Glyphosate : un herbicide écologique efficace, non cancérigène, non perturbateur endocrinien

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8498
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 398

Re: Glyphosate : un herbicide écologique efficace, non cancérigène, non perturbateur endocrinien




par ABC2019 » 18/06/21, 17:47

Guitounet a fait toutes les expertises dans son jardin, et il est formel : c'est un neurotoxique puissant. On voit d'ailleurs le résultat ... :shock:
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)

Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4676
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1080

Re: Glyphosate : un herbicide écologique efficace, non cancérigène, non perturbateur endocrinien




par GuyGadeboisLeRetour » 18/06/21, 18:10

Résumé de deux études scientifiques récentes (2020 et 2021) et PAS les élucubrations débiles, sordides et absolument SANS AUCUNE IMPORTANCE NI PORTÉE d'un crétin de gratte papier à la solde de son patron milliardaire .....
L’équipe de chercheurs issus de l’Université de Birmingham a voulu quantifier l’impact du glyphosate sur un modèle animal souvent utilisé en écotoxicologie : la daphnie. L’intérêt de ce crustacé, une espèce commune dans les habitats d’eau douce, est qu’il occupe une position centrale dans la chaîne alimentaire des écosystèmes aquatiques. Ainsi, la compréhension de l’impact du désherbant sur cette espèce nous informe des éventuels effets en cascade sur les réseaux alimentaires aquatiques et sur la perturbation des services essentiels fournis par les écosystèmes d’eau douce.

Il a été constaté que l’exposition chronique au glyphosate et à sa formule commerciale, le Roundup, à la teneur maximale autorisée dans l’eau potable aux États-Unis, a des effets néfastes graves sur la daphnie. En effet, des troubles du développement embryonnaire et un effet génotoxique ont été observé chez cet invertébré aquatique non cible. L’impact entraîné par l’exposition à des concentrations sublétales (c’est-à-dire inférieure à la dose mortelle) de Roundup et de glyphosate a d’ores et déjà été montré chez d’autres espèces non cibles comme le poisson-zèbre. Les effets observés vont d’un faible taux d’éclosion à la mortalité des embryons et à des anomalies de développement. La génotoxicité a été démontrée chez d’autres espèces, y compris des lignées cellulaires humaines.
Cette étude montre qu’une exposition précoce aux agents polluants a un impact important sur la dynamique, l’établissement et la fonction du microbiome, ce qui a été observé chez d’autres espèces (par exemple, les souris). Les résultats indiquent également que le glyphosate et le Roundup ont eu un impact significatif sur les taxons bactériens intestinaux peu abondants, qui ont été sévèrement touchés dans les communautés établies. Or, ces derniers sont les principaux facteurs de la composition des communautés et, par conséquent, sont particulièrement importants pour la fonction du microbiote. En effet, les changements dans ces taxons causés par l’exposition au glyphosate et au Roundup, à des doses bien inférieures aux seuils réglementaires de toxicité acceptés, ont contribué à des altérations significatives des principales voies fonctionnelles.

L’étude décrit des modifications au niveau des Actinobactéries, une famille de bactéries abondante dans un large éventail d’environnements aquatiques et terrestres et qui joue notamment un rôle clé dans l’homéostasie de l’intestin humain. La perturbation (dysbiose) du microbiote intestinal liée aux actinobactéries a été associée non seulement à des troubles intestinaux, mais aussi à de nombreuses maladies extra-intestinales telles que des troubles métaboliques et neurologiques. Ce groupe bactérien est si important que les suppléments probiotiques contenant des Actinobactéries sont utilisés pour améliorer la santé du microbiote intestinal dans la prévention des maladies dégénératives, telles que l’obésité, le diabète, le cancer, les maladies cardiovasculaires, les maladies du foie et les maladies inflammatoires de l’intestin.

Une autre équipe de chercheurs européen a quant à elle étudié les effets toxiques du glyphosate sur le microbiote intestinal et le métabolome sérique de rats, via une approche multi omique. Les résultats mettent en évidence des changements dans les niveaux de métabolites, ce qui suggère que le glyphosate inhibe la voie du shikimate dans le microbiome de l’intestin des rats. Bien que ce dernier soit sensiblement différent de celui de l’homme, les chercheurs pensent que leurs résultats seront pertinents pour la physiologie humaine, car il a été constaté que les espèces bactériennes qui vivent dans le tractus gastro-intestinal humain sont sensibles à l’inhibition de l’EPSPS médiée par le glyphosate. Cependant, des études épidémiologiques seront nécessaires pour déterminer si les doses de glyphosate auxquelles les populations humaines sont généralement exposées sont suffisantes pour modifier le métabolisme des microbiomes intestinaux.

Par ailleurs, de nombreuses études ont rapporté que les produits pesticides formulés commercialement sont plus toxiques que leur seul ingrédient actif. Cela a été démontré à plusieurs reprises pour les herbicides à base de glyphosate et également pour d’autres classes de pesticides tels que les insecticides ou les fongicides. Cette différence d’effets toxiques est généralement due à la toxicité des agents de surface et d’autres composés qui constituent le mélange d’adjuvants dans les formulations de pesticides commerciaux, bien qu’il ne puisse être exclu que ces agents de surface puissent également potentialiser la pénétration du glyphosate dans les tissus. Ici, la métabolomique sérique a suggéré que la formulation à base de glyphosate avait un impact plus important que le pesticide seul sur le métabolome sérique, ce qui indique des effets toxiques systémiques. Notons tout de même que les résultats montrent des effets limités de ces co-formulants par rapport au glyphosate, qui constituait la principale cause des changements métaboliques observés.

En résumé, la première étude présentée montre qu’une exposition chronique à des concentrations de Roundup et de glyphosate bien inférieures au seuil réglementaire approuvé provoque un échec du développement embryonnaire et une altération des voies métaboliques par un effet direct sur l’hôte et un effet indirect sur le microbiote intestinal chez la daphnie. Comme la daphnie est au cœur de la chaîne alimentaire des écosystèmes aquatiques et qu’elle est un indicateur de la santé des écosystèmes, le désherbant peut potentiellement impacter de manière importante les chaînes alimentaires aquatiques d’eau douce, affectant leur capacité à fournir des services écosystémiques essentiels (par exemple, eau propre, cycle des nutriments).

https://www.generations-futures.fr/actu ... t-nefaste/
Sources scientifiques:
(Traduite: https://translate.google.com/translate? ... 20-00943-5 )
(Non traduite: https://ehp.niehs.nih.gov/doi/10.1289/EHP6990 )
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8060
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 646
Contact :

Re: Glyphosate : un herbicide écologique efficace, non cancérigène, non perturbateur endocrinien




par izentrop » 18/06/21, 19:04

GuyGadeboisLeRetour a écrit : l’exposition chronique au glyphosate et à sa formule commerciale, le Roundup, à la teneur maximale autorisée dans l’eau potable aux États-Unis, a des effets néfastes graves sur la daphnie.
Ça ne concerne pas l'Europe ou les doses nettement plus faibles (pas de roundup ready), pas de roundup non plus en agriculture et des règles épandages évitant la contamination des cours d'eau.
GuyGadeboisLeRetour a écrit :Cependant, des études épidémiologiques seront nécessaires pour déterminer si les doses de glyphosate auxquelles les populations humaines sont généralement exposées sont suffisantes pour modifier le métabolisme des microbiomes intestinaux.
Vu les doses employées, ils doivent bien le savoir.
Ce genre de phrase, c'est juste pour titiller les gens qui cherchent la petite bête comme Veillerette ou les gars à tête de bois :mrgreen: :mrgreen:
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 13028
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1024

Re: Glyphosate : un herbicide écologique efficace, non cancérigène, non perturbateur endocrinien




par janic » 18/06/21, 19:24

hugh! monsieur Rondup a parlé! :cry:
1 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4676
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1080

Re: Glyphosate : un herbicide écologique efficace, non cancérigène, non perturbateur endocrinien




par GuyGadeboisLeRetour » 18/06/21, 19:53

janic a écrit :hugh! monsieur Rondup a parlé! :cry:

Monsieur Roundup qui est un scientifique de renom, un toxicologue averti qui gobe tout ce que balance l'AFIS, la FSNSEA, l'Express et le Monde... et qui balaie d'un revers de la main méprisant les véritables spécialistes qui bossent là dessus sans être sponsorisés par Monsanto/Bayer (ex IG Farben, les nazis de la chimie). Pathétique. Manque plus que Blédina pour compléter le tableau mais gageons qu'il viendra lui aussi jouer au "Monsieur Plus de Bayer" pour filer un p'tit coup de pouce à cette industrie mortifère.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)

Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3660
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 276

Re: Glyphosate : un herbicide écologique efficace, non cancérigène, non perturbateur endocrinien




par Exnihiloest » 18/06/21, 21:07

blabla...

Toutes les études scientifiques ont montré que le glyphosate est un herbicide écologique, non cancérigène et non perturbateur endocrinien (le glyphosate, pas le Round-up).

C'est pourquoi il est utilisé quasiment partout dans le monde, sauf en Europe pour les particuliers, le lobby écolo et l'écofascisme étant passés par là.
C'est pourquoi aussi ses détracteurs ici sont incapables de nous présenter un consensus scientifique contre le glyphosate.

C'est que ses détracteurs, soit agissent dans la mouvance de l'obscurantisme, et prétendent tout ce qui est artificiel est mauvais puisque non naturel, soit dans la mouvance politique anti-capitaliste, et prétendent que tout ce qui est artificiel est mauvais afin de pénaliser l'industrie et emmerder le capitalisme.
0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4676
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1080

Re: Glyphosate : un herbicide écologique efficace, non cancérigène, non perturbateur endocrinien




par GuyGadeboisLeRetour » 18/06/21, 21:56

CQFD, le débile servile de service a encore sévi. Aucune surprise, jamais. Issu de rien, il incarne le néant. Image
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 17065
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 1440

Re: Glyphosate : un herbicide écologique efficace, non cancérigène, non perturbateur endocrinien




par Obamot » 18/06/21, 23:01

Mince, le glyphosate “écologique” à quand un label “BIO” ? :twisted:

Je m’excuse mais dire ça c’est une monumentale bourde ! Un argument à la noix de VRP
0 x
Club des “poilants”, avec pour marrants: ABC2019, Izentrop, Sicetaitsimple, Végaz.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8060
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 646
Contact :

Re: Glyphosate : un herbicide écologique efficace, non cancérigène, non perturbateur endocrinien




par izentrop » 19/06/21, 00:47

Ça y est, le troisième spécialiste es-phytos qui sachent beaucoup mieux que les experts en la matière a donné son avis. On est sauvé :twisted:
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4676
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1080

Re: Glyphosate : un herbicide écologique efficace, non cancérigène, non perturbateur endocrinien




par GuyGadeboisLeRetour » 19/06/21, 01:34

Les spécialistes, ils sont là, mon pauvre Izy, pas dans tes fantasmes :
https://translate.google.com/translate? ... 20-00943-5
https://ehp.niehs.nih.gov/doi/10.1289/EHP6990
Ni dans un article du Monde... 8)
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Jardineur et 29 invités