Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxA propos de la maladie de Lyme (Borréliose)

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 52856
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1287

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)

Message non lupar Christophe » 10/01/18, 16:37

Bin les amis, finalement, la maladie de lyme c'est un peu comme l'injection d'eau!!

Tous les 2 ont des effets mais dans les 2 cas, scientifiquement, on a du mal à les mesurer et donc les prendre scientifiquement au sérieux...

Et on se heurte à des blocages psychologiques (économiques devrais-je dire?) importants...ah oui la carrière c'est important pour beaucoup de gens :cheesy:
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1843
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 179

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)

Message non lupar grelinette » 13/01/18, 17:33

Des malades de Lyme, maladie aujourd'hui non reconnue par une grande partie du monde médical, déposent une plainte au pénal pour tenter de faire fléchir le gouvernement, les autorités de santé publique et certains laboratoires sur la reconnaissance de cette maladie afin de faire bouger les choses :

http://sante.lefigaro.fr/article/maladi ... -au-penal/

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/p ... eux_119352

En principe cette plainte devrait être déposée en janvier 2018.

Peut-être que cela permettra d'expliquer le dénie de cette maladie alors que ne nombreux spécialistes et biologistes alertent les autorités médicales depuis des année sur les ravages de cette maladie ?...
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 52856
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1287

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)

Message non lupar Christophe » 11/06/18, 20:15

https://www.actu-environnement.com/ae/n ... -31421.php

La maladie de Lyme, en pleine expansion en France !

Selon Santé publique France, ces dernières années montrent une très forte progression des cas de maladie de Lyme : 55.000 nouveaux cas en 2016. Une maladie encore mal diagnostiquée qui peut avoir de graves conséquences sur la santé. Reportage vidéo.



Première chose à faire après une balade en pleine nature, que se soit en forêt ou ailleurs, bien contrôler qu'une tique ne vous a pas mordu. Elles peuvent porter un nombre stupéfiant d'agents pathogènes : "une soixantaine de bactéries, une centaine d'espèces de parasites, au moins cinq cents virus connus, sans compter les nouvelles découvertes à venir", selon l'Anses, qui effectue des travaux de recherche sur les tiques. Des agents pathogènes comme les bactéries du genre Borrelia qui provoque chez l'homme la borréliose de Lyme, ou maladie de Lyme.

Une maladie infectieuse qui sera transmise au bout de 12 à 48 heures après la morsure. Si la tique est retirée dans ce laps de temps, l'infection est moins probable. Problème, vu sa petite taille, on ne voit pas toujours qu'on a été mordu et une fois rassasiée la tique quitte son hôte, ni vue ni connue. Voir la vidéo sur la démarche à suivre en cas de morsure.



Des médecins pas assez formés pour diagnostiquer la maladie

Il y a un symptôme qui ne trompe pas, l'érythème migrant, une rougeur importante qui fait penser à une allergie tout autour de la piqure. Néanmoins, certains patients affirment n'avoir jamais eu ce symptôme ce qui rend très difficile le diagnostic pour les médecins. Car ensuite, les autres symptômes sont moins évidents : perte de connaissance, vertige, migraine, nausée, vomissement, douleurs articulaires... Plus la maladie avance, plus les personnes atteintes non diagnostiquées sont fragilisées et de plus en plus malades : "j'ai eu une première opération intestinale, puis une opération du dos, puis des douleurs toujours plus fortes au niveau articulaire, au niveau musculaire, des fièvres à répétitions...", témoigne Marc Pitre, jusqu'au jour où son médecin lui propose de faire des tests pour déceler la maladie de Lyme. "J'étais positif aux deux tests Elisa et Western Blot", les deux tests biologiques qui permettent de diagnostiquer la maladie. Mais ces derniers ne sont pas toujours fiables comme en témoignent de nombreux patients comme Chloé Romengas : "j'étais négative aux tests, pourtant, j'avais bien tous les signes cliniques, je suis allée faire les tests en Allemagne et là, c'était positif..."

Selon France Lyme, une association engagée dans la reconnaissance de cette maladie, "la formation des médecins en France ne serait pas à la hauteur". Des propos confirmés par un petit nombre de médecins sensibilisés à cette maladie : "les médecins qui ne sont pas formés sont désarmés face à ces patients en souffrance qui ne se sentent pas reconnus. La plupart des généralistes ont une formation très sommaire au cours de leurs études de médecine", explique Michel Boudet, lui-même médecin généraliste. Ce dernier a suivi une formation complémentaire sur la maladie de Lyme donnée par Philippe Raymond qui en plus d'être médecin est membre du groupe de travail du haut conseil de santé publique sur la maladie de Lyme.

Le protocole de soin serait à adapter en fonction des malades

Après un diagnostic clinique ou biologique, le médecin peut prescrire un traitement de deux à trois semaines d'antibiotique. Si pour un certain nombre de patients cette prescription suffit à guérir cette maladie, ce n'est pas le cas pour tous. Certains développent une forme chronique de la maladie qui nécessiterait un traitement antibiotique beaucoup plus lourd, sur de longues périodes.

Mais l'ensemble de la communauté scientifique n'est pas du même avis, comme la Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) qui considère qu'au delà de 28 jours, l'intérêt d'un traitement antibiotique n'est pas démontré.

Du coup, quelques médecins transgressent le protocole et prennent des risques avec des prescriptions "qui sortent des clous et du coup nous avons eu des problème avec la sécurité sociale, et personnellement j'ai fait quatre mois de suspension l'an dernier", témoigne le docteur Raphaël Cario. Pourtant, les patients atteints de la maladie de Lyme de façon chronique que nous avons interrogés semblent tous d'accord pour dire que le traitement antibiotique qu'ils prennent depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, leur a bien permis de reprendre une vie "presque" normale alors que certains avaient perdu l'usage de leur jambe, de la parole, développaient des co-infections de toutes sortes, certains sont même passés tout proche de la mort....

Toutes ces personnes qui aujourd'hui sont traitées de façon hors cadre, hors protocole officiel, ne bénéficient donc pas de prise en charge comme en témoigne André Large : "pour le moment les antibiotiques que je prends ne sont pas remboursés parce que le médecin est obligé de marquer hors AMM (tout médicament qui peut faire l'objet d'une prescription non conforme à ce qui est prévu dans son autorisation de mise sur le marché) sur l'ordonnance. J'avais une entreprise, avec la maladie, j'ai du arrêter et maintenant je suis dans une situation délicate et je dois payer mes médicaments".

Association, médecins, patients, aujourd'hui tous attendent avec espoir le nouveau protocole national de diagnostic et de soin (PNDS) que la haute autorité de santé (HAS) est sur le point de sortir, une attente qui n'en finit plus...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4440
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 454

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)

Message non lupar moinsdewatt » 23/06/18, 13:40

Maladie de Lyme : le nombre de cas en hausse en France en 2016

20 juin 2018

Une publication de l'agence Santé publique France fait le point sur l'épidémiologie de la maladie de Lyme, ou borréliose de Lyme, en France métropolitaine entre 2009 et 2016. Si l'incidence est globalement restée stable entre 2009 et 2015, une augmentation significative a été notée en 2016.

La maladie de Lyme, ou borréliose de Lyme, est liée à une infection par Borrelia burgdorferi, une bactérie transmise par la morsure d'une tique du genre Ixodes. L'infection se manifeste souvent par la présence d'un érythème migrant, une rougeur circulaire sur la peau qui s'éloigne du site de la piqûre. D'autres organes peuvent être affectés, entraînant des affections articulaires, neurologiques ou cardiaques.

La maladie de Lyme est la principale pathologie transmise par des tiques dans les pays tempérés européens et son incidence a augmenté dans certains pays. Pour connaître sa fréquence en France, une surveillance a été mise en place en 2009 grâce à plus de 1.200 médecins généralistes volontaires réunis au sein du réseau Sentinelles.

D'après un article paru dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire du 19 juin 2018, entre 2009 et 2016, les médecins du réseau Sentinelles ont déclaré 819 cas de borrélioses de Lyme : 95 % de ces cas avaient eu un érythème migrant (dont 465 de plus de 5 cm) et 5 % de ces cas (41 cas) correspondaient à une manifestation disséminée, parmi lesquelles 19 étaient des arthrites et 9 des symptômes neurologiques. Dans 72 % des cas, une piqûre de tique avait été observée.

Globalement, l'incidence des cas de maladie de Lyme vus en consultation de médecine générale était stable entre 2009 et 2015 et comprise entre 41 et 55 cas pour 100.000 habitants. Mais l'année 2016 a enregistré une augmentation significative du nombre de cas, avec 84 cas pour 100.000 habitants, soit deux fois plus qu'en 2011. Une extrapolation sur le territoire métropolitain donnerait donc plus de 50.000 cas en 2016.
..............

https://www.futura-sciences.com/sante/a ... 016-71686/
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5625
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 448
Contact :

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)

Message non lupar izentrop » 23/06/18, 22:38

0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5625
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 448
Contact :

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)

Message non lupar izentrop » 09/05/19, 18:45

Le «Bulletin épidémiologique hebdomadaire» publie ce mardi une enquête saisissante.
Neuf patients sur dix qui se disent ou se pensent atteints de la maladie de Lyme… ne le seraient pas.
Tel est le résultat saisissant d’une étude réalisée par le professeur Eric Caumes (la Pitié-Salpêtrière) sur plus de 300 patients qui consultaient pour une borréliose présumée. Ce travail, qui paraît ce mardi dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), risque de crisper à nouveau tout le milieu des associations qui estiment que cette maladie liée aux tiques est ouvertement sous-évaluée en France. «Le diagnostic a été confirmé chez moins de 10 % des sujets», écrit Eric Caumes. Donc 9 sur 10 sont atteints d’autre chose. Mais de quoi ? La réponse est un peu floue : «80 % des patients ont été ainsi diagnostiqués avec une autre maladie (psychologique, rhumatologique, neurologique ou autre)».

Autre enseignement : dans ce groupe de patients mal diagnostiqués, plus de 80 % ont pourtant reçu des antibiotiques, dont le bénéfice thérapeutique n’est nullement démontré. «Les autorités sanitaires de notre pays devraient se pencher sur ce problème préoccupant, à l’heure du bon usage des antibiotiques», conclut l’infectiologue. Dans l’éditorial de la revue, Jean-Claude Desenclos, directeur scientifique de Santé publique France, note : «Dans un tel contexte de polémique, il convient d’analyser la question de la construction des recommandations en matière de prise en charge : peut-on, et si oui dans quelle mesure, prendre en compte les modèles alternatifs en l’absence de faits probants ?» En d’autres termes, que faire des personnes traitées pendant des mois pour des cas supposés de Lyme et les prendre en charge au mieux ? https://www.liberation.fr/amphtml/franc ... se_1725324
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 52856
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1287

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)

Message non lupar Christophe » 09/05/19, 20:42

J'ai consulté fin 2017 une infectiologue "réputée" en Belgique...

La lecture du courrier qu'elle a osé rédiger à mon généraliste me fait énormément me méfier des soit disant "spécialistes en infectiologie"...tant il était écrit avec médiocrité on sentait même un certain mépris...

Vous voulez des extraits? :?:

Je pense qu'il faut être en chaise roulante, mourant ou alité pour être pris au sérieux quand on a Lyme... :mrgreen:
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5332
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 506

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)

Message non lupar GuyGadebois » 25/07/19, 18:36

izentrop a écrit :
Christophe a écrit :https://www.youtube.com/watch?v=crAgzXD7kPc
Rien que la musique nous renseigne des intentions de toucher la corde sensible de l'émotion. l'assistance respiratoire c'est le pompom ... A ne pas prendre au sérieux ;)

Tu ira dire ça à un ami Allemand qui est paralysé depuis 30 ans à cause de cette saloperie.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphon)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (ABC)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 178

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)

Message non lupar janic » 25/07/19, 19:46

Tu ira dire ça à un ami Allemand qui est paralysé depuis 30 ans à cause de cette saloperie.
on disait ça aussi concernant la polio dans nos régions avec tous ces gens paralysés et pour lesquels n'existait aucune thérapie efficace reconnue, en médecine conventionnelle.(chimique donc) Mais ce n'était pas le cas en médecine non conventionnelle et la maladie de Lyme n'est en rien différente.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 52856
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1287

Re: A propos de la maladie de Lyme (Borréliose)

Message non lupar Christophe » 10/01/20, 11:06

Justin Bieber a déclaré avoir la maladie de Lyme:

0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités