Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3112
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 226

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par Exnihiloest » 30/04/21, 15:54

A quelles idéologies mon message faisait allusion ? Au maoïsme, au stalinisme, et autres joyeusetés à la Pol Pot, toutes choses que les nigauds d'aujourd'hui croient impossibles de nos jours alors que l'Histoire n'est qu'un perpétuel recommencement. Tels les poissons rouges après un tour de bocal, ils oublient le siècle précédent quand ils arrivent dans le nouveau, ou n'en ont jamais rien compris par inculture.

Maintenant que j'ai exprimé sans ambiguïté de quoi je parlais, on peut peut-être espérer la même chose des farouches opposants au capitalisme, et qu'ils nous exprimeront sans ambiguïté par quoi exactement ils veulent le remplacer, comment, et si ce remplacement a déjà eu lieu quelque part dans le monde auquel cas il faudrait suivre l'exemple.

Car pour le moment je n'ai lu de leur part essentiellement que des messages négatifs, sur toutes les sociétés existantes dans le monde. Ceci laisse craindre que leurs problèmes soient essentiellement psychologiques, localisés dans un cerveau espérant modifier les réalités externes pour compenser son inadaptation au monde ou les déformations qu'il en voit.
Et quand par accident, il est question de nous présenter ce qu'ils voudraient, on note que ce qu'ils veulent est, sans originalité, ce que tout le monde veut, plus de justice, plus d'égalité, moins d'exploitation, plus de protection de l'environnement, etc etc sauf qu'ils prétendent être les seuls à le vouloir et dénient cette aspiration chez les autres, clamant leur monopole de l'humanité.

Ces idéologues vindicatifs savent-ils faire autre chose que vitupérer et dénigrer, et, puisque quasiment tout le monde est d'accord sur le fond mais pas les modalités, sauraient-ils nous dire exactement ce qu'ils veulent en termes opérationnels, j'ai des doutes. Sur ces points on les attend toujours. Car quand il ne s'agit plus de taper sur le capitalisme mais d'être positif et de se mouiller un peu quant à ce qu'on veut pour tout le monde, bref de montrer qu'on n'a pas qu'une grande gueule mais aussi des couil... en plus d'un cerveau, c'est sous-entendus, pirouettes et enfumage qu'on obtient d'eux.
0 x

eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2808
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 391

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par eclectron » 30/04/21, 16:40

Exnihiloest a écrit :
eclectron a écrit :...
Revenons au cœur du sujet, tout part de là:
Es tu d'accord avec le constat que le capitalisme est intrinsèquement croissantiste et si non pourquoi ?

Parler de croissance nécessite de définir ce qu'on y met.
La croissance, ce n'est pas la croissance infinie d'une quantité de produits, mais la croissance du savoir et du pouvoir humain sur la nature, la croissance de l'efficacité de ses actions dans un but donné, par exemple améliorer le niveau de vie. La "croissance", c'est celle du progrès matériel, lequel marche en symbiose avec le progrès des idées.

Le capitalisme est effectivement la meilleure méthode utilisée jusqu'à présent pour y parvenir. .

Ah bien joué, j’avais oublié le coup du "déni" de fuite : la croissance immatérielle ! :lol: :lol: :lol:
On en parle, bien que toute activité humaine nécessite des ressources très concrètes : manger, boire, dormir, déféquer, transporter, bureauter…
Même écrire et chanter des chansons nécessite des ressources, vu qu’au moins un être humain est derrière.
Alors même croître en chansons, ce qui semble plutôt immatériel, nécessite pourtant une consommation accrue en ressources physiques (dans le monde capitaliste mais pas dans un monde durable :wink: ).

Selon sa définition, le système capitaliste réclame la croissance , par consequent réclame la croissance matérielle
Le capitalisme peut être défini par ses deux caractéristiques principales : d’une part, la propriété privée des moyens de production ; d’autre part, une dynamique fondée sur l’accumulation du capital productif elle-même guidée par la recherche du profit.

https://www.universalis.fr/encyclopedie ... notion-de/

Ce qui, toute idéologie mise a part, est compréhensible pas un enfant de 5 ans : on ne peut croître indéfiniment dans un système fini.
Le système capitaliste est par conséquent inadapté a la réalité physique des limites de la planète.
Les effets de manche n’y feront rien.

Exnihiloest a écrit :Les psalmodies anticapitalistes, celles d'Ahmed comme les autres, ont autant d'effet sur le monde que, pour réguler un climat, allumer un cierge devant la statue de Greta.

Vu que je suis honnête et pas dans le déni , je ne peux hélas que confirmer tes propos.
De même que tes (vos) interventions de libéraux ne servent a rien non plus, vu que le croissantisme à déjà partie gagnée depuis bien longtemps.
Seules les limites de la planète vont le ratatiner et nous avec, si toujours pas de sursaut significatif de la société.
C’est juste le " nous avec " qui me pose probleme et nous fait sonner l’alarme.


Exnihiloest a écrit :A quelles idéologies mon message faisait allusion ? Au maoïsme, au stalinisme, et autres joyeusetés à la Pol Pot, toutes choses que les nigauds d'aujourd'hui croient impossibles de nos jours alors que l'Histoire n'est qu'un perpétuel recommencement. Tels les poissons rouges après un tour de bocal, ils oublient le siècle précédent quand ils arrivent dans le nouveau, ou n'en ont jamais rien compris par inculture. .


Dommage que tu n’exerces pas ta clairvoyance avec impartialité, tu verrais que tel le poisson rouge dans son bocal capitaliste, tu revendiques l’absence d’idéologie (d'eau) que l’on appelle le capitalisme/croisantisme.

Je ne m’attendais pas a grand-chose mais je suis quand même déçu par ton absence d’objectivité. :roll:
0 x
https://i.pinimg.com/564x/94/3d/47/943d ... dcb276.jpg
"Si vous combattez quelque chose vous lui donnez plus d’énergie" E.Tolle
Bon, je pense avoir fait le tour du cloaque :mrgreen:, alors musique https://www.youtube.com/watch?v=kFRdoYfZYUY
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3112
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 226

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par Exnihiloest » 30/04/21, 17:03

eclectron a écrit :Le système capitaliste est par conséquent inadapté a la réalité physique des limites de la planète.
...
Dommage que tu n’exerces pas ta clairvoyance avec impartialité...


"Ces idéologues vindicatifs savent-ils faire autre chose que vitupérer et dénigrer" ?

Alors ?
J'espérais que tu me contredirais mais tu confirmes ce que je disais. Sympa mais je n'en demandais pas tant.

Sur les alternatives au capitalisme, décrites en termes opérationnels ?
Toujours rien ?
Cerveau toujours vide ?
Tu as pensé à te faire aider ?
0 x
eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2808
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 391

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par eclectron » 30/04/21, 18:47

Exnihiloest a écrit :
eclectron a écrit :Le système capitaliste est par conséquent inadapté a la réalité physique des limites de la planète.
...
Dommage que tu n’exerces pas ta clairvoyance avec impartialité...


"Ces idéologues vindicatifs savent-ils faire autre chose que vitupérer et dénigrer" ?

Même technique qu'ABC , quand on apporte un raisonnement, il n'y en a pas, c'est ça ? :lol: :lol: :lol:
Rien trouvé de mieux qu'un autre déni ou d'ergoter sur la forme où tu ne te prives pas de faire bien pire.

Bien sur que je te contredis, puisque je contredis ( les faits et la logique contredisent :mrgreen: ) qu'un système croissantiste ne peut perdurer dans un monde fini.
Nous en étions au point initial de la réflexion , au constat de départ et déjà là, tu n'es pas objectif, même avec la définition du capitalisme sous les yeux.
Encore une encyclopédie de cocos ou de khmers vert ? :lol:
Ce n'est même pas une question d'avis ou de point de vue mais simplement d' honnêteté intellectuelle.
Un enfant de 5 ans est capable de comprendre et voir ce que tu refuses .

Et ensuite que vient faire cette exigence d'alternative, si tu estimes que tout va bien dans le meilleur des mondes ?
Encore une diversions ?
Je pense l'avoir assez claironné, je crois ? passer au durable est l'alternative.

Jusqu'à ce jour tu es malhonnête intellectuellement puisque tu refuses les évidences sur les fondements de ta "pensée".
Libre a toi d'en rester là, ça ne change pas la face du monde , vous êtes des milliers (millions ? ) comme toi.
Tu m'autorises à t'appeler Denis ? :mrgreen:
0 x
https://i.pinimg.com/564x/94/3d/47/943d ... dcb276.jpg
"Si vous combattez quelque chose vous lui donnez plus d’énergie" E.Tolle
Bon, je pense avoir fait le tour du cloaque :mrgreen:, alors musique https://www.youtube.com/watch?v=kFRdoYfZYUY
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3209
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 810

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par GuyGadeboisLeRetour » 30/04/21, 19:11

Quand on raisonne, on débloque, quand on est poli et qu'on prend soin de répondre en argumentant, on manque d'intelligence, on est des nuls, quand on fournit des documents pour étayer, ils ne sont pas valables. Quand on parle à des néants, on reçoit en retour des flots de merde. Autant arrêter.
1 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat". (Truyphion)

eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2808
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 391

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par eclectron » 30/04/21, 19:37

GuyGadeboisLeRetour a écrit : on reçoit en retour des flots de merde.

Je prends. Un flot de merde est une ressource, on peut en faire de l'engrais :wink:
0 x
https://i.pinimg.com/564x/94/3d/47/943d ... dcb276.jpg
"Si vous combattez quelque chose vous lui donnez plus d’énergie" E.Tolle
Bon, je pense avoir fait le tour du cloaque :mrgreen:, alors musique https://www.youtube.com/watch?v=kFRdoYfZYUY
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12057
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 871

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par janic » 30/04/21, 19:58

et de plus en plus d'adolescents deviennent anorexiques, tentent de se suicider, se renferment sur eux mêmes à cause des confinements, pas du virus!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9857
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1170

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par Ahmed » 30/04/21, 22:11

Il ne faut pas confondre analyse critique et proposition d'un "monde meilleur". La première n'est qu'un présupposé de la seconde, mais ce serait à la fois faire œuvre de complète contradiction que de souhaiter un projet émancipateur et de s'en autoproclamer le "gourou" ou simplement l'inspirateur. En effet, si un tel projet devait voir le jour, il ne pourrait se contenter de brandir ces étiquettes habituelles et trompeuses, comme "démocratie", "start-up nation" ou "socialiste", mais résulter d'une concertation réellement populaire dans laquelle les gens les plus habiles à manipuler les foules seraient écartés (en tant que tels) autant que faire se peut, ou devraient s'écarter d'eux-mêmes. L'intérêt de l'analyse critique (qui devrait se poursuivre dans cette occurrence) c'est d'éviter de répéter les erreurs passées, comme par exemple de na pas comprendre que le "socialisme réel" ne fut qu'un capitalisme de rattrapage qui devait de cette façon se soustraire provisoirement à la trop grande concurrence des pays de l'ouest, trop avancés pour lui permettre une mise à niveau.
L'autre intérêt évident est d'opposer un discours différent face à ceux des thuriféraires du conservatisme social et idéologues de la course technologique.
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2808
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 391

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par eclectron » 01/05/21, 07:43

ÉCO-ANXIÉTÉ, SOLASTALGIE, COLLAPSALGIE / EFFONDRALGIE…

Apprendre à vivre avec ces nouveaux mots et avec ces nouvelles souffrances pour réussir à construire la suite du monde… Charline SCHMERBER – Praticienne en psychothérapie

« Epidémie, solastalgie, nos peurs du monde » – Egosystème – Radio Télévision Suisse – Mars 2020

http://www.solastalgie.fr/author/admin2311/

Dans la page ci dessus, un podcast a écouter, notamment à partir de 19mn.
et a 19mn25s sur le déni.
0 x
https://i.pinimg.com/564x/94/3d/47/943d ... dcb276.jpg
"Si vous combattez quelque chose vous lui donnez plus d’énergie" E.Tolle
Bon, je pense avoir fait le tour du cloaque :mrgreen:, alors musique https://www.youtube.com/watch?v=kFRdoYfZYUY
eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2808
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 391

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par eclectron » 01/05/21, 09:44

Ahmed a écrit :Il ne faut pas confondre analyse critique et proposition d'un "monde meilleur". La première n'est qu'un présupposé de la seconde, mais ce serait à la fois faire œuvre de complète contradiction que de souhaiter un projet émancipateur et de s'en autoproclamer le "gourou" ou simplement l'inspirateur. En effet, si un tel projet devait voir le jour, il ne pourrait se contenter de brandir ces étiquettes habituelles et trompeuses, comme "démocratie", "start-up nation" ou "socialiste", mais résulter d'une concertation réellement populaire dans laquelle les gens les plus habiles à manipuler les foules seraient écartés (en tant que tels) autant que faire se peut, ou devraient s'écarter d'eux-mêmes. L'intérêt de l'analyse critique (qui devrait se poursuivre dans cette occurrence) c'est d'éviter de répéter les erreurs passées, comme par exemple de na pas comprendre que le "socialisme réel" ne fut qu'un capitalisme de rattrapage qui devait de cette façon se soustraire provisoirement à la trop grande concurrence des pays de l'ouest, trop avancés pour lui permettre une mise à niveau.
L'autre intérêt évident est d'opposer un discours différent face à ceux des thuriféraires du conservatisme social et idéologues de la course technologique.

Attention tout de même avec tes mises en gardes (gourou, inspirateur) a ne pas étouffer le poussin dans l’œuf.
Vu l’ avancée du véritable changement (proche de zero) il faut au contraire que ça fuse de partout, il faut libérer la parole et les esprits.
et les slogans (bien choisis) me semblent hélas nécessaires, vu d'où on part.
c'est plus d’accélérateurs dont on a besoin que de freins :wink: :lol:
0 x
https://i.pinimg.com/564x/94/3d/47/943d ... dcb276.jpg
"Si vous combattez quelque chose vous lui donnez plus d’énergie" E.Tolle
Bon, je pense avoir fait le tour du cloaque :mrgreen:, alors musique https://www.youtube.com/watch?v=kFRdoYfZYUY


Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 17 invités