractère de la science. Le savant doit ordonner ; on fait la science avec des faits comme une maison avec des pierres ; mais une accumulation de faits n’est pas plus une science qu’un tas de pierres n’est une maison. "
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7240
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 125

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 10/07/19, 10:55

janic a écrit :Grosso modo l’effet placebo ne serait pas lié au produit, mais à la croyance que ce produit peut avoir de façon contextuelle et c’est en grande partie vrai. Mais d’une part ça ne fonctionne pas toujours et d’autre part cela remet en cause les médicaments A du même coup.
C'est pour ça que les médicaments sont testés contre placebo
Ce ne sont pas les médicaments qui sont testés, mais les réactions des individus à ces médicaments qui vont de l’inefficacité totale à des risques mortels selon les consommateurs de ces produits auquel il faut rajouter l'effet placebo(qu'il ne faut pas confondre avec une prise de placebo!)
Quant aux médicaments H, ils ne peuvent pas être testé façon A puisque (même si certains sont utilisés de cette façon là) à chaque individu présentant des signes « pathologiques » particuliers correspond UN remède qui ne peut donner un résultat façon A, c'est-à-dire un médicament pour une même pathologie, pour tout un groupe. Tant que cette nuance fondamentale ne sera pas comprise, tous les discours sur ce sujet seront vains
(ou contre un médicament similaire ayant déjà été testé contre placebo, éthique oblige).
Ne parles pas d’éthique lorsque ce terme est justement bafoué, brocardé.[*] Tes tests ne concernent et ne peuvent concerner QUE les produits A. qui se comparent entre eux. Alors que, dans cette « logique » il faudrait aussi comparer les médicaments H entre eux pour savoir si tel médicament H similaire aurait été testé contre placebo puisqu’il y a dénégation à priori qu’il puisse ne être ainsi, par des A évidemment. D’où l’exemple qui montre qu’on ne peut comparer les technologies de l’aviation et de la marine tant leurs critères respectifs sont éloignés.
Or, et c’est là que tu ne veux pas comprendre, que les avionneurs ont raison en affirmant que les sous marins ne volent pas et que les sous mariniers ont aussi raison en affirmant que les avions ne plongent pas sous l’eau. Mais eux, contrairement à BP, respectent leurs différences de technologies et reconnaissent leurs spécificités.
janic a écrit : c''est par l'usage et non par des discours que se contrôle et se vérifie tel ou tel élément.
Non:
"Ne pouvons-nous nous contenter de l’expérience toute nue ?

Non, cela est impossible ; ce serait méconnaître complètement le véritable caractère de la science. Le savant doit ordonner ; on fait la science avec des faits comme une maison avec des pierres ; mais une accumulation de faits n’est pas plus une science qu’un tas de pierres n’est une maison. "


Si j’ai mis ces paroles en signature ce n’est pas sans raisons.

"Ne pouvons-nous nous contenter de l’expérience toute nue ?

Non! pas non, mais oui et non selon la façon d’aborder le sujet.
Ainsi la science devance-t-elle l’expérience ou la suit-elle ?
Si tout être vivant avait dû attendre que madame la science décrive de quoi est composé l’air avant de commencer à respirer , il n’y aurait même pas eut ces scientifiques en question pour en parler. Et depuis l’aube de la vie, c’est toujours l’expérience qui a eut primauté sur la connaissance. les scientifiques,, eux mêmes , ne procèdent-ils pas par expérimentations successives communément appelé pifomètre?

Non, cela est impossible ; ce serait méconnaître complètement le véritable caractère de la science.
ou s'illusionner sur le rôle de la science, vu par certains scientifiques.
D’où l’utilité de la deuxième partie de la formulation
Maintenant cela ne nie pas l’utilité de la connaissance AUSSI pour éviter de renouveler les erreurs que l’expérience ne permet pas toujours d’éviter. Ainsi connait-on, de mieux en mieux les composants des champignons vénéneux( ou d’autres produits évidemment), mais l’expérience a permis de séparer, pour la consommation humaine, les mortels, des consommables et toujours sans madame la science qui ne fait que confirmer ou infirmer des acquis.

[*]par exemple les vaccins, classés comme médicaments, qui ne respectent justement pas les critères des autres médicaments, comme sur la cancérogénèse et autres aspects.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort

thibr
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 179
Inscription : 07/01/18, 09:19
x 31

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar thibr » 10/07/19, 18:07

c'est vendu combien le gramme de sucre homéopathique ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4224
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 295
Contact :

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar izentrop » 10/07/19, 19:30

thibr a écrit :c'est vendu combien le gramme de sucre homéopathique ?
Pas cher :) et ce n'est pas le prix qui est gênant, c'est la justice. Depuis 1988 on remboursait des médicament qui n'avaient pas fait leurs preuves.

N'importe comment il n'y a plus lieu d'en discuter, La ministre de la Santé a tranché. L’homéopathie sera totalement déremboursée http://www.leparisien.fr/societe/sante/ ... 113272.php

Justice est rétablie. :)
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7240
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 125

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 10/07/19, 20:15

@ thibr
c'est vendu combien le gramme de sucre homéopathique ?
le sucre homéopathique ne serait même pas perçu visuellement sans appareils, donc cette formule est inadaptée.
Par contre du « sucre [*]» imbibé de produit homéo correspond à tous processus de fabrication d’un quelconque produit comme peut l’être l’éthanol à partir de betterave

–[*]quoiqu’il ne s’agisse pas de sucre justement mais plus généralement de lactose.

Pas cher et ce n'est pas le prix qui est gênant, c'est la justice.
Ouarf ! de justice par rapport à quoi ?
Depuis 1988 on remboursait des médicament qui n'avaient pas fait leurs preuves.
Quelles preuves ? En physique « newtonienne » tout devait pouvoir se prouver, puis arrive la physique quantique n’obéissant justement pas aux règles habituelles définies pour la physique ordinaire et donc sans preuves.
N'importe comment il n'y a plus lieu d'en discuter,
Au contraire, une ministre n’est pas dieu incarné, mais un politique qui sera déboulonnée par ses opposants aux élections suivantes et dont les lois en question peuvent être annulées directement ou par un recours en justice.
La ministre de la Santé a tranché. L’homéopathie sera totalement déremboursée
Sauf si, comme pour le 80 km, les millions d’individus qui utilisent l’H, renâclent (déjà 1,220 million de contestation) et ils sont 7 millions à l’utiliser régulièrement ou occasionnellement.
Justice est rétablie
Bizarre notion que celle-ci. C’est à la vraie justice, s’il y a recours, d’en décider ! Et la question n’est pas vraiment sur le remboursement, mais sur la volonté de voir disparaitre cette médecine concurrente.
Sur « c’est dans l’air » de ce jour, un médecin urgentiste (non homéopathe) s’inquiète du fait que si l’H n’est plus enseignée et pratiquée par de vrais médecins diplômés et donc compétents, que cette H passe aux mains de non professionnels diplômés, d’autant que financièrement la différence pour la SS se trouvera probablement absorbée par des prescriptions de médicaments chimiques, plus onéreux, aux effets secondaires connus (qu'il faut aussi soigner) et problématiques qui ne se produisent pas en H. :?
En clair, il est fort probable que l'argument utilisé que cette économie réalisée aille vers d'autres secteurs plus urgents et importants, soit battu en brèche par la réalité. On verra ce qu'il en est bientôt!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1317
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 66

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar Exnihiloest » 11/07/19, 12:54

Je profite en passant d'exprimer toute ma satisfaction du déremboursement total de l'homéopathie.
Pour une fois qu'une mesure va à l'encontre de l'obscurantisme ambiant, on ne va pas bouder notre plaisir.
Image
(pour célébrer l'événement j'aurais préféré la coupe de champagne, mais pas trouvée !)
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7240
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 125

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 11/07/19, 13:14

Je profite en passant d'exprimer toute ma satisfaction du déremboursement total de l'homéopathie.
Pour une fois qu'une mesure va à l'encontre de l'obscurantisme ambiant, on ne va pas bouder notre plaisir.
pour ce qu'il en est de l'obscurantisme, tu dois te sentir visé en premier lieu, alors! :evil:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités