Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxLes dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5818
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 59

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 13/02/18, 20:14

Bonjour à tous,
Difficile de reconcilier deux camps que tout oppose. entre les tenants du végémachin, de l'homéopathie et des pseudosciences d'un côté, et les tenants de la science de l'autre, les jets de cailloux ne sont pas loin.
Pas la peine de se poser la question sur le coté où tu penches !
Ca me rappelle de passionnants débats sur l'astrologie, la géobiologie, l'acupuncture, le moteur à eau et des trucs du genre. Les tenants de ces, disons, convictions sont animés par la foi, pas par la raison
Ultra conformismes médiatique. Si tu lisais TOUTES les littératures dont tu fais mention, plutôt que de critiquer à vide! La majeure partie est d’ordre scientifique, certes non conformiste, mais le conservationnisme ne fait pas avancer les choses non plus !
, et on en convaincra jamais un croyant en utilisant des arguments scientifiques.
Déjà il faudrait que tu ne mélanges pas tout avec n’importe quoi ! Tout le monde croit en quelque chose, peu importe le sujet, et LA science n’est pas un produit propriété d’une classe d’individus qui s’en recommandent, à leur usage unique. Or, la croyance (dite religieuse à tort), a pour caractéristique d’être multi disciplinaire et donc scientifique comme l’ont démontré de nombreux scientifiques de renom, croyants aussi.
tout comme les créationistes aux USA, ils biaiseront des éléments scientifiques pour tenter d'étayer leur croyances.
Alors c’est l’hôpital qui se moque de la charité ! La majeure partie des scientifiques émettent des hypothèses qu’ils cherchent ensuite à transformer en théorie, mais une théorie n’est pas seulement un ensemble de fait, mais aussi de croyances, de foi et donc d’interprétation personnelle, comme des créationnistes!
Choisis ton camp, camarade !
Ce que tu as déjà fait, évidemment ! Mais si c’est ton choix, il n’en est pas pour autant un critère véridique.
Amitiés, paix et amour, mais c'est sans illusions.
Avec ton discours orienté, on peut effectivement être sans illusions sur ta prétention, à l’amitié, la paix, l’amour (si tu en comprends le sens évidemment !) :frown:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2048
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 335

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar sicetaitsimple » 13/02/18, 20:29

brinbrin62 a écrit :Ce soir, boudin noir (pas bio) / purée de PdT (bio).


Ah tu me fais envie là! Plutôt beurre (bio ou pas) ou huile d'olive (bio ou pas) dans le petit cratère au centre de la part de purée?

Euh, désolé d'avoir dérangé.....Un peu d'oscilloccocinum, peut-être, dans la purée.....
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5818
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 59

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 13/02/18, 20:35

.....Un peu d'oscilloccocinum, peut-être, dans la purée.....
Où ailleurs, non plus à l'entrée , mais à la sortie. :oops:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2048
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 335

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar sicetaitsimple » 13/02/18, 21:02

Oui, encore désolé, j'ai bien conscience que beurre ou huile d'olive dans la purée sont bien peu de chose par rapport à l'altitude où croise ce fil....
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5818
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 59

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 14/02/18, 08:22

sicetaitsimple bonjour
Oui, encore désolé, j'ai bien conscience que beurre ou huile d'olive dans la purée sont bien peu de chose par rapport à l'altitude où croise ce fil....
tu n'as pas à te désoler! Si c'était simple, cela se verrait! :D Du bon beurre et de la bonne huile d'olive éviteraient un bon nombre de pathologies qui ne feraient même plus s'opposer A et H. et leurs partisans et adversaires.
Sinon, lorsque l'on envoie un boomerang en l'air, il ne faut pas s'étonner qu'il revienne vers son lanceur et pas toujours dans la main!
Or, sauf, a avoir essayé l'homéopathie et en avoir été déçu (comme pour l' allopathie qui fait elle des milliers de morts pour son inefficacité) tu t'exprimes dans le vide, ce qui discrédite alors tes propos.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2854
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 152
Contact :

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar izentrop » 27/05/18, 07:47

Le conseil des Académies des sciences européennes évoque des risques de « dommages importants ». Je pense qu’il est bon de commenter ce terme parce qu’il sous-entend un danger. Ce danger n’est probablement pas dans le médicament homéopathique lui-même mais dans un recours retardé à une médecine fondée sur les preuves (evidence-based medicine), à la médecine qui soigne, à la médecine qui prévient. De ce point de vue, l’homéopathie peut représenter un danger pour la santé publique. http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2997
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5818
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 59

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 27/05/18, 09:31

Le conseil des Académies des sciences européennes évoque des risques de « dommages importants ». Je pense qu’il est bon de commenter ce terme parce qu’il sous-entend un danger. Ce danger n’est probablement pas dans le médicament homéopathique lui-même mais dans un recours retardé à une médecine fondée sur les preuves (evidence-based medicine), à la médecine qui soigne, à la médecine qui prévient. De ce point de vue, l’homéopathie peut représenter un danger pour la santé publique.
http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2997
encore un fatras d'absurdités tenu par un ardent défenseur de la médecine d'école allopathique qui n'y connait rien en ce domaine et qui voudrait que d'autres médecines se soumettent à SES critères d'évaluation. Hormis que ce n'est pas du tout scientifique (des critères universels) c'est absurde en soi car ce n'est qu'une prétention a rester le seul maitre du marché de la santé... pardon des malades. "Hors de nous, point de salut!" Ca devrait rappeler quelque chose, :?: mais ce sont les plus grosses ficelles qui marchent le mieux. 8)
Je ne vais pas reprendre ce qui a déjà été dit, mais un seul passage caractéristique:
Pour autant, nous, personnels hospitaliers et professionnels de santé, nous devons nous battre pour une vérité scientifique et pour faire en sorte que la médecine soit plus performante et mieux écoutée par les patients.
Pour une perle et une autopromotion, c’est réussi.
Sauf que ce qui cloche, et il doit avoir un énorme trou de mémoire, c’est que les homéopathes ont fait les mêmes études que tous les autres médecins et ils sont donc reconnus, par leur diplôme « allopathique », comme ayant les compétences voulues en médecine et qu'ils savent ce qu’est une vérité scientifique, en phase 4 .
Par contre ce personnage reconnait implicitement le manque de performances (en gros tous les échecs) de cette médecine d’école qui se démontre par les statistiques de mortalité. Quant à être mieux écoutée par les patients (les clients en fait) la loi oblige les médecins à indiquer TOUS les effets secondaires répertoriés pour chaque médicament, (donc être à l'écoute de ces effets secondaires mineurs ou gravissimes) qui ont de quoi filler la trouille à tous ces clients
Les médicaments homéopathiques devraient-ils être soumis aux règles normales de l’AMM ?
Dès lors que l’homéopathie argue de propriétés thérapeutiques et que, par ailleurs, les pouvoirs publics financent son remboursement, il est légitime de demander au médicament homéopathique d’apporter les preuves de son activité.
Le Pr Even qui n’est pas antimédicaments, loin s’en faut, dit et répète qu’une quantité majoritaire de médicaments , lesquels se trouvent sur le marché, ne le sont que pour rentabiliser le business lucratif par de nouveau produits brevetés sans preuve d’une efficacité différente des génériques et là ça coute très, très cher à la SS.
De ce point de vue, on peut être étonné que l’AMM (autorisation de mise sur le marché) des médicaments homéopathiques ne suive pas le même chemin que les autres médicaments.
Cela s’appelle donner le bâton pour se faire battre ! En effet, il est bizarre que les vaccins ne suivent pas non plus ce même chemin que les autres médicaments. Simplement parce que les critères d’évaluation des vaccins, ne sont pas les mêmes que les autres médicaments sortant des laboratoires, tout comme l’H qui est une médecine différente à laquelle ces critères allopathiques ne sont pas applicables.
Il est donc tout à fait légitime que les Académies des sciences exigent un chemin identique et des dossiers d’autorisation qui soient conformes aux exigences du monde présent.
Quand les académies des science sont exclusivement entre les mains d’une médecine d’école, il est difficile de croire qu’ils puissent raisonner autrement.
De deux choses l’une : ou bien les médicaments homéopathiques sont efficaces, et ils n’auront pas de difficulté à prouver leur action vis-à-vis de certaines maladies, même s’il s’agit de maladies bénignes, ou bien ils ne le sont pas, et leur mise sur le marché en tant que médicament ne devrait pas être autorisée.
Voilà, en effet le nœud du problème. Qui va faire cette évaluation ? Les allopathes ? Les homéopathes ? Le balayeur du coin ?
Les allopathes sont incompétents, donc pas eux ! Les homéopathes seront considérés comme manquant de neutralité : donc pas eux ! Il ne reste plus que le balayeur du coin, c'est-à-dire Mr Tout le monde !

Le statut dérogatoire du médicament homéopathique

Enregistrement sans AMM

Ne sont pas soumis à l’autorisation de mise sur le marché prévue à l’article L.5121-8 les médicaments homéopathiques qui satisfont à toutes les conditions énumérées ci-dessous :
• administration par voie orale ou externe,
• absence d’indication thérapeutique particulière sur l’étiquetage ou dans toute information relative au médicament,
• degré de dilution garantissant l’innocuité du médicament (pas plus d’une partie par 10 000 de la teinture mère, ni plus d’un centième de la plus petite dose utilisée éventuellement en allopathie, pour les principes actifs dont la présence dans un médicament allopathique entraîne l’obligation de présenter une prescription médicale).

Article L5121-13 du code de la santé publique

AMM simplifiée (si la procédure d’enregistrement sans AMM ne s’applique pas)

Mais aussi:
Pour un médicament homéopathique soumis à autorisation de mise sur le marché, compte tenu de la spécificité de ce médicament, le demandeur est dispensé de produire tout ou partie des résultats des essais pharmacologiques, toxicologiques et cliniques lorsqu’il peut démontrer, par référence détaillée à la littérature publiée et reconnue dans la tradition de la médecine homéopathique pratiquée en France, que l’usage homéopathique du médicament ou des souches homéopathiques le composant est bien établi et présente toutes garanties d’innocuité.

Article R5121-29 4 du code de la santé publique


La question se trouve donc réglée par le code de santé publique !
Pour rappel :
http://ansm.sante.fr/Produits-de-sante/Vaccins
Les vaccins sont des médicaments immunologiques. Ils consistent en des solutions contenant des virus, bactéries, parasites, fragments de microbes ou substances toxiques. L’objectif est de stimuler les défenses immunitaires de l'organisme en injectant à faible dose ces corps étrangers, sans provoquer la maladie concernée par le vaccin.
L'ANSM intervient dès la phase des essais cliniques dans le développement d'un vaccin.
Elle autorise au niveau national, sa mise sur le marché (AMM) en fonction de l'évaluation de son bénéfice et de ses risques. L'AMM peut aussi être délivrée, pour l'ensemble du territoire de l'Union européenne, par la Commission européenne après avis de l'Agence européenne des médicaments .
L'ANSM poursuit son action en assurant la surveillance de sa sécurité d'emploi. C'est elle qui contrôle la publicité auprès du public et des professionnels de santé

et:
http://ansm.sante.fr/Dossiers/Vaccins/L ... ns/(offset)/0#vac
NB: l'ANSM ne contrôle pas l'efficacité de médicament mais seulement leur sécurité d'emploi...et sa pub! :roll:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
pedrodelavega
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 442
Inscription : 09/03/13, 21:02
x 5

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar pedrodelavega » 27/05/18, 15:09

Homéopathie : le verdict négatif de la science:

https://www.lemonde.fr/sciences/article/2018/05/21/homeopathie-le-verdict-negatif-de-la-science_5302408_1650684.html

« méthode imaginée il y a deux siècles à partir d’a priori conceptuels dénués de fondement scientifique ».
0 x
thibr
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 30
Inscription : 07/01/18, 09:19

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar thibr » 27/05/18, 17:13

cela est au moins un très bon placebo pour ceux qui y croient :mrgreen:
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5818
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 59

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Message non lupar janic » 28/05/18, 08:00

Tiens un revenant!
Homéopathie : le verdict négatif de la science:
https://www.lemonde.fr/sciences/article ... 50684.html

Il ne s'agit pas d'un verdict négatif de LA science mais de certains scientifiques conventionnels et qui veulent que toute méthode de soin se plie à leur et uniquement LEURS critères. Ce n’est plus de la science, mais du totalitarisme hérité du catholicisme. « hors de l’église...pardon de la science allopathique, moins de salut »
« méthode imaginée il y a deux siècles à partir d’a priori conceptuels dénués de fondement scientifique »
Toutes les méthodes, dans quelque domaine que ce soit, passent par ce modèle de tâtonnement dénié de fondement scientifique. Par exemple la gravité ignorée "scientifiquement" pendant des millénaires et qui n’a été établie « scientifiquement » que récemment, au regard du temps passé.
L’homéopathie, dont le nom est issu des mots grecs homoios (« semblable ») et pathos (« maladie »), repose sur le principe de soigner par ce qui est semblable à la maladie. Cela consiste en des dilutions extrêmes d’une substance active, au point qu’il n’en reste plus ou quasiment plus.
En savoir plus sur https://www.lemonde.fr/sciences/article ... D6SDJdU.99
Déjà cette définition est fausse, donc le reste est à l’avenant.[*]
Donc un exemple : une personne est atteinte d’une pathologie qui possède toutes les caractéristiques de l’intoxication, par le plomb, et qui pourtant ne l’a jamais été, comme le montrent les analyses de laboratoire. Or soigner le mal PAR le mal ne serait applicable que SI cette personne avait été véritablement intoxiquée par du plomb, ce qui n’est pas le cas et pose donc problème pour cette science invoquée ci-dessus qui se trouve donc désarmée devant le cas.
L'autre point, déjà vu et revu: la dilution n'est pas l'homéopathie, puisque ce phénomène est courant en médecine, en chimie, mais limitée au besoin du moment. Quant aux dilutions extrêmes LA sacrosainte science s'en est emparée dans de nombreux domaines dont, et surtout, en mécanique quantique, qui est partagée entre particule et énergie...tiens donc!!!! 8)

[*] mais le but n'est-il pas de maintenir les gens dans une ignorance maximale et alors plus ils seront ignorants, plus ils croiront savoir!

thibr
cela est au moins un très bon placebo pour ceux qui y croient
C’est, oh combien vrai ! :cheesy:
Le sujet des placebos et nocebos a été largement examiné sous toutes les coutures et il en ressort que presque tout, dans la vie, procède de croyances. Ainsi si tu vas chez le médecin en lui disant que tu ne lui fais pas confiance et que ses médicaments ne sont que des poisons : prendras-tu ceux-ci ? C’est plus qu’improbable car en supposant que tu les prennes malgré tout, ses effets secondaires prendraient plus d’importance que ses « bienfaits ». A l’inverse si tu crois en la qualité du toubib et que tu croies encore que ce qu’il va te prescrire va te faire du bien, ses effets secondaires s’en trouveront minimisés tant tu auras envie d’être guéri. Donc rien à voir avec la thérapeutique elle-même, c’est juste une question de foi ou de crédulité.
Maintenant si un placebo quelconque permet aux gens d’aller mieux, plutôt que de s’empoisonner avec des tas de produits chimiques et devoir subir les nombreux effets secondaires que tu pourras lire sur le Vidal: pourquoi pas ? C’est le résultat qui compte. :roll:

Maintenant tu peux aussi comparer avec d'autres arguments :
sante-pollution-prevention/les-dangers-de-l-allopathie-vs-inocuite-des-medecines-alternatives-t15227.html
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

D'autres pages qui vont certainement vous intéresser: