Covid-19, les effets médicaux non respiratoires...

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 14827
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 924

Re: Covid-19, les effets médicaux non respiratoires...




par Obamot » 22/02/21, 19:22

Le covid19 s’en prend aux artėres.... (des sujets affaiblis ayant ce point faible) et dans le cerveau y’a des artères.
Le covid19 peut donc toucher n’importe quel organe affaiblit par ce biais.
Là il faudrait la tranche d’âge et le mode de vie des personnes touchées!

Parce que si les victimes en sont des fumeurs invétérés (ou d’anciens fumeurs), des poivrots ou d’anciens buveurs, des personnes en fin de vie, dont l’espérance n’était que de six mois ou un an, ou que sais-je... Il est clair que tous ces gens avaient DÉJÃ des problèmes inflammatoires AVANT le covid (potentiels, déclarés ou chroniques), rien de neuf par rapport ã ce que l’ont sait: “ILS ÉTAIENT DÉJÀ MALADES AVANT”
1 x

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10828
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 697

Re: Covid-19, les effets médicaux non respiratoires...




par janic » 23/02/21, 09:41

Le covid19 peut donc toucher n’importe quel organe affaiblit par ce biais.
Là il faudrait la tranche d’âge et le mode de vie des personnes touchées!
Ils le savent que cela ne touche que la tranche des personnes âgées. Donc leur objectif n'est pas la protection des non susceptibles d'être malades, mais de vendre leurs produits avant tout sous prétexte d'humanisme et en jouant sur la peur et le ras le bol des populations. Les micro trottoir montrent bien que nombre de personnes "veulent" se faire vacciner pour retrouver une vie "normale" pas par conviction que ces vaccins soient indispensables, ni même efficaces, cela s'appelle du chantage comme dans les ehpads, une liberté sous contrainte en quelque sorte!
1 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1531
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 520

Re: Covid-19, les effets médicaux non respiratoires...




par GuyGadeboisLeRetour » 23/02/21, 12:11

janic a écrit : Ils le savent que cela ne touche que la tranche des personnes âgées.

Non. Cela ne touche pas que les personnes âgées.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10828
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 697

Re: Covid-19, les effets médicaux non respiratoires...




par janic » 23/02/21, 12:26

GuyGadeboisLeRetour » 23/02/21, 13:11

janic a écrit :
Ils le savent que cela ne touche que la tranche des personnes âgées.
Non. Cela ne touche pas que les personnes âgées.
Statistiquement évidemment! Il y aura toujours des cas échappant à la règle. Mais les courbes statistiques montrent un début d'explosion vers la cinquantaine. Mais aussi et surtout, comme le soulignent Raoult et d'autres, on a tendance à dénombrer le nombre d'individus infectés AVEC le nombre de malades réels, alors qu'ils devraient être distingués justement et ça éviterait en grande partie les chiffres développant peur et panique.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1531
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 520

Re: Covid-19, les effets médicaux non respiratoires...




par GuyGadeboisLeRetour » 23/02/21, 12:32

janic a écrit : on a tendance à dénombrer le nombre d'individus infectés AVEC le nombre de malades réels...

Cette phrase n'a aucun sens pour moi.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10828
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 697

Re: Covid-19, les effets médicaux non respiratoires...




par janic » 23/02/21, 12:51

GuyGadeboisLeRetour » 23/02/21, 13:32
janic a écrit :
on a tendance à dénombrer le nombre d'individus infectés AVEC le nombre de malades réels...

Cette phrase n'a aucun sens pour moi.
Mais pas pour moi, on ne peux pas être d'accord sur tout.
Le phénomène n'est pas nouveau où on a tendance (même sur le plan statistique) à mélanger les pommes pourries et les pas pourries et pourtant ce sont toutes des pommes.
Par exemple , comme je l'ai dit précédemment, la tendance est de classifier les vaccinés une dose, parmi les non vaccinés, ce qui est contradictoire: on l'est ou on ne l''est pas! et cela fausse donc ces mêmes statistiques en ramenant à deux catégories ce qui en réalité en comporte trois.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1531
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 520

Re: Covid-19, les effets médicaux non respiratoires...




par GuyGadeboisLeRetour » 23/02/21, 12:57

janic a écrit :
GuyGadeboisLeRetour » 23/02/21, 13:32
janic a écrit :
on a tendance à dénombrer le nombre d'individus infectés AVEC le nombre de malades réels...

Cette phrase n'a aucun sens pour moi.
Mais pas pour moi, on ne peux pas être d'accord sur tout.

"Dénombrer... du", à la limite, ou "faire le distinguo entre... et", ou encore "confondre... avec", mais "dénombrer... avec", je connais pas, je comprends pas.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10828
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 697

Re: Covid-19, les effets médicaux non respiratoires...




par janic » 23/02/21, 15:41

janic a écrit :
on a tendance à dénombrer le nombre d'individus infectés AVEC le nombre de malades réels..
"Dénombrer... du", à la limite, ou "faire le distinguo entre... et", ou encore "confondre... avec", mais "dénombrer... avec", je connais pas, je comprends pas.
je comprends les nuances qui pourraient être apportées par ta formulation, mais après réflexion aucune de tes propositions ne correspondant suffisamment à la réalité.
Voyons ce que cela donne et je le rappelle:cette formulation ne concerne pas les individus atteints, en général, mais uniquement les non vaccinés, les vaccinés une dose et les vaccinés deux doses.
a)on a tendance à DENOMBRER le nombre d'individus infectés DU le nombre de malades réels.. Ce que j'ai écrit, c'est l'inverse:on a tendance à ne pas DENOMBRER et de faire un lot unique
Il n'est pas difficile de' dénombrer trois catégories aussi distinctes qu'entre malades pas V, insuffisamment V et V. Donc il y a une volonté de ne pas le faire, pour des raisons...disons X!
b)on a tendance à FAIRE LE DISTINGUO ENTRE le nombre d'individus infectés ET le nombre de malades réels..
Non justement, il y a tendance A NE PAS FAIRE LE DISTINGUO ENTRE , comme cela se constate actuellement dans les chiffres donnés appelés CAS, sans précision si les personnes ont été peu ou pas du tout malades, les vaccins rendant d'ailleurs plus malades que la maladie elle même par ses effets secondaires que personne ne conteste d'ailleurs.
c)on a tendance à CONFONDRE le nombre d'individus infectés AVEC le nombre de malades réels.
La aussi, sur le plan médical uniquement, un médecin compétent ne peut pas confondre, surtout avec les examens possibles et pointus comme le souligne Raoult d'ailleurs. Donc il n'y pas confusion, mais intention délibérée et ça n'est pas nouveau, ni lié à ce vaccin particulier. Depuis 40 ans et plus que je suis cette polémique provaccins et proliberté vaccinale, les mêmes méthodes sont systématiquement utilisées. Puisque, je le rappelle, cette formulation ne concerne pas les individus atteints, en général, mais uniquement les non vaccinés, les vaccinés une dose et les vaccinés deux doses.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1531
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 520

Re: Covid-19, les effets médicaux non respiratoires...




par GuyGadeboisLeRetour » 23/02/21, 15:54

L'essentiel, c'est que tu te comprennes. Moi, je renonce à essayer de décrypter tes ....
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 14827
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 924

Re: Covid-19, les effets médicaux non respiratoires...




par Obamot » 23/02/21, 15:55

GuyGadeboisLeRetour a écrit :
janic a écrit : on a tendance à dénombrer le nombre d'individus infectés AVEC le nombre de malades réels...

Cette phrase n'a aucun sens pour moi.

Vu que les tests PCR n’ont pas permis d’aboutir à des stats fiables sur le nombre de cas, ni même de certifier de quoi étaient réellement décédées les victimes considérées comme “positives” (des patients ayant été testés plusieurs fois, jusqu’à ce que l’on prenne le dernier tests les déclarant positifs, en écartant la majorité des autres, qui ne le prouvaient pas...), et ce après un savant brouillage de pistes (criminel) organisé au plan planétaire [...] les seules données valides sont, décrescendo:

— la létalité hospitalière:
— les admissions hospitalières;
— le suivi hospitalier pour ceux qui ont des séquelles (avec traitement ambulatoire...)

Car je ne m’imagine pas que des sujets ayant fait un épisode d’infection covid “léger”, aient à subir des effets secondaires profonds, persistants et handicapants. C’est possible mais sans trop m’avancer, ils ne doivent pas être très nombreux.
1 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 30 invités