Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation...Couplage moteur Stirling avec propulsion électrique

Les transports et nouveaux transports: énergies, pollution, innovations moteur, concept car, véhicules hybrides, prototypes, dépollution, normes antipollution, taxe. Modes de transport non individuels: transports en commun, organisation, carsharing ou covoiturage. Les transports sans ou avec moins de pétrole.
Avatar de l’utilisateur
Mathew
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 40
Inscription : 05/05/11, 12:04
Localisation : Västeras, Suède

Message non lupar Mathew » 22/11/12, 22:43

Merci pour vos réponses.
savez-vous où je pourrais trouver les caractéristiques du moteur Stirling installé dans la Torino à l'époque?

Et quelles sont les dernières avancées pour l'adaptation de ce moteur à la voiture?
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 237

Message non lupar chatelot16 » 22/11/12, 23:17

la torino c'etait une epoque ou l'energie n'etait pas chere ... si la torino est partie aux oubliette ça veut peut etre dire qu'elle etait pire que les moteur a essence

j'ai un peu etudié les stirling : je n'ai aucun espoir de faire un meilleur rendement qu'un moteur a explosion actuel avec un stirling ... et en plus j'ai des moyen d'ameliorer les moteur a explosion

l'interet du sirling , c'est surtout pour utiliser de la chaleur genre solaire

et il n'y a pas que le rendement , il y a aussi le poid : les stirling sont plus lourd que les moteur a explosion : il sont même souvent plus lourd que les moteur a vapeur
0 x
Avatar de l’utilisateur
quartz
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 640
Inscription : 20/01/07, 14:38
Localisation : région Parisienne

Message non lupar quartz » 29/11/12, 11:01

Le saviez vous ?
Des moteurs stirling dans les engins spatiaux !!
Un caloduc est utilisé pour transférer de l'énergie thermique à partir de la base à une paire de moteurs Stirling - un moteur en boucle fermée qui s'étend sur les différences thermiques

La source de chaleur est de l'uranium !!!!
La vidéo
0 x
Chaque minute qui passe est une occasion de changer le cours de ta vie.
Page YouTube, Page Dailymotion, Album Picasa, Pages perso, Viktor Schauberger
Avatar de l’utilisateur
Gaston
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1896
Inscription : 04/10/10, 11:37
x 83

Message non lupar Gaston » 29/11/12, 14:13

Ca fait plusieurs décennies qu'on utilise des générateurs thermoélectriques nucléaires (généralement au plutonium, pas à l'uranium qui ne fournit pas assez de puissance) dans les engins spatiaux.

Les remplacer par un système à moteur Stirling permet d'améliorer le rendement (par kg de "carburant"), donc peut-être de réduire la masse de l'engin spatial.

Ce n'est sans doute pas adaptable à tous les cas, de par les vibrations générées par le moteur et l'absence de possibilité de maintenance.
0 x
Avatar de l’utilisateur
quartz
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 640
Inscription : 20/01/07, 14:38
Localisation : région Parisienne

Message non lupar quartz » 29/11/12, 15:42

Oui l'uranium est moins pêchu,
mais relativement à la rareté du plutonium,
les industriels développent des générateurs à uranium !!
comme ça on va polluer l'espace aussi ... en même temps ya moins de monde au Km²
0 x
Chaque minute qui passe est une occasion de changer le cours de ta vie.

Page YouTube, Page Dailymotion, Album Picasa, Pages perso, Viktor Schauberger

Avatar de l’utilisateur
Gaston
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1896
Inscription : 04/10/10, 11:37
x 83

Message non lupar Gaston » 29/11/12, 16:38

Dans ce cas, le principe est différent, on utilise une réaction en chaîne sur de l'Uranium (comme dans les centrales EDF) au lieu de la chaleur émise par la désintégration "naturelle" du Plutonium.

La complexité augmente encore considérablement... et il n'est pas certain que le gain de poids attendu soit au rendez-vous.

En passant, on ne polluera pas moins l'espace avec du Plutonium qu'avec de l'Uranium enrichi...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8709
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 178

Message non lupar Remundo » 01/12/12, 10:04

A ma connaissance, on n'utilise pas de l'uranium, mais des radioisotopes de haute activité à vie courte. Pour les missions courtes, on préfère le Polonium 210, pour des missions s'étalant sur une ou plusieurs décennies, l'Americium 241 ou le Plutonium 238.

Comme dans le domaine des RTG (radioisotope thermoelectric generator)

L'effet thermoélectrique est plus simple à exploiter (zéro mécanique), mais de mauvais rendement.

Le Stirling a un bon rendement, mais est plus complexe (mécanique...).Il existe des Stirling à piston libre couplé à un alternateur linéaire. Développés entre autre par la NASA.

A signaler que dans l'espace, on peut obtenir un très fort gradient thermique en pointant le soleil d'un côté (+200°C et plus en concentrant le rayonnement) et en laissant à l'ombre de l'autre (vide spatial, -150°C, voire moins). Cela est idéal pour un Stirling à haut rendement.

Résumé de l'état de l'art des machines de Stirling sur cette page
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Gaston
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1896
Inscription : 04/10/10, 11:37
x 83

Message non lupar Gaston » 03/12/12, 11:09

Remundo a écrit :A ma connaissance, on n'utilise pas de l'uranium, mais des radioisotopes de haute activité à vie courte.
Dans les systèmes actuels, c'est vrai, mais il y a des études pour utiliser de l'uranium, non pas pour sa désintégration naturelle qui est bien trop lente (donc produit une puissance très faible), mais dans une réaction en chaine identique à celle des centrales nucléaires.

Remundo a écrit :Le Stirling a un bon rendement, mais est plus complexe (mécanique...).
De plus, une grande partie des plate formes spatiales sont très sensibles aux vibrations.
On dépense des trésors d'imagination pour pointer finement une antenne ou un miroir, ce n'est pas pour qu'un piston oscillant à quelques mètres de là vienne faire vibrer l'ensemble :mrgreen:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8709
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 178

Message non lupar Remundo » 03/12/12, 11:35

c'est vrai... :idea:
0 x
ImageImageImage


Revenir vers « Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités