Pompe Multicellulaire Guinard: fuite sur la platine...

Et si on réparait plutôt que de jeter et de changer? Redécouvrez le plaisir des réparations faites soi-même. Comment diagnostiquer un probleme ou trouver des pièces détachées? Réparer tout seul c'est moyen d'économiser de l'argent généralement!
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 69617
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 6776




par Christophe » 16/04/07, 10:32

ThierrySan a écrit :Ensuite, durée de vie des roulements, des joints, des garnitures mécaniques... Rien trouver!


Durant mes différentes recherches j'ai cru lire (me rappele plus ou) une durée de vie de 2000 h pour les roullement il me semble...et c'était des pompes professionnelles...

ThierrySan a écrit :Pour localiser un peu mieux ta fuite, peux-tu nous dire de quel côté de la platine, elle apparaît... Si c'est devant, c'est le joint torique (comme je pensais plus haut). Mais si c'est derrière (côté moteur, le long de l'arbre), ce sera plutôt comme a dit Citro ou André...


Sans photo (elle est remonté la) ca va être dur d'expliquer. Quand elle fuit le minimum c'est au niveau du corps de pompe (coté inox donc) ou il y a un petit trou carré destiné à recevoir un écrou carré de fixation du corps sur le moteur (il y a 5 vis en tout).

La fuite augmente avec la pression, je suis donc maintenant presque certain qu'il s'agit du Belloseal (la fuite augmente avec la pression car le ressort doit se comprimer). Je vais appeler la société citée par Citro ci dessus.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 5




par Cuicui » 16/04/07, 10:53

Pour mes 40 m2 de capteurs j'utilise un bête circulateur de chauffage central à 3 vitesses. En position hiver (vidange automatique), j'utilise la puissance maxi : 125 W. En position été, capteurs sous pression donc sans vidange automatique, la vitesse mini de 80 W suffit. Inutile d'utiliser une pompe d'arrosage bien trop puissante.
Le réservoir de stockage du fluide caloporteur se trouve près de la base des capteurs. La différence de hauteur entre ce réservoir et le sommet des capteurs est d'environ 4 mètres.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 69617
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 6776




par Christophe » 16/04/07, 10:55

boulon a écrit :pour ce qui est de déterminer "la" bonne pompe : faut connaître le débit nécessaire à ton installation ainsi que la pression, et est-ce que l'auto-amorçage est nécessaire?


Oui il faut qu'elle soit auto-amorcante car le niveau haut du tampon est situé environ 1 m en dessous de la pompe (d'ailleurs je comprends pas pkoi elle a pas été placé en dessous du niveau...cela aurait été une sécurité de plus contre le fonctionnement à vide).

boulon a écrit :souvent le genre de pompe de ton lien ne publie jamais le rendement hydraulique parce qu'il est médiocre, quelquefois ils disent juste "rendement hydraulique élevé", alors çà fait sans doute partie des moins médiocres


Je pense que le corps de pompe de cette pompe est l'évolution du modèle que j'ai puisque c'est la même marque et les formes ressemblent bcp (je me demande même si les conduites, au niveau des cotes de construction, d'aspiration et refoulement ne sont pas identiques). Donc à priori les 2 pompes aurraient des rendement similaire (apres si on veut doper le rendement c'est comme pour tout faut passer dans du pro et la les prix s'envollent...je pense pas que cela en vaille le coup).

boulon a écrit :dans les 4 ou 5 m3/h le rendement dépasse difficilement les 60% pour une pompe de qualité (4m3/h à 4,5 bar est alors monté avec un moteur de 1100 w)


60% c'est un standard non?
Les 3 modèles de Casto semblent avoir le même corps de pompe, seul le moteur change (cliquez sur "produit suivants"):

- Dorinox 4500K : 790W @ 149,00€ (le modèle qui m'interesse)
- Dorinoxmatic 4000 : 1000W @ 249,00€ (peut être prendre celui la car: elle sera un peu moins solicitée et dispose d'un systeme de sécurité manque d'eau, apparement un tel systeme electronique est greffable sur toutes les pompe et est vendu à part pour environ 80€)
- Dorinoxmatic 5000 : 1200W @ 359,90€

boulon a écrit :si t'as pas besoin beaucoup de pression, prend une pompe en conséquence sinon c'est comme si tu utilise ta voiture en restant en 1ere accéléré à fond : bonjour la consommation d'énergie


Ben je voulais surtout prendre la pompe qui ressemblait le plus à la pompe existante (700W)...je suppose que le concepteur a "réfléchi" à la question non?

boulon a écrit :une bonne pompe de 4 m3/h à 1,8 bar est montée avec un moteur de 370 w


Oui mais en unicellulaire...et l'avantage (entre autre) des multicellulaire est un fonctionnement plus silencieux. Or la pompe étant situé à la cave il faudrait qu'elle soit le plus silencieux possible.

boulon a écrit :d'un autre côté, plus le moteur est faible, au moins il a un bon rendement électrique par rapport au travail fourni, mais un petit moteur consommera toujours moins qu'un gros

boulon



Oui mais il sera plus solicité...avec les conséquences sur sa durée de vie. Surtout que les ON/OFF seront fréquent et comme l'a dit ThierrySan c'est le talon d'achile des moteurs.

Bon comme vous avez été sympas je vous faits part d'une toute 1ere photo de l'installation:

Image

ps: je vous laisse cogiter sur le fonctionnement (ben quoi ca serait trop facile si je vous donnais la légende :mrgreen: ). La pompe solaire sujet de ce sujet est en haut à gauche.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 69617
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 6776




par Christophe » 16/04/07, 10:58

Cuicui a écrit :Pour mes 40 m2 de capteurs j'utilise un bête circulateur de chauffage central à 3 vitesses. En position hiver (vidange automatique), j'utilise la puissance maxi : 125 W. En position été, capteurs sous pression donc sans vidange automatique, la vitesse mini de 80 W suffit. Inutile d'utiliser une pompe d'arrosage bien trop puissante.
Le réservoir de stockage du fluide caloporteur se trouve près de la base des capteurs. La différence de hauteur entre ce réservoir et le sommet des capteurs est d'environ 4 mètres.


1) Comment fais-tu en hiver pour amorcer? Le circulateur est en dessous du niveau du tampon je suppose alors?

2) Pour le fonctionnement été as tu monté une "sécurité" en cas de gel nocturne (qui peut arriver jusqu'a fin juin...) ? Ca serait bien qu'on compare les schémas de nos installations...

3) Sur mon circuit, je dois monter à 12m environ (toi à 45° environ).
0 x
ThierrySan
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 406
Inscription : 08/01/07, 11:43
Localisation : Sud-Ouest




par ThierrySan » 16/04/07, 12:16

Cawendioch, y'a du monde là dedans... Tu t'y retrouves?!

Les circulateurs sont exclusivement utilisés en circuit fermé: il ne savent pas gérer la pression, seulement le débit, comme expliquer plus haut. Comme l'a souligné Citro, le débit d'eau chaude est en relation avec les rendements caloriques (pris et donné) aux installations.
Par conséquent, pour Cuicui, comme pour le circuit chauffage de Chris (j'en voie un sur ta photo), vous avez forcément un circuit fermé.

De plus, Chris, je ne t'ai jamais dit que le talon d'achille des moteurs électriques étaient les cyles ON/OFF. J'ai juste dis que l'élément des électropompes qui nous donne la durée de vie des cycles ON/OFF est le moteur électrique...
Si ton moteur électrique est un moteur asynchrone à rotor en court-circuit (type cage d'écureuil), tu peux faire autant de cycle ON/OFF dans sa plage nominale que tu voudras, ça ne l'usera mêmes pas mécaniquement, puisqu'ils n'ont pas de balais...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Machine_asynchrone
http://sitelec.free.fr/cours/asynchrone.pdf

Je pense d'ailleurs que les pompes utilisent ce genre de moteur pour leur maintenance inexistante. Aujourd'hui, on peut même les réguler, ce qui facilite amplement leur utilisation. Ainsi, leurs domaines d'application est très étendu de nos jours.
Peut être devrais-tu regarder ce qu'il est possible de faire avec ton application, afin que l'exploitation de la pompe corresponde encore plus à tes besoins?! Attention au prix!

Ce serait mieux que tu nous explique un peu comment fonctionne ton installation... :mrgreen: Parce que je ne vois toujours pas à quoi servent ta pompe et ton ballon... Serait-ce un montage en surpresseur?! Peux-tu nous faire une photo de plus près de la pompe?! :cheesy:

Petite remarque à part: ton installation n'est pas conforme!! Boites de dérivation et tableaux électriques sont à banir en dessous de conduites d'eau... De plus, il faudrait éviter de faire courrir tes câbles électriques sur la tuyauterie!!
0 x

Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 5




par Cuicui » 16/04/07, 12:29

Christophe a écrit :1) Comment fais-tu en hiver pour amorcer? Le circulateur est en dessous du niveau du tampon je suppose alors?
2) Pour le fonctionnement été as tu monté une "sécurité" en cas de gel nocturne (qui peut arriver jusqu'a fin juin...) ? Ca serait bien qu'on compare les schémas de nos installations...
3) Sur mon circuit, je dois monter à 12m environ (toi à 45° environ).

J'utilise un circulateur comme celui (rouge-rose) qu'on voit sur ta photo. Il est situé 3,5 mètres en-dessous du réservoir, donc il est toujours rempli comme il se doit, pas de problème d'amorçage.
J'ai placé le réservoir le plus près possible de la base des capteurs (il est accroché au plafond de la salle sous le toit) afin de réduire le travail du circulateur.
Actuellement, le système travaille en position hiver, donc avec 125 W et très peu de pression. La piscine est à 30° !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 69617
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 6776




par Christophe » 16/04/07, 12:48

ThierrySan a écrit :Cawendioch, y'a du monde là dedans... Tu t'y retrouves?!


Apres quelques heures en tête à tête bien au calme oui j'ai réussi à identifier les différentes tuyaux et vannes...la "notice" fournie se limitait à une légende A4 recto verso écrite à la main.

ThierrySan a écrit :Par conséquent, pour Cuicui, comme pour le circuit chauffage de Chris (j'en voie un sur ta photo), vous avez forcément un circuit fermé.


Non le circulateur sur la photo c'est celui des planchers chauffants (d'ailleur le grundfos de la photo était HS et a déjà été remplacé par un neuf...), tout comme le 1er boitier noir avec le cadran: cela gerait la chauffe des planchers (car celui la est plus ou moins HS). L'electrovanne à 4 E/S (boitier gris) est egalement exclusivement utilisé pour le chauffage...quoique elle est racordée au tampon thermique.

ThierrySan a écrit :Ce serait mieux que tu nous explique un peu comment fonctionne ton installation... :mrgreen: Parce que je ne vois toujours pas à quoi servent ta pompe et ton ballon... Serait-ce un montage en surpresseur?! Peux-tu nous faire une photo de plus près de la pompe?! :cheesy:


Nan pas encore...je vous laisse cogiter encore un peu :D :D (et tant que j'ai pas mis en fonctionnement le solaire cela aurait peu d'intéret d'expliquer le tout en détail et puis je dois encore faire un joli schéma...)

ThierrySan a écrit :Petite remarque à part: ton installation n'est pas conforme!! Boites de dérivation et tableaux électriques sont à banir en dessous de conduites d'eau... De plus, il faudrait éviter de faire courrir tes câbles électriques sur la tuyauterie!!


Ben c'est du homemade d'il y a 20 ans...je "securiserais" le tout quand j'aurai déterminé ce qui fonctionne encore et plus...mais le tout est protégé par 2 disjoncteurs (un 30 et un 300) sur le mur d'en face (avec aucun tuyau au dessus) si ca peut te rassurer . :cheesy:
Dernière édition par Christophe le 16/04/07, 13:19, édité 1 fois.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 69617
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 6776




par Christophe » 16/04/07, 13:04

Euh y a un truc que je comprends pas...

J'ai calculé le débit théorique de ma pompe en prenant un rendement global de pompage de 0,6 , une hauteur de 12m (pression max mesurée) et une puissance électrique de 700W.

J'applique la formule qui va bien: P électrique = Debit*Hauteur*g*(masse volumique fluide)/ (rendement pompe) et j'abouti à un débit de 12,84 m3/h.

Or la pompe neuve est donnée pour un débit MAX (donc avec H=minimum) de 4 m3/h alors qu'elle fait 790W...

Voir datasheet

Débit maximum basse pression (en litres par heure) : 4000
Débit à 10 m de hauteur : 4000
Débit à 20 m de hauteur : 3300
Débit à 30 m de hauteur : 2300
Débit à 40 m de hauteur : 1000


Me va trompais ou cette pompe neuve est plus que merdique? :shock:
Dernière édition par Christophe le 13/05/09, 14:06, édité 1 fois.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 69617
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 6776




par Christophe » 16/04/07, 13:15

Cuicui a écrit :J'utilise un circulateur comme celui (rouge-rose) qu'on voit sur ta photo. Il est situé 3,5 mètres en-dessous du réservoir, donc il est toujours rempli comme il se doit, pas de problème d'amorçage.


Euh pkoi est-il si bas? Normalement à la base du réservoir tampon cela aurait suffit non? C'est une question d'acces (et branchement électriques?) ?

Me concernant cela va être très délicat de déplacer la pompe, non pas que cela soit impossible mécaniquement mais toutes les connections au tampon se font par le "haut": les cotés étant en béton d'étanchéité (aucune idée du nom technique) et le bas du tampon = posé à terre...

Cuicui a écrit :Actuellement, le système travaille en position hiver, donc avec 125 W et très peu de pression. La piscine est à 30° !


30°C waw ca c'est de l'installation bien dimensionnée ! :) C'est une piscine intérieure ou extérieure?

ps: t'as pas encore lu mon dernier message privé tu va comprendre pkoi il est très difficile d'intervenir sur le tampon...
0 x
Avatar de l’utilisateur
gegyx
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4994
Inscription : 21/01/05, 11:59
x 1273




par gegyx » 16/04/07, 15:54

Si je peux me permettre... :evil:
Quand vous posez un problème ou faites des réponses ou des précisions, faites les, complètement.
Cela économisera du temps et des messages.
---
Je suppose que l'installation de Cuicui est en circuit fermé, lorsqu'elle est en opération de fonctionnement des panneaux solaires.
Donc un circulateur est suffisant.
Pour la hauteur, en circuit fermé, ce n’est pas un problème ; certains immeuble ont un circuit de chauffage sur plusieurs étages, du moment qu’il a été purgé de son air.

Pour des légères gelées jusqu'en juin, je ne pense pas que cela soit un problème. L'eau en circulation, ne gèle pas tout de suite. de plus elle passe par l'intérieur et se réchauffe... :D
De plus l’eau peut être alcoolisée ou glycolée.

En cas de gel important, Cuicui (qui utilise de l’eau pure sans adjuvant glycol), a un système de vidage automatique, qui vide donc le circuit solaire susceptible de subir des dégâts.
Dans un réservoir ou à l’égout (?). Pour le remplir, il remet la pression de l’arrivée d’eau sanitaire, ou une pompe de relevage. Quand le circuit est rempli, il est fermé, et le circulateur suffit…
----
Christophe, tu aurais déjà du répondre, si ta fuite est coté moteur ou ailleurs, et démonter le tout rapidement, pour préciser ce qui est en cause, et de préciser le type de joint, et les dimensions, ainsi que le diamètre de l’axe. A ce moment la solution de membres outillés :D , t’arriverait rapidement.
De même, il y a bien marqué une référence ou une étiquette, sur ta pompe, plutôt que montré une Dorinox de chez Casto.

Si tu te sers de cette pompe,
cette pompe ne servira seulement, qu'au remplissage du circuit.
Ou, comme tu l'as dit pour un arrosage de tes plantations de jardins,à partir d'une source.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Panne, dépannage et réparation: réparer soi-même? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 6 invités