Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation...La voiture à hydrogène EnR : l’avenir ?

Les transports et nouveaux transports: énergies, pollution, innovations moteur, concept car, véhicules hybrides, prototypes, dépollution, normes antipollution, taxe. Modes de transport non individuels: transports en commun, organisation, carsharing ou covoiturage. Les transports sans ou avec moins de pétrole.
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4922
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 697

Re: La voiture à hydrogène EnR : l’avenir ?

Message non lupar sicetaitsimple » 20/06/20, 17:32

phil59 a écrit :Quant au cyclage des batteries, il me semble avoir lu que Tesla avait des cellules qui supportaient 1 500 000 km, d'où un nombre de cycle hyper important ....


J'en doute, au moins aujourd'hui, peut-être s'agit-il d'une annonce?
Il est certain qu'aujourd'hui la tenue des batteries dans le temps (dans des conditions courantes d'utilisation d'un VE, je ne parle pas d'essais de labo) reste un point d'interrogation. Le V2G devrait quand même rester très modéré en terme de puissance appelée par rapport à l'usage normal en mode "véhicule" ( quelques kW comparé à quelques dizaines).
0 x

enerc
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 486
Inscription : 06/02/17, 15:25
x 146

Re: La voiture à hydrogène EnR : l’avenir ?

Message non lupar enerc » 20/06/20, 19:30

Il est certain qu'aujourd'hui la tenue des batteries dans le temps (dans des conditions courantes d'utilisation d'un VE, je ne parle pas d'essais de labo) reste un point d'interrogation.

Sur le papier, les batteries solides ont un avantage de longévité car il y a moins de facteurs contribuant à la perte de capacité. Reste à voir si le séparateur solide entre les deux électrodes tient dans la durée.

Je ne voit pas pourquoi on parle d'alimenter les voitures avec de l'hydrogène gazeux sauf à considérer le poids de certains lobbys. (c'est juste idiot)
L'hydrogène gazeux doit être en priorité utilisée pour l'industrie: aciéries pour remplacer le charbon, production de l'aluminium en remplacement de l'électrode en carbone (la production d'aluminium consomme beaucoup d'électricité mais aussi beaucoup de pétrole/charbon pour fabriquer l'électrode qui se consomme rapidement).

Pour les transports, il y l'ammoniac (NH3). L'ammoniac est liquide à 10 bars aux températures de fonctionnement d'un véhicule. L'ammoniac se stocke soit à -33°C dans de gros réservoirs à pression atmosphériques, soit sous 10 bars. On peut faire de la production en avance avec stockage comme on stocke le pétrole.
Il suffit de séparer l'hydrogène de l'azote pour l'utiliser. L'ammoniac est fabriqué par millions de tonnes par an depuis 70 ans.... Il suffit juste de remplacer le gaz/charbon par de l'hydrogène EnR.

Je vois plus l'ammoniac dans le transport maritime et dans l'aviation, mais cela pourrait aussi aller sur les camions à la place de batteries de près d'une tonne.
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4922
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 697

Re: La voiture à hydrogène EnR : l’avenir ?

Message non lupar sicetaitsimple » 20/06/20, 20:07

enerc a écrit :Pour les transports, il y l'ammoniac (NH3). L'ammoniac est liquide à 10 bars aux températures de fonctionnement d'un véhicule. L'ammoniac se stocke soit à -33°C dans de gros réservoirs à pression atmosphériques, soit sous 10 bars. On peut faire de la production en avance avec stockage comme on stocke le pétrole.
Il suffit de séparer l'hydrogène de l'azote pour l'utiliser. L'ammoniac est fabriqué par millions de tonnes par an depuis 70 ans.... Il suffit juste de remplacer le gaz/charbon par de l'hydrogène EnR.


Même si l'ammoniac est produit en quantité, ce n'est vraiment pas un produit très "sympa" en termes de sécurité. C'est une "base" de l'industrie pétrochimique pour fabriquer d'autres produits, mais à ne pas disséminer en tant que tel dans des circuits de distribution plus ou moins grand public.
0 x
phil59
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 183
Inscription : 09/02/20, 10:42
x 28

Re: La voiture à hydrogène EnR : l’avenir ?

Message non lupar phil59 » 20/06/20, 22:37

Obamot a écrit :Bein oui, il faut (notamment) produire de l’hydrogène ! Ce sera de plus en plus un “mix énergétique”.

C’est pas compliqué, je pense que si ils existent un jour, les V2G ne seront disponibles qu’en location.

Ce seraient des batteries (avec des roues...) qui accessoirement pourraient nous amener d’un point A à un point B...
Mais en ce moment il n’y a absolument pas le moindre embryon d’infrastructure qui le permettrait...
Soit les places de parc reliées au réseau électrique... Et si c’était le cas, ce ne pourrait être qu’une partie de la solution...car tous les utilisateurs potentiels en auraient toujours besoin à peu près au même moment, aux heures de pointe, pour aller au travail ou en revenir... pour faire les courses... Aller chercher les gosses à l’école... Dommage !


Pourquoi pas d'infrastructure ? les personnes qui revendent leur surplus ou leur production photovoltaïque ?

Tu aura une espèce d'onduleur qui pourra puiser la quantité que tu auras décidé dans le réseau, et pourquoi pas le même onduleur qui produit pour les panneaux solaires sur le toit ?

Parce que si on doit tirer sur la voiture, c'est sans doute que les panneaux ne produisent pas assez !

Alors serait ce si compliqué, ou simplement un manque d'ambition d'un tel projet ? :evil:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12585
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 413

Re: La voiture à hydrogène EnR : l’avenir ?

Message non lupar Obamot » 20/06/20, 22:48

Pas d’infrastructure en l’état...

phil59 a écrit :
Obamot a écrit :Bein oui, il faut (notamment) produire de l’hydrogène ! Ce sera de plus en plus un “mix énergétique”.

C’est pas compliqué, je pense que si ils existent un jour, les V2G ne seront disponibles qu’en location.

Ce seraient des batteries (avec des roues...) qui accessoirement pourraient nous amener d’un point A à un point B...
Mais en ce moment il n’y a absolument pas le moindre embryon d’infrastructure qui le permettrait...
Soit les places de parc reliées au réseau électrique... Et si c’était le cas, ce ne pourrait être qu’une partie de la solution...car tous les utilisateurs potentiels en auraient toujours besoin à peu près au même moment, aux heures de pointe, pour aller au travail ou en revenir... pour faire les courses... Aller chercher les gosses à l’école... Dommage !


Pourquoi pas d'infrastructure ? les personnes qui revendent leur surplus ou leur production photovoltaïque ?

Tu aura une espèce d'onduleur qui pourra puiser la quantité que tu auras décidé dans le réseau, et pourquoi pas le même onduleur qui produit pour les panneaux solaires sur le toit ?

Parce que si on doit tirer sur la voiture, c'est sans doute que les panneaux ne produisent pas assez !

Alors serait ce si compliqué, ou simplement un manque d'ambition d'un tel projet ? :evil:


Oui pourquoi pas? Le manque d’ambition, certainement!

Remarque que si c’est pour des voitures individuelles avec maisons individuelles attenantes, aïe... je crains que... pas tout le monde ne puisse se l’offrir, et la question de l’heure de pointe reste posée, non?
0 x
Ma liste d’ignorés de ‘gentils’ trolls certifiés et ‘punis’, sont: ABC2019, Izentrop, Pedrodelavega, Sicetaitsimple,

phil59
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 183
Inscription : 09/02/20, 10:42
x 28

Re: La voiture à hydrogène EnR : l’avenir ?

Message non lupar phil59 » 20/06/20, 23:08

L'heure de pointe ? non, lit le rapport RTE que j'ai mis en ligne, avec le V2G, c'est tout le contraire, tout peut se lisser.

Le VE baisse de tarif, lentement certes, mais il baisse, avec de plus en plus d'autonomie.

Quant aux panneaux sur le toit, on arrive à trouver à moins de 500€ des kits qui produisent 600Wc, de quoi couvrir le "bruit de fond" sans pb.

Donc tout ça peut se mettre en place assez vite.

Tant que certaines sociétés défendront leur profit coûte que coûte, on n'y arrivera que difficilement ...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 9333
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 477

Re: La voiture à hydrogène EnR : l’avenir ?

Message non lupar Remundo » 20/06/20, 23:36

phil59 a écrit :Quant au cyclage des batteries, il me semble avoir lu que Tesla avait des cellules qui supportaient 1 500 000 km, d'où un nombre de cycle hyper important ....
Ce qui est sur Tesla aujourd'hui sera présent sur énormément de voiture demain.

En fait les cellules Tesla sont bonnes, mais pas autant qu'on le croit.

Concrètement, un pack de 60 kWh utiles cycle 10 fois moins qu'un pack de 6 kWh extractibles.

Je vois avec ma GTE, j'ai parcouru environ 65 000 km pour 2000 cycles, une Tesla n'aurait eu besoin que de 200 Cycles.

Il faudrait trouver un moyen d'intéresser le possesseur d'un VE à faire du V2G, peut-être en lui accordant des tarifs préférentiels... après tout s'il rend un service au réseau en s'usant, il devrait en être rétribué lorsqu'il consomme sur le réseau.
0 x
ImageImageImage
Eric DUPONT
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 632
Inscription : 13/10/07, 23:11
x 27

Re: La voiture à hydrogène EnR : l’avenir ?

Message non lupar Eric DUPONT » 21/06/20, 08:50

RTE etant une filiale d'edf pour eux la solution est de construire des epr pas de se compliquer la vie. de toute facon le stockage d'energie pour l'heure de pointe avec le véhicule electrique ne répond pas au problème du stockage saisonié que seul l'azote liquide peu faire d'une facon compétitive . de son coté le gouvernement pense que l’hydrogène serait le meilleur candidat, comme on peu le lire dans leur feuille de route.

j'ai une feuille de route différente.
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4922
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 697

Re: La voiture à hydrogène EnR : l’avenir ?

Message non lupar sicetaitsimple » 21/06/20, 12:42

Remundo a écrit :Il faudrait trouver un moyen d'intéresser le possesseur d'un VE à faire du V2G, peut-être en lui accordant des tarifs préférentiels... après tout s'il rend un service au réseau en s'usant, il devrait en être rétribué lorsqu'il consomme sur le réseau.


C'est parfaitement exact. L'aspect technique sera surmonté, même s'il risque d'y avoir au départ comme souvent des problèmes liés à des normes / protocoles différents (Cf. prise de recharge).
En revanche, pour la rémunération du service rendu, là on n'est pas sorti de l'auberge. D'autant plus que la "chaine de valeur" du produit électricité est, en France comme partout ailleurs en Europe, désormais saucissonnée entre producteurs, transporteurs, distributeurs, fournisseurs, qui sont loin d'avoir tous des intérêts convergents.
1 x
Eric DUPONT
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 632
Inscription : 13/10/07, 23:11
x 27

Re: La voiture à hydrogène EnR : l’avenir ?

Message non lupar Eric DUPONT » 21/06/20, 12:46

Au niveau individuel si vous mettez des panneaux photovoltaiques et que vous vous servez de la voiture Electrique pour vous éclairer la nuit, en hiver vous n'aurez pas de chauffage, avec l’hydrogène le rendement sera pas très bon et c'est pas demain que vous pourrez produire vous même votre hydrogène, le comprimer , le stocker et remplir le réservoir de votre véhicule. Avec l'azote liquide ce sera possible, vous n'aurez plus besoin de RTE, ni de EDF ni de TOTAL.
Je serais a leur place, j'aurais fais des études sur l'azote liquide comme moyen de stockage , et je me garderais bien de les divulguer...maintenant que l'azote liquide est protège par un brevet. Tout ce qu'ils peuvent dire c'est que dans 20 ans il se peu que d'autres technologies apparaîtrons et que dans l’état actuel de leur connaissance l’hydrogène semble être la meilleur solution pour 2035 voir 2050. Ils ne sont pas du tout pressé pas plus que les constructeurs automobiles. Le réchauffement climatiques n'est pas leur priorité.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités