Moteurs ou procédés surunitaires, débat et idées ?Qui peut réaliser ce rotor MAZENAUER

Mythe ou réalité ? La question reste posée ! A vous de juger sur cette partie du forum, des procédés tels que les inventions de Tesla, Newman, Perendev, Galey, Bearden, la fusion froide...

La recherche du mouvement perpetuel est un "phantasme" de l'esprit humaine depuis des siècles...
Avatar de l’utilisateur
Gaston
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1892
Inscription : 04/10/10, 11:37
x 82

Message non lupar Gaston » 25/02/15, 11:24

Flytox a écrit :D'après ce qu' on voir sur le net, ces céramiques eutectiques à base d'oxydes réfractaires sont prometteuses mais encore des objets d'études amont de laboratoire.
Par ailleurs, leur principale caractéristique n'est pas la solidité, mais la capacité à résister à des températures élevées.

Quant à "l'énergie centripète" :shock:
0 x

ARMAND
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 91
Inscription : 18/09/12, 21:14
x 2

Message non lupar ARMAND » 25/02/15, 19:22

Si vous préférer un terme générique : la "turbine" devrait être réalisée avec le matériau utilisé pour faire les parties mobiles des réacteurs d'avion, voilà ....c'est à dire en céramique...

La force centrifuge est une résultante de la force centripète, ce n'est pas stricto sensu une force ...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13763
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 519

Message non lupar Flytox » 25/02/15, 20:47

ARMAND a écrit :Si vous préférer un terme générique : la "turbine" devrait être réalisée avec le matériau utilisé pour faire les parties mobiles des réacteurs d'avion, voilà ....c'est à dire en céramique...


Les pales de turbines aéronautiques en service les plus avancées actuelles ....sont des bases Nickel. Pour le moment personne ne sait en faire qui tiennent le minimum requis en céramique. Faut pas confondre revêtements céramiques et matériau des pales.

http://www.c-mgroup.com/vacuum_melt_ind ... ase_sx.htm

Image
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 26/02/15, 00:20

Bon, j'ai peut être raté un épisode, mais à quoi bon se demander en quel matériaux la réaliser si on n'a même pas de modèle réduit qui prouve que ça marche ?

Dernier détail: la limite d'une turbine n'est elle pas quand sa périphérie atteint la vitesse du son ?
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
Avatar de l’utilisateur
wirbelwind262
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 188
Inscription : 29/06/05, 11:58
Localisation : Fouras
x 10

Message non lupar wirbelwind262 » 26/02/15, 20:54

elephant a écrit :Dernier détail: la limite d'une turbine n'est elle pas quand sa périphérie atteint la vitesse du son ?


non, heureusement, http://www.airliners.net/aviation-forum ... in/156501/
mais c'est plus problématique pour les hélices conventionnelles, ça fait un volume sonore insupportable voir http://en.wikipedia.org/wiki/Republic_XF-84H#Noise
0 x

Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1317
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 70

Message non lupar Exnihiloest » 27/04/15, 17:06

elephant a écrit :Armand, je suis aussi agacé par le fait que les scientifiques refusent de parler de force centrifuge, terme populaire.

C'est parce que les scientifiques ont un langage le moins ambigu possible. Une force est une interaction entre 2 objets. La "force" centrifuge ne répond pas à cette définition.
C'est seulement une force fictive ressentie depuis un référentiel non inertiel (c'est à dire à vitesse variable), comme l'est aussi la gravité ("force" de pesanteur). On parlera donc plutôt d'accélération centrifuge comme on parle d'accélération de pesanteur (g).
Si nous tournons, debout sur un disque, notre vitesse n'est pas constante puisqu'elle change de direction, donc l'accélération qui est la variation de la vitesse, n'est pas nulle. L'accélération, radiale, à laquelle nous sommes soumis nous donne l'impression d'une force, comme nous ressentons de la même façon notre poids sous l'effet de la gravité, elle aussi une accélération.

Quant à la force centripète http://fr.wikipedia.org/wiki/Force_centrip%C3%A8te et pourrait être définie comme " force nécessaire pour empêcher les objets en rotation de f... le camp "
Il font donc appliquer à un corps en rotation autour d'un axe une force centripète pour compenser l' effet centrifuge.

Pour garder l'analogie avec l'accélération de pesanteur, la force de réaction du sol qui nous empêche de tomber plus bas est l'équivalent de cette force centripète qui nous empêche d'être éjecté par l'accélération centrifuge.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Moteurs ou procédés surunitaires, débat et idées ? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité