Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation...Résumé scientifique et théorique du système Pantone

Les transports et nouveaux transports: énergies, pollution, innovations moteur, concept car, véhicules hybrides, prototypes, dépollution, normes antipollution, taxe. Modes de transport non individuels: transports en commun, organisation, carsharing ou covoiturage. Les transports sans ou avec moins de pétrole.
Avatar de l’utilisateur
Pascalou
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 89
Inscription : 23/01/14, 10:08
Localisation : Magdeburg, Allemagne

Message non lupar Pascalou » 18/02/14, 11:25

Salut Dédé, Avant de poser des question et donner des calculs aproximatif, lis mon document sèrieusement ( surtout le paragraphe 2 qui répondras a beaucoup de tes questions.)
J'ai moi aussi pensé dissocier l'eau avec l'énergie de l'échappement, malheureusement, la température atteinte dans l'échappement ne suffit pas. Mais on peut la préchauffer pour qu'elle se dissocie mieux dans le moteur lors de la combustion qui elle arrive a des température suffisante. Si tu lis corrèctement mon doc, tout ceci est trés bien développé! C'est sûr il faut s'y intéresser franchement, sinon on tourne en rond!
0 x
L'énergie est illimité, elle n'est pas un problème, l'homme constitue le problème!
https://www.econologie.com/fichiers/partag ... xfBlcC.doc

dede2002
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 959
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 126

Message non lupar dede2002 » 18/02/14, 13:36

Il est long ton texte, je l'ai relu :P

Tu indiques 2000° pour la dissociation de l'eau (à cette température on risque aussi d'oxyder de l'azote), mais je n'ai pas trouvé de valeur énergétique.
Si ce n'est que l'énergie nécéssaire pour dissocier l'eau est forcément supérieure à celle que l'hydrogène peut restituer.

Je ne suis pas tellement d'accord avec la théorie du front de flamme plus rapide, le couple maximum arrive quand la bielle est à l'équerre du vilbrequin, à environ 1/3 de la course, trop de pression au pmh est inutile et néfaste, voir les dégâts dus au cliquetis.
vitesse normale du front de flamme: 20 m/s
vitesse du front de flamme en détonation (cliquetis) 1000 m/s
Bon d'accord entre les deux il y a de la marge.

Je pense plutôt que ça peut améliorer la combustion en permettant à chaque molécule d'hydrocarbure de rencontrer une molécule d'oxygène.

A+ :D
0 x
Avatar de l’utilisateur
Pascalou
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 89
Inscription : 23/01/14, 10:08
Localisation : Magdeburg, Allemagne

Message non lupar Pascalou » 18/02/14, 17:44

Oui je sait bien que la dissociation reste une théorie critiquable.
A oui, la dissociation de l'eau utilise plus d'énergie que sa combustion? Donne moi des sources, parce que mes sources disent que l'énergie de dissociation de l'eau est éxactement la même que l'énergie réstitué par la combustion de cet hydrogène et oxygène libéré.

Mes 2000 degrés ne sont pas pris au hasard, là j'ai trouvé de nombreuse sources sèrieuses sur internet.

Tes remarques sont trés intéréssante, si elle sont vrait, alors je dirais qu'elles apuit franchement la théorie d'une vitesse de combustion plus rapide, comme tu dit entre 20 et 1000, il y a de la marge! En plus je pense que cette pression est plus homogène, progressive et plus longue... La je suis bientôt en discution avec des spécialistes allemand en thermodynamique.
Mais tu as certainement raison sur le PMH, c'est une erreure de ma part, ou une mauvaise expression de mon texte, il faut que je le corrige. La thermodinamique, c'est pas ma spécialité...
Salut!
0 x
L'énergie est illimité, elle n'est pas un problème, l'homme constitue le problème!

https://www.econologie.com/fichiers/partag ... xfBlcC.doc
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13831
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 544

Message non lupar Flytox » 18/02/14, 19:52

dede2002 a écrit :Il y a un truc que je n'ai pas bien compris: si on envoie une goutte d'eau dans la combustion, elle va passer en vapeur, son volume va augmenter donc la pression aussi, mais elle va absorber de la chaleur, donc diminuer la pression du tout. Bilan??


C'est tout le problème. Quelle proportion des gouttes d'eau s'évapore pendant la compression / combustion / détente ou par rapport au PMH ?
Suivant l'endroit ou la micro-explosion des gouttes d'eau se produit le bilan doit changer tant pour les pressions températures que pour les transfert d'énergie.

Image
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Avatar de l’utilisateur
Pascalou
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 89
Inscription : 23/01/14, 10:08
Localisation : Magdeburg, Allemagne

Message non lupar Pascalou » 18/02/14, 20:23

La micro explosion est intéressante, mais on travail ici en pression de 7 a 40 bar (jusqu'a 200 bar sur diésel!) il faut faire bien la différence avec une chaudière et un moteur thermique.
Crois-tu Flytox que la micro explosion est la seule expliquation du système gillier? Pour la dépolution, c'est possible et une bonne théorie, mais pour les économies de carburant, je ne pense pas.
Regarde un moteur GPL a déja une combustion un peu plus rapide, beaucoup plus propre, et plus chaude. Pourtant le résultat n'est pas meilleur sur la conso. (même si le moteur essence serait régler pour le gpl seul!) donc il y a au moins autre chose en plus d'une possible micro-explosion.

un lien intéressant sur la combustion dans un moteur essence:
http://ilcubopiccolo126.free.fr/cours/E ... nceIO3.htm
0 x
L'énergie est illimité, elle n'est pas un problème, l'homme constitue le problème!

https://www.econologie.com/fichiers/partag ... xfBlcC.doc

Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13831
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 544

Message non lupar Flytox » 18/02/14, 23:06

Pascalou a écrit :La micro explosion est intéressante, mais on travail ici en pression de 7 a 40 bar (jusqu'a 200 bar sur diésel!) il faut faire bien la différence avec une chaudière et un moteur thermique.

La pression n'exclut pas le phénomène mais le retarde par rapport au cycle moteur. L'hypothèse que la micro-explosion entre en jeux est tout à fait plausible.

Crois-tu Flytox que la micro explosion est la seule expliquation du système gillier? Pour la dépolution, c'est possible et une bonne théorie, mais pour les économies de carburant, je ne pense pas.

Certainement pas le seul élément intéressant. Reste à trouver quelle est sa part contributive à l'amélioration du rendement final. La micro -explosion améliore le fractionnement des gouttes de carburant, donc leur contact avec l'oxygène / homogénéité du mélange, diminue les imbrulés et augmente la vitesse de combustion.

Regarde un moteur GPL a déja une combustion un peu plus rapide, beaucoup plus propre, et plus chaude. Pourtant le résultat n'est pas meilleur sur la conso. (même si le moteur essence serait régler pour le gpl seul!) donc il y a au moins autre chose en plus d'une possible micro-explosion.

Chai pas dans quelle mesure on peut comparer, en tout cas, le pouvoir calorifique d'un certain nombre de gaz est plus faible.

http://www.acqualys.fr/page/tableau-com ... s-energies

Image
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Avatar de l’utilisateur
Pascalou
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 89
Inscription : 23/01/14, 10:08
Localisation : Magdeburg, Allemagne

Message non lupar Pascalou » 19/02/14, 04:41

Si, on peut faire une comparaison énergétique en se servant des PCI :
Voici la voiture essence qui marche le mieux au gpl :
http://nivaventure.forumactif.com/t2287 ... le-17l-gpl
on trouve la conso. moyenne :
11.5 à 13.5 l/100 de GPL
9 à 11 l/100 d'essence
on prend les pci du gpl et de l'essence :
42,5 Mj/kg pour l'essence avec 750 kg/m3
46 Mj/kg pour le gpl avec 543 kg/m3
Mais pour faire simple, cette phrase trouvé sur wiki: (http://fr.wikipedia.org/wiki/GPL_carburant )
Un litre de GPL a une valeur énergétique de 22,5 % inférieure à celle contenue dans un litre d'essence et un litre d'essence a une valeur énergétique de 29 % supérieure à celle contenue dans un litre de GPL.
Donc si tu compare les conso. , tu vois que on tombe environ a la même chose, pas de gain de conso. Alors que le gaz brule très bien et très proprement par rapport a l'essence.
Les voitures récentes essence ont des imbrulé dans le moteur d'environ 8%, (ces 8% sont brulé dans la cathalysateur)ce qui est bon ! Même si on arrive a bruler tout ces 8 % dans le moteur grâce a une micro-explosion par exemple, on gagneras 0,2*8= 1,8 % de gains seulement !
Alors tu vois, la micro explosion est bien, mais elle peut au mieux enlever la pollution, pas faire gagner en therme de conso. (ou très peu). Cette micro-explosion est très intéressante pour du fioul lourd difficil a bruler ou tout autre carburant dit « lourd », mais pour nos essences et diésel, elle n'est pas si intéressante.
0 x
L'énergie est illimité, elle n'est pas un problème, l'homme constitue le problème!

https://www.econologie.com/fichiers/partag ... xfBlcC.doc
dede2002
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 959
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 126

Message non lupar dede2002 » 19/02/14, 13:18

Pascalou a écrit :Oui je sait bien que la dissociation reste une théorie critiquable.
A oui, la dissociation de l'eau utilise plus d'énergie que sa combustion? Donne moi des sources, parce que mes sources disent que l'énergie de dissociation de l'eau est éxactement la même que l'énergie réstitué par la combustion de cet hydrogène et oxygène libéré.

...
Salut!


Salut,

Pas de sources... je pense aux pertes éventuelles, en tous cas on est d'accord ça ne pourra pas resituer plus.

Avec les systèmes HHO on dissocie bien de l'eau, avec un mauvais rendement mais sans haute température.
Dans le réacteur il y a le mystère de la tige magnétisée, de la vitesse et de la chaleur combinées.

Si la dissociation se fait dans la chambre de combustion, ça va absorber beaucoup d'énergie, moins de pression maximum à ce moment là (pmh?).
La combustion de l'hydrogène se fera forcément après, peut-être à un meilleur moment de la course du piston?
Peut-être aussi que l'oxygène libéré peut se combiner avec l'essence, et l'hydrogène avec de l'oxygène de l'air?

J'epère que je ne t'embête pas avec toutes ces questions, les moteurs je suis tombé dedans quand j'étais petit, et là je voudrais bien comprendre...

A+ :D
0 x
Avatar de l’utilisateur
Pascalou
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 89
Inscription : 23/01/14, 10:08
Localisation : Magdeburg, Allemagne

Message non lupar Pascalou » 19/02/14, 18:22

Non non, tu ne m'énerve pas du tout avec tes questions, je cherche aussi a comprendre le fonctionnement précit de cette merveille. Et je suis trés heureux de partager cet interet!

La comparaison de notre système avec le générateur HHO est trés intéressante: j'ai constaté que les effets du G. HHO sont en fait les même que le gillier Pantone, donc ce qui appuit fortement une présence d'hydrogène/oxygène libéré aussi par notre système. De plus on a trés peu d'énergie mise en jeu pour l'electrolyse (cette energie éléctrique est faible par rapport aux effets bénéfiques trés supèrieur, tu parle de rendement faible mais moi je trouve que pour l'énergie éléctrique dérisoire investie, on a un trés bon "rendement"). Bien sur l'éléctrolyse a un rendement négatif, pourtant les résultats sont bien présent, ça veux bien dire que cet hydrogène, même en faible quantité, a un effet trés bénéfique sur le moteur/la combustion.

L'éventuelle dissociation de l'eau dans le moteur ne demande pas tant d'énergie puisque la vapeur est déja préchauffé a l'échappement. (et dans ce cas plus elle est chaude, mieux c'est), En plus, toute l'énergie prise pour la dissociation est toute réstitué lors de la combustion, donc aucune "perte". Aprés quand ça se passe et a quelle vitesse, c'est une autre histoire.

Si dissociation il y a, alors beaucoup de possibilitées au niveau chimique: explosion instantanée, réaction avec le carburant qui seras hydrogéné/oxygéné, la il faut un chimiste, j'ai écrit a ma tante qui est agrégé de chimie, on va voir ce qu'elle va en dire de notre système.
0 x
L'énergie est illimité, elle n'est pas un problème, l'homme constitue le problème!

https://www.econologie.com/fichiers/partag ... xfBlcC.doc
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13831
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 544

Message non lupar Flytox » 19/02/14, 22:15

Pascalou a écrit :Les voitures récentes essence ont des imbrulé dans le moteur d'environ 8%, (ces 8% sont brulé dans la cathalysateur)ce qui est bon ! Même si on arrive a bruler tout ces 8 % dans le moteur grâce a une micro-explosion par exemple, on gagneras 0,2*8= 1,8 % de gains seulement !
Alors tu vois, la micro explosion est bien, mais elle peut au mieux enlever la pollution, pas faire gagner en therme de conso. (ou très peu).


Les imbrulés sur un moteur essence c'est nettement < 2%:

http://sd-2.archive-host.com/membres/up ... p230_f.pdf

Image


Cette micro-explosion est très intéressante pour du fioul lourd difficil a bruler ou tout autre carburant dit « lourd », mais pour nos essences et diésel, elle n'est pas si intéressante.


Tu peux étayer ?
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132


Revenir vers « Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités