Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxLes dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6433
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 86

Re: Les dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Message non lupar janic » 02/06/18, 20:03

Mais il se fait plein de fric avec homéopathie, sur le dos des gogos qui y croient et aussi(pour l'instant) des cotisants qui ne cèdent pas à la mode de l'irrationnel. Avec des ratios et des progressions qui n'ont rien à envier aux meilleurs champions de "Big pharma"

C’est exact ! Boiron suit la demande des populations. Ainsi, selon le site ci-dessous, ainsi qu’une enquête IPSOS les consommateurs occasionnels ou réguliers sont passés de 18% en 1982 à 82% en 2010 soit plus 455%. Avec un quasi monopole de fait, mais aucune loi n’empêche la concurrence de s’installer sur le marché et cela commence.
Maintenant 600 millions par rapport à 1000 milliards cela ne fait que 0.0006 du marché mondial.
Sanofi avec 35 milliards d’E (sans la santé animale) représente bien 85% des vaccins produits dans le monde pour plus de 5 milliards en 2017
https://fr.statista.com/statistiques/50 ... is-sanofi/
http://controverse-homeopathie.e-monsit ... tient.html
Ça reste globalement quand même assez franco-francais, il me paraît peu probable que l'Asie qui faute de moyens s'est contentée jusqu'à il y a peu de médecines "alternatives", se lance à corps perdu dans l'utilisation de placebos.
L’Asie, qui pour l’instant concerne surtout l’Inde, est au contraire à la pointe des études sur les médicaments homéopathiques et ne les prend pas pour des placebos, ça c’est un point de vue de BIG PHARMA qui veut se garder un monopole intégral en discréditant, par ses multiples mensonges, ses concurrents.

sante-pollution-prevention/homeopathie-efficacite-reconnue-en-inde-t15067.html
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

gébé
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 232
Inscription : 08/08/09, 20:02
x 15

Re: Les dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Message non lupar gébé » 02/06/18, 23:48

janic a écrit :L’Asie, qui pour l’instant concerne surtout l’Inde, est au contraire à la pointe des études sur les médicaments homéopathiques

Où ? Quand ? Comment ? Quelques précisions/sources peut être....?
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6433
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 86

Re: Les dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Message non lupar janic » 03/06/18, 06:36

Où ? Quand ? Comment ? Quelques précisions/sources peut être....?
comme indiqué: ici!

sante-pollution-prevention/homeopathie-efficacite-reconnue-en-inde-t15067-70.html

ou bien tu tapes homéopathie en inde et donc bonne lecture!
Sinon si tu n'y connais rien en homéopathie, voici un petit topo



comment comprendre l’homéopathie
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6433
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 86

Re: Les dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Message non lupar janic » 12/01/19, 10:18

reporté du sujet:Re: OGM c'est quoi ?page 10

Messagepar janic » 12/01/19, 10:41
Sauf rarissimes rémissions inexpliquées, le résultat sera le même, et qu'il s'agisse d'enfants ou d'adultes : la mort.

Toujours aussi nul en matière d’analyse. Aucune rémission n’est inexplicable, mais certains n’ont pas les capacités de les analyser puisque sortant de leur domaine de compétence.
de plus les personnes lassées de l'allopathie, ou simplement abandonnées par la médecine officielle à leur triste sort, et ayant trouvé leur solution en dehors du système, ne le crient pas sur les toits puisque non écouté par des sourds. Et elles sont par milliers, par millions de part le monde, ces guérisons inexpliquées par la médecine allopathique.
Pour ce qu’il en est de la mort, nous sommes tous mortels donc ce raisonnement est idiot.
Ainsi si un médecin pratique une thérapie qui améliore la santé d’un individu fortement malade, on attribue cela à la science du praticien et à l’efficacité des thérapies mises en œuvre, mais si cela est pratiqué hors du système, ça devient le contraire, ce n’est que par hasard, ça devait arriver grâce au thérapies précédemment donnée qui n’ont qu’un effet retard,(" les sangliers n'étaient pas frais") tous les « ressuscités » d’une médecine en échec ont entendu ces réflexions bidons.
Avec ta méthode, les parents pourront se dire, pour se donner bonne conscience plutôt que d'admettre que la science a des limites : "on a tout fait pour lui", c'est à dire en fait, n'importe quoi. Ces postures de l'illusion te tiennent lieu de raison.
A)! Ce n’est pas MA méthode puisque ce n’est qu’un témoignage recueilli et ignorant de ce qui a été pratiqué
B) c’est prendre, dans cet exemple, les parents et les médecins pour des ignares ayant constatés les faits de part et d’autre, deux fois de suite, donc pas de hasard en question.
C) les parents n’ont pu que constater la différence entre deux applications médicales. L’officielle en échec, la non officielle apportant une amélioration nette.
D) le "on a tout fait pour lui", en l'occurrence pour elle, venait des services médicaux eux mêmes, puisque rendant l'enfant à ses parents pour y mourir, faute d'avoir pu la soigner, comme pour les 150.000 autres victimes des cancers[*]
E)N’ayant pas pu vérifier jusqu’au bout, si cette amélioration aurait pu aller jusqu’à la guérison définitive puisque la médecine officielle a eut raison de la vie de l’enfant. Donc entre deux "illusions" autant choisir la plus efficace et la plus humaine.

[*] il s'agit ici d'une petite astuce, hypocrite, afin de ne pas comptabiliser un décès dans l'hôpital dont les raisons doivent être précisée sur l'avis de décès, mais à la maison (sauf si le médecin est honnête) la mention sur la cause sera" a cessé de respirer", par échec de la médecine à soigner une leucémie, donc non comptabilisé. Et ne vient pas me dire le contraire puisque cela s'est passé dans MA famille. et c'est courant afin de fausser les statistiques.
Cette personne entre à l'hôpital parisien spécialiste des cancers et leucémies, un jeune médecin pose un cathéter et se loupe et le liquide de chimio se répand dans le poumon. Le pneumologue affirme à la famille qu'il maitrise la situation et l'oncologue en dit autant quoi que ce malade ait été mis en chambre d'isolement stérile. évidemment il en meurt et le certificat de décès mentionne, en des termes médicaux que les familles ne comprennent jamais: mort d'avoir cessé de respirer! 8) Aucune mention sur le dérapage, sur la non maitrise des médecins de la situation, juste A cessé de respirer puisqu'il n'avait pas eut le temps de mourir finalement de cette leucémie, lors même qu'il s'y trouvait pour ça.
Peut être que s'il était allé voir un "charlatan" qui, lui, guérit vraiment, il serait encore vivant!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6433
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 86

Re: Les dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Message non lupar janic » 12/01/19, 14:00

un petit plus pour les fans de vaccinations:
De 56’ à 1h15’, le Pr daniel Floret président du CTV, comité qui a disparu, et où il est devenu expert en vaccinologie, le seul expert déclaré de la HAS se substituant au CTV.


Hormis qu’il bafouille pas mal, il affirme être contre les obligations vaccinales en opposition à l’HAS qui est pour. Cela fait se poser la question : à quoi servent les experts, INTERNES, si personne ne prend en compte leur expertise ?
Ce qui est troublant c’est son incapacité à répondre à des questions simples et qui le poussent à se retrancher derrière un calendrier vaccinal dont il est le principal conseiller par ce CTV, sinon il sert, ou plutôt servait, à quoi ?
La ministre actuelle, grande fan des vaccinations (ayant bossé pour les industries du vaccin, comme par hasard) devenue présidente de la HAS, ne surprend personne sur sa décision autoritaire, n’ayant même pas pris en considération le comité de concertation sur le sujet où les rares (2 seulement) associations des patients s’étaient déclarées contre. Y aurait-il des conflits d’intérêts derrière ?
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6433
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 86

Re: Les dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Message non lupar janic » 12/01/19, 15:04

report de:
Re: OGM c'est quoi ?
Messagepar Moindreffor » 11/01/19, 16:42
janic a écrit :Il ne s’agit pas d’aimer ou non. Je suppose que tu ne suis un traitement par amour de celui-ci, mais parce que tu as peur de mourir, ce qui n’est pas la même chose et donc tu y crois, tu veux y croire désespérément.

.
c'est là où tu te trompes encore une fois, je ne crois pas en mon traitement, car contrairement à toi mon bagage scientifique me permet de le comprendre et d'analyser objectivement son action et son efficacité,

C’est intéressant comme réflexion ! Comment détermines-tu mon bagage scientifique ?
janic a écrit :donc tu es médecin ou biologiste?

j'ai une petite formation dans les deux effectivement, je te l'ai déjà dit je me suis longtemps cherché et puis plus de 30 ans avec la même maladie on finit par tout connaître sur elle si on est acteur, pas juste acteur en prenant ces médocs...

Je ne conteste pas que tu connaisses, mieux que beaucoup et donc moi aussi, TA maladie. Cela te rend-il compétent vis-à-vis de toutes les autres ?
Je suis depuis 50 ans la littérature, vulgarisée, des travaux de médecine concernant la santé (pas la maladie) et ces travaux sont aussi minces qu’une feuille de cigarette, car les médecins ignorent ce que c’est que la santé, comment elle se gère, se prémunie, et autrement qu’avec des vaccins standards (dont ils ignorent tout d’ailleurs avec si peu de temps consacré au sujet) leur bagage y est quasi nul.
Pour l'anecdote: J’ai un de mes petits enfants qui vient de passer une licence de biologie et qui est troublé par la différence qui existe entre des cours abstraits, théoriques, et la biologie de terrain : et lors de nos discussions et comparaisons, on a l’impression de deux mondes différents comme le pole nord et le pole sud qui ont pourtant en commun de la glace et du froid intense et qui se trouvent pourtant sur la même planète. Certes cet enfant a appris beaucoup de choses, beaucoup plus que moi, mais placé face à une situation concrète il est perdu, ses cours ne lui servent à rien, même pour résoudre des problèmes simples.
le drame est là!

mais je n'ai toujours pas eut de réponse à la question: qu'aurais-tu fait à la place des parents de la petite fille leucémique?
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6433
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 86

Re: Les dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Message non lupar janic » 12/01/19, 15:49

Tiens en plus et pour faire bon compte une autre anecdote personnelle mentionnée dans mon livre qui...etc,etc!

je rencontrais, chez ses parents, une jeune femme ne partageant ni mes opinions, ni celles de ses parents sur la santé et l’importance d’une bonne hygiène de vie. Pendant notre conversation on se serait cru à un match de ping-pong : Coup droit, revers, smash. Excité par la discussion, et sous le regard amusé de ses parents, je lâchais le paquet, la grosse cavalerie, tout y passait et surtout les critiques au sujet de la médecine, mon sujet favori (J’appris un peu plus tard qu’elle suivait des études de médecine et était sur le point de passer son doctorat). Son visage passait par diverses expressions : septique, coléreux, étonné, agacé, agressif (je n’ai pas vu le mien, bien sûr !). Au bout d’une heure, voire plus, elle mit fin à la conversation par un : « Vous croyez détenir la vérité » ou quelque chose de ce genre, ce à quoi je répondis : « Non pas la vérité, l’expérience du vécu ». J’avais bien senti, au cours de ce pugilat verbal, qu’elle devait avoir un rapport avec le corps médical ; peut-être était-elle infirmière ? Nous en sommes restés là pour cette fois ci.
Quinze jours plus tard, même scénario. De nouveau chez ses parents en leur présence et rebelote, nous voilà repartis pour un tour. Mais plus méfiant que la première fois (le corps médical n’aime pas que l’on titille sa profession), j’avançais avec plus de prudence et de doigté, mais mes coups semblaient faire mouche. A la fin de notre passe d’armes, c’est là qu’elle m’informa qu’elle était sur le point de passer son diplôme de médecin et elle termina notre conversation en me lançant un défi : « Vous qui vous croyez si malin, si vous résolvez un problème, je suis disposée à reconsidérer ma position. » Et de m’expliquer qu’elle avait( .......), qu’elle prenait des médicaments contre, sans dangers mais peu efficaces, et refusait d’en prendre d’autres plus efficaces mais aussi plus dangereux. « Vous me demandez de pratiquer l’exercice illégal de la médecine, lui dis-je, vous savez que c’est interdit ! » .. « Je vous donne ma parole que cela restera entre nous » (Une nouvelle fois ce ne sont pas les paroles exactes, bien sûr, mais dans leur essence, c’est bien cela). De retour à la maison, je cherchais dans mes bouquins et lui fit part de mes recherches :( de la fleur de.....), un litre par jour à prendre pendant 8 jours.
Quinze jours plus tard, nouvelle rencontre. La tigresse s’était transformée en chatte ronronnante (jolie image, non ?) et elle de m’expliquer qu’elle déteste les tisanes et qu’elle n’a pas pu endurer plus d’une journée la prise de cet infâme bouillon. « Et alors ? »…« Alors depuis plus rien et ça fait 15 jours et ça n’est pas revenu ! »…« Ne criez pas victoire trop tôt ». En fait si, les mois ont passé et la (....)n’est pas réapparue parce qu’elle était accompagnée d’une réforme alimentaire. Cette réforme aurait d’ailleurs, à elle seule, fait disparaître cette (.....) mais sur une durée plus longue.
Mais attendez, ça ne s’arrête pas là. Elle avait momentanément arrêté ses études de médecine parce qu’elle avait accouché d’une petite fille et ce afin de s’occuper d’elle. Cependant ce bébé posait des problèmes ; il boudait la nourriture, avait le sommeil agité et était plein de boutons de peau (signes certains d’intoxication). Première réaction : « Que lui donnez-vous à manger ? »
« Alors là non, pas question, je lui donne ce qu’il y a de meilleur ! »
« Ah bon ! Alors ça ne doit pas être fameux ! Puis-je voir ce que vous lui donnez ? »
Elle me montre la boite de lait. De quoi faire courir un steeple-chase à un poulain encore dans le ventre de sa mère.
« C’est bien ça, c’est beaucoup trop riche, vous surchargez votre enfant. Abandonnez ce produit. »
« Ah non ! Je veux bien servir de cobaye, mais pas mon bébé »
« Pas du tout madame, la nature ne brusque pas les choses. Laissez votre enfant faire son choix, au lieu de lui imposer quelque chose qui ne lui convient visiblement pas. Proposez-lui un biberon avec(.......) , que vous utilisez pour vous-même, et alternez avec votre produit habituel et vous verrez bien ce que cela donne ! »
Retour 15 jours plus tard, encore. Bébé épanoui, plus de boutons, sommeil complet et réparateur, appétit retrouvé
Alors madame, que s’est-il passé ? »
« Eh bien! Lorsque je lui ai présenté son biberon habituel, elle l’a boudé comme d’habitude ; alors je lui en ai fait un autre avec (....), et elle l’a avalé goulûment. Biberon suivant, avec l’ancien refus, avec le nouveau elle l’a avalé d’un trait. Depuis je ne lui donne plus que celui-ci et elle avale tous ses biberons. Elle dort bien, ne pleure plus, n’a plus de boutons et…n’est plus constipée. » (A remarquer ici encore l’importance de l’instinct, chez l’enfant cette fois ci)

Elle a donc passé son diplôme avec succès, moi mon diplôme c'est d'avoir permis à deux personnes en souffrance d'aller mieux!

Comme je vois d'ici les protestations à venir: "ca n'est bon que pour des bricoles, mais face à de vraies maladies comme le cancer, ça ne marcherait pas" Au contraire!Il n'y a pas de vraies maladies ou de fausses maladies, il y a maladie ou pas, le degré de gravité supposé n'est que culturel, pas biologique. L'apprentissage de la santé commence par se défaire des peurs incrustées dans notre esprit par la société.et la peur c'est la pire des maladies instillée par les humains dès la petite enfance car elle bloque les mécanismes immunitaires. La confiance en soi débloque ces mécanismes, mais c'est un apprentissage long et difficile qui rebute certains, mais c'est leur choix évidemment! Cette confiance favorise le retour à des mécanismes plus proches de ce que notre corps, notre esprit, sont aptes à exprimer en se libérant de ce qui l'encombre, le surcharge, l'empoisonne. et ça , ça ne s'apprend pas dans des bouquins, ni sur le banc d'une université, mais dans la vraie vie, par expérimentation successives et progressives, au rythme du temps et non au notre qui veut aller vite, toujours trop vite, alors qu'il s'agit là d'une école de patience qui disparait.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités