Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxL'homéopathie expliquée métaphoriquement pour les nuls

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6894
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 116

Re: L'homéopathie expliquée métaphoriquement pour les nuls

Message non lupar janic » 07/10/18, 18:18

Il n'a pas eu de chance en fait
la chance n'a rien à voir sur le plan scientifique. On ne récolte que ce que l'on sème et sa vie "mouvementée" d'avant aurait pu lui couter la vie. son changement de paradigme s'est faite seulement avant une issue fatale.
mais on sort ici du sujet qui est sur l'H.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6894
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 116

Re: L'homéopathie expliquée métaphoriquement pour les nuls

Message non lupar janic » 06/02/19, 10:30

https://www.youtube.com/watch?v=ip64_SeoYEs
Il va y avoir du sport.
A l'écoute de cette première vidéo qui éclairci les positions de chacun, Sam se situant à 3 sur 1.000 en terme de croyance en l’H et Brousselian se situant à 1 milliard sur 1.000, ça fait un sacré fossé entre chaque. B. se positionnant par rapport à 30 ans d’exercice professionnel et Sam sur… ? sa croyance uniquement!
Argumentation contre argumentation ne risque pas de donner grand-chose de constructif, ici comme ailleurs. :?
Or Sam, qui est un petit malin septique, veut garder la main et orienter cet échange selon SES critères,( puisque sur son site ce qui est compréhensible) mais ne propose pas l'inverse, dans le droit fil de ce genre d'échange sans débat que l'on retrouve sur les médias habituels.
Résultat, chacun continuera de camper sur ses certitudes avec B qui continuera son exercice médical et Sam ses critiques parce que c'est son nouveau business et il continuera d'opposer des discours abstraits face à la réalité du terrain.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3965
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 264
Contact :

Re: L'homéopathie expliquée métaphoriquement pour les nuls

Message non lupar izentrop » 06/02/19, 15:21

Faut penser que la médecine est aussi un métier ou il faut gagner sa vie et il y a des habitudes commerciales pour garder ses clients. C'est comme ça que je vois ça, plus que comme une véritable croyance. https://www.lequotidiendumedecin.fr/act ... hie_865522
Image
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
perseus
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 138
Inscription : 06/12/16, 11:11
x 27

Re: L'homéopathie expliquée métaphoriquement pour les nuls

Message non lupar perseus » 06/02/19, 15:51

Bonjour,

janic a écrit :
https://www.youtube.com/watch?v=ip64_SeoYEs
Il va y avoir du sport.


J'ai arrêté de regarder quand Brousselian a parlé de son absence de conflit d'intérêt, franchement c'est du niveau de Cahuzac jurant ne pas avoir de compte étranger...
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6894
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 116

Re: L'homéopathie expliquée métaphoriquement pour les nuls

Message non lupar janic » 06/02/19, 16:01

J'ai arrêté de regarder quand Brousselian a parlé de son absence de conflit d'intérêt, franchement c'est du niveau de Cahuzac jurant ne pas avoir de compte étranger...
déjà tu as au moins commencé, c'est déjà ça.
pour toi c'est quoi un conflit d'intérêt?
Par exemple un boucher est-il en conflit d'intérêt avec la filière viande, avec les abattoirs, avec les éleveurs, avec le FNSEA? ou bien exerce-t-il son métier pour assurer la subsistance de sa famille en exerçant celui-ci indépendamment de ces filières?

par izentrop » 06/02/19, 16:21
ce tableau est intéressant, mais ne correspond pas aux dires du public qui affirme utiliser (à plus de 40%) cette homéopathie, souvent hors prescription médicale puisque la plupart des A sont soit contre, soit incompétents.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

perseus
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 138
Inscription : 06/12/16, 11:11
x 27

Re: L'homéopathie expliquée métaphoriquement pour les nuls

Message non lupar perseus » 06/02/19, 19:18

Bonjour,

janic a écrit :
J'ai arrêté de regarder quand Brousselian a parlé de son absence de conflit d'intérêt, franchement c'est du niveau de Cahuzac jurant ne pas avoir de compte étranger...
déjà tu as au moins commencé, c'est déjà ça.


J'ai essayé de pousser un peu mais bon...

pour toi c'est quoi un conflit d'intérêt?
Par exemple un boucher est-il en conflit d'intérêt avec la filière viande, avec les abattoirs, avec les éleveurs, avec le FNSEA? ou bien exerce-t-il son métier pour assurer la subsistance de sa famille en exerçant celui-ci indépendamment de ces filières?


Tu tiens aux bouchers visiblement.
Le sujet de la vidéo est l’homéopathie, en tant que praticien et aussi défenseur de de l'homéopathie, il ne peut pas dire qu'il n'a pas des intérêts à défendre ici.
Cela ne signifie aucunement qu'il ne peut pas s'exprimer, j'imagine même que c'est une personne compétente dans son domaine et que solliciter son avis est normal. En revanche commencer comme il le fait en se prétendant exempt de conflit est fort de café. Pour moi cela altère grandement toute crédibilité.
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5910
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 306

Re: L'homéopathie expliquée métaphoriquement pour les nuls

Message non lupar sen-no-sen » 06/02/19, 19:34

Concernant l'hypnose la méditation et la sophrologie il est difficile d'affirmer que ses thérapies seraient efficaces ou non dans le sens ou elles demandes un travail actif de la part du sujet.
Les grands méditants sont capable de véritables prodiges (augmentation de la température corporel,ralentissement du rythme cardiaque,concentration accrue etc...) mais un tel niveau n'est possible qu'avec de l'entrainement.
La phytothérapie,l'acupuncture,l'homéopathie,la pharmaco-chimie rentre quant à elle dans le domaine des thérapies agissant sans effort de la part du patient.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6894
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 116

Re: L'homéopathie expliquée métaphoriquement pour les nuls

Message non lupar janic » 07/02/19, 08:14

Tu tiens aux bouchers visiblement.

Pas plus que ça ! J’aurais pu prendre l’automobile ou tout autre sujet faisant partie du quotidien de nos contemporains
Le sujet de la vidéo est l’homéopathie, en tant que praticien et aussi défenseur de l'homéopathie, il ne peut pas dire qu'il n'a pas des intérêts à défendre ici.

Défendre son job et le sujet de son job, si cela devait être considéré comme conflit d’intérêt (ce qu’il ne faut pas confondre avec son intérêt pour ce job) cela rendrait tout travailleur en conflit d’intérêt avec sa profession, sous le seul prétexte qu’il en vit et touche un salaire. Ca ne fait pas très sérieux !
Une situation de conflit d’intérêts apparaît quand un individu ou une organisation doit gérer plusieurs liens d'intérêts qui s’opposent, dont au moins l’un d’eux pourrait corrompre la motivation à agir sur les autres, ou au moins donner cette impression. Wikipédia
Définition
Le conflit d'intérêts n'est pas défini par la loi française. On peut toutefois le définir communément comme un conflit entre la mission d'un agent public et ses intérêts privés, conflit susceptible d'influencer la manière dont il exerce ses fonctions. En d'autres termes, le conflit d'intérêt peut potentiellement remettre en cause la neutralité et l'impartialité avec lesquelles la personne doit accomplir sa mission du fait de ses intérêts personnels.

https://droit-finances.commentcamarche. ... definition
Est-ce le cas de cet homéopathe ? Vu le discours qu’il tient vis-à-vis de « Boiron » (si souvent cité comme industrie du médicament aussi) sans le citer d’ailleurs, ce n’est pas de ce coté qu’il faut chercher.

sen-no-sen » 06/02/19, 20:34
Concernant l'hypnose la méditation et la sophrologie il est difficile d'affirmer que ses thérapies seraient efficaces ou non dans le sens ou elles demandent un travail actif de la part du sujet.

L’hypnose nécessite un abandon, une confiance « aveugle » en son hypnotiseur, donc de la foi, ce qui n'est pas très actif!
La sophrologie qui s’appuie sur une semi hypnose demande effectivement un semi abandon et une participation active.
Les grands méditants sont capable de véritables prodiges (augmentation de la température corporel,ralentissement du rythme cardiaque,concentration accrue etc...) mais un tel niveau n'est possible qu'avec de l'entrainement.

Cela pose effectivement la question des œuvres ou de la foi qui a travaillé les grands esprits sur le sujet. Or les deux sont aussi valables et importants ! Quelques fois c’est l’abandon qui fonctionne le mieux, d’autre fois l’action.
Par exemple une personne qui se noie et ne sait pas nager doit elle se laisser aller à la mort qui l’attend ou bien doit elle s’abandonner entre les bras d’un sauveteur et s’en sortir vivante. Mais si elle sait nager et que sa vie n’est pas en danger, l’intervention d’un sauveteur n’est pas nécessaire.
La phytothérapie, l'acupuncture, l'homéopathie,la pharmaco-chimie rentre quant à elle dans le domaine des thérapies agissant sans effort de la part du patient.

Pas vraiment ! La phytothérapie nécessite une participation active car elle n’est qu’une prolongation, plus ciblée, de l’acte alimentaire.
L’acupuncture est plus particulière car elle est trop spécifique pour être pratiquée soit même (essayer de se planter des aiguilles dans le dos à des endroits très précis, c’est un sport réservé aux contorsionnistes, et encore :cheesy: .) sauf aux endroits accessibles, pour qui connait l’acupuncture évidemment.
L’homéopathie est aussi très spécifique et hormis une automédication, elle nécessite une grande connaissance qui n’est pas le lot de tout le monde, ce qu’explique cet homéopathe. Mais contrairement à la phyto qui est connue et pratiquée depuis des millénaires en occident, sa spécificité est telle qu’elle bouleverse et remet en question la médecine pondérale comme la mécanique quantique remet en question la mécanique newtonienne.
Or les grands méditants sont rares (et pas moins malades que les autres puisque les mêmes causes produisent les mêmes effets) et le reste des humains à recours à des interventions extérieures qui puissent résoudre leurs problèmes de désordre organique ou psychique, et que permettent ces diverses méthodes de soins (et encore tu n’évoques pas les autres méthodes de diagnostique comme avec la radiesthésie, de soins comme le magnétisme, les coupeurs de feu, rebouteux, etc…)
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
perseus
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 138
Inscription : 06/12/16, 11:11
x 27

Re: L'homéopathie expliquée métaphoriquement pour les nuls

Message non lupar perseus » 07/02/19, 09:39

Bonjour,

janic a écrit :
T En d'autres termes, le conflit d'intérêt peut potentiellement remettre en cause la neutralité et l'impartialité avec lesquelles la personne doit accomplir sa mission du fait de ses intérêts personnels. [/i]
https://droit-finances.commentcamarche. ... definition
Est-ce le cas de cet homéopathe ?


"potentiellement" oui.
Et encore une fois, il s'agit juste de le dire et le reconnaitre. Cela ne constitue en aucune façon un argument pour lui dénier le droit de s'exprimer ni invalider ses arguments. Mais il est acteur, partie prenante du sujet (l'homéopathie), praticien voir même lobbyiste (ne pas l'entendre au sens négatif). Il n'est donc pas neutre et a un intérêt au moins professionnel, personnel et peut être plus s'il s'avère que c'est un représentant de sa corporation. Et donc ce qui me choque c'est qu'il demande les conflits d'intérêt d'un interlocuteur sans même se positionner objectivement lui-même.

@+
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6894
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 116

Re: L'homéopathie expliquée métaphoriquement pour les nuls

Message non lupar janic » 07/02/19, 11:19

Bonjour,
janic a cité:
En d'autres termes, le conflit d'intérêt peut potentiellement remettre en cause la neutralité et l'impartialité avec lesquelles la personne doit accomplir sa mission du fait de ses intérêts personnels. [/i]
https://droit-finances.commentcamarche. ... definition
Est-ce le cas de cet homéopathe ?
potentiellement" oui.
Et encore une fois, il s'agit juste de le dire et le reconnaitre. Cela ne constitue en aucune façon un argument pour lui dénier le droit de s'exprimer ni invalider ses arguments. Mais il est acteur, partie prenante du sujet (l'homéopathie), praticien voir même lobbyiste (ne pas l'entendre au sens négatif). Il n'est donc pas neutre et a un intérêt au moins professionnel, personnel et peut être plus s'il s'avère que c'est un représentant de sa corporation. Et donc ce qui me choque c'est qu'il demande les conflits d'intérêt d'un interlocuteur sans même se positionner objectivement lui-même.

Ca va sérieusement compliquer l’affaire.
En général lorsque l’on parle de conflit d’intérêt comme je l’ai cité auparavant, il ne s’agit pas du coté professionnel par rapport à un métier, mais par rapport à des influences extérieures qui peuvent être financières, promotionnelles, etc…
Est-ce le cas ? En apparence oui, puisqu’il fait la promotion de l’H, qu’il pratique professionnellement et même qu’il enseigne et toute la subtilité est là. Tous les enseignants de nos universités sont-ils en conflit d’intérêt puisque, dans le domaine médical en particulier, un bon nombre d’investissements ou de matériels fournis viennent des industries du médicament. Manifestement non, même s’ils en tirent avantage du fait de leur salaire. Mais certains oui, évidement lorsque leur promotion en dépend, lorsque les fonds nécessaires à des études particulières, à des fins industrielles, sont justement subventionnées par ces industries.
Pas facile de s’y retrouver !
Il faut donc procéder par comparaisons. Cet homéopathe est-il subventionné par une industrie quelconque ? Ses travaux et recherches sont-ils financés par un organisme quelconque ?(rayer les mentions inutiles ! :cheesy: ) Manifestement, si ce n’est pas le cas (donc preuves à l’appui) ce n’est guère du conflit d’intérêt, sauf pour la méthode H elle-même. Mais c’est valable, en ce cas, pour tout professionnel, encore une fois ! Dans mon métier, le tient aussi probablement et sauf à être chef d’entreprise, je bossais pour un salaire : point barre. Le chef d’entreprise qui recherche des marchés pour pérenniser celle-ci : est-il en conflit d’intérêt lorsqu’il achète des matériaux et même des matériels pour sa production ? On peut le supposer, mais ce n’est pas très sérieux ! Et pourtant, selon ta formule, il représente (symboliquement) sa corporation, sauf à faire partie d’un syndicat quelconque ou être rétribué directement pas les industriels chez lesquels il se fournit.
Est-ce le cas pour B ? Personnellement je n’en sais rien et j’ai écouté ses 3 interventions où il procède par comparaison entre sa démarche, SUR LE PLAN SCIENTIFIQUE, à celle de son opposé qu’est l’industrie du médicament chimique comme un David contre un Goliath. (pour ceux qui connaissent vraiment cet épisode biblique il y a de quoi méditer sur ces deux situations) comparable au même « combat » entre vaccinalistes ou pas !
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités