Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8628
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 401

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par ABC2019 » 04/05/21, 14:12

eclectron a écrit :
ABC2019 a écrit :si tu te fichais totalement de ton confort et de ton niveau de vie eclectron, tu ne ferais rien pour essayer de changer les choses. Tu laisserais faire en t'organisant ta petite vie à toi, et tu accepterais toutes les catastrophes réelles ou supposées comme des évènements possibles que tu ne chercherais pas à éviter. .

je me soucie de mon confort ( et pas que du mien :wink: ) et ne je laisse faire sans réagir, les co…ies des inconscients qui ont un impact sur "notre" confort à tous.

donc tu t'exclus des c..ns, en pensant que ton confort lui n'a aucun impact sur les autres ?

c'est un peu commode non ?
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10048
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1266

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par Ahmed » 04/05/21, 15:27

Eclectron, tu écris:
OK, l’instinct de survie est la base de tout.
Il y a juste une énorme différence entre j’évite un danger mortel et je vis dans un palace.
Le premier est naturel, instinctif.
Le second est la mise en principe par la pensée, l’édification d'un système basé sur un instinct naturel, par la pensée.
Instinct naturel qui devrait le rester.
C’est là que ce n’est plus naturel mais maladif ; lorsque la recherche de sécurité devient un système,

Je traduis "instinct de survie" par "persévérer dans son être", si tu permets... 8) Tu perçois bien que lorsque tu réalises une extension du sens que tu donnes à ce concept, ça prend une tournure un peu particulière, et c'est à juste titre que tu le qualifies de "système". C'est seulement à ce niveau qu'une analyse est possiblement pertinente.

Je reviens sur la notion de "confort" qui n'est jamais définie et semble couler de source, pourtant, à côté d'un confort matériel évident (quoique parfois fort ambigu), il existe un prodigieux inconfort psychique et une remédiation (ou essai de) à cela permettrait de concilier "instinct de survie" et ce que l'on pourrait, contre toute logique habituelle, nommer croissance, sans impacts négatifs, ni limites physiques.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2922
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 395

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par eclectron » 04/05/21, 16:51

ABC2019 a écrit :donc tu t'exclus des c..ns, en pensant que ton confort lui n'a aucun impact sur les autres ?

c'est un peu commode non ?

Je ne m'exclus de rien et ma vie a un impact sur les autres.( difficile à circonscrire précisément...)
Il est assez aisé de connaitre et de mettre en pratique des tendances vertueuses:
Il suffirait d’être 100% renouvelable/recyclable sur tous les aspects de sa vie et c'est gagné.
En partant d'ou tu es, tu vises* le 100% renouvelable, sans jamais l'atteindre, car la société n'a pas fait ce choix et l'on ne peut pas s'extraire de la société.
L'action individuelle c'est bien mais c'est totalement insuffisant.
Il faut passer au niveau supérieur , au niveau collectif, changer les règles, les déterminismes de la société.
Dois je rabâcher vers quoi mon cœur balance ?
Bon, tu insistes :lol: alors mon cœur balance vers le "durable", par opposition au "rentable" actuel.
Encore une fois , il faut raison garder (laisser de la place à l'intelligence...) et ne pas appliquer "durable" partout comme un bourrin, car tout systématisme tourne à l'absurde mais il faut que le "durable" devienne la tendance a privilégier dans la société en faisant fi du "rentable".
Effectivement le capitalisme n'a plus sa place.
De toute façon en imposant au capitalisme la contrainte du "durable" en remplacement du "rentable", il disparaît de lui même.
0 x
peu importe.
On va tenter le 3 posts par jour max
eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2922
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 395

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par eclectron » 04/05/21, 16:55

Ahmed a écrit :Je reviens sur la notion de "confort" qui n'est jamais définie et semble couler de source, pourtant, à côté d'un confort matériel évident (quoique parfois fort ambigu), il existe un prodigieux inconfort psychique et une remédiation (ou essai de) à cela permettrait de concilier "instinct de survie" et ce que l'on pourrait, contre toute logique habituelle, nommer croissance, sans impacts négatifs, ni limites physiques.


Re tunel :lol:
Que veux tu dire ?
1 x
peu importe.
On va tenter le 3 posts par jour max
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10048
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1266

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par Ahmed » 04/05/21, 21:36

En gros, que la prodigieuse et provisoire richesse matérielle trouve sa contrepartie dans une indigence sociétale considérable et qu'en s'attaquant à y remédier, la croissance dans ce domaine là ne serait source d'aucune des limitations ou des conséquences de l'autre...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8628
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 401

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par ABC2019 » 05/05/21, 03:40

eclectron a écrit :
ABC2019 a écrit :donc tu t'exclus des c..ns, en pensant que ton confort lui n'a aucun impact sur les autres ?

c'est un peu commode non ?

Je ne m'exclus de rien et ma vie a un impact sur les autres.( difficile à circonscrire précisément...)
Il est assez aisé de connaitre et de mettre en pratique des tendances vertueuses:
Il suffirait d’être 100% renouvelable/recyclable sur tous les aspects de sa vie et c'est gagné..


si il suffit de ça, comment expliques tu alors que ceux qui sont le plus renouvelables et recyclables sur Terre ne revent que d'echapper à leur sort, et risquent leur vie sur des freles esquifs pour tenter de s'insérer chez ceux qui ne le sont pas ?
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)
eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2922
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 395

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par eclectron » 05/05/21, 08:36

ABC2019 a écrit :
eclectron a écrit :
ABC2019 a écrit :donc tu t'exclus des c..ns, en pensant que ton confort lui n'a aucun impact sur les autres ?

c'est un peu commode non ?

Je ne m'exclus de rien et ma vie a un impact sur les autres.( difficile à circonscrire précisément...)
Il est assez aisé de connaitre et de mettre en pratique des tendances vertueuses:
Il suffirait d’être 100% renouvelable/recyclable sur tous les aspects de sa vie et c'est gagné..


si il suffit de ça, comment expliques tu alors que ceux qui sont le plus renouvelables et recyclables sur Terre ne revent que d'echapper à leur sort, et risquent leur vie sur des freles esquifs pour tenter de s'insérer chez ceux qui ne le sont pas ?

Je te parle a toi, pas a ceux qui "risquent leur vie sur des frêles esquifs "
Tu ne risque pas ta vie sur un frêle esquif, rassures moi ?

Ça sous entend que ce que je disais s'adresse à des gens qui ont déjà un certain niveau de confort.
donc ma phrase doit se lire :
"Pour les gens qui ont déjà un niveau de confort satisfaisant, Il suffirait d’être 100% renouvelable/recyclable sur tous les aspects de sa vie et c'est gagné."
et pour les gens sur de frêles esquifs , il faut tendre vers "un niveau de confort satisfaisant, 100% renouvelable/recyclable", et chez eux, si le la" météo" le permet :roll:

Comme je pense que tu vas réagir et oublier la suite de ma réponse précédente, Jean Ticipe est là pour me dire de rappeler
qu'agir au niveau individuel est totalement insuffisant puisqu'il est impossible pour nous, les gens dans le confort, d'atteindre individuellement le 100% renouvelable/recyclable. ou alors de baisser drastiquement le confort de vie: 2 siècles en arrière, a la campagne.
Actuellement, avec le rentable comme credo, la société,nous contraint a ne pas être 100% renouvelable/recyclable.
Même en voulant être 100% renouvelable/recyclable au niveau de la société, et a confort égal, ça ne sera pas facile du tout tant le pétrole a infiltré nos vies.
Se sera encore plus difficile d'être 100% renouvelable/recyclable en ne le voulant pas, en laissant faire ... comme c'est parti pour faire, avec des gens qui se battent pour que rien ne change et la masse des zapathiques.
0 x
peu importe.
On va tenter le 3 posts par jour max
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8628
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 401

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par ABC2019 » 05/05/21, 08:42

eclectron a écrit :
ABC2019 a écrit :
eclectron a écrit :Je ne m'exclus de rien et ma vie a un impact sur les autres.( difficile à circonscrire précisément...)
Il est assez aisé de connaitre et de mettre en pratique des tendances vertueuses:
Il suffirait d’être 100% renouvelable/recyclable sur tous les aspects de sa vie et c'est gagné..


si il suffit de ça, comment expliques tu alors que ceux qui sont le plus renouvelables et recyclables sur Terre ne revent que d'echapper à leur sort, et risquent leur vie sur des freles esquifs pour tenter de s'insérer chez ceux qui ne le sont pas ?

Je te parle a toi, pas a ceux qui "risquent leur vie sur des frêles esquifs "
Tu ne risque pas ta vie sur un frêle esquif, rassures moi ?

Ça sous entend que ce que je disais s'adresse à des gens qui ont déjà un certain niveau de confort.
donc ma phrase doit se lire :
"Pour les gens qui ont déjà un niveau de confort satisfaisant, Il suffirait d’être 100% renouvelable/recyclable sur tous les aspects de sa vie et c'est gagné."

ah ben ok faut le préciser alors parce que tu as dit "Il suffirait d’être 100% renouvelable/recyclable sur tous les aspects de sa vie et c'est gagné.", ça ne veut pas dire la même chose. Donc çà ne suffit pas, il faut "être 100% renouvelable/recyclable sur tous les aspects de sa vie" ET avoir un niveau de confort satisfaisant.

Le seul problème c'est que l'intersection entre les deux est pour le moment vide, et je vois nulle part où on pourrait espérer qu'elle ne le soit pas dans les décennies qui viennent. Tu pourrais aussi bien dire "il suffirait de vivre 200 ans et en bonne santé et c'est gagné", ça serait aussi vrai, et ça aurait autant d'interêt.
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)
eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2922
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 395

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par eclectron » 05/05/21, 08:47

Ahmed a écrit :En gros, que la prodigieuse et provisoire richesse matérielle trouve sa contrepartie dans une indigence sociétale considérable et qu'en s'attaquant à y remédier, la croissance dans ce domaine là ne serait source d'aucune des limitations ou des conséquences de l'autre...

Effectivement on doit pouvoir faire mieux que reléguer l'humain au rang de rouage efficace (efficace par rapport au credo du rentable) dans la machine productive.
Apres même en rebattant les cartes, en axant la société sur le durale plutôt que sur e rentable, on ne pourra pas non plus faire toutes les semaines Paris/New York pour voir un copain. :wink:
Sauf a trouver une énergie propre et sans limite.
0 x
peu importe.
On va tenter le 3 posts par jour max
eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2922
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 395

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par eclectron » 05/05/21, 08:59

ABC2019 a écrit : Donc çà ne suffit pas, il faut "être 100% renouvelable/recyclable sur tous les aspects de sa vie" ET avoir un niveau de confort satisfaisant.

Je n'ai jamais dit autre chose depuis ma naissance. Il suffit d’écouter vraiment, une seule fois :mrgreen: et pas de projeter ses propres peurs ou fantasmes.

Ouf, merci, tu as découvert le ET. ( a la place du OU exclusif que tu affectionne tant :wink: )

ABC2019 a écrit :Le seul problème c'est que l'intersection entre les deux est pour le moment vide, et je vois nulle part où on pourrait espérer qu'elle ne le soit pas dans les décennies qui viennent.


C'est peut être un peu normal que l'intersection soit vide étant donné que nous sommes enfermés dans le credo du rentable par rapport a l'argent.
Ce qui a du sens, oust, dehors ! sauf si c'est susceptible d’être rentable...

Chez moi j'investi en temps et en argent, dans des moyens de produire de la nourriture de manière durable, il me serait beaucoup plus rentable d'aller au super marché.
Il faut bien une volonté éclairée pour passer au durable, pour contrer la pression du rentable.

ABC2019 a écrit :Tu pourrais aussi bien dire "il suffirait de vivre 200 ans et en bonne santé et c'est gagné", ça serait aussi vrai, et ça aurait autant d'interêt.

Re travers de l' exagération et de la caricature...tu ne t'en sors pas ! :lol:
0 x
peu importe.
On va tenter le 3 posts par jour max


Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : sicetaitsimple et 21 invités