Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxDe la drogue dans nos assiettes et amiante sur France2

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7395
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 129

Message non lupar janic » 26/03/13, 09:15

ce soir sur france 2 "de la drogue dans nos assiettes" suivi de" 100.000 cercueils, le scandale de l'amiante"
A quand 100.000 cercueils PAR AN, le scandale du tabac et de l'alcool réunis!
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48996
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 731

Message non lupar Christophe » 26/03/13, 11:20

Merci, voici les infos:

1) http://www.france2.fr/emissions/infraro ... 2013_40994

Savons-nous exactement ce qu’il y a dans nos assiettes ?

Le dernier scandale sur l’origine de la viande utilisée dans les barquettes de lasagnes préparées prouve que non. La viande chevaline, moins chère et plus rentable à l’industriel, nous était vendue pour de la viande de boeuf, sans scrupule.

S’il fallait déjà être scientifique pour pouvoir décrypter une étiquette parmi les 8000 références en moyenne qui envahissent les rayons des supermarchés, nous, les consommateurs, devons désormais douter de la fiabilité des informations énoncées. Percer le mystère de notre alimentation est devenu un cauchemar. En abusant de notre confiance, l’industrie agroalimentaire, a révélé combien elle était prête à jouer avec notre santé.

Chips, gâteaux, céréales du petit-déjeuner, plats préparés,… en 50 ans, l’alimentation industrialisée a su se rendre indispensable. Les produits de cette industrie florissante occupent trois fois plus de rayonnage que les fruits et légumes dans les supermarchés. A table, dans nos assiettes, elle représente 80 % de ce que nous ingurgitons. Facile, rapide, omniprésente, abordable et pas mauvaise, elle est incontournable et… irrésistible.

Obésité, diabète,… l’OMS a beau tirer le signal d’alarme sur ces épidémies galopantes directement liées à notre régime alimentaire industrialisé, riche en calories et pauvre en éléments nutritifs, nous ne changeons rien à nos habitudes jusqu’à nous rendre de plus en plus malade. Quelle est la recette qui nous rend aussi accrocs à ces aliments ?


2) http://www.france2.fr/emissions/infraro ... 2013_41002

100 000 morts en France d'ici 2025. Peut-être beaucoup plus… L'amiante a tué, tue et tuera encore.

Pourtant on aurait pu éviter cette hécatombe, car on sait depuis fort longtemps que ce matériau est cancérogène, donc mortel. Mais on a laissé faire, sinon encouragé son usage pendant des décennies. Pourquoi ?
Comment un tel scandale de santé publique a-t-il été possible dans un pays comme le nôtre? Comment le lobby de l'amiante a-il pu être plus fort que l'Etat ? Qu'en pensent tous ceux qui tentent de faire reconnaître enfin leur calvaire par la justice ? Et quelle est la situation aujourd'hui ?

" 100 000 cercueils, le scandale de l'amiante ", dissèque le plus grand scandale de santé publique qu'ait connu notre pays… et qui est loin d'être terminé.
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48996
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 731

Message non lupar Christophe » 26/03/13, 11:26

Le 1er documentaire doit ressembler pas mal à celui ci diffusé sur Arte à propos des additifs alimentaires: Poudres et potions de l'industrie alimentaire

Pour le second c'est une rediffusion d'un doc de 2010: https://www.econologie.com/forums/infrarouge ... t9213.html
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48996
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 731

Message non lupar Christophe » 26/03/13, 11:32

janic a écrit :A quand 100.000 cercueils PAR AN, le scandale du tabac et de l'alcool réunis!


Bonne question, c'est un autre débat mais la réponse est assez simple: fumer et boire donne du plaisir et c'est un risque individuel.

L'homme a beaucoup de tolérance pour le risque individuel qui lui donne du plaisir, dont il est conscient et responsable, que pour un risque "collectif" qu'on lui impose et dont il n'est pas, forcément, conscient...comme le cas de l'amiante durant des décennies!

C'est paradoxal car le risque individuel est souvent bien plus grand que le risque collectif mais c'est comme cela!

Exemple de risque individuel très grand: le nombre de personnes qui prennent le risque de rouler bourrées tous les jours dans le monde (en espérant passer dans les mailles de la police et de l'accident)...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Macro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2992
Inscription : 04/12/08, 14:34
x 41

Message non lupar Macro » 26/03/13, 11:48

Christophe a écrit :
Exemple de risque individuel très grand: le nombre de personnes qui prennent le risque de rouler bourrées tous les jours dans le monde (en espérant passer dans les mailles de la police et de l'accident)...


En france 17% des accidents causés par l'alcool au volant..Ca fait quand meme 83% des accidents causés par des conducteurs sobres...

Quand on connais les moyennes de consommation d'alcool chez nous...
On pourrait en deduire facilement que les conducteurs alcoolos sont de meilleurs conducteurs que les autres

:shock:
0 x
La seule chose qui soit sure dans l'avenir. C'est qu'il y a peut de chance qu'il soit conforme a nos prévisions...

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48996
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 731

Message non lupar Christophe » 26/03/13, 11:55

lol meilleurs conducteurs...

Source du 17%? Quel chiffre correspondants pour les morts ou accident graves avec séquelles à vie?

Certainement plus que 17%...

J'ai un pote qui était pompier de Paris et à chaque accident grave nocturne il disait que l'alcool était en jeu...c'était systématique...

Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas eu d'accident que le risque individuel n'a pas été pris, c'est ca le sens de mon message!

On continue ici sur la sécurité routière svp: https://www.econologie.com/forums/nouvelles- ... 10809.html
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7395
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 129

Message non lupar janic » 26/03/13, 12:57

Alcool et cerveau


© Mickaël Naassila, Inserm ERI24
A gauche : coupes de cerveau d’animaux adolescents qui ont consommé beaucoup d’alcool rapidement pour mimer le binge drinking.
L’alcool agit directement sur le cerveau avec des conséquences variables sur le comportement en fonction de la dose ingérée. Pour des alcoolémies inférieures ou égales à 0,50 g/l, l’éthanol a un effet stimulant qui s’accompagne d’une désinhibition : les tâches cognitives sont exécutées plus rapidement et avec une sensation subjective de facilité mais avec un taux d’erreurs accru.


Au-delà de 0,50 g/l, il a un effet sédatif et perturbe les fonctions motrices (perte d’équilibre, de la coordination des mouvements). Ces effets dépendent également d’une sensibilité individuelle aux effets de l’alcool qui s’explique en partie par des facteurs génétiques.

Des effets multiples sur les neurones


© Chanraud S, CEA/Inserm
Régions cérébrales pour lesquelles le niveau de matière grise est lié à l’âge du premier contact avec l’alcool (Fig a). Schéma indiquant la corrélation entre l’âge des premières prises d’alcool et les valeurs mesurées de matière grise (Fig b). Source : Neuropsychopharmacology 2006
Contrairement aux autres drogues, l’éthanol n’a pas de récepteurs spécifiques dans le cerveau mais agit sur de nombreuses cibles dont il modifie l’activité. Cela perturbe la transmission de plusieurs signaux nerveux excitateurs et inhibiteurs. L’alcool stimule notamment la libération de dopamine, neuromédiateur du plaisir, impliqué dans la dépendance.

A forte dose, l’alcool entraîne un remodelage des connections entre les neurones qui permet au cerveau de s’adapter à cette consommation, d’en amoindrir les effets et crée un appel à la consommation. Ce phénomène explique le danger que représente l’alcool au cours de l’adolescence. Jusqu’à l’âge de 20 ans, le cerveau continue de se développer. La consommation d’alcool au cours de cette période perturbe le développement normal du cerveau et augmente le risque de dépendance.

http://www.inserm.fr/thematiques/neuros ... rspectives
Dernière édition par janic le 26/03/13, 13:00, édité 1 fois.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Hic
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 995
Inscription : 04/04/08, 19:50
x 3

Message non lupar Hic » 26/03/13, 12:59

Conduite sous influence de l’alcool
L’alcoolémie positive d’un conducteur est présente dans les accidents causant 30,8 % des tués sur la route.
***
http://www.preventionroutiere.asso.fr/N ... -accidents ***

En 2012, 92% des conducteurs impliqués dans un accident mortel avec alcoolémie positive étaient des hommes
***
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/ ... hommes.php
***
Route: 3/4 des tués sont des hommes
AFP Publié le 06/03/2013 à 19:06Réactions (28)

Plus de trois quarts (76%) des personnes tuées sur la route en 2012 étaient des hommes, a rappelé aujourd'hui la Sécurité routière, dans un communiqué, à deux jours de la Journée internationale des femmes.

Ce chiffre, quasi inchangé depuis une dizaine d'années, montre que les hommes ont globalement un comportement plus dangereux sur la route.

En 2012, 92% des conducteurs impliqués dans un accident mortel avec alcoolémie positive étaient des hommes. Ainsi les femmes, qui risquent trois fois moins d'être tuées dans un accident de la route, sont les mieux placées pour sensibiliser leur compagnon, fils, père, frère ou ami aux dangers de leurs comportements sur la route, estime la Sécurité routière.

L'an dernier, la Sécurité routière avait lancé le "Manifeste des femmes pour une route plus sûre". En signant ce texte, chacune s'engageait à ne plus se taire et à ne plus accepter les comportements masculins dangereux par "tendresse, lassitude ou habitude".



Christophe a écrit :lol meilleurs conducteurs...

Source du 17%? Quel chiffre correspondants pour les morts ou accident graves avec séquelles à vie?

Certainement plus que 17%...

J'ai un pote qui était pompier de Paris et à chaque accident grave nocturne il disait que l'alcool était en jeu...c'était systématique...

Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas eu d'accident que le risque individuel n'a pas été pris, c'est ca le sens de mon message!

On continue ici sur la sécurité routière svp: https://www.econologie.com/forums/nouvelles- ... 10809.html
0 x
«Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit ta nourriture» Hippocrate
« Tout ce qui a un prix n'a pas de valeur » Nietzche
La torture pour le nuls
Interdisez d'exprimer l'idée que les champs soient des accélérations (magnétique et gravitationnel)
Et vous obtenez votre brevet de bourreau option torture mentale avec succés
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48996
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 731

Message non lupar Christophe » 26/03/13, 13:26

Hic si on commence à faire du sexisme routier (et tout mélanger) on s'en sortira pas! Les femmes roulent moins ivres c'est tout ce qu'il faut retenir de ces chiffres...

Je vois qu'on m'écoute...pfff...

Christophe a écrit :On continue ici sur la sécurité routière svp: https://www.econologie.com/forums/nouvelles- ... 10809.html
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7395
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 129

Message non lupar janic » 27/03/13, 15:30

je viens de voir le pluzz sur la drogue alimentaire. Le plus intéressant, à mon avis, reste les images d'IRM qui ne sont pas subjectives.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités