Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation...AeroMobil is a flying car, retour de la voiture volante

Les transports et nouveaux transports: énergies, pollution, innovations moteur, concept car, véhicules hybrides, prototypes, dépollution, normes antipollution, taxe. Modes de transport non individuels: transports en commun, organisation, carsharing ou covoiturage. Les transports sans ou avec moins de pétrole.
Avatar de l’utilisateur
antoinet111
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 874
Inscription : 19/02/06, 18:17
Localisation : 29 - Landivisiau

Message non lupar antoinet111 » 02/05/15, 13:17

L'aérodynamique est pas au top, il aurait fallu carenner les roues au moins.

mais bon, c'est un pas de plus.
0 x
Je vote pour l'écriture de post concret et de sens pratique.
A bas les beaux parleurs et les brasseurs d'air !

moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3815
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 340

Message non lupar moinsdewatt » 12/05/15, 20:12

Voiture Volante : un prototype Aeromobil s'écrase
Promise pour 2017, la voiture volante de la société Aeromobil s'est écrasée lors d'un essai réalisé ce vendredi 8 mai en Slovaquie, sans heureusement faire de victime


12 Mai 2015

.................
Pendant un vol d'essai, le co-fondateur de l'entreprise Stefan Klein « a rencontré une situation inattendue » sur son prototype raconte le communiqué de presse, mais le pilote a réussi à « activer le parachute à une altitude d'environ 300 mètres ».

Malgré le dispositif de sécurité, Klein n'a pu éviter de s'écraser, mais la vitesse limitée de l'impact a permis de s'en sortir totalement indemne, ce qui n'est pas le cas du véhicule, endommagé à l'avant, à l'aile gauche et avec un ponton arrière arraché. Avec un ton positif, Aeromobil souligne que « les données et l'expérience de ce vol d'essai seront scrupuleusement analysées, les résultats étant réutilisés pour la recherche et le
.............

http://www.tf1.fr/auto-moto/actualite/i ... 06748.html
0 x
Maximus Leo
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2014
Inscription : 07/11/06, 13:18
x 62

Message non lupar Maximus Leo » 14/05/15, 11:49

Oui, 7 heures de vol jusqu'à présent, mais la 8ème heure était de trop. :cheesy: :

Image

C'est sûr qu'elle va marcher beaucoup moins bien maintenant ! :lol:
0 x
Avatar de l’utilisateur
antoinet111
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 874
Inscription : 19/02/06, 18:17
Localisation : 29 - Landivisiau

Message non lupar antoinet111 » 14/05/15, 19:33

C'est dommage car c'est toujours intéressant de voir des choses mal voler...


:mrgreen:
0 x
Je vote pour l'écriture de post concret et de sens pratique.

A bas les beaux parleurs et les brasseurs d'air !
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3815
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 340

Re:

Message non lupar moinsdewatt » 10/06/16, 20:18

Le cofondateur de Google investit secrètement dans les voitures volantes

10/06/2016 Le Figaro

Larry Page, cofondateur du géant du numérique, a personnellement investi 100 millions de dollars dans deux start-up conceptrices de voitures volantes.

Pendant que Google travaille sur la voiture autonome, l'un de ses cofondateurs rêve de voitures volantes. Larry Page, l'un des créateurs du géant du numérique, a personnellement investi dans deux start-up spécialisées dans ce domaine, rapporte Bloomberg, qui tient ses informations de dix sources anonymes. Celui qui est désormais le PDG d'Alphabet, la maison-mère de Google, ainsi financé la start-up Zee.Aero dès sa création en 2010, à hauteur de 100 millions de dollars.

Zee.Aero, société de 150 employés, affiche ses objectifs sur la seule et unique page de son site Internet: «Nous concevons, fabriquons et testons de nouveaux moyens de se rendre plus rapidement d'un point A à un point B. Nous travaillons au carrefour de l'aérodynamisme, de la manufacture moderne, de la propulsion électrique et créons un environnement stimulant pour que nos employés explorent de nouveaux horizons.»

Un secret bien gardé

Située à quelques minutes du géant de l'Internet, Zee.Aero dispose également de hangars dans l'aéroport d'Hollister, à une heure de route de la Silicon Valley. C'est là que les ingénieurs testent leurs prototypes de voitures volantes. En 2013, la start-up avait dévoilé un premier prototype tenant à la fois de l'automobile et de l'avion miniature. Équipé d'une dizaine d'hélices,le véhicule tient sur une place de parking. D'autres entreprises travaillent également à la conception de voitures volantes. C'est le cas de Terrafugia et de son modèle TF-X, qui devrait être commercialisé d'ici à 2025.

La plupart de ces véhicules sont conçus pour s'élever à la verticale, comme un hélicoptère, quand d'autres nécessitent à l'inverse une piste de décollage. Avant même d'imaginer les voitures sans chauffeur, les œuvres de science-fiction se sont emparées du fantasme de la voiture volante. Retour vers le futur, Blade Runner, Le Cinquième élément, laissent imaginer des villes où toute la circulation automobile prendrait place dans les airs.

Les véhicules conçus par les protégés de Larry Page seront-ils aussi futuristes? Bien rodée au culte du secret, la start-up Zee.Aero laisse rien paraître de ses inventions. Pour préserver leur anonymat et celui de Larry Page, les employés de de Zee.Aero ont même donné un surnom à leur discret investisseur: «GUS», diminutif de «Guy UpStairs» (le mec du-dessus). Le milliardaire aurait effectivement possédé un appartement au-dessus des locaux de Zee.Aero, qui s'étendraient sur 2800 km².

Google dans la bataille de la voiture autonome

Déçu par les premiers résultats de Zee.Aero, Larry Page a investi l'an dernier dans la start-up concurrente Kitty Hawk, dont les locaux sont également situés dans le voisinage de Google. Le président de cette société, Sebastian Thrun, est l'initiateur du programme de recherche sur les voitures autonomes... chez Google! Il est également à l'origine de Google X, le programme de recherche en robotique et en intelligence artificielle.

Un tel engagement pour les voitures volantes étonne à l'heure où les constructeurs automobiles et les géants de l'Internet ont les yeux tournés vers les voitures autonomes. Depuis plusieurs années, Google conçoit ses propres véhicules sans conducteur, les Google Car. Les prototypes ont parcouru un total de 3,2 millions de kilomètres sans provoquer d'accident majeur. En France, le véhicule volant Seabubble, semblable à un hydroptère, pourrait prochainement circuler sur la Seine conformément à la volonté de la Ville de Paris. Google doit affronter une concurrence de plus en plus féroce. Apple, BMW, Fiat Chrysler, Toyota... Autant d'entreprises qui rêvent de voitures autonomes, mais qui circuleraient sur terre.

http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tec ... lantes.php
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48648
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 654

Re: AeroMobil is a flying car, retour de la voiture volante

Message non lupar Christophe » 11/06/16, 16:06

Pourquoi tant de secret?

Je voyais plus Google investir dans les drones pour hommes (comme les chinois viennent d'en faire un) que dans les voitures volantes...

Ces dernières, tant qu'elle resteront des mauvaises voitures et de mauvais avions* et au prix plus cher qu'un bon avion ET une bonne voiture....seront vouées à l’échec commercial et pour de nombreuses années encore...Je ne parle même pas de la partie administrative...

Non les drones pour humain sont largement plus intéressants!

* les raisons sont évidentes: on ne conçoit pas une voiture comme un avion donc le mix est juste impossible...sauf pour faire rêver certains investisseurs....De plus rares sont ceux qui ont un terrain de décollage dernière chez eux...

ps: Seabubble est sympa c'est un meilleur concept!
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3815
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 340

Re: AeroMobil is a flying car, retour de la voiture volante

Message non lupar moinsdewatt » 12/06/16, 14:36

Ehang 184 : la voiture drone pourrait entrer en phase de tests aux Etats-Unis

Erwan Lecomte Sciences et Avenir le 10-06-2016

Un accord a été signé avec le constructeur chinois Ehang pour effectuer les premiers tests en vol d'un drone capable d'emporter un passager.

Image

L'engin avait fait couler beaucoup d'encre durant l'édition 2016 du CES (salon des nouvelles technologies) de Las Vegas. Et pour cause : "l'Ehang 184", présenté par le constructeur chinois éponyme, a de quoi surprendre. Imaginez un drone quadricoptère au format XXL, suffisamment grand pour qu'un passager puisse y embarquer. En théorie, l'engin ne nécessite aucune connaissance de pilotage. Il suffit d'indiquer la destination souhaitée par l'intermédiaire d'une tablette tactile et l'Ehang 184 se charge ensuite de tout. Sauf qu'au moment où ce prototype a été présenté, de nombreuses questions restaient en suspens quant à son état de développement. Il semblerait que le projet soit bien avancé puisqu'il pourrait entrer en phase de tests aux États-Unis, dans le Nevada. En effet, le 26 mai 2016, un accord a été signé en ce sens, entre le constructeur chinois et le NIAS (l'Institut des Systèmes automatisés du Nevada). D'après cet accord, les tests pourraient avoir lieu avant la fin de l'année 2016.

L'Ehang 184 mesure presque 1,5 m de haut pour 3,9 m de long et autant de large. Équipé d'un unique siège, il pèse à vide environ 200 kilos, et serait capable d'emporter dans les airs un passager et un bagage totalisant une centaine de kilos. Si la législation l'y autorise, l'appareil peut, si l'on en croit les spécifications techniques du site, monter à une altitude de 500 mètres et circuler à 100 km/h durant 23 minutes si ses batteries sont pleinement chargées. Si ce design de type quadricoptère permet une grande maniabilité et des décollages et atterrissages verticaux, il présente en revanche un défaut de taille : il suffit qu'un moteur tombe en panne pour que l'appareil perde toute stabilité et s'écrase. Pour pallier ce risque, chacun des quatre bras du prototype porte non pas un mais deux rotors à son extrémité. Ainsi, si un moteur tombe en panne, l'appareil conserve, selon ses concepteurs du moins, suffisamment de stabilité pour se poser en urgence.



http://www.sciencesetavenir.fr/high-tec ... -unis.html
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8399
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 129

Re: AeroMobil is a flying car, retour de la voiture volante

Message non lupar Remundo » 12/06/16, 16:51

ce truc là va être un gouffre énergétique... et le motoriser seulement à partir de batteries est juste une bouffonnerie (23 minutes de vol, sans doute moins...).

Il faut minimum un groupe électrogène de 100 kW, à mon avis + réservoir d'essence + quelques batteries-tampon.
0 x
ImageImageImage
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Re:

Message non lupar Obamot » 12/06/16, 18:19

Oui, revenons à l'AéroMobil.

Remundo a écrit :beau prototype !

Mais il semblait un peu instable en vol (le roulis est très visible) malgré les apparentes bonnes conditions atmosphériques.

Il semble que l'aérodynamique soit bonne.

en tout cas une très belle réalisation, aboutie.

Ce qui surprend c'est la propulsion par hélice à l'arrière (ceci explique peut-être le roulis...)

Par contre pourquoi de si grosses roues à l'avant (et non carénées en vol comme remarqué plus haut) et un nez aussi proéminent, pourquoi ne pas avoir mis le plus de poids possible vers le centre de gravité (un peu plus entre roues avant et arrières (c'est là, un plus en arrière, que j'aurais vu le groupe propulseur)? On voit un petit déséquilibre au décollage, le nez pique légèrement vers l'avant pour se redresser (assez vite) en une sorte d'effet pendulaire.
Peut-être quelques éléments qui expliquent le crash. Mais avec deux roues derrière, j'aurais fait une structure beaucoup plus légère avec une seule roue devant. Il n'y avait pas de raison de vouloir faire à ce point ressembler le véhicule à une voiture.

Par contre joli arrondit à l'atterrissage...
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1558
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 87

Re: AeroMobil is a flying car, retour de la voiture volante

Message non lupar grelinette » 13/06/16, 11:21

Christophe a écrit :Pourquoi tant de secret?
Non les drones pour humain sont largement plus intéressants!

Difficile de savoir lequel de tous ces projets va aboutir ; entre le solar-impulse, la moto-volante, la voiture-volante, les micro-hélicoptères électriques, les drones et autres systèmes individuels pour s'envoler dans les airs,... les recherches partent tous azimuts !

Il est d'ailleurs singulier de constater que la recherche aéronautique s'oriente autant vers les gros porteurs que vers les appareillages individuels...
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"


Revenir vers « Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité