Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7401
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 325

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par ABC2019 » 03/05/21, 19:08

Ahmed a écrit :Oui, "ajuster le curseur" peut être traduit également par "orienter la dissipation d'énergie" ou, comme le disait fort justement Sen-no-sen, dissiper moins, pour dissiper plus longtemps (la vitesse est un facteur très destructif, dans cette affaire).

toute la question est de savoir à combien on met le curseur (y compris démographique) et comment tu comptes t'y prendre pour le faire respecter au monde entier. Personnellement je ne sais pas faire ... donc je pense qu'on fera comme les levures, on consommera l'énergie qu'on peut ... et pis quand y en aura plus ben on reviendra à un mode de vie plus simple ...
0 x

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9857
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1170

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par Ahmed » 03/05/21, 19:15

Je reconnais volontiers la difficulté, même sur le seul plan théorique: il y a de quoi encore phosphorer! Le plus délicat reste que l'ensemble de la configuration actuelle (telle la situation démographique, que tu évoques) résulte de l'inverse de la démarche qu'il s'agirait de mettre en œuvre, mais "faire la levure" n'est pas un choix et j'ai quelques idées cependant...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2808
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 391

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par eclectron » 03/05/21, 19:23

Parddon pour Roddier ! :lol:

Aucun rapport avec la thermodynamique dans mes propos.... ABC tu peux te rendormir.

Je parle de la cause à la dissipation d’énergie provoquée par l’activité humaine.
Cause née du besoin de sécurité chez l’homme.

Il n’y aurait pas d’énergie disponible, le besoin de sécurité chez l’homme serait tout autant présent.

Quel est le lien entre le besoin de sécurité et la thermodynamique siouplai ?

Ce n’est pas le potentiel d’énergie disponible qui crée le besoin de sécurité chez l’homme mais au contraire le besoin de sécurité qui profite de l’opportunité de la présence d’énergie disponible.

La dissipation d’énergie reste bien la conséquence d’une cause racine psychologique humaine. (pour le sujet qui nous intéresse)

Le capitalisme étant le prolongement de ce besoin de sécurité et son corollaire, la peur de manquer, exacerbent l'accumulation et en conséquence exacerbent la consommation/dissipation d’énergie.
Aucunement la dissipation d’énergie n'est la cause des ressorts psychologiques de l’être humain ou alors je ne suis pas un être humain.
Je n'ai aucunement l'envie de dissiper un max d’énergie.
Je suis plutôt dans une démarche personnelle inverse.
Tout au plus j'y suis je contraint a travers le système économique en place, qui a érigé en système des ressorts primaires de l’être humain.
Dernière édition par eclectron le 03/05/21, 19:26, édité 1 fois.
0 x
https://i.pinimg.com/564x/94/3d/47/943d ... dcb276.jpg
"Si vous combattez quelque chose vous lui donnez plus d’énergie" E.Tolle
Bon, je pense avoir fait le tour du cloaque :mrgreen:, alors musique https://www.youtube.com/watch?v=kFRdoYfZYUY
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12057
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 871

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par janic » 03/05/21, 19:25

toute la question est de savoir à combien on met le curseur (y compris démographique) et comment tu comptes t'y prendre pour le faire respecter au monde entier. Personnellement je ne sais pas faire ... donc je pense qu'on fera comme les levures, on consommera l'énergie qu'on peut ... et pis quand y en aura plus ben on reviendra à un mode de vie plus simple ...
en clair tu dis la même chose qu'Ahmed, mais autrement! La question c'est de savoir si la durée est courte, l'intensité de la pagaille que cela va générer et sur une durée plus longue, une lente agonie.
En somme comme pour le covid, laisser faire le virus avec une grosse perte en vies sur un temps très court ou prolonger l'épidémie pour finalement arriver au même résultat avec, comme on le voit, d'autres conséquences sociales, humaines, économiques. En somme c'est comme arracher un pansement d'un seul coup ou bien en tirant tout doucement dessus et c'est pire! :|
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9857
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1170

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par Ahmed » 03/05/21, 19:45

Eclectron, tu écris:
Quel est le lien entre le besoin de sécurité et la thermodynamique siouplai ?

Moi, je ne le vois pas, mais c'est toi qui affirmes que c'est le besoin de sécurité qui est primordial... Les explications morales, qu'elle aillent dans un sens ou dans un autre, ne constituent pas une argumentation convaincante (justement pour la raison qu'elles justifient seulement ce qui fait plaisir).

Le fait que pas mal de gens soient, comme toi, dans une démarche inverse ne change rien à l'affaire, puisque c'est à l'échelle de la structure qu'il faut raisonner.
Il est d'ailleurs intéressant de noter que si les" non écolos" accusent souvent ces derniers "d'hypocrisie" dans le fait de participer à ce qu'ils dénoncent (on est toujours dans "l'argument" (sic) moral), certains écolos s'évertuent selon un sentiment semblable à mener une vie très ascétique; on peut opposer à ces deux attitudes qu'aucun changement n'en résultera (même à une échelle plus grande), puisque ce qui est délaissé par les uns sera englouti par les autres (imaginons que cela se traduise par un impact, par exemple, sur le cours du pétrole, alors ce combustible, meilleur marché, sera accessible à plus de consommateurs et le tour est joué!

Janic, tes analogies sont inappropriées dans le cas considéré, puisque la capacité d'adaptation dépend étroitement de la vitesse du changement... Et plus le changement sera graduel, plus il y aura de chances pour que des solutions émergent et puissent s'appliquer (à condition d'être conscient collectivement de ce qui se passe réellement, mais c'est implicitement contenu dans l'idée d'un ralentissement qui autrement n'aurait pas lieu).
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2808
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 391

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par eclectron » 03/05/21, 20:00

Ahmed a écrit :Eclectron, tu écris:
Quel est le lien entre le besoin de sécurité et la thermodynamique siouplai ?

Moi, je ne le vois pas, mais c'est toi qui affirmes que c'est le besoin de sécurité qui est primordial... Les explications morales, qu'elle aillent dans un sens ou dans un autre, ne constituent pas une argumentation convaincante (justement pour la raison qu'elles justifient seulement ce qui fait plaisir).


"explication morale" ?????? :shock:

Bon alors qu'est-ce qui au plus profond de toi te maintient en vie ?
l'instinct de survie.
Qu'est ce que réclame immédiatement l'instinct de survie: la sécurité.
Ce n'est pas pour me faire plaisir....
0 x
https://i.pinimg.com/564x/94/3d/47/943d ... dcb276.jpg
"Si vous combattez quelque chose vous lui donnez plus d’énergie" E.Tolle
Bon, je pense avoir fait le tour du cloaque :mrgreen:, alors musique https://www.youtube.com/watch?v=kFRdoYfZYUY
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9857
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1170

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par Ahmed » 03/05/21, 20:03

Remplace "morale" par "psychologique" et c'est du pareil au même...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12057
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 871

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par janic » 03/05/21, 20:28

ahmed
Janic, tes analogies sont inappropriées dans le cas considéré, puisque la capacité d'adaptation dépend étroitement de la vitesse du changement... Et plus le changement sera graduel, plus il y aura de chances pour que des solutions émergent et puissent s'appliquer (à condition d'être conscient collectivement de ce qui se passe réellement, mais c'est implicitement contenu dans l'idée d'un ralentissement qui autrement n'aurait pas lieu).
Je te comprend mais cela présuppose un certain nombre de conditions que personne ne connait et en l'occurrence c'est justement le temps qui risque de manquer. Tu sais comme moi, que les sociétés et en particulier les 7 milliards actuels ne changent que très, très lentement, même et surtout, dans un monde où tout va très vite, trop vite par ailleurs, ce qui crée une distorsion inévitable, quand vitesse devient précipitation.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7549
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 606
Contact :

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par izentrop » 04/05/21, 01:57

0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7401
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 325

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par ABC2019 » 04/05/21, 07:10

eclectron a écrit :Parddon pour Roddier ! :lol:

Aucun rapport avec la thermodynamique dans mes propos.... ABC tu peux te rendormir.

Je parle de la cause à la dissipation d’énergie provoquée par l’activité humaine.
Cause née du besoin de sécurité chez l’homme.

Il n’y aurait pas d’énergie disponible, le besoin de sécurité chez l’homme serait tout autant présent.

euh non, il n'y aurait pas d'énergie disponible, il n'y aurait plus d'homme, donc plus besoin de sécurité (je te rappelle que la première source d'énergie, c'est la nourriture).
Quel est le lien entre le besoin de sécurité et la thermodynamique siouplai ?

il y en a un pourtant , ce que tu appelles "sécurité", c'est en fait une forme de néguentropie, d'ordre imposé à un ensemble désordonné. Un structure sociale est une forme d'ordre. Et la thermodynamique t'apprend que l'ordre ne peut apparaitre, sous forme de "structures dissipatives", que si la production d'entropie ( donc la consommation d'énergie ) est suffisante, car il faut rejeter plus d'entropie à l'extérieur que la néguentropie que tu produis dans ton système.
Aucunement la dissipation d’énergie n'est la cause des ressorts psychologiques de l’être humain ou alors je ne suis pas un être humain.
Je n'ai aucunement l'envie de dissiper un max d’énergie.

c'est une erreur qu'a commise Ahmed et qu'on commet souvent, le principe ne dit pas qu'on consomme "un max d'énergie", au contraire les structures dissipatives minimisent la production d'entropie; mais dans un système qui en produirait de toutes façons si elles n'existaient pas. Par exemple si la vie n'existait pas sur Terre le flux du Soleil produirait PLUS d'entropie que maintenant, justement parce que la vie en profite pour créer de la néguentropie (les fossiles par exemple sont une forme de néguentropie stockée sous terre, qui n'aurait pas existé sans la vie).
0 x


Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : poleau et 21 invités