Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxLa France est l’un des pires élèves européens en matière de vaccination.

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7517
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Re: La France est l’un des pires élèves européens en matière de vaccination.

Message non lupar janic » 06/08/19, 13:52

pedrodelavega » 04/08/19, 16:52
janic a écrit :le professeur Walker-Smith et le Dr Murch ont exprimé l'opinion qu'il était inapproprié d'insister sur le rôle du vaccin ROR dans la publicité concernant le document
En clair, c’est la publicité qui est remise en cause, pas le rôle du vaccin ROR.
Non c'est le rôle du ror car les preuves n'étaient pas assez solides selon eux.
Et c’est reparti pour un tour de plus !
Sauf, là encore, si la traduction est mauvaise, ce passage n’évoque pas une mise en cause du ROR, mais sur l’insistance sur le rôle du ROR. En d’autres termes, pas touche au dogme de l’industrie du vaccin. Que les preuves soient insuffisamment solides ou pas, il ne s’agit pas, ici, de preuves, mais de questionnement, ce qui pour une expertise est de mise. Et donc venant de W une demande d’études complémentaires sur les éventuels risques du trivalent et non des monovalents.
L'histoire leur a donné raison:
Dans tes fantasmes uniquement.
Dixit le juge en 2012: Il n’existe à présent aucun groupe d’opinion respectable qui étaye son hypothèse selon laquelle le vaccin RRO et l’autisme / entérocolite sont liés par une relation de causalité. (cf les études très larges réalisées à la suite de ce scandale et également après le procès en appel)
Et d’autres études contradictoires qui montrent le contraire ! Car nous sommes en 2019 et non plus en 2012, ni en 1998
Les études en question étant faites par des provaxx, le plus souvent payés par cette industrie comme le soulignent le Pr Even ou le directeur du Lancet, ça ne vaut que le crédit que l’on peut apporter à des individus sous dépendance., voire conflit d'intérêts.

Et dixit l'assistant de recherche de Wakefield, N. Chadwick, qui a lui même reconnu que les résultats d'analyse de l'étude de Wakefield étaient erronés:
Sur quels critères aujourd’hui , reconnus ou pas ? Mais le juge, lui, n'en dit rien.
janic a écrit :1. D’un coté les recherches sur les cas cliniques DE L’HOPITAL où W est nommé comme expert.
Wakefield dirige la recherche sur ces cas cliniques. Le juge a prouvé que Smith ne faisait pas de recherche. C'est pour ça qu'il a été blanchi.[/quote]J'y ai déjà répondu.Smith est le chef d’orchestre qui ne joue ,pas lui même avec les instruments, quand à W il est comme le critique qui juge de la qualité du morceau joué,,il ne joue pas lui même d'un quelconque instrument.C’est donc mal connaitre alors le rôle des experts. Ceux-ci , DANS TOUS LES DOMAINES D’EXPERTISE, ne sont pas des intervenants directs sur les sujets, mais ils ne font que donner des avis. Ce que W fait dans le cadre de son contrat uniquement sur les 12 enfants concernés, pas sur ceux hors de l’hôpital.
Après que des analyses puissent être erronées, c’est tout à fait possible et dans ce cas on procède à des contre expertises : où sont elles ?
janic a écrit :il s’agit d’une équipe de recherche, dont Smith à la responsabilité

Faux, tu affirmes sans preuve. Smith s'en défend lui même texto dans son procès en appel.
Smith se défend de quoi ?
D’être le dirigeant de l’équipe, où de W.? Un expert, même sous contrat, n’est pas là pour diriger (dans le sens habituel de ce terme qui sous entend être le patron), mais pour donner son avis d’expert indépendant uniquement, et ce dans TOUS les domaines où des experts sont sollicités et celui-ci ne fait pas exception
janic a écrit :Cela ne confirme pas une faute, mais juste une différence de point de vue
C'est une faute, il n'avait pas à faire publier un document non validé par ses collègues signataires et contenant des mensonges (ex: approbations du comité d'éthique).
Là encore, un expert est mandaté pour donner SON avis, pas pour y être censuré par les autres intervenants de l’étude et donc ses conclusions n’engagent que SON avis qui peut être contesté évidemment et en ce cas là, on fait appel à une contre expertise qui semble absente.
Or si Smith avait des différences dans la forme, il ne s’est pas rétracté sur le fond, (d'où son exclusion par le GMC) comme le montre le procès en appel et que le juge n’a pas remis en cause non plus (il n’en avait d’ailleurs pas la capacité, ni les compétences, d’où son renvoi aux groupes d’opinion respectable, en clair à l’avis le plus couramment retenu, qui n’est et ne reste que de l’opinion, pas de la science) puisque ce jugement ne porte pas sur la validité ou non de l’expertise, mais sur le cas de Smith opposé au GMC qui l’a radié et des arguments fallacieux de cette radiation.
Encore une fois, il n’y a pas faute professionnelle, mais différence de point de vue uniquement.
janic a écrit : Smith, par ailleurs, n’a pas dénoncé à l'hôpital, ni au Lancet, une faute quelconque en y apportant rectification.
Il l'a fait lors de son appel en justice et il a eu gain de cause.
Ca s’appelle , là encore un mélange à la noix ! Il a eut gain de cause sur les accusations portées contre lui, pas sur la validité de l’expertise qui sort du cadre propre de ce procès, car encore une fois, il ne s’agit pas d’un procès scientifique, mais éthique. Ne concernant QUE Smith. (intitulé du procès ; Smith contre GMC et non Smith et Wakefield contre GMC)
janic a écrit :
"Les enquêtes ont été approuvées par le comité des pratiques éthiques du Royal Free Hospital NHS Trust et les parents ont donné leur consentement éclairé. " Cette affirmation était fausse et n'aurait pas dû figurer dans le document."
Ce qui n’en fait pas une faute professionnelle, ni une fraude.
C'était un mensonge: C'est une faute!
Non, il s’agit d’un mélange prêtant à confusion et que je répète : il y a deux dossiers différents, à savoir d’un coté les 12 enfants de l’étude de l’hôpital ; de l’autre les enfants dont les parents viennent consulter W pas Smith et donc qui sortent du jugement en appel, puisque non concernés par l’équipe de Smith
janic a écrit : Doit-on avoir un accord pour donner un complément alimentaire à un enfant malade ?
Oui si c'est un produit expérimental.
Non, cela ne concerne QUE les médicaments qui doivent obtenir une AMM ou une autorisation exceptionnelle dans le cadre d’une étude expérimentale.
Or ce facteur de transfert N’EST PAS UN MEDICAMENT et donc n’a aucun besoin d’un accord quelconque, pas plus que n’en nécessite, les petits pois et le yaourt que vont manger les malades. Aujourd’hui ces alicaments (compléments alimentaires) en France n’ont besoin d’aucune autorisation médicale.(ANSES)
janic a écrit : W ne fait pas appel de sa radiation car écœuré par les comportements injurieux et accusateurs à son encontre
Tiens, encore une nouvelle théorie!? Tu as une source documentée ou ce n'est qu'un "point de vue très personnel"?
C’est un point de vue personnel au même titre que les tiens ! Or il se trouve que des radiations pour des prétextes fallacieux, en France au moins, sont choses fréquentes comme celle, après tant d’autres, du Pr Joyeux, accusé par TES sources sectaires d’être anti-vaccins, lors même que c’est exactement le contraire. Mmême chose que pour W d’ailleurs, lors même qu’il exprime fortement sa confiance dans les vaccins monovalents. Seulement les journaux aux ordres ne le crient pas sur les toits, on se demande pourquoi d’ailleurs ????
Donc oui, quand on est en permanence sujet aux accusations mensongères et injurieuses et qu’on n’a pas des lobbies puissants et fortunés derrière soi, On va planter sa tente ailleurs !
janic a écrit : et il préfère donc aller planter sa tente ailleurs, loin des accusateurs mensongers.
En général, quand un escroc, un charlatan est grillé à un endroit, il plante sa tente ailleurs en effet.
Pendant que les escrocs et charlatans officiels, eux, ont droit aux honneurs
Arf, arf, arf ! Tu devrais revoir ta notion de charlatan ou bien l’appliquer, sans changement, au système médical mis en place par BP.
Il y a quelques années un ouvrage de d’Autrec, sur « les charlatans de la médecine » dénonçait cet état et qui n’a jamais été contesté par cette médecine de charlatans, pas plus que le film Vaxxed n’a été contesté par BP et son régiment d’avocats.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort

pedrodelavega
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 597
Inscription : 09/03/13, 21:02
x 14

Re: La France est l’un des pires élèves européens en matière de vaccination.

Message non lupar pedrodelavega » 06/08/19, 16:46

janic a écrit :Que les preuves soient insuffisamment solides ou pas, il ne s’agit pas, ici, de preuves,
Pour Smith, c'est ce qui comptait, il voulait attendre des "preuves plus solides" avant d'insister sur le rôle du ror. L'histoire a donné raison à sa prudence: https://www.sciencesetavenir.fr/sante/n ... sme_131969

janic a écrit :
Et dixit l'assistant de recherche de Wakefield, N. Chadwick, qui a lui même reconnu que les résultats d'analyse de l'étude de Wakefield étaient erronés:
Sur quels critères aujourd’hui , reconnus ou pas ? Mais le juge, lui, n'en dit rien.
Normal, ce point ne concerne que Wakefield et n'est donc pas évoqué dans le procès en appel de Smith.

janic a écrit :Après que des analyses puissent être erronées, c’est tout à fait possible et dans ce cas on procède à des contre expertises : où sont elles ?
Wakefield les a refusé: "Il aurait été invité à quitter le Royal Free Hospital après avoir refusé une demande de validation de son papier Lancet de 1998 avec une étude contrôlée."
https://translate.google.com/translate? ... _Wakefield
cependant, les nombreuses et larges études d'autres chercheurs qui ont suivi ont démontré, comme le disait l'assistant de recherche de Wakefield, que ses résultats étaient erronés.

janic a écrit :Smith se défend de quoi ?
D'avoir fait de la recherche dans le cadre du projet de Wakefield.

janic a écrit :Un expert, même sous contrat, n’est pas là pour diriger
Smith déclare texto dans son procès en appel que Wakefield dirigeait l'aspect recherche de cette étude.

janic a écrit :Là encore, un expert est mandaté pour donner SON avis, pas pour y être censuré par les autres intervenants de l’étude et donc ses conclusions n’engagent que SON avis
Non, les conclusions engageaient tous les signataires de la publication. Ils lui avaient demandé de modifier des passages erronés. Il a dit qu'il le ferait mais ne l'a pas fait: C'est une faute. Smith s'est défendu sur ce point dans son appel. Le jugement détaille ce point.

janic a écrit :et que le juge n’a pas remis en cause non plus
Le juge l'a remis en cause également: " il n'existe à présent aucun corps d'opinion respectable qui soutienne l'hypothèse (du Dr Wakefield), selon laquelle le vaccin RRO et l'autisme / l'entérocolite sont liés par une relation de causalité "

janic a écrit :Ne concernant QUE Smith. (intitulé du procès ; Smith contre GMC et non Smith et Wakefield contre GMC)
C'est toi le premier qui a mis en avant ce procès en appel de Smith pour tenter d'innocenter Wakefield.

janic a écrit :Non, il s’agit d’un mélange prêtant à confusion
Non c'est une faute claire et grave: Il n'avait pas l'approbation du comité. Il l'a quand même écrit dans sa publication, ses collègues lui ont demandé de modifier, il ne l'a pas fait. Dans le procès en appel de Smith, le juge détaille très bien cette faute et donne raison à Smith au détriment de Wakefield.

janic a écrit :Non, cela ne concerne QUE les médicaments qui doivent obtenir une AMM ou une autorisation exceptionnelle dans le cadre d’une étude expérimentale. Or ce facteur de transfert N’EST PAS UN MEDICAMENT et donc n’a aucun besoin d’un accord quelconque,
Wakefield lui même a demandé une autorisation donc ton argument ne tient pas la route. (documenté dans le procès en appel de Smith)

janic a écrit :Or il se trouve que des radiations pour des prétextes fallacieux, en France au moins, sont choses fréquentes comme celle, après tant d’autres
Lesquelles? dans quelles proportions?

janic a écrit : du Pr Joyeux, accusé par TES sources sectaires d’être anti-vaccins, lors même que c’est exactement le contraire. Même chose que pour W d’ailleurs,
Étrange que tu défendes des pro-vaccin, toi qui ne reconnait aucune efficacité à la vaccination....

janic a écrit : lors même qu’il exprime fortement sa confiance dans les vaccins monovalents. Seulement les journaux aux ordres ne le crient pas sur les toits, on se demande pourquoi d’ailleurs ????
Parce qu'il a triché!
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7517
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Re: La France est l’un des pires élèves européens en matière de vaccination.

Message non lupar janic » 07/08/19, 09:20

janic a écrit :Que les preuves soient insuffisamment solides ou pas, il ne s’agit pas, ici, de preuves,
Pour Smith, c'est ce qui comptait, il voulait attendre des "preuves plus solides" avant d'insister sur le rôle du ror. L'histoire a donné raison à sa prudence: https://www.sciencesetavenir.fr/sante/n ... sme_131969
Argument bidon. Le principe de précaution doit toujours l’emporter sur le bricolage pharmaceutique. En supposant qu’il n’ait pas eut d’autres solutions ‘(dans une optique vaccinale) ce discours aurait pu être admis, mais les 3 vaccins existaient en monovalents ne semblant pas poser de problème, ce que dit d’ailleurs W.,et donc le trivalent ne posait aucun problème d’urgence et aurait pu attendre d’autres essais destinés à confirmer ou infirmer les mises en cause du ROR. Ce n’était donc pas une question sanitaire, mais juste de business du labo
Et donc l’histoire montre que W avait raison. L’équipe de Vaxxed a déjà réuni près de 6.000 témoignages des effets du ROR.
janic a écrit :
Et dixit l'assistant de recherche de Wakefield, N. Chadwick, qui a lui même reconnu que les résultats d'analyse de l'étude de Wakefield étaient erronés:

Sur quels critères aujourd’hui , reconnus ou pas ? Mais le juge, lui, n'en dit rien.
Normal, ce point ne concerne que Wakefield et n'est donc pas évoqué dans le procès en appel de Smith.
Tiens donc, tu finis par le reconnaitre enfin !
janic a écrit :Après que des analyses puissent être erronées, c’est tout à fait possible et dans ce cas on procède à des contre expertises : où sont elles ?

Wakefield les a refusé: "Il aurait été invité à quitter le Royal Free Hospital après avoir refusé une demande de validation de son papier Lancet de 1998 avec une étude contrôlée."
https://translate.google.com/translate? ... _Wakefield
W a refusé la modification de son article uniquement. Le RFH était et reste libre de demander une contre expertise , W n’avait aucun droit, ni autorité pour l’empêcher. Donc si le RFH ne l’a pas fait, c’est que c’était leur choix au risque de voir la première expertise confirmée.
cependant, les nombreuses et larges études d'autres chercheurs qui ont suivi ont démontré, comme le disait l'assistant de recherche de Wakefield, que ses résultats étaient erronés.
Et actuellement de plus en plus de chercheurs d’université intrigués par cette polémique qui perdure, se sont penchés sur ce problème et ne vont pas dans le sens de ces « chercheurs » plus ou moins payés, subventionnés par les labos, qui n’ont démontré qu’avec le peu d’éléments à leur disposition et fournis par les labos en question. Comme le signale le PR Even entre autres.
janic a écrit :Smith se défend de quoi ?

D'avoir fait de la recherche dans le cadre du projet de Wakefield.
a)Smith n’était pas chercheur, mais « chef d’équipe » encadrant ces 10 chercheurs, lesquels se sont désolidarisés sous pression.
b)il n'y avait pas de projet W, mais étude du RFH, financée par cet hôpital sur fond publics.
janic a écrit :Un expert, même sous contrat, n’est pas là pour diriger
Smith déclare texto dans son procès en appel que Wakefield dirigeait l'aspect recherche de cette étude.
C’est à ça que sert un expert, à savoir expertiser des process et donc en estimer la validité. Si un expert en automobile établit un rapport sur observation de dégâts sur véhicule, il n’a aucun pouvoir de diriger les travaux des mécaniciens, mais seulement d’en indiquer les différents aspects révélés par son expertise. En clair s’il expertise certains travaux à effectuer et donc chiffrés pour réparation, les mécaniciens sont limités par cette expertise, sauf à découvrir des aspects non décelables sans démontage. Renseignes toi auprès d'experts en tous genres.
janic a écrit :Là encore, un expert est mandaté pour donner SON avis, pas pour y être censuré par les autres intervenants de l’étude et donc ses conclusions n’engagent que SON avis
Non, les conclusions engageaient tous les signataires de la publication. Ils lui avaient demandé de modifier des passages erronés.
Il ne s’agissait pas de passages erronés, mais seulement différents des autres signataires et dont il assume entièrement la responsabilité.
Il a dit qu'il le ferait mais ne l'a pas fait:
C’est tout a fait possible ; mais à replacer dans le contexte de l’époque, pas tranquillement assis dans son canapé. Et c’est donc, encore et toujours son droit et privilège de confirmer son rapport dans sa version originale et donc à d’autres de le contester, bien entendu. Ce qui, en cas de désaccord, conduit à faire refaire une autre expertise, ce qui n’a pas été fait et donc cela ne remettait pas en question le fond du sujet, mais son expression seulement puisque le RFH n’a pas fait faire de contre expertise, ni apporté ensuite un rectificatif.
De plus la première conférence de W fut sollicitée par le RFH, ce qu’il n’aurait pas fait si il y avait eut soupçon de points erronés et encore moins de fraude caractérisée.
'C’est une faute. Smith s'est défendu sur ce point dans son appel. Le jugement détaille ce point.
C’est une faute relationnelle, ce que reconnait W, pas une faute d’éthique que le GMC est supposé juger SEULEMENT. Or il n’y a aucune faute d’éthique justifiant une exclusion du droit d’exercer et qui fait l'objet du procès du GMC débouté par le jugement en appel
Janic a écrit :et que le juge n’a pas remis en cause non plus
Le juge l'a remis en cause également: " il n'existe à présent aucun corps d'opinion respectable qui soutienne l'hypothèse (du Dr Wakefield), selon laquelle le vaccin RRO et l'autisme / l'entérocolite sont liés par une relation de causalité "
Rebelotte, ça s’appelle tourner en rond. Comme indiqué il ne s’agit que d’opinion et dans le cadre d’un jugement une opinion n’a aucune valeur juridique.
janic a écrit :Ne concernant QUE Smith. (intitulé du procès ; Smith contre GMC et non Smith et Wakefield contre GMC)
C'est toi le premier qui a mis en avant ce procès en appel de Smith pour tenter d'innocenter Wakefield.
Oh que non , pas moi! W dit que 90% du procès innocentant Smith, le concerne aussi. Reste les 10% a étudier de près dans un autre procès de W cette fois ci, pas les 90% en question. Or ce procès ne concerne justement pas W mais Smith. Or dans tout procès, les uns se déchargent de leur responsabilité (par avocat interposé) sur le dos des autres, c'est un classique du genre
janic a écrit :Non, il s’agit d’un mélange prêtant à confusion

Non c'est une faute claire et grave: Il n'avait pas l'approbation du comité.
La gravité d'une faute, si faute il y a, est justement l'objet de ce procès et le jugement n'évoque aucune faute claire et grave, ni de Smith, ni de l'hôpital, sans plainte de celui-ci, ni des parents des victimes, c'est donc purement du procès d'intention si courant chez des adversaires d'opinion.
De nouveau, cela ne concernait que les 12 enfants de l’hôpital sous étude et tout ce qui est en dehors N’EST PAS CONCERNE PAR UN APPEL A UN COMITE D’ETHIQUE, pas plus qu'un médecin généraliste ou spécialisé n’y fait appel non plus.
Il l'a quand même écrit dans sa publication, ses collègues lui ont demandé de modifier, il ne l'a pas fait. Dans le procès en appel de Smith, le juge détaille très bien cette faute et donne raison à Smith au détriment de Wakefield.
Un juge ne peut juger justement dans un procès en cours, d’un éventuel témoin que pourrait être W non mis en accusation par ce juge! Sinon c’est lui qui commet une erreur professionnelle, que dis-je, une fraude ! Donc le juge peut émettre un point de vue personnel (c’est aussi un être humain avec ses propres convictions), mais qui n’entre pas en compte dans un procès. Demande à un juriste anglophone ce qu’il en dit.
janic a écrit :Non, cela ne concerne QUE les médicaments qui doivent obtenir une AMM ou une autorisation exceptionnelle dans le cadre d’une étude expérimentale. Or ce facteur de transfert N’EST PAS UN MEDICAMENT et donc n’a aucun besoin d’un accord quelconque,
Wakefield lui même a demandé une autorisation donc ton argument ne tient pas la route. (documenté dans le procès en appel de Smith)
Il demande une autorisation pour les 12 cas de l’hôpital, sous protocole, pas de ceux en dehors. C’est donc l’hôpital qui en décide et je n’ai pas lu quelque part que l’hôpital y ait mis son véto.
janic a écrit :Or il se trouve que des radiations pour des prétextes fallacieux, en France au moins, sont choses fréquentes comme celle-ci après tant d’autres
Lesquelles? dans quelles proportions?
Lis les documents (que recensent les organismes parallèles qui les mentionnent) ce qui ne fait pas partie de tes lectures habituelles inévitablement.
Pour les proportions, tant que les médecins courbent l’échine, ils n’ont pas à craindre les foudres de l’Ordre des médecins qui les tiennent par les burnes justement et ils représentent, effectivement, la majorité d’entre eux. Seuls les réfractaires, les contestataires, sont vilipendés, c’est évident ! Les cas Joyeux et Montagnier, les époux Lépine, Belpomme et d’autres moins connus en montrent la réalité auxquels s’ajoutent les 5.000 médecins homéopathes, en général, ça commence à faire du monde.
janic a écrit : du Pr Joyeux, accusé par TES sources sectaires d’être anti-vaccins, lors même que c’est exactement le contraire. Même chose que pour W d’ailleurs,
Étrange que tu défendes des pro-vaccin, toi qui ne reconnait aucune efficacité à la vaccination....
Il ne s'agit pas d'efficacité ou pas des vaccins, mais des accusations de tes co-sceptiques qui mentent à ce sujet
Donc ridicule comme d ‘habitude. Je ne soutiens ni ne conteste Joyeux qui cherche à être en harmonie avec son cheminement actuel. L’homéopathe Bilberian reconnait qu’il a été un défenseur acharné de la vaccination ( étrange pour un homéopathe fils d’H !) jusqu’à ce qu’il étudie sérieusement ce sujet et change d’avis. Même toi cela pourrait t’ arriver, qui sait ?[*]
Donc et je l’ai déjà précisé, je suis pour le droit et la liberté de chacun de fumer, de boire, de se droguer selon ses convictions. Donc, quoi que n’ayant pas recours à ces produits, je suis contre l’idée que l’on veuille imposer à qui que ce soit l’obligation de se faire vacciner, pas plus que de se faire droguer ou enfumer contre son gré. Les lois actuelles et conventions d'éthique nous en protègent, heureusement !
janic a écrit : lors même qu’il exprime fortement sa confiance dans les vaccins monovalents. Seulement les journaux aux ordres ne le crient pas sur les toits, on se demande pourquoi d’ailleurs ????
Parce qu'il a triché!
Tu appelles tricher le fait de recommander des vaccins monovalents plutôt que des trivalents ? Mais ça tes torchons de "papier/web" habituels n’en font surtout pas mention…comme par hasard bien entendu, et toi encore moins que ceux-ci.
Même chose, "tu" cherches à faire pleurer dans les chaumières sur le triste sort qui attend les futures victimes non vaccinés (qui ne se précipitent pas pour le confirmer) mais pas la moindre parole de compassion de toi et tes copains pour les nombreuses victimes des vaccins. J'en chiale, moi! :cry:

[*]il se trouve que j'ai été un provaccins à une époque et j'ai été, probablement, un des premiers à prendre le vaccin buccal contre la polio. J'ai même reçu les vaccins contre les maladies tropicales à l'armée et ceux-ci se sont révélés très efficace puisque je n'ai eu aucune de ces maladies; il faut dire aussi que je ne suis pas allé sous les tropiques, mais ça prouve bien leur efficacité:non? :cheesy: :cheesy: :cheesy:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
pedrodelavega
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 597
Inscription : 09/03/13, 21:02
x 14

Re: La France est l’un des pires élèves européens en matière de vaccination.

Message non lupar pedrodelavega » 07/08/19, 23:46

janic a écrit :Ce n’était donc pas une question sanitaire, mais juste de business du labo
Une question d’économie pour l'assurance maladie et avantage pour les patients: 1 seule injection, 1 seul déplacement chez le docteur, au lieu de trois.

janic a écrit :Et donc l’histoire montre que W avait raison. L’équipe de Vaxxed a déjà réuni près de 6.000 témoignages des effets du ROR.
Pas que du ror mais tout vaccin confondu (A défaut de lire mes sources, lis au moins les tiennes antivax: suretevaccin.com, initiativectoyenne.be etc..). Bref, ... De toute façon, ces 6000 témoignages n'ont aucune valeur: Sur les millions de personnes vaccinées chaque année, combien auront vu apparaître une maladie quelconque dans les semaines qui auront suivi l'injection? Statistiquement un bon paquet mais cela reste une corrélation, seule une étude comparative contrôlée peut commencer à en prouver la causalité.

janic a écrit :Tiens donc, tu finis par le reconnaitre enfin !
Je ne vois pas ce que tu veux dire. Peux-tu me citer un moment où je ne l'ai pas reconnu?

janic a écrit :W a refusé la modification de son article uniquement.
Concernant la publication, il n'a pas refusé la modification: Il a dit à ses collègues qu'il le ferait suite à leur remarques justifiées mais il ne l'a pas fait: Il a menti et à laissé des informations trompeuses, c'est différent.

janic a écrit :Et actuellement de plus en plus de chercheurs d’université intrigués par cette polémique qui perdure, se sont penchés sur ce problème
Source?

janic a écrit :ces « chercheurs » plus ou moins payés, subventionnés par les labos, qui n’ont démontré qu’avec le peu d’éléments à leur disposition et fournis par les labos en question.
Depuis la publication de l'étude de Wakefield, il y en a eu 17 autres; La 1ere en 1999 sur environ 500 enfants dans le Royal Free and University College Medical School (pas par des labos), la dernière sur environ 500000 enfants (pas par des labos non plus).
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10376617
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/n ... sme_131969
https://www.who.int/vaccine_safety/comm ... autism/fr/
A ma connaissance, seulement 3 sur ces 17 ont été réalisées par des labos et elles concluent la même chose que les 15 autres: Pas de risque d'autisme lié au ror.

janic a écrit :Smith n’était pas chercheur, mais « chef d’équipe » encadrant ces 10 chercheurs, lesquels se sont désolidarisés sous pression
Smith encadrait une équipe de cliniciens au sein de l’hôpital mais il n'encadrait pas les 12 co-signataires que sont des pédiatres, psychiatre, neurologues, radiologiste, etc (Peut être en encadrait-il certain, possible ou pas? Wakefield le pouvait également, cf la liste des co-auteurs sur le site du lancet).
Ce qui est sûr, c'est que dans le cadre de cette étude, c'est Wakefield qui était au manette, c'est lui qui en a rédigé la genèse seul et la publication finale en tant que "chercheur scientifique principal"; Smith ne faisait pas de recherche, seulement les examens cliniques, pas les examens de laboratoire. Il s'en est défendu en appel et a eu gain de cause.
https://www.thelancet.com/journals/lanc ... 40-6736(97)11096-0/fulltext#%20

janic a écrit :Il ne s’agissait pas de passages erronés, mais seulement différents des autres signataires et dont il assume entièrement la responsabilité.
Faux, rien à voir avec un point de vue, il s'agissait de déclaration trompeuse, mentionnée comme telle à plusieurs reprises dans le procès en appel de Smith:
"Cette affirmation était fausse et n'aurait pas dû figurer dans le document."
"ce n'était pas une faute pour lui [Smith], Dr. Murch ou Dr. Thomson, d'inviter un collègue chercheur, Dr. Wakefield, à corriger une déclaration trompeuse dans le projet et à le laisser à lui faire cela."
http://www.bailii.org/ew/cases/EWHC/Admin/2012/503.html

janic a écrit :Oh que non , pas moi! W dit que 90% du procès innocentant Smith, le concerne aussi. Reste les 10% a étudier de près dans un autre procès de W cette fois ci, pas les 90% en question.
Ce chiffre est faux mais Wakefield n'est plus à un mensonges près:
https://initiativerationnelle.wordpress ... wakefield/

janic a écrit : Un juge ne peut juger justement dans un procès en cours, d’un éventuel témoin que pourrait être W non mis en accusation par ce juge!
Le juge ne cite pas Wakefield en tant que témoin mais coupable, ce qu'il est toujours jusqu'à preuve du contraire.

janic a écrit : je n’ai pas lu quelque part que l’hôpital y ait mis son véto.
Lis le jugement en appel de Smith: Il est fait mention, preuve à l'appui, que Wakefield a du demandé une autorisation pour le "facteur de transfert".

janic a écrit :Lis les documents (que recensent les organismes parallèles qui les mentionnent) ce qui ne fait pas partie de tes lectures habituelles inévitablement.
Lesquels? Toujours pas de source, pas de chiffre....

janic a écrit :Les cas Joyeux et Montagnier, les époux Lépine, Belpomme
A ma connaissance, aucun de ceux là n'est concerné par une "radiation pour prétexte fallacieux" pour l'instant. Si tu as des sources, prouvant le contraire, je suis preneur.

janic a écrit :auxquels s’ajoutent les 5.000 médecins homéopathes, en général, ça commence à faire du monde.
Ils ont été injustement radiés ceux là aussi?

De toute façon, est ce que le fait qu'une personne (ou quelques unes) ait gagné un procès en appel prouve que tous ceux qui n'ont pas fait appel sont innocents?
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7517
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Re: La France est l’un des pires élèves européens en matière de vaccination.

Message non lupar janic » 08/08/19, 13:15

janic a écrit :Ce n’était donc pas une question sanitaire, mais juste de business du labo
Une question d’économie pour l'assurance maladie et avantage pour les patients: 1 seule injection, 1 seul déplacement chez le docteur, au lieu de trois.
Argument bidon, s’il en est !
a) l’assurance maladie ne concerne pas tous les salariés pauvres en Amérique, où est produit ce ROR et qui n’est donc pas pris en charge par un système social. Ca c’est un discours actuel comme nous le sert la ministre et ses services provaxx….en France.
b) en Amérique les vaccins en question ne sont pas obligatoires et l’Angleterre n’est qu’un petit marché pour GSK, même s’il n’y a pas de petits profits, et où le ROR n’y est toujours pas obligatoire.
c) le vaccin contre la rubéole ne concerne que les filles, pas les garçons d’où les choix que doivent avoir les médecins et parents de se faire injecter ce produit inutile pour eux.
d) ce vaccin trivalent posant des problèmes possibles et alors que les trois vaccins étaient encore disponibles (que GSK a vite retiré du marché,) la responsabilité de choix est et reste le seul facteur à prendre en considération.
janic a écrit :Et donc l’histoire montre que W avait raison. L’équipe de Vaxxed a déjà réuni près de 6.000 témoignages des effets du ROR.
Pas que du ROR mais tout vaccin confondu (A défaut de lire mes sources, lis au moins les tiennes antivax: suretevaccin.com, initiativectoyenne.be etc..). Bref, ... De toute façon, ces 6000 témoignages n'ont aucune valeur: Sur les millions de personnes vaccinées chaque année, combien auront vu apparaître une maladie quelconque dans les semaines qui auront suivi l'injection? Statistiquement un bon paquet
pas seulement. La pharmaco vigilance déplore que seulement 10% des effets secondaires soient signalés. Donc théoriquement ce bon paquet peut être multiplié par 10.
mais cela reste une corrélation, seule une étude comparative contrôlée peut commencer à en prouver la causalité.
quand on se donne un coup de marteau sur le doigt aucune étude comparative ne pourra prouver la causalité puisqu'elle ne peut constater que des effets. et les gens ne sont pas assez fous, (quoique!)pour se laisser donner des coups de marteau sur les doigts pour faire une étude comparative. :cry:
Si tu me conseilles de consulter mes sources,(dont aucune n’est antivaxx , ce n’est qu’un fantasme de provaxx) tu devrais faire de même plutôt que de te réfugier dans les fakenews des tiennes.
Donc, Non, les cas de ROR sont bien spécifiques et ne peuvent être mélangés puisque W est favorable aux vaccins séparés, quels qu’ils soient, et cela ne concerne donc que ceux consécutifs au ROR.
Au delà, les sites indiqués font campagnes pour que toutes les victimes de vaccins, quels qu’ils soient soient enfin reconnues et aidées plutôt que d’évoquer l’argument bidon de simples coïncidences pour ne pas sortir d’argent ce qui serait reconnaître la dangerosité de ces produits.
Par contre, et c’est le seul argument que les provaxx utilisent à raison,c’est le faible nombre de victimes des vaccins ! (Heureusement pour les populations d’ailleurs)mais aussi le faible nombre de victimes tout court sans vaccins comme le démontrent les statistiques officielles. Ainsi il n’y a qu’une victime mortelle par an , en France, de la rougeole, maladie bénigne dans la plupart des cas et ne nécessitant pas de vaccination massive chez les enfants. Ce n’est donc bien qu’une question de business, une fois de plus.
De plus les bébés garçons ne sont pas concernés par la rubéole, donc là aussi inutilement, sauf pour faire du business supplémentaire car même si c’est la SS qui paye (c'est-à-dire nous) ce sont les labos qui se remplissent les poches sur notre dos. Donc si ces effets secondaires étaient enfin reconnus, chiffrés, avec des vaccins monovalents ciblés, (argument de Joyeux par exemple)et mis en comparaison avec les pseudo économies engendrées, cela se ferait au détriment d’une vaccination triple (et plus maintenant) quant aux oreillons
https://www.mesvaccins.net/web/diseases/9-oreillons
qui n’est pas un site antivaxx !
Les fréquentes complications neurologiques liées aux oreillons, MEME SI ELLES SONT EXCEPTIONNELLEMENT GRAVES, et la combinaison du vaccin avec les vaccins rougeoleux et rubéoleux justifient la vaccination systématique mise en oeuvre DANS L’ENSEMBLE DES PAYS INDUSTRIALISES.
Donc pas les autres ?
Des cas groupés d'oreillons surviennent régulièrement dans le monde et récemment en France. La protection conférée par le vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR) semble moins efficace contre les oreillons que contre la rougeole et la rubéole. Récemment, des cas d'oreillons ont été rapportés en France et dans d'autres pays chez des personnes ayant reçu deux doses du vaccin ROR.
janic a écrit :Tiens donc, tu finis par le reconnaitre enfin !
Je ne vois pas ce que tu veux dire. Peux-tu me citer un moment où je ne l'ai pas reconnu?
C’est pourtant clair !
Normal, ce point ne concerne que Wakefield et n'est donc pas évoqué dans le procès en appel de Smith.
C’est ce que je répète depuis le début : ce procès est celui de Smith, pas de W et,sur le plan judiciaire, on ne peut mettre en accusation un individu sans entendre son témoignage. Donc restes-en au cas de Smith uniquement !
janic a écrit :W a refusé la modification de son article uniquement.
Concernant la publication, il n'a pas refusé la modification: Il a dit à ses collègues qu'il le ferait suite à leur remarques justifiées mais il ne l'a pas fait: Il a menti et à laissé des informations trompeuses, c'est différent.
Même en refusant cette modification après avoir dit qu’il le ferait, ce n’est toujours pas une faute sur le plan judiciaire, tout le monde a le droit de changer d’avis ,après réflexion, concernant ce qui doit être ou pas mentionné sur un compte rendu d’expertise. Ce procès en appel, en est un exemple en considérant que le premier juge s’est trompé dans son jugement et que le second juge rectifie celui-ci avec ses propres conclusions. Ce n’est plus un individu qui est remis en cause, mais une institution et pour autant le premier juge n’est pas mis en accusation pour mensonge et tromperie, il faut arrêter de fantasmer en permanence pour rien.
janic a écrit :Et actuellement de plus en plus de chercheurs d’université intrigués par cette polémique qui perdure, se sont penchés sur ce problème
Source?
Lis et vois autre chose que tes sectes habituelles !
janic a écrit :ces « chercheurs » plus ou moins payés, subventionnés par les labos, qui n’ont démontré qu’avec le peu d’éléments à leur disposition et fournis par les labos en question.
Depuis la publication de l'étude de Wakefield, il y en a eu 17 autres; La 1ere en 1999 sur environ 500 enfants dans le Royal Free and University College Medical School (pas par des labos), la dernière sur environ 500000 enfants (pas par des labos non plus).
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10376617
INTERPRÉTATION:
Nos analyses ne supportent pas une association de cause à effet entre le vaccin ROR et l'autisme. Si une telle association se produit, il est si rare qu’elle ne puisse pas être identifiée dans ce grand échantillon régional.

Exactement ce que tu indiques au dessus, les cas sont rares, pas inexistants et comme par hasard, ce ne sont pas des études fermées leurs ses seuls critères qui sont indiqués, mais les plaintes des mères dans tous les territoires anglais ou américains, et ailleurs grâce au web d'ailleurs!
https://www.who.int/vaccine_safety/comm ... autism/fr/
Trois études de laboratoire ont également été examinées. Il en a été conclu que la persistance présumée du virus vaccinal rougeoleux dans le tube digestif des enfants atteints d'autisme et de maladie inflammatoire intestinale exige une analyse plus poussée dans le cadre d'études indépendantes avant que l'on puisse considérer comme confirmés les résultats de laboratoire des études publiées, qui présentent de sérieuses insuffisances.
A ma connaissance, seulement 3 sur ces 17 ont été réalisées par des labos et elles concluent la même chose que les 15 autres: Pas de risque d'autisme lié au ror.
Cela s’appelle une conclusion hâtive, dans la mesure où est prétendu que celles des chercheurs qui remettent en question ces études, ne sont pas fiables.
Les études les plus prudentes indépendantes plus poussées; ce qui correspond tout à fait à ce que souhaitait et souhaite encore W. L’histoire nous montre, malheureusement, que (indépendamment que des études soient financées par BP) certaines conclusions (comme le souligne le Pr Even et d’autres que bien des études sont peu fiables, voire bâclées, dans d’énormes proportions.(médicaments comme vaccins, pire pour ces derniers)
janic a écrit :Smith n’était pas chercheur, mais « chef d’équipe » encadrant ces 10 chercheurs, lesquels se sont désolidarisés sous pression
Smith encadrait une équipe de cliniciens au sein de l’hôpital mais il n'encadrait pas les 12 co-signataires que sont des pédiatres, psychiatre, neurologues, radiologiste, etc (Peut être en encadrait-il certain, possible ou pas?
Entre 21 Juillet 1996 et 16 Février 1997 onze enfants ont été admis dans le service Malcolm au Royal Free Hospital d'enquête du professeur Smith Walker- et son équipe.
C’est évident ! Donc retour à la case départ ; qui constitue cette équipe ? Normalement l’Hôpital ! Comment sont constituées des équipes habituellement ? Comme n’importe quel chantier médical ou pas ; on nomme un responsable qui en aucun cas ne peut être l’expert désigné pour suivre une étude ou des travaux. Donc où sont les documents officiels de l’hôpital qui en décident ?
Wakefield le pouvait également, cf la liste des co-auteurs sur le site du lancet).
En tant qu’expert il a accès à toutes les phases de l’étude, sinon comment pourrait-il, ensuite établir un rapport ? Donc il a (comme n’importe quel expert embauché pour ça) pour mission d’exprimer son avis sur les travaux de toute l’équipe citée, c’est évident, ce n’est pas sur son travail , à lui, inexistant d’ailleurs,puisque n’étant qu’un observateur, qu’il peut établir un quelconque rapport, mais uniquement sur les travaux d’autrui, dans le cadre de ce qui le lie à l’hôpital. Mais en dehors de l’hôpital il est libre, dégagé de celui-ci et n’a donc aucun compte à rendre à un quelconque comité d'éthique. Ne mélange pas tout, juste pour donner raison à tes sectes habituelles.
Ce qui est sûr, :?: c'est que dans le cadre de cette étude, c'est Wakefield qui était au manette,
Fantasme supplémentaire ! qu’est-ce que cela veut dire : "aux manettes »
c'est lui qui en a rédigé la genèse seul et la publication finale en tant que "chercheur scientifique principal";
Bizarre on ne trouve nulle part cette formule de « chercheur scientifique principal », mais en tant qu’expert, évidemment , il y était employé pour ça!
C’est comme la pub bordeau chesnel nous n’avons pas les mêmes valeurs…en terme d’interprétation
Smith ne faisait pas de recherche, seulement les examens cliniques, pas les examens de laboratoire. Il s'en est défendu en appel et a eu gain de cause.
https://www.thelancet.com/journals/lanc ... 40-6736(97)11096-0/fulltext#%20
Ca, c’est évident, mais en même temps relie les termes mêmes du jugement sur la nuance entre recherche et examens cliniques et qui parle de l'équipe de recherche de Smith
Les professeurs Walker-Smith, Murch et Wakefield ont été nommés consultants responsables. Dr Harvey, neurologue consultant et Dr Berelowitz, pédopsychiatre consultant, ont été nommés chefs de départements collaborateurs.
janic a écrit :Il ne s’agissait pas de passages erronés, mais seulement différents des autres signataires et dont il assume entièrement la responsabilité.
Faux, rien à voir avec un point de vue, il s'agissait de déclaration trompeuse, mentionnée comme telle à plusieurs reprises dans le procès en appel de Smith:
"Cette affirmation était fausse et n'aurait pas dû figurer dans le document."
"ce n'était pas une faute pour lui [Smith], Dr. Murch ou Dr. Thomson, d'inviter un collègue chercheur, Dr. Wakefield, à corriger une déclaration trompeuse dans le projet et à le laisser à lui faire cela."

Relis le chapitre 156 et le chapitre 34 qui y sont associés par le juge, cela concerne uniquement la mention du comité d’éthique approuvant ou non la procédure et que le juge ne qualifie pas de faute professionnelle grave lui. Mais que ce soit une faute comme tout le monde en fait, même les plus qualifiés, c’est dans la nature humaine et donc, en principe W n’aurait pas du mentionner une approbation du comité d’éthique et même, peut être la retirer. Ce n’est toujours pas une faute professionnelle grave comme le souligne le juge.
et comme pour la pub encore ! j’ai les mêmes à la maison ! Le juge souligne en quoi cette déclaration pouvait être trompeuse, c'est-à-dire la considération que le ROR pouvait avoir un lien avec l’autisme. C’est ce que l’on appelle une différence d’opinion quant aux conclusions que chacun peut en tirer, quoique là encore W ne dit pas c’est, mais peut avoir. Le seul point de délicat concerne la mention de l’approbation du comité d’éthique que le jugement lui-même ne considère pas comme impératif

1. Projet 172-96 a été approuvé pour l' enregistrement par le Dr Pegg, Président du Comité d' éthique, le 13 e Septembre 1996. Le 15 eEn octobre 1996, le Dr Pegg écrivit au professeur Walker-Smith pour lui dire que le projet 172-96 serait examiné à la prochaine réunion du comité d'éthique. Il a formulé ses réserves et invité des commentaires. Il a classé certaines des enquêtes dans la catégorie "à haut risque" dans la classification adoptée par la British Pediatric Association dans les lignes directrices publiées en août 1992, selon laquelle il serait contraire à l'éthique de soumettre les enfants à un risque plus que minime lorsque la procédure n'offre un avantage léger ou très incertain pour eux. En conséquence, il a demandé confirmation "que l'enfant subirait ce régime même s'il n'était pas en procès". Il a également posé une question sur le formulaire de consentement que les parents seraient tenus de signer avant que les enquêtes requises par l'étude ne soient effectuées sur leur enfant.e Novembre 1996, la partie pertinente qui stipule:
"… Il s'agit clairement d'un régime intensif comportant des procédures qui pourraient être considérées comme" à risque élevé ", bien qu'elles soient particulièrement utilisées pour les enquêtes sur les enfants atteints d'une maladie intestinale inflammatoire chronique. Ces enfants souffrent d'une maladie au" pronostic sans espoir "en ce qui concerne Ils n'ont souvent pas eu le niveau d'investigation que nous considérions comme adéquat pour un enfant présentant un état aussi dévastateur. En ce qui concerne leurs symptômes gastro-intestinaux qui seront présents chez tous les enfants sur lesquels nous avons enquêté, ceux-ci ont souvent Jusqu'à présent, nous avons examiné cinq de ces enfants sur la base de leurs besoins cliniques et nous avons tous constaté des signes d'inflammation chronique de l'intestin.Un enfant a déjà eu une réponse significative à l'alimentation entérale. Certes, il y a un avantage mesurable pour l'enfant:
i) établir un diagnostic et exclure les causes métaboliques et autres.
ii) commencer un régime thérapeutique.
L’ensemble de cette étude est axé sur les parents / patients, car chaque cas référé a été initié par le médecin généraliste par les parents de l’enfant.
Je peux confirmer que les enfants auraient ces enquêtes même s’il n’y avait pas de procès. Je dois préciser que nous ne rechercherions pas les enfants sans symptômes gastro-intestinaux. "
Le 13 Novembre 1996, le Comité d' éthique a discuté du projet 172-96. Le procès-verbal indique qu'il n'a pas été approuvé: "des améliorations sont nécessaires sur la fiche de renseignements du patient et des précisions sur le fait qu'il s'agisse d'une étude ou d'une investigation normale du patient". Pour compliquer les choses, le secrétaire du Comité d' éthique a écrit au Dr Wakefield le 14 Novembre 1996 à lui dire que le projet 172-96 a été approuvé lors de la réunion. Cela ne se produisait pas avant la prochaine réunion, tenue le 18 e Décembre 1996, au cours de laquelle il a été approuvé, « sous réserve de modification du formulaire de consentement du patient et le retrait du test de Schilling ». Le 7 eJanvier 1997 Le Dr Pegg écrit au professeur Walker-Smith pour l'informer de cette approbation, sous réserve de trois conditions: seuls les patients recrutés après la date de la réunion de décembre seraient considérés comme faisant partie de l'essai; le test de Schilling devait être retiré du protocole; et le formulaire de consentement devait être modifié de manière à expliquer les complications possibles de la ponction lombaire. Il a également demandé que le formulaire de consentement du patient et la fiche de renseignements soient accompagnés des notes cliniques. Professeur Walker-Smith a reconnu la lettre de M. Pegg le 9 e Janvier 1997. A la même date, il a envoyé son équipe clinique et le Dr Wakefield une copie des recommandations du Comité d' éthique « pour notre étude » et a déclaré : « nous avons besoin de mettre en œuvre ce maintenant ". Le 3 èmeEn février 1997, le Dr Wakefield écrivit au docteur Pegg pour lui dire que "l’étude pilote" avait démontré que les études par IRM et EEG étaient toutes normales, de sorte qu’il n’était pas nécessaire de les poursuivre, sauf indication contraire. Il a demandé un amendement pour autoriser le jeûne du jour au lendemain et une analyse d'un échantillon d'urine pour étudier la perméabilité intestinale. Le même jour, M. Wakefield a écrit au professeur Walker-Smith pour expliquer pourquoi il jugeait juste de participer à ce qu'il a décrit comme "l'aspect juridique de ces affaires", à savoir le litige alors proposé par Dawbarns, aux termes duquel le Legal Aid Board avait versé 25 000 livres sterling en décembre 1996 pour couvrir les frais de "l'enquête sur le ROR". Professeur Walker-Smith a répondu le 20 Février 1997:
"Ma position en ce qui concerne la rougeole, le ROR et la maladie de Crohn est que le lien avec le ROR n’a pas encore été prouvé. Il est clair que l’implication légale de presque tous les parents aura un effet sur l’étude, dans la mesure où ils ont un intérêt personnel. tout simplement ne pas comparaître devant le tribunal sur cette question.
La participation juridique m'aurait moins préoccupé si nos travaux étaient complets et si nous avions une vision ferme. Jamais auparavant dans ma carrière je n'ai été confronté à des parents parties à des travaux de recherche en cours. Je pense que cela rend notre travail difficile, en particulier la publication et la présentation.
Je suis très excité par ce travail et cela en vaut la peine. Simon Murch et moi-même nous sommes rencontrés aujourd'hui et avons rédigé un projet de sélection des patients pour votre commentaire, s'il vous plaît. "
Ce document énonçait les critères primaires et secondaires de "sélection des patients pour l'étude de l'entérocolite et de l'autisme régressif". Il est daté de février 1997.


Comme on le voit il s’agit d’un imbroglio ce qui explique la durée du procès et des débats qui ne peuvent se résumer à quelques phrases coupées de leur contexte.
janic a écrit :Oh que non , pas moi! W dit que 90% du procès innocentant Smith, le concerne aussi. Reste les 10% a étudier de près dans un autre procès de W cette fois ci, pas les 90% en question.
Ce chiffre est faux mais Wakefield n'est plus à un mensonges près:
https://initiativerationnelle.wordpress ... wakefield/
Comme ce site spécialisé en fakenews qui n’est pas à un mensonge près, alors !
Mais W a raison si l’on lit le procès qui disqualifie le GMC contre Smith pour les mêmes raisons que pour W, s’il avait été aussi en jugement et les 10% en question sont soulevés par le juge, sans jugement pour autant puisque ce n’est pas l’objet de celui-ci.
Le reste c’est du discours de bistrot !
janic a écrit :Un juge ne peut juger justement dans un procès en cours, d’un éventuel témoin que pourrait être W non mis en accusation par ce juge!
Le juge ne cite pas Wakefield en tant que témoin mais coupable, ce qu'il est toujours jusqu'à preuve du contraire.
Un juge ne peut et n’a aucun droit de désigner un individu coupable dans un procès où il n’est pas mis en jugement, c’est contraire à la loi et à l’éthique, renseignes-toi au lieu de fantasmer,. Mais il peut estimer une responsabilisé quelconque dans un processus, ce qui n’est pas un jugement pénal, ni civil, ce n’est qu’un avis, une opinion.
janic a écrit :je n’ai pas lu quelque part que l’hôpital y ait mis son véto.
Lis le jugement en appel de Smith: Il est fait mention, preuve à l'appui, que Wakefield a du demandé une autorisation pour le "facteur de transfert"
.
Alors relis le chapitre 138 qui n’exprime pas la situation comme toi !
Et le 170
1. 170 Les conclusions du jury défavorables au professeur Walker-Smith sur la question du facteur de transfert étaient pervers. Mlle Glynn, reconnaissant avec sagesse que le raisonnement du comité n’a pas été correctement étayée par ses conclusions, a soutenu, à juste titre, que ces accusations étaient subsidiaires et ne devaient pas constituer le véritable centre du présent appel. Je suis d'accord, mais les conclusions du groupe d’experts appellent une analyse, car il a ensuite conclu que, à cet égard, comme à d’autres, la conduite de M. Walker-Smith constituait une faute professionnelle grave. Il n'y avait aucune base pour cette conclusion.

Et le 168
3. Les conclusions du comité défavorables au professeur Walker-Smith sont incohérentes et injustifiées. Sa conclusion au paragraphe 26a, selon laquelle il n'avait pas commencé l'enfant 10 sur Facteur de transfert en décembre 1997, aurait dû mettre fin à ces accusations. S'il n'a pas "démarré" l'enfant 10 avec le facteur de transfert, il est impossible de comprendre comment il aurait pu "faire en sorte que l'enfant 10 soit administré avec un facteur de transfert". Le panel n'a fait aucune constatation quant à savoir qui ou qui avait commencé l'enfant 10 avec le facteur de transfert. Il a rejeté une accusation similaire contre le Dr Wakefield.
janic a écrit :Lis les documents (que recensent les organismes parallèles qui les mentionnent) ce qui ne fait pas partie de tes lectures habituelles inévitablement.
Lesquels? Toujours pas de source, pas de chiffre....
Cherches un peu, tu ne trouveras évidemment pas ça chez tes sectes habituelles, mais si ça ne t’intéresse pas !!!!
janic a écrit :Les cas Joyeux et Montagnier, les époux Lépine, Belpomme
A ma connaissance, aucun de ceux là n'est concerné par une "radiation pour prétexte fallacieux" pour l'instant. Si tu as des sources, prouvant le contraire, je suis preneur.
Pour quelles raisons Joyeux fut-il radié ? Quand aux Lépine, pas besoin de radiation, il suffit de les empêcher d’exercer leur profession selon leurs compétences professionnelles acquises tout au long de leur carrière. Il n’est pas toujours nécessaire de radier, il suffit de mettre des barrières aussi efficaces. Même chose pour Belpomme ou Montagnier il suffit de les ridiculiser pour leurs discours sur l’électro-sensibilité, la bouffe industrielle et ses méfaits sur la santé induisant des cancers, etc… tous les moyens sont bons et généralement efficaces pour tenter de faire taire les avis dissidents, pourvu que le business puisse continuer de rapporter.
janic a écrit :auxquels s’ajoutent les 5.000 médecins homéopathes, en général, ça commence à faire du monde.
Ils ont été injustement radiés ceux là aussi?
Pas encore pour la plupart ! Mais c’est dans les cartons et les aficionados de BP ne s’en cachent même plus comme d’empêcher son enseignement dans les universités françaises qui touchent des subsides de BP pour survivre. Les H ne sont pas des imbéciles, pas plus que les A de BP, et depuis le temps ils savent que l’Ordre des médecins attend une simple erreur (noyée dans les multiples erreurs de l’A) pour leur tomber dessus comme la vérole sur le bas clergé et ils ne leurs en laissent pas le loisir. Donc BP se rabat sur les remboursements d’abord ,pour dissuader les malades d’y avoir recours ,espérant ainsi disqualifier la profession en les accusant de ne donner que des placebos. C’est adroit, mais c’est con ! Interdire en France n’empêchera pas son expansion dans le monde entier qui n’est pas à la botte de BP.
De toute façon, est ce que le fait qu'une personne (ou quelques unes) ait gagné un procès en appel prouve que tous ceux qui n'ont pas fait appel sont innocents?
Absolument pas ! Ni l'inverse! La notion de culpabilité ,et surtout en science, relève de la plus haute subjectivité puisque les dogmes d’aujourd’hui seront remis en question demain avec l’évolution des technologies.
Après il ne reste plus, comme celui-ci, qu’à se raccrocher à des subtilités sémantiques et administratives pour y parvenir, dans un sens ou dans l’autre d’ailleurs.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort

pedrodelavega
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 597
Inscription : 09/03/13, 21:02
x 14

Re: La France est l’un des pires élèves européens en matière de vaccination.

Message non lupar pedrodelavega » 08/08/19, 17:14

janic a écrit :l’assurance maladie ne concerne pas tous les salariés pauvres en Amérique
Raison de plus pour qu'ils ne payent pas trois consultations/injections.
Avantages des vaccins combinés: https://www.allodocteurs.fr/se-soigner/ ... 15776.html

janic a écrit : en Amérique, où est produit ce ROR
GSK, firme britanique (il serait produit en amérique? source?), n'a pas le monopole sur le ror. Le ror est produit dans le monde entier par au moins 4 firmes différentes.... https://fr.wikipedia.org/wiki/Vaccin_co ... _oreillons

janic a écrit : alors que les trois vaccins étaient encore disponibles (que GSK a vite retiré du marché,)
Les vaccins monovalents sont toujours disponibles: https://www.mesvaccins.net/web/vaccines ... t=Chercher

janic a écrit : Donc, Non, les cas de ROR sont bien spécifiques et ne peuvent être mélangés
Les 6000 témoignages que tu as cité, c'est tout vaccin confondu, pas que le ror.

janic a écrit : l’argument bidon de simples coïncidences
Sans étude contrôlée, ça en reste là sinon c'est la porte ouverte à toutes les théories:
Exemple: Manger bio rend autiste! https://sciencepop.fr/2016/04/24/est-ce ... d-autiste/
Image

janic a écrit : C’est ce que je répète depuis le début : ce procès est celui de Smith, pas de W et,sur le plan judiciaire, on ne peut mettre en accusation un individu sans entendre son témoignage. Donc restes-en au cas de Smith uniquement !
Tu manques pas d'air! C'est toi au départ qui postes des liens qui cherchent à innocenter Wakefield sur la base du procès de Smith, c'est toi qui avance que des procès l'innocentent et qui, une fois le verdict réel révélé, retourne sa veste :arrowd:
janic a écrit : 2 tribunaux, un américain , un autre anglais , ont chacun rendu le même jugement d'après lequel les arguments invoqués par l'odre des médecins anglais étaient faux et que le journaliste Deer était un menteur. Innocentant donc, 2 fois de suite Wakefield et Schmit étaient déclarés innocents des diffamations faites à leur encontre.
(Au passage, je rappelle que ces 2 tribunaux ont donné tord à Wakefield)
janic a écrit :Le rôle des tribunaux n’est pas de trancher une question d’ordre scientifique, mais d’ordre social et donc uniquement juridique. Ces tribunaux ont débouté les accusations portées contre Wakefield et Walter Schmit.
sante-pollution-prevention/la-france-est-l-un-des-pires-eleves-europeens-en-matiere-de-vaccination-t15653-360.html#p354934

janic a écrit : Même en refusant cette modification après avoir dit qu’il le ferait, ce n’est toujours pas une faute sur le plan judiciaire
L'information était fausse, c'est une faute, il est sanctionné pour ça (entre autres).

janic a écrit : Cela s’appelle une conclusion hâtive
Hâtive? 20 ans plus tard, environ 17 études et plus d'un million d'enfants, la conclusion: Pas de lien entre ror et autisme.

janic a écrit : qui constitue cette équipe ?
Des cliniciens de son service. Wakefield en avait besoin car il n'était pas habilité à pratiquer des examens cliniques. Mais ce ne sont pas les mêmes (certains peut être) que les co-signataires de l'étude du lancet. Exemple: "Dr Harvey, neurologue consultant et Dr Berelowitz, pédopsychiatre consultant, ont été nommés chfs de départements collaborateurs."

janic a écrit : Bizarre on ne trouve nulle part cette formule de "chercheur scientifique principal"
Cette formule est dans la publication orignale du Lancet et dans plein d'autres articles.
https://www.thelancet.com/journals/lanc ... 469710e753
Il n'y a que toi qui vient d'inventer au fil des posts que Smith avait un rôle plus important que Wakefield dans cette affaire (tu avais bien inventé des procès américain qui l'innocentait). Ce qui est faux/non documenté.

janic a écrit : et qui parle de l'équipe de recherche de Smith
Il n'est pas fait mention d'équipe de recherche de Smith, seulement d'équipe: Smith était en charge d'une équipe clinique mais ne faisait pas de recherche dans le cadre de cette étude, comme il s'en défend lui même. (nb: Wakefield, dans son face caméra, déclare également qu'il gérait une équipe de 19 personnes)

janic a écrit : Ce n’est toujours pas une faute professionnelle grave comme le souligne le juge.
Le juge ne dit pas ca:
"Cette affirmation était fausse et n'aurait pas dû figurer dans le document."
"ce n'était pas une faute pour lui [Smith], Dr. Murch ou Dr. Thomson, d'inviter un collègue chercheur, Dr. Wakefield, à corriger une déclaration trompeuse dans le projet et à le laisser à lui faire cela."
Smith a prouvé qu'il avait signalé que cette affirmation était fausse et qu'il avait demandé à Wakefield de la supprimer: Il est donc innocenté sur point. Wakefield savait, a dit qu'il modifierait mais ne l'a pas fait, il est toujours coupable sur ce point.
Smith ne faisait finalement pas de recherche dans le cadre de cette étude et l'a prouvé en appel, il est donc également innocenté sur l'aspect recherche que seul Wakefield dirigeait et mentionné comme tel dans la publication.

janic a écrit :Alors relis le chapitre 138 qui n’exprime pas la situation comme toi !
Wakefield a bien dû demander l'autorisation pour le facteur de transfert: " En outre, le Dr Wakefield a demandé l’autorisation du Comité consultatif médical dans une lettre du 9 septembre 1997 autorisant l’administration du facteur de transfert de l’enfant 10 sur une base nominative, comme le prouve la lettre d’approbation datée du 15 septembre 1997, qui vous a été envoyée avec copie. , par son président, le Dr Lloyd."

janic a écrit :Pas encore pour la plupart !
Ok, donc, tu affirmes que les "radiations pour prétextes fallacieux sont fréquentes" mais tu n'as qu'un exemple avéré (Smith). Du coup, c'est réfuté, elles sont rares.

janic a écrit :Mais W a raison si l’on lit le procès qui disqualifie le GMC contre Smith pour les mêmes raisons que pour W, s’il avait été aussi en jugement et les 10% en question sont soulevés par le juge,
Ce procès en appel accable un peu plus Wakefield (Exemple: Wakefield a laissé une information trompeuse malgré le signalement de Smith. Ce procès innocente Smith et accable Wakefield)
S'il parle d'un ratio de 90%, c'est qu'il existe une liste exhaustive.
Donnes moi une source qui compare les chefs d'accusation du GMC contre Smith et Wakefield et les arguments respectifs qui les invalident?
Et ensuite donnes les arguments qui invalide l’enquête du BMJ contre laquelle Wakefield a perdu son procès, le juge la qualifiant de "mémorable redressement de tord".

janic a écrit :Lis et vois autre chose que tes sectes habituelles !
Quasi à chaque fois, tu me sers la même réponse quand je te demande des sources. C'est un peu facile d'avancer des arguments sans preuve/source et de démolir tous ceux des autres à grand coup de procès d'intention.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7517
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Re: La France est l’un des pires élèves européens en matière de vaccination.

Message non lupar janic » 08/08/19, 21:00

janic a écrit :l’assurance maladie ne concerne pas tous les salariés pauvres en Amérique

Raison de plus pour qu'ils ne payent pas trois consultations/injections.
Avantages des vaccins combinés: https://www.allodocteurs.fr/se-soigner/ ... 15776.html


Allodocteur est un site provaccin ultra conformiste donc il ne faut pas en attendre un avis différent. Or ils ont raison sur quelques points et tort sur le reste.
Oui, cela réduit le nombre d’injections. Oui cela contient moins d’antigènes spécifiques. Oui, ils contiennent moins d’adjuvants ramenés à chaque vaccin monovalent.
Ce qui ne compense pas les inconvénients : fragilisation des populations aux virus sauvages et qui ne connaissent plus que les virus vaccinaux pour lesquels la protection supposée est courte, voire très courte, ce qui nécessite des rappels fréquents (coût supplémentaire), effets secondaires mineurs comme majeurs qui coûtent aussi plus cher que ces mêmes maladies sauvages qui immunisent à vie,etc…
De même faux et vrai, l’idée qu’un organisme peut subir plusieurs antigènes en même temps.
Certains vaccins contiennent plus d'un type d'antigènes(1). L'organisme est en effet capable de réagir simultanément contre un nombre très important(2) d'antigènes distincts, avec la production de différents types d'anticorps associés (et/ou le déclenchement de mécanismes de défenses cellulaires spécifiques).
Ces vaccins ne « surchargent » pas le système immunitaire : le système immunitaire humain a une capacité très importante de répondre aux antigènes. Selon des travaux publiés en 2002 dans la revue Pediatrics, l'organisme d'un nourrisson EN BONNE SANTE POURRAIT répondre sans danger à l'administration simultanée de 10.000 antigènes. Un vaccin combinant dix types d'antigènes mobiliserait ainsi moins de 0,1% de son système immunitaire.


Donc exemple typique de mélange entre le vrai et le faux. Oui, un organisme peut répondre à une multitude d’antigènes , (dont l’immense majorité n’est pas pathologique) d’une part , si le nourrisson est en bonne santé (ce qui n’est pas respecté la plupart du temps car nécessitant une analyse biologique de compatibilité) et d’autre part uniquement lorsqu’il passe par les filtres successifs des barrières naturelles : peau, voies respiratoires et digestives, mais pas quand ils court-circuitent ces barrières auxquels les plus fragiles ne vont pas réagir comme des individus en bonne santé. Et qui peut aller d’une simple inflammation, jusqu’à des formes très graves, voire mortelles. Donc cette affirmation ci-dessus sous son apparence de vérité, n’est qu’un mensonge caché.

Mais la question n’est pas là ! L’Amérique comme l’Angleterre n’ont pas d’obligation vaccinale contrairement à la France et chacun doit pouvoir faire vacciner ou pas selon ses propres convictions comme d’accepter le vaccin rougeole et refuser la rubéole non nécessaire pour les garçons. De même que pour tous les autres vaccins sur le marché et plus ou moins recommandés selon les pays.
Il s’agit de la liberté de se faire vacciner ou pas, vaccins dispos ou pas.
janic a écrit :en Amérique, où est produit ce ROR

GSK, firme britanique (il serait produit en amérique? source?),

mith, Kline & French (SK&F) puis SmithKline-RIT (à partir de 1968) était un groupe pharmaceutique américain, qui fait maintenant partie du groupe britannique GlaxoSmithKline.
n'a pas le monopole sur le ror. Le ror est produit dans le monde entier par au moins 4 firmes différentes.... https://fr.wikipedia.org/wiki/Vaccin_co ... _oreillons

C’est juste, mais pour le cas invoqué il s’agissait de celui de GSK

janic a écrit :alors que les trois vaccins étaient encore disponibles (que GSK a vite retiré du marché,)

Les vaccins monovalents sont toujours disponibles: https://www.mesvaccins.net/web/vaccines ... t=Chercher

Tu devrais mieux relire.
https://www.mesvaccins.net/web/vaccines ... t=Chercher
En théorie seulement, il faut en faire une demande spéciale qui sera honorée ou pas et pour des vaccins non agréés en France.
janic a écrit :Donc, Non, les cas de ROR sont bien spécifiques et ne peuvent être mélangés

Les 6000 témoignages que tu as cité, c'est tout vaccin confondu, pas que le ror.

Je vais vérifier plus précisément.
janic a écrit :l’argument bidon de simples coïncidences

Sans étude contrôlée, ça en reste là sinon c'est la porte ouverte à toutes les théories:

Controlée par qui ?
janic a écrit :C’est ce que je répète depuis le début : ce procès est celui de Smith, pas de W et,sur le plan judiciaire, on ne peut mettre en accusation un individu sans entendre son témoignage. Donc restes-en au cas de Smith uniquement !

Tu manques pas d'air! C'est toi au départ qui postes des liens qui cherchent à innocenter Wakefield sur la base du procès de Smith, c'est toi qui avance que des procès l'innocentent et qui, une fois le verdict réel révélé, retourne sa veste

Pas de problème, l’air ne me manque pas effectivement!
Non, je ne pas quoique ce soit ! Le procès concerne Smith et Smith uniquement/ W dit que 90% le concernent, mais sauf procès spécifique jugeant W, chaque partie peut dire ce qu’elle veut puisqu’aucun procès ne le vérifiera. Donc c’est une question de confiance en la crédibilité des provaxx comme des non provaxx.
janic a écrit :2 tribunaux, un américain , un autre anglais , ont chacun rendu le même jugement d'après lequel les arguments invoqués par l'ordre des médecins anglais étaient faux et que le journaliste Deer était un menteur. Innocentant donc, 2 fois de suite Wakefield et Schmit étaient déclarés innocents des diffamations faites à leur encontre.

Tu es sûr que c’est moi qui ait écrit ça ? Source ? Le jugement de Smith évoque les raisons pour lesquelles Deer comme le GMC étaient superficiels et donc les a déboutés.
(Au passage, je rappelle que ces 2 tribunaux ont donné tord à Wakefield)

J’ai déjà dit qu’à mon sens W a eut tort de tenter une reconnaissance en diffamation avec en face de lui, une armée d’avocats expérimentés dans la défense de BP.
janic a écrit :Le rôle des tribunaux n’est pas de trancher une question d’ordre scientifique, mais d’ordre social et donc uniquement juridique. Ces tribunaux ont débouté les accusations portées contre Wakefield et Walter Schmit.




janic a écrit :Même en refusant cette modification après avoir dit qu’il le ferait, ce n’est toujours pas une faute sur le plan judiciaire

L'information était fausse, c'est une faute, il est sanctionné pour ça (entre autres).

Non encore une fois, tu mélanges volontairement ou pas (mais je te l’ai déjà signalé) le jugement de l’ordre des médecins anglais et le jugement de l’Etat concernant Smith et ce dernier ne sanctionne pas cette information« fausse ». Le juge y donne sons avis, mais n’a aucune autorité pour un jugement d’Etat, vis-à-vis de ces informations en question.

janic a écrit :Cela s’appelle une conclusion hâtive

Hâtive? 20 ans plus tard, environ 17 études et plus d'un million d'enfants, la conclusion: Pas de lien entre ror et autisme.

Etudes venant de qui ? Des équipes payées par BP ou bien totalement indépendantes ? Voir ce qu’en disent Even et d’autres. Mais depuis ; au cas où tu l’aurais zappé, des universitaires se penchent sur le sujet comme cela va de soi.
janic a écrit :qui constitue cette équipe ?

Des cliniciens de son service. Wakefield en avait besoin car il n'était pas habilité à pratiquer des examens cliniques. Mais ce ne sont pas les mêmes (certains peut être) que les co-signataires de l'étude du lancet. Exemple: "Dr Harvey, neurologue consultant et Dr Berelowitz, pédopsychiatre consultant, ont été nommés chfs de départements collaborateurs."

Chapitre 4 du jugement : « Les professeurs Walker-Smith, Murch et Wakefield ont été nommés consultants responsables. Dr Harvey, neurologue consultant et Dr Berelowitz, pédopsychiatre consultant, ont été nommés chefs de départements collaborateurs.
Que je viens de citer ! Donc cela confirme qu’il n’agissait pas en tant que directeur de cette recherche.mais en consultant ! Tu as oublié de le mentionner ici.


janic a écrit :Bizarre on ne trouve nulle part cette formule de "chercheur scientifique principal"

Cette formule est dans la publication originale du Lancet et dans plein d'autres articles.

https://www.thelancet.com/journals/lanc ... 469710e753
Dans cet échange, il s’agit du procès Smith, pas de W.
Il n'y a que toi qui vient d'inventer au fil des posts que Smith avait un rôle plus important que Wakefield dans cette affaire (tu avais bien inventé des procès américain qui l'innocentait).
Seul ce dernier point est exact et je me suis trop avancé, effectivement. Et je te rappelle du même coup ce que tu as avancé aussi de faux sur le rôle primordial de W.
Ce qui est faux/non documenté.

Idem! Il est mal venu de faire des reproches alors que tes références sectaires, que tu reprends à ton compte, sont plus que faux, ils sont mensongers
janic a écrit :et qui parle de l'équipe de recherche de Smith

Il n'est pas fait mention d'équipe de recherche de Smith, seulement d'équipe: Smith était en charge d'une équipe clinique mais ne faisait pas de recherche dans le cadre de cette étude, comme il s'en défend lui même.
C'est pourtant ce que disent les premiers chapitres du jugement
(nb: Wakefield, dans son face caméra, déclare également qu'il gérait une équipe de 19 personnes)

effectivement mais hors de cet hôpital, tu mélanges tout !
janic a écrit :Ce n’est toujours pas une faute professionnelle grave comme le souligne le juge.

Le juge ne dit pas ca:
"Cette affirmation était fausse et n'aurait pas dû figurer dans le document."
Le juge ne déclare pas ce point comme étant une faute grave justifiant l'exclusion ou indique en la source.

ce n'était pas une faute pour lui [Smith], Dr. Murch ou Dr. Thomson, d'inviter un collègue chercheur, Dr. Wakefield, à corriger une déclaration trompeuse dans le projet et à le laisser à lui faire cela."


Smith a prouvé qu'il avait signalé que cette affirmation était fausse et qu'il avait demandé à Wakefield de la supprimer: Il est donc innocenté sur point. Wakefield savait, a dit qu'il modifierait mais ne l'a pas fait, il est toujours coupable sur ce point.
Smith ne faisait finalement pas de recherche dans le cadre de cette étude et l'a prouvé en appel, il est donc également innocenté sur l'aspect recherche que seul Wakefield dirigeait et mentionné comme tel dans la publication.
et c'est reparti pour des mensonges!

Chapitre159-du jugement : »Que ce soit ou non une faute professionnelle aurait dû dépendre de l'opinion du comité sur la véracité et l'exactitude du témoignage de M. Murch au sujet de la réunion entre lui, les professeurs Walker-Smith, Thomson et Wakefield après la discussion entre les chercheurs et les cliniciens de la dernière version du document vue par le professeur Walker-Smith. Si c'était le cas, professeur Walker-Smith Cette omission aurait pu à juste titre être qualifiée d'erreur de jugement: ce n'était pas une faute pour lui, Dr. Murch ou Dr. Thomson, d'inviter un collègue chercheur, Dr. Wakefield, à corriger une déclaration trompeuse dans le projet et à le laisser à lui faire cela. Étant donné que le groupe spécial n'a fait aucune constatation sur cette question, son raisonnement est inadéquat.
Et 160 à lire aussi!
janic a écrit :Alors relis le chapitre 138 qui n’exprime pas la situation comme toi !

Wakefield a bien dû demander l'autorisation pour le facteur de transfert: " En outre, le Dr Wakefield a demandé l’autorisation du Comité consultatif médical dans une lettre du 9 septembre 1997 autorisant l’administration du facteur de transfert de l’enfant 10 sur une base nominative, comme le prouve la lettre d’approbation datée du 15 septembre 1997, qui vous a été envoyée avec copie. , par son président, le Dr Lloyd."


C’est pourtant clair même si tu ne cites pas l’ensemble à ton habitude !
janic a écrit :Pas encore pour la plupart !

Ok, donc, tu affirmes que les "radiations pour prétextes fallacieux sont fréquentes" mais tu n'as qu'un exemple avéré (Smith). Du coup, c'est réfuté, elles sont rares.

Ces radiations en question ne concernent que celles que je connais en France, (Genre Joyeux) mais il doit bien y avoir une équivalence en Angleterre (je ne lis pas l’ANGLAIS) et d’autres pays.


janic a écrit :Mais W a raison si l’on lit le procès qui disqualifie le GMC contre Smith pour les mêmes raisons que pour W, s’il avait été aussi en jugement et les 10% en question sont soulevés par le juge,

Ce procès en appel accable un peu plus Wakefield (Exemple: Wakefield a laissé une information trompeuse malgré le signalement de Smith. Ce procès innocente Smith et accable Wakefield)

S'il parle d'un ratio de 90%, c'est qu'il existe une liste exhaustive.

C’est qu’il existe une liste de reproches, pour certains justifiés, mais pas tous.
Donnes moi une source qui compare les chefs d'accusation du GMC contre Smith et Wakefield et les arguments respectifs qui les invalident?

W en fait la liste dans ses vidéos ! qu'il faudrait que tu visionnes au moins!
Et ensuite donnes les arguments qui invalide l’enquête du BMJ contre laquelle Wakefield a perdu son procès, le juge la qualifiant de "mémorable redressement de tord".

Le BMJ comme ça ? même chose W s'en explique, écoute ses vidéos puisque tu sembles connaitre l'anglais
http://www.wikistrike.com/article-une-e ... 67575.html
Ne confond pas, une nouvelle fois, les procès en diffamation perdus et le jugement d’Etat sur les arguments évoqués par le GMC et débouté par ce procès.
janic a écrit :Lis et vois autre chose que tes sectes habituelles !

Quasi à chaque fois, tu me sers la même réponse quand je te demande des sources.

Comme tu le fais, il n’y pas de raisons que je sois le seul !
C'est un peu facile d'avancer des arguments sans preuve/source et de démolir tous ceux des autres à grand coup de procès d'intention.

Ce n’est pas moi qui cite intitiativerationnelle ,à tout bout de champs, que je sache qui argumente sans preuves la plupart du temps comme d’évoquer le terme d’antivaxx à gogo.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
pedrodelavega
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 597
Inscription : 09/03/13, 21:02
x 14

Re: La France est l’un des pires élèves européens en matière de vaccination.

Message non lupar pedrodelavega » 09/08/19, 00:34

janic a écrit :Ce qui ne compense pas les inconvénients : fragilisation des populations aux virus sauvages
Source?

janic a écrit :mith, Kline & French (SK&F) puis SmithKline-RIT (à partir de 1968) était un groupe pharmaceutique américain, qui fait maintenant partie du groupe britannique GlaxoSmithKline.
En 1998, ça faisait 30 ans que c'était un groupe britannique, ça l'ait toujours aujourd'hui. C'est ça qui te permet d'affirmer que le ror en produit en Amérique? (ce qui apporte quoi au passage?)

janic a écrit :Je vais vérifier plus précisément.
Je le fais pour toi parce que je lis tout, même les liens qui ne vont pas le sens des arguments que j'avance: "À l’occasion de la tournée du film plus de 6000 témoignages ont été recueillis, dont 1000 ont été filmés : autisme, paralysie, narcolepsie, épilepsie... Tous les vaccins sont en cause et chaque jour de nouvelles voix s’en font l’écho." https://www.suretevaccins.com/films-vax ... mentaires/
(Je répète, ces témoignages ne sont que des corrélations pas des causalités: Sur les millions de personnes vaccinés chaque année, il est logique, statistiquement, de trouver plein de personnes ayant développé telle ou telle pathologie peu après le vaccin, comment savoir si le vaccin est en cause: Seule une étude contrôlée peut commencer à en prouver la causalité)

janic a écrit :
Sans étude contrôlée, ça en reste là sinon c'est la porte ouverte à toutes les théories:
Controlée par qui ?
Oula, on part de loin là! Une étude contrôlée ne veut pas dire que quelqu’un contrôle: Ça veut dire qu'il y a un groupe de contrôle. Par exemple, est ce qu'il plus de personne autiste parmi un groupe de vacciné ror par rapport à un groupe de contrôle (non vacciné ror).

janic a écrit :Non, je ne pas quoique ce soit ! Le procès concerne Smith et Smith uniquement/ W dit que 90% le concernent, mais sauf procès spécifique jugeant W, chaque partie peut dire ce qu’elle veut puisqu’aucun procès ne le vérifiera.
Tout est à disposition, il y a le jugement du GMC, l'enquete du bmj, le procès en appel de smith. Ce travail de comparaison a déjà été fait, je te l'ai cité plusieurs fois:
https://initiativerationnelle.wordpress ... wakefield/
http://www.skepticalraptor.com/skeptica ... d-wronged/

janic a écrit :
janic a écrit :2 tribunaux, un américain , un autre anglais , ont chacun rendu le même jugement d'après lequel les arguments invoqués par l'ordre des médecins anglais étaient faux et que le journaliste Deer était un menteur. Innocentant donc, 2 fois de suite Wakefield et Schmit étaient déclarés innocents des diffamations faites à leur encontre.
Tu es sûr que c’est moi qui ait écrit ça ? Source ?
Sûr et certain et je t'ai donné la source sous la citation. Je te la redonne: sante-pollution-prevention/la-france-est-l-un-des-pires-eleves-europeens-en-matiere-de-vaccination-t15653-360.html#p354934
C'était complètement faux, donc permets moi de mettre en doute tout le reste que tu avances sans source.

janic a écrit :J’ai déjà dit qu’à mon sens W a eut tort de tenter une reconnaissance en diffamation
Tu as dit ça à partir du moment où tu as connu le verdict réel de ces procès. Avant tu disais:
janic a écrit :2 tribunaux, un américain , un autre anglais , ont chacun rendu le même jugement d'après lequel les arguments invoqués par l'ordre des médecins anglais étaient faux et que le journaliste Deer était un menteur. Innocentant donc, 2 fois de suite Wakefield et Schmit étaient déclarés innocents des diffamations faites à leur encontre.
C'est un peu facile de retourner sa veste à tout bout champ et de rester sur les mêmes conclusions...M'enfin à force ça commence à faire des arguments plus trop solide.

janic a écrit : le jugement de l’Etat concernant Smith et ce dernier ne sanctionne pas cette information« fausse ».
Le juge lève la sanction sur Smith car il a prouvé qu'il avait lui aussi fait remarqué que cette information était fausse et avait demandé de la modifier. C'est pas pareil.

janic a écrit : Etudes venant de qui ?
D'université, d’hôpitaux, d'académie, et 3 de labo, bref de tous les organismes qui font de la recherche.

janic a écrit :
janic a écrit : Bizarre on ne trouve nulle part cette formule de "chercheur scientifique principal"
Cette formule est dans la publication originale du Lancet et dans plein d'autres articles. https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(97)11096-0/fulltext
Dans cet échange, il s’agit du procès Smith, pas de W.
Non, le lien pointe sur la publication originale de Wakefield publiée dans le lancet (que j'ai cité à plein de reprises)

janic a écrit : Et je te rappelle du même coup ce que tu as avancé aussi de faux sur le rôle primordial de W.
quoi donc?

janic a écrit : Idem! Il est mal venu de faire des reproches alors que tes références sectaires, que tu reprends à ton compte, sont plus que faux, ils sont mensongers
Lesquelles?

janic a écrit : C'est pourtant ce que disent les premiers chapitres du jugement
Il me semble pas: Cites où il fait mention d'une équipe de recherche de Smith?

janic a écrit : effectivement mais hors de cet hôpital, tu mélanges tout !
Possible ou pas, je ne sais pas. Si tu as une source, je suis preneur.

janic a écrit : Le juge ne déclare pas ce point comme étant une faute grave justifiant l'exclusion ou indique en la source.
Le juge dédouane Smith (mais pas Wakefield, il enfonce le clou au contraire) de cette accusation sur la base des preuves qu'il a fournit et annule du coup sa radiation.

janic a écrit :et c'est reparti pour des mensonges!
Chapitre159-du jugement : »Que ce soit ou non une faute professionnelle aurait dû dépendre de l'opinion du comité sur la véracité et l'exactitude du témoignage de M. Murch au sujet de la réunion entre lui, les professeurs Walker-Smith, Thomson et Wakefield après la discussion entre les chercheurs et les cliniciens de la dernière version du document vue par le professeur Walker-Smith. Si c'était le cas, professeur Walker-Smith Cette omission aurait pu à juste titre être qualifiée d'erreur de jugement: ce n'était pas une faute pour lui, Dr. Murch ou Dr. Thomson, d'inviter un collègue chercheur, Dr. Wakefield, à corriger une déclaration trompeuse dans le projet et à le laisser à lui faire cela. Étant donné que le groupe spécial n'a fait aucune constatation sur cette question, son raisonnement est inadéquat.
Ce paragraphe ne dédouane pas Wakefield, au contraire.

janic a écrit :C’est pourtant clair même si tu ne cites pas l’ensemble à ton habitude !
Wakefield a dû demandé une autorisation, tu soutenais qu'il n'avait pas à le faire.

janic a écrit :Ces radiations en question ne concernent que celles que je connais en France, (Genre Joyeux) mais il doit bien y avoir une équivalence en Angleterre (je ne lis pas l’ANGLAIS) et d’autres pays.
Du coup tu n'en sais rien si ses "radiations pour prétextes fallacieux" sont fréquentes, tu généralises sur la base d'un seul exemple (Smith uniquement, Joyeux pour l'instant n'est pas statué).

janic a écrit :W en fait la liste dans ses vidéos ! qu'il faudrait que tu visionnes au moins!
J'ai visionné, il n'en fait pas de la liste. Qui plus est venant de qqn qui a menti, pas sur qu'il soit le mieux placé pour répondre.

janic a écrit :même chose W s'en explique, écoute ses vidéos puisque tu sembles connaitre l'anglais
Il y a des tas de condamnés dans les prisons qui clame aussi leur innocence. Seuls des sources/preuves, des faits vérifiables peuvent le prouver.
Wakefield déclare que Beer dit des mensonges à son sujet, soit c'est sa parole, le fait est qu'il a perdu par 2 fois ces accusations en jugement d'état.

janic a écrit :http://www.wikistrike.com/article-une-enquete-du-british-medical-journal-bmj-revele-le-role-de-conspirateur-de-big-pharma-dans-l-arnaq-122667575.html
Tu m'accuses de citer wikipédia mais tu es sûr que wikistrike soit bien fiable?
https://www.nicematin.com/faits-de-soci ... nce-302852
https://www.lemonde.fr/verification/source/wikistrike/
https://what-the-fake.com/2017/03/22/wi ... de-lintox/
https://www.agoravox.tv/actualites/medi ... n-le-78578

janic a écrit :Ne confond pas, une nouvelle fois, les procès en diffamation perdus et le jugement d’Etat sur les arguments évoqués par le GMC et débouté par ce procès.
Je ne confonds pas, les procès en diffamation sont également des jugements d'état et concernent les mêmes arguments que le GMC (en plus d'autres)

janic a écrit :Comme tu le fais, il n’y pas de raisons que je sois le seul !
A quel moment, t'ai-je répondu d'aller chercher toi même les sources des arguments que j'avance?

janic a écrit :Ce n’est pas moi qui cite intitiativerationnelle ,à tout bout de champs, que je sache qui argumente sans preuves la plupart du temps
???? Sur l'article: https://initiativerationnelle.wordpress ... wakefield/ , il y a plus d'une trentaine de liens qui pointent vers la source des arguments qu'il avance.
0 x
pedrodelavega
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 597
Inscription : 09/03/13, 21:02
x 14

Re: La France est l’un des pires élèves européens en matière de vaccination.

Message non lupar pedrodelavega » 09/08/19, 09:47

pedrodelavega a écrit :
janic a écrit :mith, Kline & French (SK&F) puis SmithKline-RIT (à partir de 1968) était un groupe pharmaceutique américain, qui fait maintenant partie du groupe britannique GlaxoSmithKline.
En 1998, ça faisait 30 ans que c'était un groupe britannique, ça l'ait toujours aujourd'hui. C'est ça qui te permet d'affirmer que le ror en produit en Amérique? (ce qui apporte quoi au passage?)
Erratum: Ils ont fusionné en 2000 avec le groupe britannique Glaxo Wellcome, N°2 mondial.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7517
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Re: La France est l’un des pires élèves européens en matière de vaccination.

Message non lupar janic » 09/08/19, 11:07

janic a écrit :Ce qui ne compense pas les inconvénients : fragilisation des populations aux virus sauvages

Source?
cherches un peu, tu veux à chaque fois qu’on te mache le boulot. Mais il est évident que ce n’est pas chez tes provaxx que tu vas trouver ça, il suffit de lire tes sources provaxx donc partisanes. Mais je te donne un indice : l’OMS.
janic a écrit :mith, Kline & French (SK&F) puis SmithKline-RIT (à partir de 1968) était un groupe pharmaceutique américain, qui fait maintenant partie du groupe britannique GlaxoSmithKline.
En 1998, ça faisait 30 ans que c'était un groupe britannique, ça l'ait toujours aujourd'hui. C'est ça qui te permet d'affirmer que le ror en produit en Amérique? (ce qui apporte quoi au passage?)
J’ai simplement souligné que c’était le ROR de GSK qui était mis en cause dans l’affaire. Qu’il soit américain ou autre n’a guère d’importance. Achats, ventes , OPA, il faut être de la partie pour s’y retrouver !
En décembre 2000, GlaxoWellcome fusionne avec SmithKline Beecham pour former GlaxoSmithKline (GSK) : la transaction fusion-acquisition se lève à plus de 75 milliards de dollars, l'une des plus élevées dans son domaine.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Smith,_Kline_%26_French

janic a écrit :Je vais vérifier plus précisément.
Je le fais pour toi parce que je lis tout, même les liens qui ne vont pas le sens des arguments que j'avance: "À l’occasion de la tournée du film plus de 6000 témoignages ont été recueillis, dont 1000 ont été filmés : autisme, paralysie, narcolepsie, épilepsie... Tous les vaccins sont en cause et chaque jour de nouvelles voix s’en font l’écho." https://www.suretevaccins.com/films-vax ... mentaires/
C’est donc très bien de tout lire ! Mais en ce cas ce ne sont pas 6.000 qui devraient être chiffrés mais beaucoup plus.
Je répète, ces témoignages ne sont que des corrélations pas des causalités: Sur les millions de personnes vaccinés chaque année, il est logique, statistiquement, de trouver plein de personnes ayant développé telle ou telle pathologie peu après le vaccin, comment savoir si le vaccin est en cause: Seule une étude contrôlée peut commencer à en prouver la causalité)
Non, ce n’est pas possible pour les raisons invoquées plus tôt.
D’une part les effets secondaires peu ou mal recensés dont la pharmaco vigilance elle-même se plaint (env 10%) et beaucoup moins pour l’Amérique par exemple.
Des médecins ayant vacciné hésitent à faire ce type de déclaration par crainte de l’ordre des médecins. Plainte la plus fréquente des parents dont les enfants ont été vaccinés. Le médecin reconnait oralement le lien mais refuse de l’écrire.
Enfin comme ces « études » sont faites et dirigées par des provaxx qui ne veulent pas voir remis en cause leur croyance, ça donne ce que répète en boucle le directeur du CTV, c’est une coïncidence. Va prouver une coïncidence puisqu’elle peut être évoquée à tout bout de champ.
Va prouver que mon doigt en bouillie l'est a cause d'un coup de marteau et aucune étude contrôlée n'y parviendra jamais puisqu’il s'agit et ne s'agit QUE de MON doigt! Si je vais à l'hôpital ou le médecin pour vcelui-ci il ne vont pas me demander des études contrôlées pour prouver si c'est bien ndû au marteau ou simplement une coïncidence
janic a écrit :
Sans étude contrôlée, ça en reste là sinon c'est la porte ouverte à toutes les théories:
Controlée par qui ?
Oula, on part de loin là! Une étude contrôlée ne veut pas dire que quelqu’un contrôle: Ça veut dire qu'il y a un groupe de contrôle. Par exemple, est ce qu'il plus de personne autiste parmi un groupe de vacciné ror par rapport à un groupe de contrôle (non vacciné ror).
Ca ne change rien! Qui fait partie de ces groupes de contrôle, qui les finance? donc contrôlé par qui !
par ailleurs, et tu l'as aussi souligné. Si je prends 1.000 individus en bonne santé sans troubles intestinaux(puisque cela n'a concerné que ces cas là) il peut n'y avoir aucun autiste parmi ceux-ci, c'est évident. Qu'un individu tire au milieu d'une foule de 1.000 personnes, il peut y avoir un mort et des blessés ou bien des morts et peu de blessés. Aucune étude contrôlée ne permettra de le dire . On va trouver des morts des blessés, des balles et c'est tout ;comme on trouve des virus de la rougeole dans les intestins de certains, pas tous évidemment, et comme la relation n'est pas reconnue puisque c'est toujours de la coïncidence, on n'en sort pas!
Reprenons l’exemple de la consultation faite sur les vaccins à rendre obligatoires ou non. L’ensemble, particuliers comme médecins vaccinalistes s’y étaient opposés. Mais la politique l’emporte sur le reste et c’est passé malgré tout avec seulement 70 votants sur 577 députés. De même en consultant cette liste, on n’y voit apparaitre que des médecins provaxx, pas d’homéopathes par exemple qui sont plus réservés sur ce sujet. Même chose sur l’H où ce sont des non H qui décrètent la validité ou l’invalidité de cette technique sur leurs seuls critères A et donc inadaptés au sujet.
Ou lorsque le spécialiste mondial de l’alu fini par reconnaitre la dangerosité de l’alu dans la consommation humaine et de fait des vaccins, c’est une levée de bouclier de non spécialistes de l’alu…comme d’habitude ! Et les exemples de ce genre sont légions et en plus avec des études incomplètes, faussées, comme le dit Even et confirmé entre autres par le directeur du Lancet.
janic a écrit :Non, je ne pas quoique ce soit ! Le procès concerne Smith et Smith uniquement/ W dit que 90% le concernent, mais sauf procès spécifique jugeant W, chaque partie peut dire ce qu’elle veut puisqu’aucun procès ne le vérifiera.
Tout est à disposition, il y a le jugement du GMC, l'enquete du bmj, le procès en appel de smith. Ce travail de comparaison a déjà été fait, je te l'ai cité plusieurs fois:
https://initiativerationnelle.wordpress ... wakefield/
http://www.skepticalraptor.com/skeptica ... d-wronged/
ces sectes n’ont aucune valeur juridique donc tiens toi en au seul procès
janic a écrit :
Janic a écrit :2 tribunaux, un américain , un autre anglais , ont chacun rendu le même jugement d'après lequel les arguments invoqués par l'ordre des médecins anglais étaient faux et que le journaliste Deer était un menteur. Innocentant donc, 2 fois de suite Wakefield et Schmit étaient déclarés innocents des diffamations faites à leur encontre.
Tu es sûr que c’est moi qui ait écrit ça ? Source ?
Sûr et certain et je t'ai donné la source sous la citation. Je te la redonne: sante-pollution-prevention/la-france-est-l-un-des-pires-eleves-europeens-en-matiere-de-vaccination-t15653-360.html#p354934
C'était complètement faux, donc permets moi de mettre en doute tout le reste que tu avances sans source.
Tu as raison en partie. Le jugement en appel a bien souligné que Deer avait porté des accusations auprès du GMC qui a foncé sans en vérifier la validité et que le jugement en appel a démoli et a donc a débouté ,non pas Deer directement car le procès en appel ne concerne QUE Smith et le GMC ayant radié Smith et W.
Pour le procès en diffamation en Amérique, je me suis un peu hâtivement prononcé car un jugement anglais ne fait pas jurisprudence en Amérique et peut être même la définition de diffamation qui, en France, est :

Diffamation publique : définition juridique
La diffamation est définie dans la loi du 29 juillet 1881 : « Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation ».
Une diffamation est publique lorsqu’elle peut être entendue ou lue par un public étranger à la fois à la personne qui diffame et à la victime. La diffamation publique s’oppose à la diffamation privée (ou « non publique »). Pour en savoir plus, lire la fiche « Diffamation non publique ».
Par exemple, le fait de proférer des propos diffamatoires en pleine rue, sur internet ou dans un journal constitue un délit de diffamation publique. A l’inverse, diffamer une personne par SMS constitue une diffamation privée.

janic a écrit :J’ai déjà dit qu’à mon sens W a eut tort de tenter une reconnaissance en diffamation
Tu as dit ça à partir du moment où tu as connu le verdict réel de ces procès. Avant tu disais:
janic a écrit :2 tribunaux, un américain , un autre anglais , ont chacun rendu le même jugement d'après lequel les arguments invoqués par l'ordre des médecins anglais étaient faux et que le journaliste Deer était un menteur. Innocentant donc, 2 fois de suite Wakefield et Schmit étaient déclarés innocents des diffamations faites à leur encontre.
C'est un peu facile de retourner sa veste à tout bout champ et de rester sur les mêmes conclusions...M'enfin à force ça commence à faire des arguments plus trop solide.
Ca ne s’appelle pas retourner sa veste, mais reconnaitre une erreur. partielle ! Or c’est bien une diffamation venant du GMC qui est en jugement en appel et dont Smith dit qu’enfin son honneur est enfin blanchi par le jugement.
Par contre reconnaitre des "erreurs" venant de tes discours et références, ce n’est pas ton truc apparemment.
janic a écrit :le jugement de l’Etat concernant Smith et ce dernier ne sanctionne pas cette information« fausse ».
Le juge lève la sanction sur Smith car il a prouvé qu'il avait lui aussi fait remarqué que cette information était fausse et avait demandé de la modifier. C'est pas pareil.
Non, le jugement ne se limite pas à une phrase, mais à la totalité de celui-ci. Or il porte sur les accusations du GMC dans sa totalité, le disqualifiant pour des accusations inconsistantes qui concernent du même coup pour une majorité W aussi.
janic a écrit :Etudes venant de qui ?
D'université, d’hôpitaux, d'académie, et 3 de labo, bref de tous les organismes qui font de la recherche.
Et donc maintenant aussi d’universités qui n’arrivent pas aux mêmes conclusions, c’est ça la science qui progresse en se remettant en question
janic a écrit :
janic a écrit :Bizarre on ne trouve nulle part cette formule de "chercheur scientifique principal"
Cette formule est dans la publication originale du Lancet et dans plein d'autres articles. https://www.thelancet.com/journals/lanc ... 40-6736(97)11096-0/fulltext

Dans cet échange, il s’agit du procès Smith, pas de W.
Non, le lien pointe sur la publication originale de Wakefield publiée dans le lancet (que j'ai cité à plein de reprises)
Et comme je le répète, je ne lis pas l’anglais, cela ne me donne pas la possibilité de l’étudier , mais si tu as sa traduction en français, je suis preneur.
Et que tu a lu à ta façon, ce qui ne correspond, une fois de plus, pas tout à fait à ce que dit cette étude, selon certains anglophones
janic a écrit :Et je te rappelle du même coup ce que tu as avancé aussi de faux sur le rôle primordial de W.

quoi donc?
Voir tous les commentaires sur ce sujet qui fait long feu !
janic a écrit :Idem! Il est mal venu de faire des reproches alors que tes références sectaires, que tu reprends à ton compte, sont plus que faux, ils sont mensongers

Lesquelles?
J’en ai fait mention lorsque tu as cité initiativerationnelle,(dont tu es peut être toi même l'auteur?) par exemple, où même la simple évocation d’antivaxx qui n’est qu’un mensonge parmi d’autres.
janic a écrit :C'est pourtant ce que disent les premiers chapitres du jugement
Il me semble pas: Cites où il fait mention d'une équipe de recherche de Smith?
Relis les premiers chapitres du jugement .
janic a écrit :effectivement mais hors de cet hôpital, tu mélanges tout !
Possible ou pas, je ne sais pas. Si tu as une source, je suis preneur.
Je passe mon temps à le spécifier, fais attention à ce que j’écris au moins ! Les attendus du jugement ne parlent QUE de ceux de l’hôpital alors que tu ramènes à chaque fois ceux qui ont consulté W EN DEHORS de celui-ci et qu’il distingue clairement.
Or aucun parent des enfants à l’hôpital n’a porté plainte contre W, ni Smith d’ailleurs, aucun parent n’a été convoqué pour témoignage contre ceux-ci, pas plus que ceux de l’extérieur, non concernés par le procès, mais dont le vécu aurait pu influencer le jugement contre W, s’il avait été lui-même en jugement.
janic a écrit :Le juge ne déclare pas ce point comme étant une faute grave justifiant l'exclusion ou indique en la source.
Le juge dédouane Smith (mais pas Wakefield, il enfonce le clou au contraire) de cette accusation sur la base des preuves qu'il a fournit et annule du coup sa radiation.
Dans tes rêves ! Le procès ne porte pas sur W et donc le juge ne peut se servir d’arguties venant des pro ROR, pour établir son jugement. Donc il n’enfonce aucun clou, il n’en a pas le droit sur le plan juridique et éthique, il n’émet qu’un avis personnel, ce qui est son droit comme tout citoyen.
Or les « preuves » en question concernent la forme, pas le fond qui concerne le fait que le ROR soit ou non à risque d’autisme, qui n’est pas du ressort de ce tribunal.
janic a écrit :et c'est reparti pour des mensonges!
Chapitre159-du jugement : »Que ce soit ou non une faute professionnelle aurait dû dépendre de l'opinion du comité sur la véracité et l'exactitude du témoignage de M. Murch au sujet de la réunion entre lui, les professeurs Walker-Smith, Thomson et Wakefield après la discussion entre les chercheurs et les cliniciens de la dernière version du document vue par le professeur Walker-Smith. Si c'était le cas, professeur Walker-Smith Cette omission aurait pu à juste titre être qualifiée d'erreur de jugement: ce n'était pas une faute pour lui, Dr. Murch ou Dr. Thomson, d'inviter un collègue chercheur, Dr. Wakefield, à corriger une déclaration trompeuse dans le projet et à le laisser à lui faire cela. Étant donné que le groupe spécial n'a fait aucune constatation sur cette question, son raisonnement est inadéquat.
Ce paragraphe ne dédouane pas Wakefield, au contraire.
Il ne s’agit pas ici de dédouaner qui que ce soit, c’est le juge qui en décide et donc il souligne le raisonnement inadéquat, car chacun a, à son niveau, fait des erreurs administratives, de protocole, ce qui n’en fait pas des fautes professionnelles, ni mineures, ni graves.

Étant donné que le groupe spécial n'a fait aucune constatation sur cette question, son raisonnement est inadéquat.
janic a écrit :C’est pourtant clair même si tu ne cites pas l’ensemble à ton habitude !
Wakefield a dû demandé une autorisation, tu soutenais qu'il n'avait pas à le faire.
Remélange ! Il n’a pas à demander une autorisation pour un complément alimentaire, pas plus que pour des carottes ou du navet et donc , hors de l’hôpital ,il n’y en a aucune nécessité pas plus que pour des conseils en diététique. Mais dans l’hôpital, il peut en faire la demande ce qui a été le cas pour le numéro 10, pas pour tous les enfants concernés, Lis tout, pas seulement ce qui t’arrange. Et pour rappel, le brevet est au nom de l’hôpital, pas à son nom, ni à son bénéfice, donc c’est l’hôpital qui peut en décider après concertation avec les chargés d’étude.(le procès en a parlé, peut être, mais on ne le trouve pas mentionné dans ces attendus.)
Juste pour rappel, ce point a été largement discuté sur le fait que ce facteur de transfert n'est poas un vaccin (donc prétendre que ce complément alimentaire soit un vaccin était un "mensonge" venant de tes sources, je préfère dire une erreur te concernant, tout le monde peut être trompé.)
janic a écrit :Ces radiations en question ne concernent que celles que je connais en France, (Genre Joyeux) mais il doit bien y avoir une équivalence en Angleterre (je ne lis pas l’ANGLAIS) et d’autres pays.
Du coup tu n'en sais rien si ses "radiations pour prétextes fallacieux" sont fréquentes, tu généralises sur la base d'un seul exemple (Smith uniquement, Joyeux pour l'instant n'est pas statué).

Rigolo ! Tu crois que seule ta littérature existe ! Non il y a toutes celles qui n’ont pas l’heur de plaire aux tenants des rênes du pouvoir, politique comme financier et donc de la bien pensance (de l’ordre des médecins Français) pour cette littérature francophone. C’est vrai que cela n’en fait pas un régiment, vu que les toubibs ont la trouille de cet ordre vichisois destiné à contrôler toute dissidence (nous sommes sous la férule des nazis à cette époque là !)
janic a écrit :W en fait la liste dans ses vidéos ! qu'il faudrait que tu visionnes au moins!
J'ai visionné, il n'en fait pas de la liste. Qui plus est venant de qqn qui a menti, pas sur qu'il soit le mieux placé pour répondre.
Ouarf, ouarf ! Il n’en fait pas une liste exhaustive évidemment. Si tous ceux qui mentent peu ou prou doivent être éliminés, (en priorité nos gouvernants) il ne va plus rester qui que ce soit sur internet et ailleurs.
janic a écrit :même chose W s'en explique, écoute ses vidéos puisque tu sembles connaitre l'anglais
Il y a des tas de condamnés dans les prisons qui clame aussi leur innocence. Seuls des sources/preuves, des faits vérifiables peuvent le prouver.
Et les condamnés à tort pour raisons de preuves insuffisantes ou falsifiées :?:
Wakefield déclare que Beer dit des mensonges à son sujet, soit c'est sa parole, le fait est qu'il a perdu par 2 fois ces accusations en jugement d'état.
Rebelotte, c’est obsessionnel ! Que Deer ait menti, le jugement du GMC reprenant ses discours le démontre.
janic a écrit :http://www.wikistrike.com/article-une-enquete-du-british-medical-journal-bmj-revele-le-role-de-conspirateur-de-big-pharma-dans-l-arnaq-122667575.html
Tu m'accuses de citer wikipédia mais tu es sûr que wikistrike soit bien fiable?

Je ne considère pas wikistrike comme fiable plus qu'un autre, mais juste comme une autre information, parmi le reste. A toute pièce ayant un coté pile, il y a un coté face ; à chacun son coté tout simplement.
Pour wikipedia, en tant qu’information générale, je le trouve très bien particulièrement sur les sujets que je connais peu ou pas, mais sur des points très particuliers comme ceux que j’ai étudié de près, c’est un peu léger, voire partisan, puisque « kidnappé » par ceux qui le rectifient en permanence pour que ne paraisse QUE leur point de vue(et je parle que de point de vue, pas de faits)
janic a écrit :Ne confond pas, une nouvelle fois, les procès en diffamation perdus et le jugement d’Etat sur les arguments évoqués par le GMC et débouté par ce procès.
Je ne confonds pas, les procès en diffamation sont également des jugements d'état et concernent les mêmes arguments que le GMC (en plus d'autres)
Les mêmes procès pour diffamation dans un autre Etat, un autre pays (aux législations différentes) auraient tout aussi bien pû aboutir au profit de W. Ainsi le jugement anglais n’a aucune valeur dans les pays voisins et même le premier procès avait été perdu, c’est le second en appel qui a été retenu définitivement et les deux étaient des procès d'Etat!
janic a écrit :Comme tu le fais, il n’y pas de raisons que je sois le seul !
A quel moment, t'ai-je répondu d'aller chercher toi même les sources des arguments que j'avance?
Evidemment tu ne fournis que des sources qui peuvent te donner raison (ça fait partie du jeu évidemment) comme ce sont celles-ci qui sont les plus nombreuses parce que conformistes , tu joues sur du velours ! Or à toute référence non conformiste, tu trouveras toujours un nombre élevé de références conformistes. C’est comme pour l’H où le courant majoritaire est A et qui noie le net et les journaux, aux ordres, de ses dogmes venant de BP et ses milliards contre quelques milliers d’H qui ne font pas le poids financièrement et médiatiquement.
Donc cherche un peu !
janic a écrit :Ce n’est pas moi qui cite intitiativerationnelle ,à tout bout de champs, que je sache qui argumente sans preuves la plupart du temps
???? Sur l'article: https://initiativerationnelle.wordpress ... wakefield/ , il y a plus d'une trentaine de liens qui pointent vers la source des arguments qu'il avance.
Evidemment, mais indiquer des liens, qui noient le poisson, n’en font pas des références fiables comme ci dessus pour l’H.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité