Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation...Rouler moins cher avec le gaz naturel

Les transports et nouveaux transports: énergies, pollution, innovations moteur, concept car, véhicules hybrides, prototypes, dépollution, normes antipollution, taxe. Modes de transport non individuels: transports en commun, organisation, carsharing ou covoiturage. Les transports sans ou avec moins de pétrole.
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8658
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 175

Message non lupar Remundo » 15/06/15, 09:26

sauf que 1 kg de GNV contient 13.5 kWh thermiques, alors que 1 kg d'essence en contient 8.8 KWh

Il y a 50% de pouvoir calorifique en plus dans 1 kg de GNV que dans 1 kg d'essence.

Cela est dû au fait que l'énergie de la liaison C-H est plus forte que la liaison C-C.

Ce n'est pas la masse qui intéresse, mais plutôt le pouvoir calorifique obtenu pour 10 €, par ex. De ce pouvoir calorifique découle proportionnellement la distance parcourue.

Lire la page dédiée au GNV de Eric SORTINO
0 x
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 237

Message non lupar chatelot16 » 17/06/15, 10:34

merci d'avoir corrigé mon erreur

le pouvoir calorifique au kg est presque constant pour essence gazole et GPL ... mais completement different pour le methane

il faut donc refaire le calcul precedent

essence 8,8kwh/kg

methane 13,5 kwh/kg

13,5/8,8 = 1,53

1,1 euro/Kg / 0,7 = 1,57 euro/litre
1,57 / 1,53 = 1,02 euro/litre equivalent essence
1 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8658
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 175

Message non lupar Remundo » 04/07/15, 18:57

Inauguration de la station GNV à SAINT PIERRE DU MONT en Aquitaine !

Image

En partenariat avec GrDF Sud Ouest et l'Agglomération de MONT DE MARSAN

Station de Gaz Naturel Véhicule [GNV] portée par
1) Eric SORTINO [Catalyse Gaz SARL]
2) Pierre DENIS-FARGE [DEFA]

Toutes les informations et détails sur cette belle journée à lire ici

@+
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8658
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 175

Message non lupar Remundo » 08/07/15, 11:16

0 x
ImageImageImage
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4267
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 428

Message non lupar moinsdewatt » 09/08/15, 22:07

Carburant : le GNV tente une échappée
Plus propre que le diesel et l’essence, le Gaz Naturel pour Véhicules (GNV) séduit de plus en plus de transporteurs, mais souffre encore d’un réseau de distribution limité pour se développer auprès du grand public.


21 juillet 2015

Plus discret que l’électrique et l’hybride, le GNV (Gaz Naturel pour Véhicules) n’en trace pas moins son sillon et se fait une place grandissante dans les achats de véhicules neufs à travers le monde.

Sur le plan environnemental, il affiche 95 % de réduction des émissions de particules et 85 % de réduction des NOx (oxydes d’azote) par rapport au diesel (*).

Ses émissions de CO2 sont inférieures de 25 % à celles de l’essence et de 10 % à celles du diesel (*). Les nuisances sonores sont divisées de moitié et la combustion n’émet aucune odeur (*). Par ailleurs, le biométhane, la version renouvelable du GNV produit à partir de la biomasse, de déchets ou d’ordures ménagères, présente un bilan carbone neutre (*).

Une solution éco-responsable

Motivés par leurs bilans environnementaux, de plus en plus de transporteurs et de donneurs d’ordres font le choix du GNV. C’est le cas des Transports Mauffrey qui ont intégré un camion Iveco Stralis GNV de 40 tonnes à leur flotte. La décision a été prise à la suite de la demande de Placoplatre, client du transporteur qui souhaitait bénéficier d’une solution responsable vis-à-vis de l’environnement pour livrer ses clients à Paris et en Île-de-France.

Une équation économique favorable

« Sur le plan économique, le GNV nous apporte des réponses satisfaisantes puisqu’il est moins cher que le diesel et que sa consommation est moindre », se félicite Jérôme Grassi, directeur technique des Transports Mauffrey.

Selon l’Association Française du Gaz Naturel pour Véhicules, face au gazole, la consommation est réduite de 5 % et le bénéfice sur le prix à la pompe s’élève à 8 %. Même si cette comparaison date de fin 2012 à une époque où les prix du diesel étaient plus élevés, ces avantages demeurent et permettent d’amortir le surcoût à l’achat.

Carrefour carbure au GNV

Sur le territoire hexagonal, le déploiement le plus ambitieux est à mettre au crédit de Carrefour. En mars dernier, l’enseigne a annoncé la mise en service de 200 camions biométhane d’ici à 2017.

Cette flotte livrera les magasins de Carrefour situés à Paris, Lyon, Bordeaux, Marseille et Lille. Cette opération s’inscrit dans le cadre du plan de réduction de l’empreinte environnementale de l’enseigne qui vise à réduire de 40 % ses émissions de gaz à effet de serre entre 2009 et 2020.

Le silence est d’or

Grâce à ses poids lourds biométhane, Carrefour table sur une baisse de 20 000 tonnes de ses émissions de CO2 en trois ans. Parallèlement au bénéfice en termes de pollution locale et de réchauffement climatique, le distributeur insiste également sur la réduction des nuisances sonores. Ses camions biométhane respectent la norme internationale PIEK qui garantit un niveau sonore inférieur à 65 dB, soit l’équivalent d’une conversation normale entre deux personnes.

Des pompes encore trop rares

Si le GNV grignote progressivement des parts de marché, son développement auprès du plus grand nombre se heurte encore à un obstacle : en France, sur les 300 stations d’approvisionnement existantes, seules 40 sont ouvertes au public.

Difficile d’acheter un véhicule GNV quand la station la plus proche se trouve à des dizaines de kilomètres de sa zone de résidence. Pour combler cette lacune, une directive européenne demande aux Gouvernements nationaux de densifier leur réseau.

Si l’objectif est atteint, l’Association Française du Gaz Naturel pour Véhicules estime qu’en 2035, 10 à 20 % des véhicules terrestres rouleront sur les routes françaises grâce à cette énergie. Encore faut-il que les intentions européennes soient suivis d’effets sur le sol hexagonal.

(*) Sources : Iveco, Ademe et UTAC



Le GNV en chiffres

Aujourd’hui, plus de 17 millions de véhicules fonctionnent au GNV à travers le monde. Entre 2000 et 2010, ce nombre a augmenté de 18 % par an, puis de 25 % en 2011 et en 2012 (source : NGV Global).

NGVA Europe et International Gaz Union, associations de promotion de cette énergie, estime qu’en 2020, 65 millions de véhicules au GNV rouleront sur les routes à travers le monde, soit 9 % du parc roulant.
En France, les derniers chiffres datent de 2013. A cette date, le parc GNV hexagonal rassemblait 2 400 bus, 800 bennes à ordures ménagères, 200 camions et 10 000 automobiles et camionnettes.


http://www.leparisien.fr/environnement/ ... ogle.fr%2F
1 x

Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 8

Message non lupar citro » 09/08/15, 23:32

Attention à ne pas faire l'amalgame entre:
- le gaz "naturel" qui est du méthane fossile et, à ce titre devrait rester là ou il se trouve, c'est à dire dans le sol pour éviter de relarguer du CO2 fossile

- le bio-méthane qui est fabriqué principalement par méthanisation et valorisation des ordures ménagères et évite les émissions dans l'atmosphère de ce gaz dont les effets néfastes sur l'effet de serre sont 21 fois supérieurs au CO2...

Pour la petite histoire, le gaz naturel était utilisé dans les véhicules depuis les années 60 jusqu'aux années 80 et provenait principalement du gisement Aquitain de Lacq, exploité par ELF.
Avec l'épuisement de ce gisement, l'on remplaça ce carburant par le GPL, mélange de Butane et de Propane qui avait l'immense avantage de se liquéfier à 8 bar pour n'occuper que 1/200ème de son volume gazeux alors que le méthane devait être compréssé à 200 bar pour occuper 200 fois moins de volume ce qui nécessite de puissants compresseurs (gourmands en électricité) et des réservoirs très solides...
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4267
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 428

Re:

Message non lupar moinsdewatt » 24/09/16, 13:54

Carburants : le gaz naturel trouvera-t-il sa place ?

Par Giulietta Gamberini La Tribune 22/09/2016

Première alternative mondiale à l'essence et au diesel, le gaz naturel n'est encore utilisé en France que par quelques milliers de véhicules, notamment des poids lourds. Pourtant, dans sa forme renouvelable, il pourrait contribuer à divers objectifs de la loi de transition énergétique. Pour dynamiser l'offre comme la demande, l'Ademe vient de lancer un appel à projet, alors que 15 millions d'euros seront consacrés à la construction d'une dizaine de stations en Île-de-France.

13.500 véhicules dans l'Hexagone, contre plus de 18 millions dans le monde et un million en Italie. Et une quarantaine de stations ouvertes au public alors qu'elles sont, respectivement, 990 et 840 outre-Alpes et en Allemagne. La France n'est décidément pas à la pointe dans le développement du gaz naturel pour véhicules (GNV), d'origine fossile comme renouvelable. Un retard sans doute lié à la place privilégié traditionnellement réservée à l'électricité en France, puis aux politiques publiques de soutien au diesel, et désormais fruit d'un enchaînement vicieux entre la rareté de l'offre et de la demande: ce n'est sans doute pas un hasard si les quelques véhicules roulant au GNV en France sont essentiellement des bus, des bennes à ordures et des flottes d'entreprises disposant de stations privatives pour s'alimenter.
.................
.................

Long article : http://www.latribune.fr/entreprises-fin ... 01295.html
2 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 237

Re: Rouler moins cher avec le gaz naturel

Message non lupar chatelot16 » 24/09/16, 15:02

le methane n'est pas le carburant ideal

pour stocker 10kg d'essence ou gazole il faut un reservoir de poid presque negligable

pour stoker 10 kg de butane pour propane il faut une bouteille de 10kg ! le stockage double le poid

pour stoker 10 kg de methane il faut une bouteille de 100kg ... c'est lourd et ça limite l'autonomie ... ça ne" serait utilisable que si il y avait beaucoup de station service pour compenser la faible autonomie ... si on veut une grande autonomie on surcharge le vehicule et on gaspille de l'energie a promener des bouteille trop lourde

il y a 30 ans il y avait a angouleme une station de remplissage de methane (gaz de lacq ) et quelques client avec des grosse bouteille sur le toit ... ce n'etait pas très pratique : la station n'avait pas de compresseur donc ne pouvait pas forcement remplir a 200 bar suivant les bouteille qu'elle avait encore pleine : c'etait quelques camion semi remorque avec une multitude de grosse bouteille et un tas de robinet : quand on faisait remplir son vehicule il commencait le remplissage avec les bouteille a faible pression puis finissait avec les bouteille contenant plus de pression ... il auraient eu un compresseur ça aurait été mieux , mais d'après le vendeur c'etait interdit
1 x
Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 8

Re: Rouler moins cher avec le gaz naturel

Message non lupar citro » 10/10/16, 14:08

Le titre du topic est clair. :roll:

Il s'agit de rouler moins cher, pas d'être efficient ou écologiquement pertinent.
Juste d'assurer les profits d'un fournisseur d'énergie fossile et de la filière associée (fabricants de réservoirs et kits pour moteurs thermiques, réseau de distribution, ...).
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4267
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 428

Re: Rouler moins cher avec le gaz naturel

Message non lupar moinsdewatt » 12/10/16, 18:10

Vannes. Une station gaz naturel pour les poids lourds

Vannes - Publié le 04/10/2016

Une station de distribution de gaz naturel pour poids lourds va être installée à Vannes d’ici l’été prochain. Une première en Bretagne.

Une station de distribution de gaz naturel pour poids lourds va être installée à Vannes l’été prochain. Exploitant les bornes électriques du département depuis deux ans, Morbihan énergie va la monter près de l’échangeur de la RN165 et ses entreprises de transport. Selon une enquête menée l’an passé, une douzaine d’entre elles serait intéressée pour investir dans des véhicules roulant au gaz naturel véhicule (GNV). Moins cher et pouvant être issu de la méthanisation, le gaz naturel émet beaucoup moins de particules fines et de gaz à effet de serre que le gasoil. La station comptera deux pompes automatiques directement branchées sur la canalisation de gaz naturel. D’un débit de 1 250 m3/h, elles permettront un plein en 10 minutes, contre 15 pour un plein de gasoil.


http://www.ouest-france.fr/bretagne/van ... ds-4527180
1 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités