Les avancées de la lutte contre le coronavirus

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 57690
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2083

Re: Les avancées de la lutte contre le coronavirus




par Christophe » 17/02/21, 18:21

GuyGadeboisLeRetour a écrit :
Pasteur Lille obtient 5 M€ de LVMH pour repositionner un ancien médicament, l’Octofene, sur le traitement du Covid

L’Institut Pasteur de Lille annonce avoir reçu un don de cinq millions d’euros du groupe de luxe LVMH pour poursuivre ses recherches sur une "molécule particulièrement efficace face au virus SARS-Cov-2". D’après les informations recueillies par AEF info, cette molécule s’appelle le Clofoctol et a été utilisée en France de 1978 à 2005 pour traiter les infections respiratoires sous la forme du suppositoire Octofene. Un essai clinique sur l’animal puis sur l’homme doit valider la pertinence du repositionnement de ce médicament dans le traitement précoce du Covid-19.

L'Institut Pasteur de Lille affirme avoir identifié in vitro "une molécule particulièrement efficace" pour lutter contre le Covid-19. Selon les informations recueillies par AEF info, il s'agirait du Clofoctol. Ce principe actif a été commercialisé en France à partir de juin 1978 pour traiter des infections respiratoires bénignes. Le médicament correspondant, l’Octofene, administré sous forme de suppositoires, a été retiré en janvier 2005 du marché français par l’Afssaps, pour manque d’efficacité. Mais il est toujours utilisé dans certains pays européens. Interrogé par AEF, l’Institut Pasteur ne souhaite "ni confirmer ni infirmer" le nom de cette molécule.

Ce médicament peut-il vivre une deuxième vie – et acquérir une notoriété mondiale – en agissant contre le SARS-Cov-2 ? C’est l’espoir de la "task force" qui réunit une trentaine de pharmacologues, virologues, chimistes et ingénieurs sur le campus de la fondation Pasteur à Lille (lire sur AEF info). Parmi les pistes de recherche suivies par cette équipe figure le repositionnement de médicaments déjà sur le marché. Une solution qui permettrait de déployer rapidement un traitement puisque les effets secondaires sur l’homme sont déjà bien connus.

Des essais à partir d’une vaste chimiothèque

L’Institut Pasteur de Lille travaille avec une spin-off installée sur son campus. La société Apteeus est spécialisée depuis décembre 2013 dans la recherche sur les maladies rares : elle a constitué une chimiothèque de 5 000 molécules qu’elle teste sur des cellules primaires de patients souffrant de ces maladies génétiques ignorées par les grands laboratoires pharmaceutiques. Lorsqu’une molécule a un effet, elle peut être administrée rapidement. Un enfant est déjà traité depuis plusieurs années grâce à un principe actif identifié par Apteeus.

Chercheur dans un laboratoire Inserm-université de Lille-Pasteur Lille, mais aussi fondateur et conseiller stratégique d’Apteeus, Benoît Déprez a proposé à ses collègues de suivre la même méthode pour essayer de trouver une molécule active contre le SARS-Cov-2. "Nous avons testé plus de 2 000 médicaments et fin mai, une molécule a été identifiée après une cascade de criblages", explique-t-il à AEF info, lundi 12 octobre 2020. "Cette molécule a une action sur les deux portes d’entrée du virus dans les cellules humaines, contrairement à l’hydroxychloroquine. De plus, il n’est pas nécessaire d’augmenter sa concentration pour qu’elle soit efficace, contrairement au Remdesivir."

Diminuer la charge virale

Si elle faisait la preuve de son efficacité, cette molécule pourrait donc être administrée facilement aux patients, en ambulatoire et non à l’hôpital, juste après un test positif. Agir rapidement pourrait permettre de baisser la charge virale, de réduire la contagiosité et d’éviter que le malade développe une forme grave de la maladie. Pour réduire le temps du diagnostic, les chercheurs de Pasteur Lille souhaitent utiliser les tests salivaires du laboratoire CNRS Sys2Diag, dirigé par Franck Molina à Montpellier (lire sur AEF info).

Ces pistes de recherche ont été présentées en mai 2020 à Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, lors d’un déplacement sur le campus de la fondation Pasteur Lille. Elles ont aussi été portées à la connaissance du Premier ministre Jean Castex, lors d’une visite du centre de dépistage de l’institut, début août. "Nous avons eu des échanges mais pas de réactions", déplore Benoît Déprez.

Le mécénat de LVMH

Fin septembre, la fondation fait le choix de médiatiser sa découverte, en commençant par France 3 puis en multipliant les interventions sur les médias nationaux, qui parlent très vite d’une possible "molécule miracle". L’objectif de cette intense communication est de trouver les cinq millions d’euros nécessaires pour mener de solides essais cliniques. Le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, réagit le 1er octobre sur twitter en promettant un soutien financier. Les conseillers régionaux devraient voter une aide de près de 800 000 euros lors de la séance plénière du mardi 13 octobre.

Mais le soutien principal est venu du privé : LVMH a annoncé vendredi 9 octobre le versement d’un don de 5 millions d’euros à la fondation. Une décision prise par son PDG, Bernard Arnault, après avoir entendu Benoît Déprez dans les médias. Le groupe de luxe, qui avait fabriqué des masques et du gel hydroalcoolique pour lutter contre la pénurie de ces produits pendant le confinement (lire sur AEF info), estime "vital que ces recherches puissent se poursuivre". Ce don permettra à l’institut de s’approvisionner en médicaments et de recruter des professionnels pour l’épauler dans les essais cliniques.

Des essais chez l’homme et chez l’animal

"Cinq millions d’euros, c’est la somme nécessaire pour faire un essai chez l’homme en contre placebo et idéalement en double aveugle", explique Benoît Déprez. "Cela coûte assez cher parce qu’il faut fabriquer un placebo, tirer au sort des patients, faire approuver l’essai par l’ANSM." Autrement dit, le médicament sera comparé à un produit qui a la même apparence mais ne contient pas la molécule testée, sans que le patient et le soignant n’aient connaissance de ce qui est administré.

Les 780 000 euros du conseil régional seront affectés aux essais chez les animaux. L’expérimentation devrait avoir lieu chez le macaque et être portée par le laboratoire Immunité et transmission du CEA, en région parisienne. "Notre but est d’épargner au maximum le recours à l’animal en faisant un maximum de tests in vitro", explique Benoît Déprez. "Pour estimer le rapport risque/bénéfice d’un nouveau produit, il est évident qu’il faut tester chez l’animal. Pour une molécule sur laquelle on a un recul, avec des milliers de patients déjà traités, la question peut se poser… Mais une preuve d’efficacité chez l’animal est un élément favorable pour pousser un projet auprès de la communauté académique", relève-t-il.

Tout faire pour éviter "l’hystérie"


Pourquoi ne pas confirmer le nom du médicament ? "Vous avez vu l’hystérie que ça peut créer", répond Benoît Déprez, faisant explicitement allusion aux polémiques autour de l’hydroxychloroquine. "Une pénurie du produit pourrait nous empêcher de faire un essai en bonne et due forme", redoute-t-il. Un risque toutefois limité puisque le médicament n’est plus sur le marché français.

Pour l’Institut Pasteur de Lille, qui est une fondation de recherche privée reconnue d’utilité publique, "le but est de produire un résultat scientifiquement irréprochable, pas d’embrayer vers un objet commercial", souligne Benoît Déprez. Si elle se confirme dans les prochains mois, cette découverte donnerait cependant un nouvel élan à un institut qui perd chaque année entre 3 et 4 M€.

https://www.aefinfo.fr/depeche/637456-p ... t-du-covid
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Pour de bon échanges entre les membres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5725
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 268

Re: Les avancées de la lutte contre le coronavirus




par ABC2019 » 17/02/21, 18:44

VetusLignum a écrit :
pedrodelavega a écrit :Mauvaise nouvelle:
https://jamanetwork.com/journals/jamane ... le/2776305



1) Le zinc n'est pas en haute dose ici. 50 mg de gluconate de zinc, ça fait 7 mg de zinc. Dans le protocole Zelenko, il est prévu 220 mg de sulfate de zinc, soit 50 mg de zinc. 7mg, c'est moins que la dose quotidienne recommandée. C'est ici un erreur de débutant ; on pourrait se demander qui a fait la peer-review.

2) Peu de gens ont affirmé que le zinc ou la vitamine C pouvaient provoquer une grande différence à eux seuls. Il faudrait additionnellement une molécule facilitant la pénétration du zinc dans les cellules, comme (par exemple) l'HCQ, la quercétine, ou l'ECGC.

3) Dans le groupe contrôle, aucun effet secondaire n'a été rapporté. Or, cela semble impossible, surtout compte tenu du fait que beaucoup de ces effets secondaires font aussi partie des symptômes de la maladie. Cela indique sans doute une volonté de biaiser les résultats.

4) Il y a énormément de patients perdus de vue, dans chaque groupe. C'est une faiblesse importante de l’étude.

5) Il y a des perdus de vue, et il y a aussi des patients qui ont été hospitalises ; dans les 2 cas, les symptômes ont cesseé d’être suivis. Pourtant, dans les tableaux et graphes récapitulatifs, je n'en vois pas la trace. On ne voit pas la trace de ceux dont le traitement a été interrompu.

6) L’échelle de gravité des symptômes a changé au milieu de l’étude. Ils auraient dû tout recommencer, mais au lieu de cela, ils ont tout mélangé.

7) La plupart des patients sont en surpoids ou obèses. Ils ne sont donc pas représentatifs de la population mondiale. Cela aurait dû figurer parmi les limitations de l’étude.

Pour plus d’études sur le zinc : https://c19zinc.com/


pour gagner du temps vetuslignum, puisque manifestement tu fais des analyses poussées des défauts méthodologiques de toutes les études (ce qui est une très bonne chose), tu pourrais nous mettre directement un lien sur une étude exempte de défauts, et qui montre sans contestation possible l'efficacité du zinc, de la vitamine C ou de l'ivermectine? je pense qu'on gagnera du temps et des posts inutiles !
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10837
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 698

Re: Les avancées de la lutte contre le coronavirus




par janic » 17/02/21, 19:24

qui montre sans contestation possible l'efficacité du zinc, de la vitamine C ou de l'ivermectine? je pense qu'on gagnera du temps et des posts inutiles !
ah, ah, ah! :cheesy: pour quelqu'un qui ne sait pas et ne veut pas donner des études fiables contre l'H et qui se contente des torchons de l'AFIS; c'est mal venu de réclamer à autrui ce qu'il refuse lui même de faire!
2 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7115
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 559
Contact :

Re: Les avancées de la lutte contre le coronavirus




par izentrop » 17/02/21, 20:29

Christophe a écrit :Clofoctol
L’Institut Pasteur de Lille n’a pas confirmé les informations de l’AEF, mais ne les a pas non plus infirmé. Récemment l’IPL a reçu un don de 5 millions d’euros qui devrait lui permettre de finaliser les essais cliniques pour la fin du printemps 2021. https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article ... teur-lille
Wait & see
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 14850
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 929

Re: Les avancées de la lutte contre le coronavirus




par Obamot » 17/02/21, 20:44

ABC2019 a écrit :pour gagner du temps vetuslignum, puisque manifestement tu fais des analyses poussées des défauts méthodologiques de toutes les études (ce qui est une très bonne chose), tu pourrais nous mettre directement un lien sur une étude exempte de défauts, et qui montre sans contestation possible l'efficacité du zinc, de la vitamine C ou de l'ivermectine? je pense qu'on gagnera du temps et des posts inutiles !

Encore une fois on retombe sur ton syndrome de biaisage, visible dans tes questions, remarques et prises de positions.

En quoi aurais-tu vu, que l’administration de l’un ou l’autre des éléments que tu présentes (et pris individuellement puisque tu dis “ou” ), réglerait le problème?
2 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 57690
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2083

Re: Les avancées de la lutte contre le coronavirus




par Christophe » 18/02/21, 10:00

https://www.20minutes.fr/sante/2979543- ... -spectacle

Désinfecter l’air l’intérieur, « une priorité »

« Même si le virus n’est pas encore éradiqué, il faut revenir à une vie sociale et à une vie culturelle », insiste Carine Rolland, adjointe à la Maire de Paris chargée de la Culture. Mais « on sait qu’en milieu clos où l’air n’est pas renouvelé, les contaminations se font principalement par aérosolisation, rappelle le Dr Marty. Il faut effectivement rouvrir les lieux culturels, les commerces et les restaurants. Mais pour le faire, il faut un protocole sanitaire où la purification de l’air intérieur devient une priorité, c’est déterminant dans le contrôle de l’épidémie ».

Un avis partagé par Alexandre Okorokoff, fondateur d’OKO Solution, société de distribution de composants orthopédique, qui a décidé de miser sur les purificateurs d’air intérieur par rayonnement UV. « Ce qui m’intéressait, c’était de proposer un dispositif capable de tuer tous les germes et virus tout en éliminant les odeurs », explique celui qui distribue dans l’Hexagone les appareils mis au point par la société Sanuvox, l’un des leaders mondiaux du secteur.

« Cette technologie de pointe fonctionne en émettant deux longueurs d’onde identiques à celles produites par le soleil : 95 % d’UVC ayant un effet germinicide, et 5 % d’UVV permettant de détruire les odeurs, avec une efficacité de 99,9999 % dans la destruction de bactéries, virus et spores », expose-t-il. Ces lampes, qui viennent de recevoir leur certification CE, équipent déjà la gare centrale de Montréal au Canada, « ainsi que des écoles et crèches d’Ile-de-France », indique Alexandre Okorokoff.
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Pour de bon échanges entre les membres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1531
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 522

Re: Les avancées de la lutte contre le coronavirus




par GuyGadeboisLeRetour » 18/02/21, 12:58

Belle pub hygiéniste pour les produits (inutiles dans 99% des cas) qu'il distribue... :roll:
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 57690
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2083

Re: Les avancées de la lutte contre le coronavirus




par Christophe » 18/02/21, 13:03

Nan tu crois ?

Bin au moins ici c’est transparent...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Pour de bon échanges entre les membres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1531
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 522

Re: Les avancées de la lutte contre le coronavirus




par GuyGadeboisLeRetour » 18/02/21, 13:04

Christophe a écrit :Nan tu crois ?

Bin au moins ici c’est transparent...

Limpide ! :mrgreen:
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 57690
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2083

Re: Les avancées de la lutte contre le coronavirus




par Christophe » 18/02/21, 13:14

Pas vraiment les UVV ca n’existe pas...

Okorokoff ferait mieux de rester dans les pompes...au lieu de marcher à côté !! :mrgreen: :mrgreen:
1 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Pour de bon échanges entre les membres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 26 invités