Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation...Combien de centrale nucléaire en + pour rouler électrique ?

Les transports et nouveaux transports: énergies, pollution, innovations moteur, concept car, véhicules hybrides, prototypes, dépollution, normes antipollution, taxe. Modes de transport non individuels: transports en commun, organisation, carsharing ou covoiturage. Les transports sans ou avec moins de pétrole.
dirk pitt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2081
Inscription : 10/01/08, 14:16
Localisation : isere
x 66

Re: Combien de centrale nucléaire en + pour rouler électrique ?

Message non lupar dirk pitt » 23/05/18, 20:27

il n'empeche que la forte variabilité de puissance des centrales nuk est bien une realité tangible et mesurable.
on peut faire tous les longs discours, les faits sont têtus.
1 x
Image
cliquez ma signature

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 237

Re: Combien de centrale nucléaire en + pour rouler électrique ?

Message non lupar chatelot16 » 23/05/18, 21:21

il y a un fait encore plus têtu : les voitures electrique sont trop chère ... donc tant que la population moyenne ne sera pas beaucoup plus riche qu'aujourd'hui le nombre de voiture electrique n'augmentera pas beaucoup

je suis horrifié de l’incompétence des politicard qui comptent sur la voiture électrique ... ce n'est tout simplement pas possible avec les chiffres actuel !

ça serait peut etre possible en autorisant des vehicules lent et ultra leger donc economique ... mais tant qu'on reste avec les norme actuelle c'est absurde

la baisse de la vitesse de 90 a 80 je ne serais pas contre si il y avait en même temps une simplification des controle technique pour etre suffisant pour une vitesse reduite ... mais helas l'absurdité c'est a la fois d'augmenter les controle et reduire la vitesse !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50134
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 902

Re: Combien de centrale nucléaire en + pour rouler électrique ?

Message non lupar Christophe » 23/05/18, 22:58

chatelot16 a écrit :ça serait peut etre possible en autorisant des vehicules lent et ultra leger donc economique ... mais tant qu'on reste avec les norme actuelle c'est absurde


Pas peut être,très certainement!! Et cela fait 10 ans qu'on a définit son cahier des charges ici: nouveaux-transports/la-voiture-du-futur-t6803.html

Une "voiture urbaine légère" 2 ou 3 places (voir 4) à 5kWh électrique au 100km et 5000€ prix client c'est technologiquement et physiquement possible!

Mais les lobbies veillent à plomber tout projet..."pas dans leur moule"...D'ailleurs ils se plombent eux même...voir le sabotage technologique relatif de la Twizzy...Sabotage ou sabordage? Mince je sais pas ^^

Sur ce point, je pense qu'à partir d'un moment il faut entrer dans l'illégalité technologique...pour "montrer l'exemple"...

chatelot16 a écrit :la baisse de la vitesse de 90 a 80 je ne serais pas contre si il y avait en même temps une simplification des controle technique pour etre suffisant pour une vitesse reduite ... mais helas l'absurdité c'est a la fois d'augmenter les controle et reduire la vitesse !


Euh tu parles plutôt de norme d'homologation routière que de CT là, non?
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8412
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 148

Re: Combien de centrale nucléaire en + pour rouler électrique ?

Message non lupar janic » 15/07/19, 18:33

les centrales vont-elles manquer d'eau de refroidissement en période où les climatiseurs tournent en permanence?
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
enerc
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 227
Inscription : 06/02/17, 15:25
x 50

Re: Combien de centrale nucléaire en + pour rouler électrique ?

Message non lupar enerc » 15/07/19, 18:56

les centrales vont-elles manquer d'eau de refroidissement en période où les climatiseurs tournent en permanence?

Deux articles avec des données chiffrées avant et après la première canicule 2019. Ici: https://energie-developpement.blogspot.com/
0 x

sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3438
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 501

Re: Combien de centrale nucléaire en + pour rouler électrique ?

Message non lupar sicetaitsimple » 15/07/19, 19:16

enerc a écrit :Deux articles avec des données chiffrées avant et après la première canicule 2019. Ici: https://energie-developpement.blogspot.com/


Très bon article. Oui, certaines centrales ( notamment sur le Rhône) vont certainement devoir réduire voire arrêter temporairement leur production dans les semaines qui viennent, comme ça arrive au moins depuis 2003. Est-ce grave? Bah non.
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4267
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 428

Re: Combien de centrale nucléaire en + pour rouler électrique ?

Message non lupar moinsdewatt » 15/07/19, 22:43

Selon RTE, la France pourra alimenter sans problème 15 millions de voitures électriques en 2035

Nathan Mann Usine Nouvelle le 23/05/2019

Selon RTE, gestionnaire du réseau électrique français, la France pourra répondre aux besoins énergétiques de plus de 15 millions de véhicules électriques en 2035 au prix de quelques dispositifs de pilotage simples. Cela pourrait même être une opportunité pour le système électrique .

La généralisation des voitures électriques pose-t-elle un risque pour le réseau électrique français ? Pas vraiment, si on en croit le gestionnaire du réseau de transport d’électricité à haute tension dans l’hexagone. Alors que seules 31 000 voitures électriques ont été vendues en France en 2018 selon les chiffres de l’AVERE (52 000 en comptant les utilitaires et les véhicules hybrides), RTE publie un rapport rassurant sur les capacités du réseau français à supporter l’électromobilité. Il pourrait supporter plus 15 millions de véhicules électriques sur le réseau en 2035 “sans difficulté majeure“, et en tirer profit si les bonnes directions sont prises.

Une hausse de la consommation modérée

Quel que soit le scénario, RTE estime que la consommation d’énergie liée aux véhicules électriques et hybrides en France ne devrait pas excéder 45 TWh, soit moins de 10% de la consommation française. Et ce avec une projection pourtant en haut de la fourchette : 15,6 millions de voitures hybrides ou rechargeables roulant intensivement sur le bitume français. Une hausse de puissance qui n’est pas anodine (à titre de comparaison, l’EPR de Flamanville doit produire 13 TWh annuellement), mais à laquelle la production française pourra largement répondre selon les prévisions de la dernière programmation pluriannuelle de l'énergie.

[img]https://www.usinenouvelle.com/mediatheque/5/4/5/000771545_illustration_large.png
[/img]
Quel que soit le scénario, la consommation électrique des transports terrestres ne représentera qu'une petite partie de la production électrique française [© RTE]

Mais l’étude va plus loin. Partant du constat que l’enjeu des recharges des voitures électriques n’est pas la production globale, mais “l’adéquation à chaque instant entre la puissance soutirée par les véhicules électriques et la puissance produite par le parc de production“ le rapport se concentre sur les manières dont pourra être traité ce second point. Au lieu de jouer seulement sur le nombre de voitures en circulation, RTE s’intéresse aux caractéristiques de celles-ci, à l’utilisation qui en sera faite, ainsi qu’aux manières dont il sera ou non possible de piloter les recharges.

Privilégier le pilotage des recharges

Pour limiter les appels de puissance, particulièrement élevés en début de soirée quand toutes les voitures sont rebranchées de concert, le "pilotage" de la recharge des véhicules est la solution privilégiée. Même un système simple, comme une distinction entre heures pleines et heures creuses, permet d’éviter des demandes de puissance plus élevées que ce que le réseau pourrait fournir à un instant donné.

Comme 85% des recharges s’effectueront sans contraintes de temps et pourront s’étaler au cours de la nuit et de la semaine, la solution est aisée à mettre en œuvre. En moyenne, un véhicule particulier n'est utilisé que 4% du temps, et les trajets quotidiens sont de l’ordre de quelques dizaines de kilomètres, donc les batteries ne s'épuisent pas en un jour. Les courses de longues distances sont elles bien moins nombreuses et ne poseront pas de problème particulier. D’autant qu’à l’exception notable des vacances de Noël, les grands chassés-croisés ont lieu durant les vacances d’été ou les week-ends, soit à des moments où le système énergétique possède des marges abondantes.

Développer le "Vehicle to Grid"

Pour éviter les pics et économiser l’énergie, il sera donc possible de planifier les recharges en fonction des besoins de l’utilisateur, mais aussi de la production. Un bon point pour la synergie entre mobilité électrique et énergies renouvelables : des systèmes de gestion intelligents pouvant profiter de l'électricité produite lors de périodes venteuses ou d’ensoleillement pour recharger les voitures au garage.

Avec des systèmes de "vehicle to grid" (V2G), permettant aux voitures de réinjecter l’électricité que leurs batteries contiennent dans le réseau électrique, un parc électrique important pourrait même réduire les appels de puissance. Mobiliser 20% des batteries des véhicules électriques en 2035 permettrait ainsi de fournir au système électrique une puissance "au moins égale à celle des systèmes de transfert d'énergie par pompage (STEP)" - ces lacs artificiels utilisés comme réserves électriques de dernier recours - et ainsi fournir d'importantes quantités d'électricité lors des pointes de demandes. En cas de vague de froid par exemple.

Produire en France des batteries plus petites

En termes d’émissions de gaz à effet de serre, RTE corrobore les conclusions positives de l’ADEME selon lesquelles les voitures électriques ont de meilleurs résultats que les véhicules thermiques, et bénéficient du mix électrique français très peu carboné. Un constat qui l'engage aussi à préconiser la construction des batteries en France.

Le gestionnaire de l'électricité pointe néanmoins que contrairement à la tendance, développer l'autonomie des batteries peut être inutile pour des usages quotidiens faits de trajets courts, et contreproductif d'un point de vue environnemental. D'autant que la question des impacts environnementaux des batteries dus à l'extraction des matériaux nécessaires à leur construction reste entière, et que le recyclage est encore peu développé. Pour limiter les émissions de dioxyde de carbone, les transports en commun et les mobilités douces restent des solutions très complémentaires au développement de l'électromobilité. De là à dire que l'avenir de la voiture électrique sera le vélo ?

https://www.usinenouvelle.com/article/s ... 35.N846400
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8412
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 148

Re: Combien de centrale nucléaire en + pour rouler électrique ?

Message non lupar janic » 16/07/19, 10:09

Très bon article. Oui, certaines centrales ( notamment sur le Rhône) vont certainement devoir réduire voire arrêter temporairement leur production dans les semaines qui viennent, comme ça arrive au moins depuis 2003. Est-ce grave? Bah non.

Ce n’est pas grave lorsqu’il ne s’agit que d’une circonstance ponctuelle ! Mais si le changement climatique va en s’accentuant, même en prévision basse, le problème risque de devenir récurant. A moins que ces centrales n’utilisent l’électricité pour refroidir l’eau afin de produire de l’électricité utilisée pour refroidir l’eau, afin de produire de l’électricité pour refroidir l’eau, etc…
Sauf que le problème est en amont à savoir la pluviométrie et le stockage éventuel de cette eau, donc des travaux titanesques et extrêmement couteux non provisionnés et une explosion du prix de l’électricité inévitable (et de l’eau). Donc foutus les 15 millions de véhicules électriques, les gadgets en tous genres branchés électricité, chute de l’économie, etc…
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3438
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 501

Re: Combien de centrale nucléaire en + pour rouler électrique ?

Message non lupar sicetaitsimple » 16/07/19, 11:11

janic a écrit :Sauf que le problème est en amont à savoir la pluviométrie et le stockage éventuel de cette eau, donc des travaux titanesques et extrêmement couteux non provisionnés et une explosion du prix de l’électricité inévitable (et de l’eau).


Tu as certainement raison, si la pluviométrie entamait une tendance à la baisse continue d'année en année, ça poserait des problèmes, mais celui des centrales serait certainement minime par rapport à ceux d'autres secteurs. Je l'ai écrit il y a peu sur un autre fil, on ne peut pas reprocher au photovoltaique de produire en été, aujourd'hui le rythme d'installation est d'environ 1000MW/an (en France), ça va largement contribuer à continuer à rendre ces épisodes estivaux indolores du point de vue de la fourniture d'électricité.
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4966
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 379
Contact :

Re: Combien de centrale nucléaire en + pour rouler électrique ?

Message non lupar izentrop » 16/07/19, 12:34

Jancovici en a parlé du refroidissement...
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci


Revenir vers « Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités