Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxLes dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7512
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 03/07/19, 08:32

Sans surprise, la Haute Autorité de Santé (HAS) a donc confirmé, lors d’une conférence de presse ce vendredi matin son avis favorable au déremboursement de l’homéopathie. Et sans surprise, les laboratoires qui vendent ces granules se disent outrés, au premier rang desquels Boiron, leader mondial et fleuron national. « Nous avons été malmenés depuis un an », se plaint notamment Valérie Lorentz-Poinsot, directrice générale de Boiron. Mais maintenant, à quoi s’attendre ? https://www.20minutes.fr/sante/2551919- ... t-attendre

Cet article est plutôt bien fait et souligne surtout ces points clés.
• Aucun expert présent dans la commission de la HAS. Cela choquerait n’importe quel individu normal : que serait un procès où tous les juges seraient favorables à la peine de mort (si la loi ne l’interdisait pas comme garde fou ?) c’est le cas pour le sujet en question, tous les experts de la HAS sont des allopathes et donc incompétents concernant l’homéopathie et là encore cela ne choque personne.
• Et Charles Bentz, président du syndicat national des médecins homéopathes (SNMH), de préciser : « On ne peut pas calquer la méthode d’évaluation de n’importe quel antibiotique pour un médicament homéopathique qui a une indication individualisée «
• Autre point important soulevé par Bentz, c’est bel et bien la campagne visant à faire interdire d’enseignement et de pratique l’homéopathie en France, nos pays voisins continuant d’enseigner et pratiquer cette thérapeutique dans une soi disant Europe soumise aux mêmes règles, ce qui ne serait pas le cas de façon évidente.
• Le non remboursement lui-même n’aurait qu’un impact mineur sur une population acquise à ce moyen de soins, car ses utilisateurs existaient avant les remboursements et ils ne sont pas à 2 euros près, leur santé valant beaucoup plus que ça.
Big pharma contre attaque, ça fait partie du jeu d'influence dans les milieux financiers en envoyant ses experts pour éliminer tous ses adversaires et relayé par le milieu médical qui est sous dépendance de ces lobbies de l'industrie et de la finance. :evil:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6061
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 350

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar sen-no-sen » 03/07/19, 19:31

Il est assez logique que L'HAS préconise un déremboursement de l'homéopathie.La raison n'est même pas à mettre en rapport avec la remise en question de l'efficacité de l'homéopathie,mais plutôt du gain pour les caisses de l’état.
La tendance actuelle est aux coupe budgétaire dans tout les domaines,le secteur de la santé n'est donc pas épargné.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4440
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 329
Contact :

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar izentrop » 03/07/19, 19:55

sen-no-sen a écrit :La raison n'est même pas à mettre en rapport avec la remise en question de l'efficacité de l'homéopathie,mais plutôt du gain pour les caisses de l’état.
La tendance actuelle est aux coupe budgétaire dans tout les domaines,le secteur de la santé n'est donc pas épargné.
Autant que la coupe se fasse sur des produits de luxe sans efficacité, donc c'est une bonne chose, mais tu oublies qu'il y a eu ceci qui a largement pesé dans la balance :
Dominique Le Guludec, présidente de la HAS, se targuant d’avoir travaillé avec rigueur et sans dogmatisme. Pendant neuf mois, l’autorité de santé a analysé un millier d’études, les trois laboratoires (Boiron, Weleda et Lehning) ont été entendus, des associations de patients auditionnées… Pour que, finalement, la commission de transparence de la HAS vote dans sa grande majorité – un seul médecin généraliste s’étant abstenu sur 30 experts – pour le déremboursement. Et rende un avis limpide : « L’ensemble de ces données n’a pas conclu à un avantage clinique par rapport au placebo », résume Mathilde Grande, chef de service de l’évaluation des médicaments à la HAS.
Il y a aussi les écoles qui ne désirent plus former de praticiens et puis d'autres pays ont montré l'exemple. :wink:
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7512
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 04/07/19, 09:23

Pendant neuf mois, l’autorité de santé a analysé un millier d’études,
Mais aucune faite par des homéopathes reconnus.
Etudes faites par des allopathes , sans connaissance du sujet, ce qui dans l’industrie serait considéré comme sans valeur.
sen-no-sen a écrit :La raison n'est même pas à mettre en rapport avec la remise en question de l'efficacité de l'homéopathie,mais plutôt du gain pour les caisses de l’état.
La tendance actuelle est aux coupe budgétaire dans tout les domaines,le secteur de la santé n'est donc pas épargné.
Autant que la coupe se fasse sur des produits de luxe sans efficacité, donc c'est une bonne chose, mais tu oublies qu'il y a eu ceci qui a largement pesé dans la balance :
Encore un fois tu ne craints pas le ridicule : l’ H produits de luxe à deux euros le tube comparé à des médicaments 10,100 fois plus chers et moins efficaces?
Dominique Le Guludec, présidente de la HAS, se targuant d’avoir travaillé avec rigueur et sans dogmatisme.

https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c ... e-de-sante
C'est-à-dire quasiment sans expérience de terrain en médecine de ville. Donc comment pourrait-elle, avec rigueur et sans dogmatisme (sic) comparer deux domaines où, visiblement, elle n’a pas eut d’expérience concrète comme la ministre avant elle.
les trois laboratoires (Boiron, Weleda et Lehning) ont été entendus, des associations de patients auditionnées…
Risible ! Lorsque le même travail a été fait pour l’obligation vaccinale, le point de vue de la commission dont les associations de patients, s’est exprimé contre l’obligation( y compris les pro vaccins) mais la ministre les a malgré tout rendus obligatoires.
Pour que, finalement, la commission de transparence de la HAS vote dans sa grande majorité – un seul médecin généraliste s’étant abstenu sur 30 experts – pour le déremboursement.
Trente experts en allopathie, aucun expert en homéopathie consulté, car dans une telle commission c’est au moins l’équivalence d’experts qui aurait dû exister.
Et rende un avis limpide : « L’ensemble de ces données n’a pas conclu à un avantage clinique par rapport au placebo », résume Mathilde Grande, chef de service de l’évaluation des médicaments à la HAS.
Jugement de valeur sans valeur de ce simple fait, mais conforme à la politique actuelle de brosse à reluire vis-à-vis des gros intérêts financiers, ce dont chacun, même les plus bouchés, peut se rendre compte.
Il y a aussi les écoles qui ne désirent plus former de praticiens et puis d'autres pays ont montré l'exemple
Ouarf ! Elles ne veulent plus former de praticiens, sous menaces que les soutiens financiers de bigpharma, à ces universités, disparaissent. et les écoles en question ne sont qu'une ou deux, pas plus! Or elle ne peuvent survivre sans cet argent. Quant aux autres pays, sans les citer, cela ne concerne que l'australie, ou l'Angleterre qui dérembourse mais qui n'a pas supprimé l'enseignement. Par contre d' autres pays de l'Europe, par exemple, sont favorables à l'H comme l'Allemagne ou la Suisse voire l'Espagne.
https://www.lemoniteurdespharmacies.fr/ ... rsite.html

Homéopathie : vers la fin de l’enseignement à l’université ?
Auteur(s) : Anne-Hélène Collin

La faculté de médecine de Lille suspend son diplôme universitaire (DU) d’homéopathie pour l’année 2018/2019 (voir notre actualité du 3 septembre), à la surprise des enseignants responsables et de la dizaine d’étudiants inscrits. Une première pour une université française, qui pourrait bien donner des idées à d’autres. Si certaines universités font le choix de maintenir leurs enseignements (Limoges, Tours et Poitiers par exemples), d’autres sont encore en pleine réflexion. Ne souhaitant plus enseigner l’homéopathie et les pratiques non conventionnelles de la même manière que les autres médecines scientifiquement prouvées, sans pour autant les supprimer de ses programmes, l’université d’Angers planche actuellement sur ...


Izentrop le grand spécialiste des fakenews! :evil:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15598
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5926

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar Did67 » 04/07/19, 09:47

Si c'est l'argument économique qui a primé, ce sont de très mauvais économistes !

Car quoi de moins couteux qu'une granule placebo si on ne croit pas à l'effet ???

Où seront les économies quand on remplacera les granules à 2 balles qui guérissent une grippe en 7 jours par un antibiotique à 100 balles qui la guérira en 1 semaine ????

Ceci dit, la plupart des convaincus continueront, en payant de leur poche ! C'est peut-être ça qui fera les économies. De toute façon ridicules dans le budget global de la sécu ! Car même les médicaments allopathiques "généraux" (j'entends par là ce qu'on prend en allant chez son médecin pour tel ou tel bobo ; où ce que je prends au long cours suite à mon infarctus ) pèsent infiniment peu dans les comptes. Ou alors il faut aller dans les produits lourds (chimio, trithérapie, antibiotiques de dernier recours, anti-rétroviraux...etc) pour que cela commence à peser (des dizaines de milliers d'euros par patient).
2 x

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7512
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 04/07/19, 10:06

Did, j’adhère en majorité à ton avis, tout en y apportant quelques précisions
Car quoi de moins couteux qu'une granule placebo[*] si on ne croit pas à l'effet ???
Un médecin ne peut pas prescrire un vrai placebo, quant bien même cela fonctionnerait sur des pathologies psychiques. Donc une prescription doit être un produit ayant fait preuve de son efficacité, soit par des laboratoires selon certains protocoles, soit par la pratique médicale, sans trop d’effets secondaires et il n’y en a aucun en H.
Où seront les économies quand on remplacera les granules à 2 balles qui guérissent une grippe en 7 jours par un antibiotique à 100 balles qui la guérira en 1 semaine ????
C’est effectivement une maxime populaire pas toujours vérifiée, puisqu’il y tout de même quelques centaines de morts, quels que soient les moyens utilisés.

pour le reste je suis d’accord !

[*] l'effet placebo a été très largement examiné sur ce site. Or il s'avère qu'il fonctionne de la même façon quelle que soit la thérapie utilisée: allop, homeop, médecines alternatives de toutes sortes car toutes demandent une adhésion totale (donc un croyance)autant du médecin que du malade à la solution proposée.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15598
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5926

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar Did67 » 04/07/19, 11:54

Je me suis mal exprimé : pour ceux qui ne sont pas convaincu de l'efficacité de l'homéopathie, les granules ne sont que des "placebos" (je reprends leur point de vue). Pour les raisons de coûts invoqués, ils ne devraient alors pas être contre !

PS : Je ne comprends pas qu'on puisse être contre l'effet placebo, puisqu'il est scientifiquement avéré que cela agit !!!! Sans effet secondaire, en plus ! Le graal. Je serais la sécu, je créerais des "sociétés pharmaceutiques" qui ne feraient que ça, créer des "vrais placebos". Dans de vrais labos. Avec des tuyauteries dans tous les sens. Des "chercheurs" (il doit bine y avoir des intermmitents du spectacle au chômage, non ?)... Des produits de toutes les formes, toutes les couleurs... Pour ceci. Pour cela. Avec des notices, des "tests", une AMM, du marketing, de la pub à la télé, des emballages, des noms de marque recherchés, etc... Juste pour que le maximum de gens y croient un maximum. S'ils y croient un max, cela marchera un max ! Ainsi ils demanderaient des trucs à 2 balles à leur médecin. Pour tout ce qui est bobologie, je te garantis que cela marchera ! Et là, on fera des économies !
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4440
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 329
Contact :

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar izentrop » 04/07/19, 13:49

Did67 a écrit :Où seront les économies quand on remplacera les granules à 2 balles qui guérissent une grippe en 7 jours par un antibiotique à 100 balles qui la guérira en 1 semaine ????
Le médecin ne va pas prescrire un antibiotique si ce n'est pas nécessaire.
Pour ne pas froisser le client, il prescrira peut-être un placebo, l'ordonnance ne changera pas, c'est juste que la liste des médicaments à vignette orange va gonfler.

Ça arrange le trou de la SECU et on arrête de faire des distinctions entre les placebos, c'est plus équitable pour tout le monde :wink:
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7512
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 04/07/19, 17:23

Je serais la sécu, je créerais des "sociétés pharmaceutiques" qui ne feraient que ça,
Elles le font déjà pour comparaison avec un médicament quel qu’il soit, mais il n’est pas autorisé en dehors de l’obtention des AMM sinon ce serait reconnu comme un refus de soigner( déjà que là c’en est déjà un en trompant les malades) c’est bien pourquoi BP veut faire reconnaitre que si l'H c’est un vrai placebo, son usage devrait être, au contraire, interdit afin de garder son monopole sans concurrence.

http://obraska.eklablog.fr/206-l-illega ... a125387124
« En vertu de l’article L.1111-2 du Code de la Santé Publique, l’obligation d’information doit porter non seulement sur l’état de santé du patient mais aussi sur les traitements prescrits. Le médecin doit informer le patient sur l’utilité des traitements, mais aussi leurs conséquences ainsi que leurs effets secondaires graves ou normalement prévisibles. »
Le Code de la Santé Publique interdit donc au médecin de mentir à son patient, et une question intéressante a été soulevée dans le Journal international de Médecine (JIM.fr) : le placebo est-il légal?

L’efficacité d’un placebo tient donc dans la façon de le présenter au patient, c’est à dire dans la façon de lui mentir. Le placebo est donc illégal puisque sa prescription est basée sur la désinformation, mais si on le rend légal en révélant sa nature pour respecter l’obligation d’information, il devient inefficace. Cruel dilemme.
L’homéopathie est de ce point de vue un cas particulier car le procédé de fabrication de ses remèdes n’est aucunement caché, l’absence de molécule active après de hautes dilutions est connue. On ne peut donc pas dire que le patient n’est pas informé, mais le besoin d’une thérapeutique non conventionnelle est telle que son effet placebo persiste.
La question de la prescription par le médecin d’un placebo (en dehors des études) n’a d’ailleurs pas été abordée en tant que tel dans le Code de la santé publique et on le comprend.

Pour tout ce qui est bobologie, je te garantis que cela marchera ! Et là, on fera des économies !
Sauf qu’en médecine il n’y a pas de bobologie, une simple blessure superficielle peut s’infecter. La bobologie c'est l'affaire des mamans, sinon elles se précipitent aux urgences!

Did67 a écrit :Où seront les économies quand on remplacera les granules à 2 balles qui guérissent une grippe en 7 jours par un antibiotique à 100 balles qui la guérira en 1 semaine ????
Le médecin ne va pas prescrire un antibiotique si ce n'est pas nécessaire.
Exactement et tous les homéopathes qui sont obligatoirement diplômés de médecine officielle le savent. Sauf que l’H ne consiste pas à donner un médicament pour un simple effet, mais soigne la globalité du patient pour lequel une grippe a pu se déclarer et non pas seulement donner un remède passe partout comme actuellement en Allopathie, ce qui explique que leurs essais et études soient bidons.
Pour ne pas froisser le client, il prescrira peut-être un placebo, l'ordonnance ne changera pas, c'est juste que la liste des médicaments à vignette orange va gonfler.
S’il donne un placebo, c’est en toute illégalité et un vrai médecin ne saurait se placer dans l'illégalité au risque de se faire interdire d'exercice.
Ça arrange le trou de la SECU et on arrête de faire des distinctions entre les placebos, c'est plus équitable pour tout le monde
Monsieur ignare, spécialiste des fakenews, qui fait semblant se savoir : il n’y pas des placebos il n’y en a qu’une seule sorte, légiférée, et les produits H n’en sont pas, mais ça arrangerait BP pour conserver son monopole avec, éventuellement, l'aide des gouvernements.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
pedrodelavega
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 597
Inscription : 09/03/13, 21:02
x 14

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar pedrodelavega » 08/07/19, 19:47

janic a écrit :pour le fun je vais, une fois de plus, décortiquer points après points son discours, théâtral, sur celle-ci
je montrerai, sans difficulté, la faiblesse de son argumentation, dont certains points ne sont pas faux , mais que certains de ses reproches sont aussi attribuables à SA science.
Or on ne peut déclarer quelque chose comme nul chez autrui lorsqu’on le pratique soi-même. CQFD
A suivre
Pendant que tu décortiques la première, je te met la deuxième:
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité