A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7834
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 351

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)




par ABC2019 » 14/04/20, 18:09

GuyGadebois a écrit :
ABC2019 a écrit :
GuyGadebois a écrit :Sauf qu'il reçoit le soutien de sommités. Tu devrais aller te saouler la gueule avec Cohn-Bendit au lieu de débloquer.

c'est qui que tu considères comme une "'sommité" ? Doudou-blabla ?

C'est pas moi qui le considère comme une sommité, ce sont ses pairs. Toi, tu n'es rien.

tiens jette un coup d'oeil aussi sur la discussion sur sa page wikipedia ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Didier_Raoult

ça m'a l'air d'etre une sacrée mafia à l'IHU ...
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)

Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6532
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 973

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)




par GuyGadebois » 14/04/20, 18:10

ABC2019 a écrit :ça m'a l'air d'etre une sacrée mafia à l'IHU ...

Comme dans tous les grands hôpitaux.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 59360
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2381

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)




par Christophe » 29/10/20, 09:49

L'HCQ ET l'AZT sont prescris contre la maladie de Lyme...pour l'HCQ on comprend bien puisqu'elle traite les rhumatismes (déjà dit plus haut il y a quelques mois) mais la bi thérapie est plus étonnante....

Coronavirus : une association de malades de Lyme dénonce « une situation surréaliste »

Dans une lettre ouverte au ministre de la santé, l’association Orne Lyme dresse un parallèle entre la prise en charge des malades de Lyme et ceux du Coronavirus. Elle demande un dépistage massif et que le traitement du Professeur Raoult soit appliqué sur l’ensemble du territoire.


Sophie Dubé, présidente d'Orne Lyme, a, comme beaucoup de patients chroniques de la maladie de Lyme pris du Chloroquine et de l'azithromycine

« Il y a quelque chose de surréaliste dans cette situation et je ne pense pas que ce soit de nature à rétablir la confiance des gens vis-à-vis des autorités de santé ».

Sophie Dubé, la présidente d’Orne Lyme ne mâche pas ses mots. L’association a décidé d’interpeller directement le ministre de la santé, Olivier Véran, via une lettre ouverte qui réclame que les préconisations du professeur Raoult soient appliquées par les autorités de santé.

« En tant que malades de Lyme, nous connaissons une situation depuis plusieurs années qui nous rappelle étrangement ce que l’on est en train de vivre avec le coronavirus. Il y a là un traitement qui a donné des résultats encourageants [ceux du professeur Raoult] et, en face, il y a un dénie et une obstruction systématique pour avancer contre la maladie », estime Sophie Dubé.

Depuis longtemps, les victimes de la forme chronique de la maladie de Lyme, cette maladie transmise par la morsure des tiques, demandent en effet un traitement adapté à leur pathologie.

Faute de solution, certains sont forcés de se soigner à l’étranger, en Allemagne, ou aux Etats-Unis.

Remise en cause de la doctrine de santé

Le débat sur la maladie de Lyme s’est enlisé ces dernières années, alors qu’elle a fait l’objet d’un plan national de lutte en 2016. Les recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) avaient ensuite été remises en cause par plusieurs grandes sociétés savantes, notamment en ce qui concerne la prolongation de l’antibiothérapie.


Résultat : les malades sont toujours dans l’attente de traitements efficaces. Sophie Dubé pointe du doigt notamment Jérôme Salomon, l’actuel directeur général de la santé, qui a d’ailleurs présidé le groupe de travail de la Haute autorité de santé sur la maladie de Lyme

(...)


Suite source : https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 05736.html
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 59360
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2381

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)




par Christophe » 11/11/20, 17:26

Le VIDAL (oui oui le vidal !!) vient (enfin) de mettre en ligne une page très complète sur les traitements de la maladie de Lyme, elle date du 20/10/20...

Et c'est du LOURD...

C'est peut être lié à une nouvelle loi Européenne sur les maladies vectorielles à Tiques qu'attendait les associations depuis des années et c'est certainement grâce à elles qu'elle est passée !

En France elles se sont réunis sous la Fédération Française des Maladies Vectorielles à Tiques https://ffmvt.org/ (dont on a parlé récemment, puisque le Professeur Péronne y a été démis de sa fonction de vice président suite à certains de ses propos publics sur le covid...)

https://www.vidal.fr/recommandations/40 ... en_charge/

lyme.png
lyme.png (154.72 Kio) Consulté 831 fois


Maintenant on est sur que c'est plus une maladie imaginaire comme cela a été souvent considéré par des médecins pignoufs...dont certains infectiologues ! :evil: :evil: :evil:

Le Ceftriaxone (ou Rocéphine) indiqué dans les syndromes sévères à prendre en injection intraveineuse (IV) est actuellement le plus puissant antibiotique qui existe au monde...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ceftriaxone

D'ailleurs de part la variété des effets possibles, il y a des similitudes entre la Borréliose et le Covid...

Bonne lecture...et bon courage pour les concernés...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 59360
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2381

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)




par Christophe » 11/11/20, 17:50

Une autre similitude avec le covid c'est les traitement pas prouvés scientifiquement mais qui fonctionnent, le mot du Président de la FFMVT, le Dr Ghozzi : https://ffmvt.org/la-federation/editos/ ... e-la-ffmvt

Et pourtant, dans ma pratique quotidienne, depuis plusieurs années, je suis confronté à une problématique humaine et scientifique encore non résolue. En effet, de nombreux patients, en souffrance globale et sans diagnostic, voient leur vie basculer d’un point de vue professionnel et très souvent personnel. J’ai constaté personnellement, avec je l’avoue des propositions thérapeutiques non basées sur les preuves scientifiques, des évolutions spectaculairement favorables avec des traitements allopathiques et/ou naturopathiques.

Bien sûr, un certain nombre de confrères évoquent un phénomène « placebo » mais lorsque la proportion de patients concernés par cette rémission ou amélioration frôle les 80%, il y a lieu de se poser des questions ! A l’évidence, nous manquons de connaissances scientifiques sur une ou plusieurs pathologies reliées ou non qui intègrent les Maladies Vectorielles à Tique.

Les Borrélioses sont une partie émergée voire immergée de la problématique.

(...)
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 59360
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2381

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)




par Christophe » 12/11/20, 15:58

Un témoignage de plus: https://www.lyme-int.com/histoire-de-marleen-deglin/

A 56 ans, après 14 ans d’invalidité et plus de 35 ans de maladie et d’errance médicale, je reçois enfin le diagnostic de la maladie de Lyme.
A mes 42 ans, quelques mois après mon mariage et après avoir emménagé dans notre nouvel appartement, ma vie, notre vie s’est écroulée : le médecin du travail m’obligeait à rester à la maison pour cause de maladie. Mais quelle maladie ? Tout le monde se le demandait !?!

A ce moment-là, je pesais plus que 45 kg pour 1 m 74 et je tenais encore debout, mais uniquement grâce à des doses maximales d’antidouleurs, et ce tous les jours !

J’étais épuisée, j’avais des douleurs partout, des maux de tête, des vertiges, des chutes de tension.

J’avais une paralysie faciale, des arythmies cardiaques, des douleurs à l’estomac, des névralgies, une leucopénie, plusieurs maladies anti-immunes, de l’arthrite, une neuropathie, etc … mon corps me lâchait !

Tous ces symptômes se sont étalés sur une période de 35 ans ! Dès mon enfance, j’avais déjà des signes que quelque chose n’allait pas : les mercredis après-midi au lieu d’aller jouer, j’allais dormir pour récupérer. Les week-ends et durant les vacances mêmes à 16 ans et plus, j’avais encore et toujours besoin de faire des siestes.

Depuis que je suis toute petite, il m’arrivait régulièrement de trembler dans mon lit et de ne plus contrôler mon corps, j’avais des nausées. Personne ne comprenait ce qu’il se passait …

Durant toutes ces années, les médecins ont trouvé de nombreuses anomalies dans mon sang, comme dans mes autres nombreux examens, mais aucun spécialiste n’a fait le lien entre tous ces symptômes.

Au mois d’octobre 2015, le verdict est enfin tombé !

J’ai la maladie de Lyme stade 3 et plusieurs co-ïnfections. D’après les symptômes et les analyses, je l’aurais depuis que je suis toute petite. Je l’aurais d’ailleurs contracté in-utero, de la mère à l’enfant.

J’ai été conçue au Congo, mes parents y habitaient depuis 3 ans. Les piqures de moustiques et de tiques faisaient partie de leur quotidien …
Après toutes ces années de souffrance, un autre combat commence maintenant, celui de faire comprendre cette maladie et de faire accepter qu’elle existe bel et bien sous une forme chronique !!!

Bienvenu dans le monde mystérieux, mais bien réel de la maladie de Lyme et ces co-ïnfections.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 59360
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2381

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)




par Christophe » 13/11/20, 15:37

Le complotisme touche aussi la maladie de Lyme...et c'est du lourd !

https://www.lejdd.fr/Societe/Sante/Mala ... ens-810259

L'équipe d'infectiologie de l'hôpital de Garches est aux abonnés absents. Sur le répondeur, un message renvoie les malades de Lyme vers d'autres établissements en région parisienne, les invitant à signaler au ministère de la Santé la saturation du service de Christian Perronne. "Je ne peux quand même pas soigner toute la France tout seul", soupire-t-il. Depuis quelques mois, ce professeur de médecine multiplie les alertes. Dans les médias, il accuse ses pairs de dissimuler les ravages de la maladie de Lyme, une pathologie infectieuse transmise par les tiques, fréquente chez les forestiers et les chasseurs. Minimisation du nombre de personnes touchées, promotion de tests biaisés... On serait face à un Tchernobyl médical franco-français.

L'homme, qui a ses entrées au ministère de la Santé, ainsi qu'à l'Enseignement supérieur et à l'OMS, a fini par convaincre les autorités sanitaires de le suivre, au nom du principe de sécurité. Selon nos informations, le futur plan Lyme, annoncé à la fin du mois, prévoit de financer ses recherches iconoclastes en testant ses protocoles hors des sentiers battus. À mots couverts, certains confrères le jugent "respectable, sympathique et sincère", mais se désolent que son discours "­obscurantiste" soit parvenu à ébranler le ministère. Lui se réjouit de l'issue heureuse d'une décennie de combat solitaire : "Au début, je ne parlais pas de mes théories dans mon milieu, de peur de ne pas être crédible. Heureusement les malades ont fait ma pub."
Sa théorie? Des tiques trafiquées par un chercheur nazi réfugié aux États-Unis

Christian Perronne joue l'émotion contre la raison. Quand on observe que ses positions hétérodoxes n'ont pas été démontrées, il sort de la manche de sa blouse une explication étonnante : l'explosion "cachée" de la maladie de Lyme serait, selon lui, "politique", due à une prolifération mal contrôlée de tiques trafiquées par un chercheur nazi réfugié aux États-Unis. "L'armée américaine et les scientifiques sous sa coupe ont tout intérêt à cacher l'épidémie puisqu'ils l'ont causée ou cautionnée", prétend-il.

En réalité, ce médecin de 61 ans se ferait le porte-voix d'une "hystérie mondiale", selon les mots d'András Lakos, un des grands spécialistes européens de Lyme. Le premier pilier de cette "théorie du complot" reposerait sur un mensonge par omission : en fait, Lyme n'est pas mortelle. Le plus souvent bénigne (éruption rouge sur la peau), elle se guérit grâce à un court traitement antibiotique. D'après un récent rapport, sur les quelque 27.000 personnes touchées en moyenne chaque année en France entre 1986 et 2012, un chiffre en hausse à cause de la prolifération des tiques, environ 950 hospitalisations seulement sont recensées. "Dans la majorité des cas, cela se termine bien. Ces malades-là, on ne les revoit jamais", martèle le professeur François Bricaire, de La Pitié-Salpêtrière à Paris.

Certes, quand les premiers symptomes passent inaperçus, Lyme peut devenir, dans 15 à 20% des cas, une maladie chronique (qui dure plus de trois mois) et invalidante : arthrite, problèmes dermatologiques, fatigue, etc. "Même ces formes s'améliorent en quelques semaines si on adopte le traitement adéquat", rassure le Hongrois András Lakos. Comme ses confrères français, il pointe le vrai scandale de Lyme : méconnue par de nombreux généralistes, elle est souvent mal diagnostiquée.

Deuxième pilier qui nourrit le soupçon : la place des tests sanguins, accusés de manquer de fiabilité. Corollaire, selon Christian Perronne, "de nombreuses personnes, considérées à tort comme séronégatives, sont très malades". En réalité, c'est un truisme : les limites des kits de dépistage sont connues et discutées. "Les résultats sont très variables, admet le Hongrois András Lakos. Si votre sang est analysé dans trois laboratoires, vous obtiendrez probablement un résultat positif même si vous n'avez jamais été mordu par une tique!" Surtout, les cliniciens avertis s'accommodent de cette incertitude biologique fréquente dans les maladies infectieuses. "Pour faire un bon diagnostic, on répète les prises de sang afin de mesurer l'évolution des anticorps, observer les signes cliniques et s'assurer qu'une morsure de tique a bien eu lieu", résume András Lakos.
Une épidémie brandie sur Internet, des hôpitaux assaillis

Après avoir agité la peur, il faut rassurer. Depuis que l'épouvantail d'une épidémie masquée est brandie sur Internet, les hôpitaux sont assaillis par des malades perclus de douleurs et de problèmes neurologiques. Quand les médecins refusent d'incriminer la bactérie borrélia, penchant plutôt pour une autre pathologie (sclérose en plaques, arthrose ou problèmes psychiatriques), certains vont jusqu'à insulter les blouses blanches, les inondent de lettres vengeresses et d'appels téléphoniques rageurs. "J'ai été accusé de tout, même d'être l'auteur d'un génocide médical par une patiente", raconte, sonné, le microbiologiste strasbourgeois Benoît Jaulhac.

À Garches, à condition de patienter un an et demi sur liste d'attente, les "sans diagnostic fixe" de Lyme trouvent une oreille empathique. Même avec plusieurs tests négatifs, Christian Perronne accepte de confirmer une maladie de Lyme et d'administrer un traitement antibiotique de longue durée. "J'ai sauvé des centaines de personnes en détresse, handicapées et même au bord du suicide." "Il s'occupe bien des gens, il y a sans doute un peu d'effet placebo", croit comprendre François Bricaire.

Comparables à ceux des rebelles américains, les choix thérapeutiques hors les clous du professeur Perronne sont discutés. D'après l'infectiologue américain Paul Lantos, enseignant à l'université Duke, "il y a un consensus scientifique autour de la brièveté des traitements : de nombreuses études cliniques ont échoué à montrer un bénéfice réel". Sans parler du danger de cette option : réactions allergiques, infections opportunistes, possibles séquelles permanentes chez les personnes âgées. Pour András Lakos, le principal "effet secondaire massif" des antibiotiques est le risque de "faux diagnostic" : "Ces patients ne sont plus capables de penser à autre chose qu'à leur maladie, font des attaques de panique, perdent leur boulot et même parfois leur famille."
"J'ai été victime d'une censure féroce"

En deux mots clés et un clic sur Pubmed, le Google des chercheurs en médecine et biologie, il apparaît que Christian Perronne, auteur de seulement six articles sur la maladie de Lyme, n'a pas démontré tout ce qu'il avance. "Je suis crédible car j'ai soigné plein de gens, répond gentiment le professeur. J'aurai les preuves un jour." Pourquoi ne pas porter la controverse dans les grandes revues, comme c'est la règle dans son univers? "J'ai été victime d'une censure féroce", se défend Christian Perronne.

Au ministère de la Santé, certains n'excluent plus qu'il puisse avoir raison seul. "Et si c'était un génie? Les agents infectieux réservent tellement de surprises, certaines bactéries ne sont pas détectées", soupèse un haut responsable. Autre hypothèse formulée par un bon connaisseur des arcanes ministériels : "Les autorités sanitaires cèdent pour se couvrir face à la pression de l'opinion publique."

Une deuxième priorité du plan Lyme pourrait réconcilier Christian Perronne et ses pairs : il faut d'urgence aider les patients en errance. Ou comment la souffrance mal soignée a irrigué la thèse du complot. "Beaucoup de gens atteints de symptômes inexpliqués finissent par croire qu'il s'agit de Lyme, une maladie qui se soigne, analyse l'Américain Paul Lantos. En un sens, c'est peut-être plus simple à admettre que la nouvelle d'une sclérose en plaques…"

Source: JDD papier


Lire aussi: https://fr.wikipedia.org/wiki/Christian ... ie_de_Lyme
1 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 59360
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2381

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)




par Christophe » 19/11/20, 14:50

Voici un document sourcé préconisant le traitement de Lyme par...hum...solution de Dioxyde de Chlore (ClO2) ...Hé bien finalement Trump est pas si con !! :mrgreen:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dioxyde_de_chlore

Précurseur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Chlorite_de_sodium

A prendre avec des pincettes mais il y a des labos et brevets dessus, cités au début du document.

TRAITEMENT DE LYME PAR ClO2.pdf
(254.55 Kio) Téléchargé 30 fois


Et c'est approuvé par l'Europe pour la sclérose en plaques : https://www.ema.europa.eu/en/medicines/ ... /eu3131139
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 59360
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2381

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)




par Christophe » 05/05/21, 19:29

Décidément les complotistes sont partout !

Eric Caumes : Raoult, Perronne, Salomon, Justin Bieber... Quand la maladie de Lyme "rend fou"

Dans "Maladie de Lyme, réalité ou imposture", le Pr Caumes montre comment Lyme a servi de laboratoire au complotisme et théories alternatives. En voici les bonnes feuilles.


https://www.lexpress.fr/actualite/scien ... 50159.html

0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3903
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 929

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)




par GuyGadeboisLeRetour » 05/05/21, 20:59

Je vois mal ce que Didier Raoult vient faire là dedans puisqu'il exprime ici* l'exact contraire de ce qu'avancent Perronne et les autres.... :roll:

* https://www.lepoint.fr/invites-du-point ... 59_445.php
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Truyphion)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 25 invités