Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation...La voiture de Renault à 2300€

Les transports et nouveaux transports: énergies, pollution, innovations moteur, concept car, véhicules hybrides, prototypes, dépollution, normes antipollution, taxe. Modes de transport non individuels: transports en commun, organisation, carsharing ou covoiturage. Les transports sans ou avec moins de pétrole.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50445
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 940

Message non lupar Christophe » 22/06/07, 12:08

Toutafé cela dépend surtout de la puissance moteur et du SCx (frottement aérodynamique) je voulais le précisé mais pas fait pour pas embrouiller, mais pour une voiture "moyenne" (ce qui n'est pas le cas d'une porsche ou d'une ferrari..) c'est plutôt exact.
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

Targol
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1897
Inscription : 04/05/06, 16:49
Localisation : Région bordelaise

Message non lupar Targol » 22/06/07, 12:38

Ben ça doit aussi dépendre des rapports de boîte, non ?

Entre 2 voitures identiques, l'une avec "boite courte", l'autre avec "boite longue" (il faisaient ça sur la précédente génération de Laguna), la meilleure vitesse pour moins consommer doit changer.
0 x
"Celui qui croit qu'une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est un fou, ou un économiste." K.E.Boulding
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50445
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 940

Message non lupar Christophe » 22/06/07, 12:41

Oui en fait ca dépend un peu de tout mais les 2 plus gros parametre sont ceux que j'ai donné en haut.

Apres bon si on met une boite de rallye dans une voiture de tous les jours...forcément.. :|
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Bucheron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4731
Inscription : 07/11/05, 10:45
Localisation : En montagne... (Trièves)
x 1

Message non lupar Bucheron » 22/06/07, 13:26

Christophe a écrit :
Bucheron a écrit :Je trouve complètement débile le discours qui dit : "On peut très bien consommer plus en roulant moins vite...
Ben c'est sûr :roll: on peut, mais il faudrait vraiment être très con pour le faire...


Pas forcément mon cher Bucheron, du fait de la courbe de rendement d'un moteur (que tu connais aussi, si ce n'est mieux que moi) et surtout de la course à toujours plus de puissance.

Or comme le rendement d'un moteur est meilleur quand il est chargé, je suis persuadé qu'en roulant de manière optimale (pas de sous ni sur régime) une voiture moyenne consommera plus en roulant à 30 km/h qu'à 70 km/h... pour faire évidement la même distance.
[...]
A part que là, il n'était pas question de 30 km/h, mais d'un discours gouvernemental pour inciter à rouler moins vite...

Et que ce soit à 130km/h, 110 km/h ou 90 km/h, rouler 10 à 20 km/h moins vite fera toujours consommer moins... (sauf peut-être entre 90 et 70 km/h mais ça dépend des circonstances).

Concernant le rendement, c'est surtout valable s'il y a un réel besoin de puissance demandé au moteur... Pour faire rouler une voiture à 70 km/h sur du plat, 10 chevaux suffisent. Et pour faire cracher 10 chevaux à un moteur de berline, il suffit de regarder la pédale d'accélérateur...
0 x
"Je suis une grosse brute, mais je me trompe rarement..."
bambou
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1534
Inscription : 19/03/07, 14:46
Localisation : Breizh

Message non lupar bambou » 22/06/07, 14:42

Il y a autre chose à prendre en compte pour le cas des circulations denses :
Lorsque la vitesse est réduite, la circulation est beaucoup plus fluide (i.e. vitesse plus constante) : pas de gros coups de frein, ni d'accélérations rageuses, ce qui implique une consommation réduite.

Cela a été vérifié dans la pratique sur le périphérique parisien, au _début_ de l'installation des radars automatiques : les endroits où il y avait ces radars avaient moins d'embouteillages qu'auparavant. Cela s'explique par plusieurs choses, dont l'exemple suivant : lorsque quelqu'un entre sur le périphérique, le type qui est dessus n'a plus besoin de freiner parce que l'entrant est presque à la même vitesse que ceux qui sont sur le périphérique.
(c'est un peu moins vrai maintenant car les automobilistes donnent de gros coups de freins avant le radar et réaccélèrent fort juste après, ce qui n'est plus vraiment très fluide...

Mais il n'empêche que si les gens roulent moins vite (y compris quand il n'y a pas de radar), la circulation est plus fluide, et la voiture consomme moins.
0 x

ThierrySan
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 406
Inscription : 08/01/07, 11:43
Localisation : Sud-Ouest

Message non lupar ThierrySan » 23/06/07, 09:20

Je vois que ça marche pas mal le débat au sujet des vitesses limites, en fait!! :mrgreen:

En fait, je voulais parler de ça, parce qu'à l'époque on était passé de 60km/h à 50km/h en ville, pour des questions de pollution. Cependant, la conception des boites se fait par rapport au couple moteur disponible, et maintenant on intègre aussi les vitesses limtes afin d'avoir des consommations dites "économiques".
Pour m'expliquer, si on prend ma petite Ford Fiesta, lorsque je roule à 50km/h, je suis constamment en 3ème et je ne peux passer la 4ème au risque de faire brouter la voiture: accoups moteurs, limite de callage. Alors que, si je roule à 60km/h, il m'est alors possible de rouler en 4ème, à un régime moteur bien moindre.
Néanmoins, la conception des nouveux moteurs font qu'ils sont très souples, autant pour les moteurs en V (les plus souples) que les moteurs en ligne. En effet, il m'est arrivé de conduire des véhicules depuis les années 98/00, et j'ai remarqué que l'on pouvait rouler à 50km/h en 5ème!! Je trouve ca fabuleux... Par conséquent, cette discussion-ci n'est peut être plus valable, mais pour les vieux véhicules, ca l'est amplement!!

Ensuite, pour les autoroutes et voies à grande vitesse, je ne sais pas vraiment si l'intérêt d'abaisser la vitesse de 10 à 20km/h est tout aussi valable, pour les raisons évoqués par Christophe: trajets où la boite est constamment en 5ème; cela peut être discutable pour les vitesses entre 90km/h et 110km/h. Il y aussi à ajouter la résistance aérodynamique, qui ne joue, je crois bien, de manière significative qu'après les vitesses de 140/150km/h...

Une petite étude plus sérieuse serait intéressante et je l'attends avec impatience Chris! :wink:
En attente toujours de vos réactions! :mrgreen:
0 x
Avatar de l’utilisateur
stef5555
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 151
Inscription : 15/01/07, 15:20

Message non lupar stef5555 » 23/06/07, 10:29

ThierrySan a écrit :Il y aussi à ajouter la résistance aérodynamique, qui ne joue, je crois bien, de manière significative qu'après les vitesses de 140/150km/h...



:? je pencherais plutot jusqu a 70/80 km/h

bon a l epoque le cx etait assez important pour certaines voitures donc je ne sais pas si cette vitesse indiqué est toujours valable
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13820
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 538

Message non lupar Flytox » 23/06/07, 12:56

Bonjour à tous

ThierrySan a écrit :En fait, je voulais parler de ça, parce qu'à l'époque on était passé de 60km/h à 50km/h en ville, pour des questions de pollution.
:


Pour ma part j'ai acheté l'explication pour une histoire de sécurité
des piétons qui se font faucher par une voiture en ville.

Les 10km/ h en moins aurait statistiquement un gros impact sur les blessures et nombre de mort .La distance de freinage à 50 km/h étant sensiblement plus courte les impacts sont moins violents.

ThierrySan a écrit :Néanmoins, la conception des nouveux moteurs font qu'ils sont très souples, autant pour les moteurs en V (les plus souples) que les moteurs en ligne.
:


Dans la littérature automobile on trouve que la souplesse est proportionnelle au nombre de cylindres plutôt qu'a la disposition de ces mêmes cylindres.

Pour cette histoire de 4° ou 5° en ville j'ai souvent révé d'avoir un overdrive qui fasse 1/2 vitesse pour s'adapter facilement à cette utilisation en ville à la limite du broutement.

ThierrySan a écrit :Ensuite, pour les autoroutes et voies à grande vitesse, je ne sais pas vraiment si l'intérêt d'abaisser la vitesse de 10 à 20km/h est tout aussi valable, pour les raisons évoqués par Christophe: trajets où la boite est constamment en 5ème; cela peut être discutable pour les vitesses entre 90km/h et 110km/h. Il y aussi à ajouter la résistance aérodynamique, qui ne joue, je crois bien, de manière significative qu'après les vitesses de 140/150km/h...


Le fait que l'on puisse consommer moins à plus haute vitesse qu'à vitesse moindre est la preuve d'une grosse désadaptation du véhicule à une utilisation normale.

Le plus 'triste' c'est que la commercialisation de ce genre de véhicule n'est pas freiné , mais promus par les constructeurs qui te vendent du rève ( elle consomme presque rien à 150 km/h)

Il y aussi l'état qui ferait mieux d'adapter la taxation des véhicules en fonction des vraies nuisances produites et non de l'argent à en retirer.

A+
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Avatar de l’utilisateur
Bucheron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4731
Inscription : 07/11/05, 10:45
Localisation : En montagne... (Trièves)
x 1

Message non lupar Bucheron » 23/06/07, 16:40

ThierrySan a écrit :[...]En effet, il m'est arrivé de conduire des véhicules depuis les années 98/00, et j'ai remarqué que l'on pouvait rouler à 50km/h en 5ème!! Je trouve ca fabuleux... Par conséquent, cette discussion-ci n'est peut être plus valable, mais pour les vieux véhicules, ca l'est amplement!!
Je ne sais pas si mon véhicule est "vieux" (1991) mais je peux très bien rouler en ville à 50 km/h en 5ème, voir même à 40 km/h, comme je l'ai déjà expliqué maintes fois...
En fait, j'arrive à rouler au régime de ralenti sur la 5ème vitesse...
Mais :
- c'est un Diesel,
- c'est un moteur de 2,1 l
donc qui a bien plus de facilités à rouler à très faible régime qu'un petit moteur à essence de Fiesta (surtout avec l'huile, qui améliore la "rondeur" duu moteur a bas régimes).

Cependant, ton histoire de 3ème et 4ème me surprend un peu, car bien que roulant "mazout" depuis plus de 12 ans, j'ai quand même conduit un certain nombre de petits véhicules à essence...

ThierrySan a écrit :[...]Ensuite, pour les autoroutes et voies à grande vitesse, je ne sais pas vraiment si l'intérêt d'abaisser la vitesse de 10 à 20km/h est tout aussi valable, pour les raisons évoqués par Christophe: trajets où la boite est constamment en 5ème; cela peut être discutable pour les vitesses entre 90km/h et 110km/h. Il y aussi à ajouter la résistance aérodynamique, qui ne joue, je crois bien, de manière significative qu'après les vitesses de 140/150km/h...
Non.
L'influence de l'aérodynamique se fait vraiment sentir à partir de 60 km/h.

Mon expérience (qui de ce fait n'est pas forcément généralisable) me fait dire que, quelques soient les conditions de routes rencontrées (sauf les extrêmes bien sûr : montagne, virages serrés, etc...), c'est à 90 km/h que je consomme le moins...
Sachant par ailleurs que je n'ai jamais essayé de conduire très longtemps à une vitesse inférieure (70 par exemple), vu que, par conception, ma voiture ne peut pas répondre à toutes les situations que l'on rencontre sur la route sous 90 km/h en 5ème, car le turbo n'apporte pas vraiment de puissance sous 2000 tr/mn...

En tout état de cause, dans des conditions "idéales" (de laboratoire par exemple) la consommation de ma voiture serait la plus faible à 40 km/h ! (toujours en 5ème)

Je suis donc extrêmement circonspect face à des discours qui proclament "ma voiture consomme le moins à 150 km/h !"
Je suis comme SaintThomas, joueur de poker de bien connu : je demande à voir !

(Par contre, j'ai quelques atouts dans mes manches... 8) :mrgreen: )
0 x
"Je suis une grosse brute, mais je me trompe rarement..."
Targol
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1897
Inscription : 04/05/06, 16:49
Localisation : Région bordelaise

Message non lupar Targol » 23/06/07, 23:20

Flytox a écrit :Le fait que l'on puisse consommer moins à plus haute vitesse qu'à vitesse moindre est la preuve d'une grosse désadaptation du véhicule à une utilisation normale.

Le plus 'triste' c'est que la commercialisation de ce genre de véhicule n'est pas freiné , mais promus par les constructeurs qui te vendent du rève ( elle consomme presque rien à 150 km/h)

Il y aussi l'état qui ferait mieux d'adapter la taxation des véhicules en fonction des vraies nuisances produites et non de l'argent à en retirer.

A+


Entièrement d'accord avec tout ça, Flytox 8)

Bucheron a écrit :Mon expérience (qui de ce fait n'est pas forcément généralisable) me fait dire que, quelques soient les conditions de routes rencontrées (sauf les extrêmes bien sûr : montagne, virages serrés, etc...), c'est à 90 km/h que je consomme le moins...
Sachant par ailleurs que je n'ai jamais essayé de conduire très longtemps à une vitesse inférieure (70 par exemple), vu que, par conception, ma voiture ne peut pas répondre à toutes les situations que l'on rencontre sur la route sous 90 km/h en 5ème, car le turbo n'apporte pas vraiment de puissance sous 2000 tr/mn...

En tout état de cause, dans des conditions "idéales" (de laboratoire par exemple) la consommation de ma voiture serait la plus faible à 40 km/h ! (toujours en 5ème)

Je suis donc extrêmement circonspect face à des discours qui proclament "ma voiture consomme le moins à 150 km/h !"
Je suis comme SaintThomas, joueur de poker de bien connu : je demande à voir !

(Par contre, j'ai quelques atouts dans mes manches... 8) :mrgreen: )


Je t'ai connu tranchant, je te retrouve joueur, Bucheron :lol:
Néanmoins le défi m'intéresse et je rajoute 50F dans la cagnotte Image pour avoir des arguments chiffrés sur cette baisse de conso lorsque la vitesse augmente.
0 x
"Celui qui croit qu'une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est un fou, ou un économiste." K.E.Boulding


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités