Pollution de l'air et solutions contre la pollution atmosphériquePollution par les particules diesel

Discussion sur les procédés de dépollution et de contrôle de la qualité de l'air.
Avatar de l’utilisateur
coucou789456
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1019
Inscription : 22/08/08, 05:15
Localisation : narbonne

Message non lupar coucou789456 » 03/06/10, 11:52

bonjour

justement, il est très facile dans un véhicule d'adjoindre un petit pourcentage de SP95 ou E85 dans le gasoil, pour une chaudière, qu'en est-il exactement, quelqu'un aurait-il déjà fait un essai avec cet additif ?

un test du TCB aurait-il été fait pour un système équipé d'un filtre à particules, je serai curieux de voir le résultat.

jeff
0 x

Avatar de l’utilisateur
zorglub
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 501
Inscription : 24/11/09, 10:12

Message non lupar zorglub » 03/06/10, 13:49

effectivement , il y a e filtre à particules , mais quand est il des gaz ? acidité , so2 , c'est pour cela que j'ai lancé l'idée d'un laveur de gaz ( type regulateur de pH)
0 x
chaque matin regardez vous , nu , dans une grande glace , au bout de 3 minutes vous verrez que votre intérieur et pire que votre image ......
Avatar de l’utilisateur
coucou789456
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1019
Inscription : 22/08/08, 05:15
Localisation : narbonne

Message non lupar coucou789456 » 03/06/10, 14:07

re

c'est sur qu'il y a d'autres gaz produit lors de la combustion, mais si la combustion est trop incomplète, la proportion est plus ou moins élevée, je présume car n'y connaissant rien de ce coté là, je ne me risquerai pas à proposer quelque chose, juste ce que je connais ou devine.

ce qui m'importe avant tout c'est la qualité de la combustion, finalement c'est elle qui déterminera la quantité de produit qu'on a à utiliser.

jeff
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4072
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 386

Message non lupar moinsdewatt » 07/08/14, 13:40

Empoisonnée par le dioxyde d'azote, Londres part en guerre contre le diesel

LE MONDE | 31.07.2014

Pour Claudia, les chaudes journées d'été actuelles sont les pires. La vendeuse de souvenirs, installée sur Oxford Street, au cœur de Londres, peine à respirer dans la fumée des bus et des taxis qui défilent dans la rue. « Si je porte un vêtement blanc, il est noir à la fin de la journée. Quand je respire, j'ai l'impression d'avoir de la poussière au fond de la gorge, et j'ai le nez tout le temps bouché. »

Cette artère commerçante est la plus polluée de la capitale britannique. Et peut-être du monde, devant celles de Pékin. Selon David Carslaw, spécialiste de la qualité de l'air à l'université King's College, la concentration en dioxyde d'azote (NO2) émis par les pots d'échappement des véhicules diesel y est exceptionnelle.
La concentration moyenne annuelle y atteint 135 microgrammes par mètre cube, soit trois fois le maximum autorisé par les normes européennes. « A ma connaissance, c'est le niveau le plus élevé au monde », explique M. Carslaw.

« UN DÉFI QU'IL EST URGENT DE RELEVER »

Mardi 29 juillet, Londres a décidé de réagir. Son maire, le tonitruant Boris Johnson, a annoncé la création pour 2020 d'une zone « à ultra-basses émissions » au centre-ville. Objectif : chasser l'immense majorité des véhicules diesel. « Améliorer la qualité de l'air est un défi qu'il est urgent de relever », affirme M. Johnson.

Il compte pour cela faire payer très cher les vieux véhicules diesel qui voudraient entrer dans le centre-ville. Depuis 2003, il existe déjà un péage urbain, actuellement de 15 euros par jour, pour tous les véhicules qui pénètrent dans cette zone. A partir de 2020, M. Johnson veut doubler ce montant pour les diesel qui ne respecteraient pas les nouvelles normes de pollution. Un prix qui devrait être suffisamment dissuasif pour repousser l'immense majorité des voitures privées.

Cette mesure concernera les véhicules diesel qui ne seront pas à la norme dite « Euro 6 ». Cette norme, destinée à réduire les émissions de polluants, particulièrement le dioxyde d'azote, va entrer en vigueur en septembre dans l'ensemble de l'Union européenne. En clair, toutes les voitures vendues au-delà de cette date ne seront pas concernées par le doublement du péage urbain.

Parallèlement, M. Johnson annonce que, d'ici à 2020, tous les bus auront des moteurs hybrides ou entièrement électriques. Quant aux taxis – qui fonctionnent au diesel –, ils devront rouler à l'électricité sur les routes les plus polluées, comme Oxford Street.

Si M. Johnson a décidé d'agir contre la pollution, c'est qu'il y a urgence. L'an dernier, la Cour suprême britannique a condamné le gouvernement pour non-respect des normes sur le dioxyde d'azote. En février, la Commission européenne a décidé de poursuivre le Royaume-Uni devant la Cour européenne de justice.

Pourtant, Londres a peu à voir avec Mexico ou Pékin, où la pollution est bien plus forte en termes de particules fines ou de monoxyde de carbone. L'air s'est fortement amélioré depuis la disparition des chauffages au charbon, responsables du fameux smog, le brouillard qui caractérisa Londres jusque dans les années 1950. Mais la ville a un problème spécifique concernant le dioxyde d'azote.

POLLUTION EN AUGMENTATION CONSTANTE

L'explication se trouve dans la lutte contre un autre polluant : les particules fines, extrêmement nocives pour la santé. Pour mieux les brûler, les bus londoniens ont été équipés d'une technologie qui produit un excès de NO2. Cela a amélioré leur combustion mais a provoqué une autre pollution. « L'un dans l'autre, c'est probablement un bon choix, parce que les particules fines sont plutôt plus nocives pour la santé que le dioxyde d'azote », estime M. Carslaw.

La pollution au NO2 est particulièrement sévère dans les rues comme Oxford Street, où passent de très nombreux bus. Mais, dans le reste de la capitale, ce n'est guère mieux, d'autant que la circulation augmente constamment, malgré la mise en place du péage urbain.

Si bien que les critiques contre le projet de zone à ultra-basses émissions sont nombreuses. Des élus et associations estiment que M. Johnson ne va pas assez loin. « La mauvaise qualité de l'air est un tueur silencieux, qui provoque 29 000 morts prématurées par an, rappelle Julian Bell, conseiller municipal qui dirige le comité sur le transport et l'environnement. Il faut que la zone soit mise en place plus tôt, et sur une superficie plus large. »

Boris Johnson, qui n'est pas du genre à se démonter, réplique que, grâce à sa politique, Londres aura bientôt « l'air le plus propre d'Europe, à part peut-être dans les Alpes ». Avant de se reprendre : « Qui sait, peut-être qu'un jour on viendra de la campagne pour respirer l'air pur de notre ville. » On en est loin.

Eric Albert (Londres, correspondance)


http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... 3244.html#
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4072
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 386

Re: Pollution par les particules diesel

Message non lupar moinsdewatt » 19/03/16, 13:44

Pollution de l'air : le Sénat envisage des poursuites contre un pneumologue qui lui a menti

AFP le 18 mars 2016

Le Sénat envisage des poursuites contre le pneumologue Michel Aubier qui a menti à sa commission d'enquête sur le coût de la pollution atmosphérique en déclarant sous serment qu'il n'avait aucun lien avec l'industrie pétrolière, a indiqué vendredi la rapporteure de la commission, Leila Aïchi (Écologiste), confirmant une information du Monde.

Jeudi, M. Aubier, chef de service à l'hôpital Bichat à Paris, a reconnu devant la commission qui s'était réunie exceptionnellement à huis clos après des révélations de Libération et du Canard enchaîné qu'il touchait de 50.000 à 60.000 euros par an du groupe pétrolier Total depuis la fin des années 1990.

"Je n'ai aucun lien d'intérêt avec les acteurs économiques", avait pourtant déclaré le 16 avril 2015 M. Aubier devant la commission. Il venait de jurer de "dire toute la vérité, rien que la vérité", en levant la main droite.

Un faux témoignage devant la commission est passible jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende.

M. Aubier était interrogé sur la façon dont l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris appréhende la question des coûts économiques et financiers de la pollution de l'air, en particulier par la prise en charge des pathologies qui y sont liées.

La commission qui a aussi entendu le président de l'AP-HP Martin Hirsch a demandé au président du Sénat Gérard Larcher de saisir le bureau du Sénat qui devrait décider le 28 avril d'engager ou non des poursuites.

"Ce mensonge est d'autant plus inadmissible qu'il touche une question de santé publique", a dit Mme Aïchi.

En juillet, à l'issue de ses travaux, la commission présidée par Jean-François Husson (Les Républicains) avait conclu que la pollution de l'air coûterait plus de 100 milliards d'euros par an à la France, en dépenses de santé, absentéisme dans les entreprises ou baisse des rendements agricoles.

Elle avait préconisé 61 mesures pour "une véritable fiscalité écologique" et pour "compléter les normes existantes". Dans les transports, elle avait proposé notamment l'alignement progressif jusqu'en 2020 de la fiscalité de l'essence et du diesel, et la mise en place d'une taxe sur les émissions d'azote, d'oxyde d'azote et de particules fines.


http://www.connaissancedesenergies.org/ ... nti-160318
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49157
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 759

Re: Pollution par les particules diesel

Message non lupar Christophe » 19/03/16, 14:10

Un pourri de plus...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1878
Inscription : 27/10/09, 08:19
Localisation : Perche Ornais
x 36

Re: Pollution par les particules diesel

Message non lupar Forhorse » 19/03/16, 20:31

En 2017 je vote pour celui qui aura les couilles de remettre en route l'écotaxe...
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 235

Re: Pollution par les particules diesel

Message non lupar chatelot16 » 19/03/16, 20:51

il n'y a pas que le diesel qui pollue ! les chevaux et les ânes polluent les routes et les chemin de façon encore plus visible que les diesel ... même si certain disent que quand on marche dedans ça porte bonheur
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13763
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 519

Re: Pollution par les particules diesel

Message non lupar Flytox » 20/03/16, 09:45

moinsdewatt a écrit :
Pollution de l'air : le Sénat envisage des poursuites contre un pneumologue qui lui a menti

AFP le 18 mars 2016

Le Sénat envisage des poursuites contre le pneumologue Michel Aubier qui a menti à sa commission d'enquête sur le coût de la pollution atmosphérique en déclarant sous serment qu'il n'avait aucun lien avec l'industrie pétrolière, a indiqué vendredi la rapporteure de la commission, Leila Aïchi (Écologiste), confirmant une information du Monde.

Jeudi, M. Aubier, chef de service à l'hôpital Bichat à Paris, a reconnu devant la commission qui s'était réunie exceptionnellement à huis clos après des révélations de Libération et du Canard enchaîné qu'il touchait de 50.000 à 60.000 euros par an du groupe pétrolier Total depuis la fin des années 1990.

"Je n'ai aucun lien d'intérêt avec les acteurs économiques", avait pourtant déclaré le 16 avril 2015 M. Aubier devant la commission. Il venait de jurer de "dire toute la vérité, rien que la vérité", en levant la main droite.

Un faux témoignage devant la commission est passible jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende.

M. Aubier était interrogé sur la façon dont l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris appréhende la question des coûts économiques et financiers de la pollution de l'air, en particulier par la prise en charge des pathologies qui y sont liées.

La commission qui a aussi entendu le président de l'AP-HP Martin Hirsch a demandé au président du Sénat Gérard Larcher de saisir le bureau du Sénat qui devrait décider le 28 avril d'engager ou non des poursuites.

"Ce mensonge est d'autant plus inadmissible qu'il touche une question de santé publique", a dit Mme Aïchi.

En juillet, à l'issue de ses travaux, la commission présidée par Jean-François Husson (Les Républicains) avait conclu que la pollution de l'air coûterait plus de 100 milliards d'euros par an à la France, en dépenses de santé, absentéisme dans les entreprises ou baisse des rendements agricoles.

Elle avait préconisé 61 mesures pour "une véritable fiscalité écologique" et pour "compléter les normes existantes". Dans les transports, elle avait proposé notamment l'alignement progressif jusqu'en 2020 de la fiscalité de l'essence et du diesel, et la mise en place d'une taxe sur les émissions d'azote, d'oxyde d'azote et de particules fines.


http://www.connaissancedesenergies.org/ ... nti-160318


Oui, l'arbre qui cache la forêt. Il n'y a rien pour Tautale, ils polluent , promeuvent la pollution, financent des escrocs dans diverses commissions, corrompent nos politicards en finançant les campagnes politiques et autres cop21.
Aubier et les autres grands nuisibles mériteraient d'être enfermé à 2 mètres du périphérique "à l'air libre" pour le restant de leurs jours.
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Pollution de l'air et solutions contre la pollution atmosphérique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités