Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation...Fin du moteur 100% diesel ou essence vers 2040 ???

Les transports et nouveaux transports: énergies, pollution, innovations moteur, concept car, véhicules hybrides, prototypes, dépollution, normes antipollution, taxe. Modes de transport non individuels: transports en commun, organisation, carsharing ou covoiturage. Les transports sans ou avec moins de pétrole.
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3623
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 318

Fin du moteur 100% diesel ou essence vers 2040 ???

Message non lupar moinsdewatt » 09/07/17, 13:25

Les constructeurs automobiles prêts à devenir « propres » en 2040

AFP parue le 06 juill. 2017

Les constructeurs automobiles se disent prêts à relever le défi de la fin des voitures diesel et essence en France d'ici 2040 mais comptent sur l'État pour soutenir cette mutation, en aidant par exemple au déploiement de prises de recharge pour véhicules électriques.

"C'est très positif. Les constructeurs français sont déjà dans cette dynamique d'électrification" de leurs véhicules, assure le directeur de la communication du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), François Roudier. La voiture électrique à 20 000 euros, "on y arrive, mais c'est un sacré challenge technique", souligne-t-il.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a promis jeudi que plus aucune voiture diesel ou essence ne serait vendue en France d'ici 2040, un objectif "lourd", notamment pour les constructeurs. "Nos propres constructeurs (automobiles) ont dans leurs cartons de quoi alimenter et incarner cette promesse", a-t-il assuré.

Renault a récemment quasiment doublé l'autonomie de sa Zoé, passant de 240 à 400 kilomètres. De son côté, PSA a promis que 80% de ses modèles seront disponibles en motorisation électrique à horizon 2023, et doit sortir, entre 2019 et 2021, 5 modèles électriques et 7 modèles hybrides. La trajectoire fixée à 2040 répond à la "notion d'investissement sur les chaînes de production des constructeurs, pour orienter leurs investissements", commente Marie Castelli, secrétaire générale de l'Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere-France).

"On a des besoins de visibilité. (...) C'est très important, pour investir ou désinvestir", ajoute Joël Pédessac, directeur général du Comité Français du Butane et du Propane (CFBP), organisation professionnelle de la filière des Gaz de pétrole liquéfiés (GPL). Cette annonce "est surtout un message à destination des industriels, pour leur dire « bougez-vous »", estime-t-il. La barre des 100 000 véhicules électriques en circulation dans l'Hexagone a été passée cette année, alors qu'on n'en comptait que 980 en 2010. Côté GPL, le parc est de 200.000 véhicules.

16 000 points de recharge

Les professionnels du secteur insistent néanmoins sur la nécessité d'un soutien des pouvoirs publics au développement des infrastructures, et notamment au déploiement de bornes de recharges pour les véhicules électriques. "Il faut qu'on ait la capacité de recharger un véhicule électrique ou hybride rechargeable aussi bien qu'un véhicule essence ou diesel", insiste François Roudier. Pour les constructeurs, si la transition vers des véhicules propres "ne réussit pas, ça ne sera pas un problème technique chez nous, mais un problème dans le soutien à l'infrastructure. Les gens n'achèteront pas d'électrique parce qu'il n'est pas possible de le recharger".

La France compte près de 5 300 stations de recharge électriques ouvertes au public, soit près de 16 000 points de recharge. On compte également 62 000 points installés dans les sites des entreprises, et 44 000 chez les particuliers. Nicolas Hulot a également proposé la création d'une prime, dont le montant n'a pas été précisé, pour aider les ménages modestes à acquérir des véhicules plus propres, neufs ou d'occasion, en mettant à la casse un véhicule diesel d'avant 1997 ou essence d'avant 2001.

Un "bon dispositif", selon Marie Castelli, qui estime toutefois que, "si on veut vraiment inciter à la reconversion du parc, le curseur est placé trop bas au niveau de l'âge des véhicules éligibles". Pour elle, il est indispensable que cette prime s'applique à l'achat d'un véhicule électrique d'occasion.

Les premières Renault Zoé (sortie en 2012) et Nissan Leaf (2011) commencent à être proposées en seconde main, au rythme de 500 unités par mois, un nombre qui a triplé en trois ans. L'Avere-France a relevé 4 000 transactions dans l'Hexagone l'année dernière, soit 0,07% des 5,6 millions de voitures d'occasion.

http://www.connaissancedesenergies.org/ ... 040-170706
0 x

moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3623
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 318

Re: Fin du moteur 100% diesel ou essence vers 2040 ???

Message non lupar moinsdewatt » 09/07/17, 14:23

et du coté de Volvo, ça bouge :

Volvo : Un Passage Au Tout Electrique En Phase Avec l’Annonce De Nicolas Hulot ?

Forbes 8 juillet 2017

Alors que Nicolas Hulot vient d’annoncer la fin de la commercialisation du moteur à combustion comme mesure phare d’ici à 2040, Volvo excelle dans l’art du timing en annonçant que d’ici à 2019 tous leurs modèles seront soit tout électrique soit hybride. Il est temps d’observer ce à quoi ressemble Volvo sous la coupe de Geely, le constructeur automobile chinois qui en est le propriétaire.

L’entreprise est intelligente, fortifiée par l’investissement de capitaux permettant de développer des produits étonnants et innovants; elle évolue de plus en plus efficacement afin d’assurer sa pérennité sur un marché bien occupé. L’annonce de mercredi, révélant qu’à partir de 2019 tous les modèles Volvo seront des véhicules électriques ou des hybrides à groupe motopropulseur, est audacieuse. Et pour une si petite entreprise, au milieu d’un marché si grand et si compétitif que celui de la production automobile mondiale, l’audace peut s’avérer gagnante.


L’histoire de Volvo nous montre ce qui peut arriver aux constructeurs automobiles indépendants. Son histoire a connu des hauts et des bas pendant des dizaines d’années, des moments très délicats survenant après les plus grandes prises de risques. Les périodes couronnées d’un succès grisant ont été ponctuées de situations où l’entreprise a frôlé l’échec.

Volvo est l’un des rares constructeurs automobiles de sa taille et de son envergure qui puisse opérer un changement si radical avec une telle confiance. Les Volvo sont des voitures de luxe, ce qui signifie que les acheteurs risquent d’être moins nombreux si le coût des batteries provoque une hausse du prix final. L’entreprise a également un engagement historique en matière de gestion environnementale, qui date d’il y a plusieurs décennies – le passage à la propulsion exclusivement électrique est une extension moderne de ce positionnement.

Si l’annonce de Volvo a fait du bruit à Gothenburg (Suède), le changement annoncé n’est pas tout à fait aussi bouleversant qu’il en a l’air. Il y aura encore des moteurs à essence et des hybrides légers pendant un bon moment. Le fait de supprimer de sa gamme la voiture à moteur unique peut être perçu comme un effort hypocritement écologique qui consiste à ne proposer aux acheteurs que des voitures plus coûteuses, en supprimant les options plus économiques. Cependant, on peut mettre en doute une telle stratégie. Les hybrides ont principalement deux systèmes de propulsion complets fonctionnant côte-à-côte: il n’est donc pas possible de les rendre moins coûteux sans percées technologiques. Plutôt que d’attendre indéfiniment que cela n’arrive, retirer ces modèles de son catalogue est probablement une meilleure décision.

Peut-être qu’au bout du compte Volvo n’aura pas à subir de perte financière dans son passage au tout électrique. Si les groupes motopropulseurs électriques sont plus cher, principalement à cause des batteries, en prenant en compte tout ce que Volvo n’aura plus à faire, le constructeur peut même réaliser des économies : les tests d’émissions ou les certifications; le développement d’une combustion interne coûteuse pour faire durer le petit peu de performance restant; l’économie de carburant, ou la conformité du tuyau d’échappement. Volvo économisera donc ces charges que le constructeur devait doublonner pour les modèles essence et les modèles diesel.

Au lieu de cela, Volvo peut dès à présent réduire ses coûts en diminuant progressivement le moulage des blocs-moteurs, l’achat des convertisseurs catalytiques. Le constructeur suédois nous débarrassera d’une habitude, qui sera vite perçue d’un autre temps, de remplir nos véhicules de combustibles naturels millénaires. Cela représente beaucoup pour un constructeur automobile à la fois aussi grand et aussi petit que l’est Volvo. D’un côté, Volvo est un constructeur à l’échelle mondiale, qui produit des voitures de luxe réputées dans le monde entier mais de l’autre, les ventes totales de Volvo sont très éloignées de celles des géants du secteur.

Volvo est tout de même bien positionné sur ce marché. Si sa gamme de produits est assez réduite, elle cible des consommateurs prêts à investir dans des modèles haut de gamme. De plus, la qualité de la conception et le style sont deux éléments qui, depuis au moins quinze ans, sont fortement associés à l’image de Volvo, cela va jouer en sa faveur et l’on peut envisager que l’effet Tesla bénéficiera également à Volvo.

Pour l’instant, après une telle annonce, la pression ne va faire qu’augmenter pour le constructeur.

https://www.forbes.fr/business/volvo-un ... las-hulot/
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47599
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 489
Contact :

Re: Fin du moteur 100% diesel ou essence vers 2040 ???

Message non lupar Christophe » 09/07/17, 14:44

Je pense que c'est faisable sans problème que cela soit technologiquement ou fiscalement...

On en a déjà débattu à partir de ce message: medias/hulot-ministre-a-100-litres-a-l-heure-t15213-90.html#p322019
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3623
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 318

Re: Fin du moteur 100% diesel ou essence vers 2040 ???

Message non lupar moinsdewatt » 28/07/17, 20:35

Pas simple non plus pour le Royaume-Uni de sortir du diesel et de l’essence en 2040

Aurélie Barbaux Usine Nouvelle le 26/07/2017

Vu sur le web Comme la France dans son Plan climat, le gouvernement britannique voudrait interdire la vente des véhicules diesel et essence d’ici à 2040. Mais un rapport de National Grid prévient que passer à la mobilité électrique nécessiterait 10 réacteurs nucléaires EPR comme celui d’Hinckley Point, rapporte le quotidien The Telegraph.

Comme la France avec son Plan climat, le Royaume-Uni va annoncer son intention d’interdire la ventre de voiture diesel et essence d’ici à 2040 dans le but d'encourager l'achat de véhicules électriques, rapportent les journaux britanniques. Le secrétaire d'Etat à l'Environnement Michael Gove a averti que la Grande-Bretagne "ne peut pas continuer" avec les voitures essence et diesel en raison des conséquences dommageables sur la santé et sur l'environnement. "Il n'y a pas d'alternative à l'adoption de nouvelles technologies", a-t-il déclaré.

Une augmentation du 50% du pic de demande

Mais, pour l’opérateur National Grid, passer à la mobilité électrique mettrait une pression énorme sur le réseau électrique, explique un article du Telegraph. Selon ses calculs, la demande maximale d'électricité augmenterait de 30 Gigawatts, qui viendraient ajouter au pic actuel de 61GW, soit une augmentation de 50%. Pour la fournir, il faudrait l’équivalent de près de 10 fois la puissance totale de la centrale nucléaire de Hinkley Point C en construction par EDF, dans le Somerset. National Grid prévient que Grande-Bretagne deviendrait alors encore plus dépendante des importations d’électricité qui passerait de 10% aujourd’hui à environ un tiers de la consommation.

Un problème urgent de pollution

Aujourd’hui, la part des ventes de véhicules électriques au Royaume-Uni n’est que de 4%, et la question du nombre de bornes de recharge sur le territoire est aussi soulevée. Mais la pollution reste un problème majeur. Le gouvernement identifié 81 voies principales dans 17 villes où des mesures urgentes sont nécessaires car elles enfreignent les normes d'émissions de l'Union européenne, mettant en danger la santé des personnes.

Une consultation publique sur le plan de suppression des véhicules diesel et essence est prévue à l’automne.

http://www.usinenouvelle.com/article/pa ... 40.N570328
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6141
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 76

Re: Fin du moteur 100% diesel ou essence vers 2040 ???

Message non lupar janic » 30/07/17, 08:00

https://www.consoglobe.com/epuisement-r ... -cuivre-cg
les mines de cuivres font partie des plus gros pollueurs, mais comme ça se passe chez les autres, on s'en fout!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

enerc
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 93
Inscription : 06/02/17, 15:25
x 22

Re: Fin du moteur 100% diesel ou essence vers 2040 ???

Message non lupar enerc » 30/07/17, 19:06

Une augmentation du 50% du pic de demande


Remarque de quelqu'un qui n'a jamais chargé un véhicule électrique, qui ne connait pas les contrats HP/HC et qui n'a jamais chargé en journée! Non on ne charge pas à 19 heures.

En gros, un VE ça consomme 2 MWh par an (320 € en HP). Donc si 20 millions de VE en France, ça fait 40 TWh à comparer à notre consommation de 400 TWh.

C'est donc 10%, pas 50%. Reste à organiser les recharges pour optimiser le réseau électrique.

Tiens d'ailleurs, une voiture parcours en moyenne 13 000 km / an, soit 35 km par jour. Les batteries 2017 font dans les 250 km réels, donc une charge par semaine en moyenne. ça laisse de la marge pour de l'optimisation.
0 x
lilian07
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 468
Inscription : 15/11/15, 13:36
x 34

Re: Fin du moteur 100% diesel ou essence vers 2040 ???

Message non lupar lilian07 » 31/07/17, 09:27

Il y a même des rapports sérieux qui montrent que le VE pourrait réduire chez nous l'équivalent d'une centrale nucléaire au profit des EnR qui voient leur principal point faible disparaître (l’intermittence) et surtout en lissant les pics de charge du réseau provoquant principalement le recours aux fossiles pour produire de l’électricité. Le VE c'est environs 15 Kwh au 100 km en consommation et c'est une porte de plus ouverte à l'autopartage voir à l'auto lib...
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1979
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 195
Contact :

Re: Fin du moteur 100% diesel ou essence vers 2040 ???

Message non lupar nico239 » 01/08/17, 01:21

janic a écrit :https://www.consoglobe.com/epuisement-ressources-fin-cuivre-cg
les mines de cuivres font partie des plus gros pollueurs, mais comme ça se passe chez les autres, on s'en fout!


C'est ce que je disais dans le sujet sur les éoliennes ..... tout le monde veut tout ce qui est non polluant, écolo ou utile à la communauté mais surtout pas dans son champs de vision.... ni à proximité de son domicile....

Qu'on bouzille les paysages et les agricultures du chili pour extraire du lithium tous les bobos s'en foutent du moment que c'est pas chez eux

Environ 70 à 80% des ressources globales en lithium se trouvent au-dessous des plaines salées de l’Argentine, de la Bolivie et du Chili. La Bolivie, possédant la plus grande réserve mondiale de lithium, est toujours en train d’industrialiser ses mines de lithium, tandis que le Chili et l’Argentine sont respectivement les deuxième et troisième pays producteurs du monde. Les ressources situées en Amérique latine joueront un rôle crucial pour répondre à la demande globale prévue des batteries Li-ion, bien qu’à l’heure actuelle l’Australie et la Chine soient également des pays producteurs de premier plan.

L’extraction de lithium dans l’Altiplano andin rencontre toutefois de nombreux problèmes graves. Une préoccupation majeure réside dans la quantité d’eau nécessaire au procédé d’extraction. Ce dernier se fait de plus dans des régions extrêmement arides et dans lesquelles un grand nombre de personnes dépendent, pour leurs activités agropastorales et, par conséquent, pour leur revenu, d’écosystèmes très vulnérables.
https://www.letemps.ch/economie/2017/02 ... nsabilites
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3623
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 318

Re: Fin du moteur 100% diesel ou essence vers 2040 ???

Message non lupar moinsdewatt » 06/08/17, 12:04

Diesel. Les villes allemandes de plus en plus hostiles

le 03/08/2017

En Allemagne, les villes inquiètent les constructeurs automobiles. Plusieurs d’entre elles pourraient interdire les véhicules diesel. Des mesures qu’ont déjà proposées plusieurs grandes villes dans le monde.

Nos mairies auront-elles raison de la pollution en ville ? En Allemagne, la question donne des sueurs froides à l’industrie automobile. Entreprises du secteur et pouvoirs publics étaient réunis à Berlin mardi pour trouver des solutions à la pollution des véhicules diesel. Il y a urgence. Plusieurs grandes villes du pays pourraient interdire purement et simplement le diesel. Un rêve pour les associations écologiques, un cauchemar pour les constructeurs et les 15 millions d’automobilistes.

« La préservation de la santé plus importante que le droit de propriété »
À la pointe du combat contre le diesel : Stuttgart. Située dans le land du Bade-Wurtemberg, la capitale régionale est la ville la plus polluée d’Allemagne. À tel point que son tribunal administratif a validé vendredi le principe d’une interdiction des véhicules diesel dans la ville, une mesure qu’envisage de prendre le maire.

La justice avait été saisie par une association de défense de l’environnement et elle a été sensible à ses arguments. Le président du tribunal, Wolfgang Kern, a même estimé que « la préservation de la santé publique était plus importante que le droit de la propriété et la liberté des propriétaires de voitures concernés par cette interdiction ».

Des initiatives multiples

D’autres villes allemandes ont également pris des initiatives pour réduire la circulation. En Bavière, Munich s’est associé au promoteur immobilier du nouveau quartier de Domagk-Park pour proposer aux habitants de nombreuses alternatives à la voiture : vélos classiques et électriques, scooters, voitures électriques en location, etc.

Le maire de Munich, comme celui de Hambourg, envisage également d’interdire les véhicules diesel ne répondant aux dernières normes européennes. Pour les villes, la solution devrait permettre de parer rapidement aux problèmes sanitaires engendrés par les gaz d’échappement. D’autant que la croissance de la population devrait faire croître leurs parcs automobiles. D’ici 2030, la ville de Munich devrait compter près de 300 000 nouveaux habitants.

Sollicitée par la ville de Düsseldorf, la justice fédérale allemande doit se pencher prochainement sur le dossier. Le tribunal fédéral de Leipzig doit rendre une décision début 2018 quant à la légalité d’une interdiction par les villes des véhicules diesel.

.............................



http://www.ouest-france.fr/environnemen ... es-5170357
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 232
Contact :

Re: Fin du moteur 100% diesel ou essence vers 2040 ???

Message non lupar chatelot16 » 06/08/17, 22:35

cette chasse au diesel me fait rire tristement

le probleme n'est pas le diesel mais les voitures trop lourde et trop puissante ... si on se contentait de voiture 2 fois plus legere et 2 fois moins puissante on diviserait la pollution par 2 sans avoir besoin de rien inventer

il suffit de regarder en arriere : il y a quelques dizaine d'année on avait des voiture beaucoup plus legere et moins puissante mais helas a essence ... c'est parce quelle etait a essence , a carburateur , qu'elle consommaient ce quelle consommaient ... si on faisait la même chose en diesel on consommerait beaucoup moins

helas on a gaspiller le benefice possible du diesel en faisant des voiture plus lourde et plus puissante ... et encore pire en faisant disparaitre du catalogue les voiture les plus legère ! même celui qui voudrait etre econologique en choisissant la voiture la plus legère ne peut pas le faire parce que le modèle le plus leger n'existe plus

le diesel a la qualité du meilleur rendement ... il suffit de l'utiliser corectement ... et l'evolution du diesel n'est pas finie ... il y a encore des amelioration de rendement possible
1 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités