Moteurs ou procédés surunitaires, débat et idées ?Plans Meyer Lawton évolutions récentes?

Mythe ou réalité ? La question reste posée ! A vous de juger sur cette partie du forum, des procédés tels que les inventions de Tesla, Newman, Perendev, Galey, Bearden, la fusion froide...

La recherche du mouvement perpetuel est un "phantasme" de l'esprit humaine depuis des siècles...
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 10/06/12, 13:02

Je constate sur ces derniers posts des, incohérences énormes et croyances, mises sur internet par des gens et revues comme janic affectionne, sans fondement scientifique rigoureux vérifiable, qui, dans leurs flots, noient les études et articles scientifiques sérieux, observant la réalité que chacun peut vérifier , s'il n'est pas bloqué par un état d'esprit quasi religieux et dogmatique !!!!

Janic n'a pas compris et assimilé la différence entre croyances, rêves, et travail de démonstration scientifique sérieux, qui demande de la patience et de gros efforts.

janic n'a toujours pas compris la méthode scientifique, avec la rigueur et le soin nécessaire, ne mélangeant pas ses sentiments, instincts, religions dogmatiques, avec l'étude objective approfondie de la réalité :
La possibilité de vérifier et de prouver est fondamentale, sinon, il s'agit de croyances, arbitraires !!

qui fait faire des salades épouvantables, mélangeant tout, vrai, imaginaire et croyances absurdes, et dogmatiques.

S Meyer a collectionné de belles incohérences !!
Ce qui empêche de le croire !!
0 x

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7510
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Message non lupar janic » 10/06/12, 13:27

janic n'a toujours pas compris la méthode scientifique, avec la rigueur et le soin nécessaire, ne mélangeant pas ses sentiments, instincts, religions dogmatiques, avec l'étude objective approfondie de la réalité :
coté étude objective approfondie de la réalité (laquelle d'ailleurs), il y a certains domaines (ceux que je connais) où tu as encore du chemin à parcourir!
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 10/06/12, 14:35

janic a écrit :
janic n'a toujours pas compris la méthode scientifique, avec la rigueur et le soin nécessaire, ne mélangeant pas ses sentiments, instincts, religions dogmatiques, avec l'étude objective approfondie de la réalité :
coté étude objective approfondie de la réalité (laquelle d'ailleurs), il y a certains domaines (ceux que je connais) où tu as encore du chemin à parcourir!


Et toujours aucune références précises au lieu de croyances dogmatiques religieuses en ces certains domaines totalement incohérents, adorés par un janic de plus méprisant, bien plus que connus !!!
0 x
alaniesse
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 214
Inscription : 19/03/11, 10:47
x 1

Message non lupar alaniesse » 10/06/12, 16:54

Janic et Gildas, vos idées sont bonnes.

Ce qui manque au Meyer est presque rien.
Juste une histoire de résonance.

j'ai proposé l'idée du flash au xenon.

pour ceux qui aiment comprendre: le generateur d'energie biologique:
http://dbloud.free.fr/lavinay.htm
[url]http://dbloud.free.fr/lavinay.htm
[/url]
0 x
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 10/06/12, 21:19

alaniesse a dit:

Ce qui manque au Meyer est presque rien.
Juste une histoire de résonance.


Oulah! te voilà bien présomptueux.

Il est probablement utile de faire résonner les 2 tubes en phase pour obtenir des phénomènes de compression, la résonance compensant le manque d'amplitude qu'évoquait récemment deledeco.

Il est fort possible que les courants soient plus efficaces si on s'optimise sur le circuit RLC constitué par la cellule d'électrolyse ( R + C) et sa self en série.

Mais, de là à dire que ça suffit, il y a loin de la coupe aux lèvres... :cry:
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be

Avatar de l’utilisateur
gildas
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 540
Inscription : 05/03/10, 23:59
x 39

Message non lupar gildas » 10/06/12, 23:18

dedeleco a écrit :Je constate sur ces derniers posts des, incohérences énormes et croyances, mises sur internet par des gens et revues comme janic affectionne, sans fondement scientifique rigoureux vérifiable, qui, dans leurs flots, noient les études et articles scientifiques sérieux, observant la réalité que chacun peut vérifier , s'il n'est pas bloqué par un état d'esprit quasi religieux et dogmatique !!!!


Alors comment expliquer cette incohérence sur la formation de l'oxygène monoatomique:
dedeleco a écrit :L'arc électrique, mis après la céramique stoppeuse, fait du monoatomique si sa température est assez élevée, 2000 à 3000°C, mais comme il est dans la flamme, il ajoute son énergie à celle de la combustion tout simplement.
Le H O monoatomiques décrivent une partie de la combustion à très haute température, mais vu que c'est sur des temps très courts, c'est une pure tromperie de croire qu'on a un mélange monoatomique avant l'arc dans la flamme.

https://www.econologie.com/forums/fabricatio ... 08-80.html
La thermosphère s'étend en altitude de la limite supérieure de la mésosphère ou mésopause, vers 100 km d'altitude, jusqu'à l' exobase , laquelle, située à une moyenne de 500 km d'altitude, marque l'entrée dans l'exosphère. Une partie des molécules d'oxygène diatomique O 2 y sont scindées en molécules monoatomiques O, entre 100 et 150 km


http://comprendre.meteofrance.com/jsp/s ... et_id=1792


Malgré la très basse pression à 100 - 150 km d'altitude,cela ne suffit pas à expliquer la formation de l'oxygène monoatomique,il n'y a pas 2000 à 3000° à cette altitude!
0 x
alaniesse
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 214
Inscription : 19/03/11, 10:47
x 1

Message non lupar alaniesse » 10/06/12, 23:39

Non Elephant, pas presomptueux.

juste ce que je sens, de ce que j'ai vu.
J'ai vu un Meyer marcher, à fond... et ça marchait comme il avait dit.

Quand j'ai demandé à la personne qui l'avait construite, il m'a dit , il y a une petit finesse, un petit truc en plus.

Donc il me semble qu'on est a coté, juste à coté.

Il y a une histoire de sequencage, d'impulsions.
Mais il faut trouver la séquence pour provoquer la résonance.

On sait que l'hydrogene a une longueur d'onde de 20 cm.
Ca tourne autour de ça.

Je suis sur que c'est simple.
0 x
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 10/06/12, 23:51

Des preuves, cher ami, des preuves ! Et des noms !

Ton démonstrateur devrait , soit être riche, soit mort, à l'heure qu'il est !
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 11/06/12, 01:53

Ben si, alaniesse est présomptueux, en faisant une belle salade, en parlant de ce qu'il ne connait pas du tout :

alaniesse a écrit :Non Elephant, pas presomptueux.

juste ce que je sens, de ce que j'ai vu.

On sait que l'hydrogene a une longueur d'onde de 20 cm.
Ca tourne autour de ça.

Je suis sur que c'est simple.


alors que cette raie à 21cm, surtout observée en astronomie de l'hydrogène n'existe qu'avec l"hydrogène monoatomique dans un bon vide de l'espace, isolé loin des autres atomes, un seul électron tournant autour du noyau proton :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Raie_%C3%A ... %C3%A8tres

http://en.wikipedia.org/wiki/Hydrogen_line

Dans l'eau H2O, ou dans H2 biatomique, cela est impossible, il n'y a aucune raie 21cm, les atomes sont trop proches les une des autres :

Dans le cas où l'hydrogène est sous sa forme moléculaire, notée H2, où deux atomes d'hydrogènes sont liés par les nuages électroniques (ils se prêtent mutuellement leur électron), les deux sous-niveaux sont remplis en permanence. Dans ce cas aucune transition atomique n’est possible car les lois de la mécanique quantique interdisent à 2 électrons de se trouver sur le même sous-niveau. C’est le Principe d'exclusion de Pauli.


Meyer et ceux en parlant font des salades incroyables avec les connaissances scientifiques expérimentales qui détruit toute confiance dans la validité de l'engin de Meyer.

ls font une salade mélangeant toutes sortes de résonance trèsb différentes ;
mécaniques déjà nombreuses autour du Khz et audibles avec nos oreilels
électromagnétiques LC de fréquences entre KHz à centaines de mégaHetz, suivant les C et L
la raie hyperfine de H monoatomique à 21.10611405413 cm dans le vide de qualité de H dissocié

Cette raie a été onservé d'abord dans le ciel, et observé sur terre dans le vide, qu'après !!

During the 1930s, it was noticed that there was a radio 'hiss' that varied on a daily cycle and appeared to be extraterrestrial in origin. After initial suggestions that this was due to the Sun, it was observed that the radio waves seemed to be coming from the centre of the Galaxy. These discoveries were published in 1940 and were seen by Professor J.H. Oort who knew that significant advances could be made in astronomy if there were emission lines in the radio part of the spectrum. He referred this to Dr Hendrik van de Hulst who, in 1944, predicted that neutral hydrogen could produce radiation at a frequency of 1420.4058 MHz due to two closely spaced energy levels in the ground state of the hydrogen atom.

The 21 cm line (1420.4 MHz) was first detected in 1951 by Ewen and Purcell at Harvard University,[2] and published after their data was corroborated by Dutch astronomers Muller and Oort,[3] and by Christiansen and Hindman in Australia. After 1952 the first maps of the neutral hydrogen in the Galaxy were made and revealed, for the first time, the spiral structure of the Milky Way.
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 11/06/12, 02:34

Ben si, alaniesse est présomptueux, en faisant une belle salade, en parlant de ce qu'il ne connait pas du tout :

alaniesse a écrit :Non Elephant, pas presomptueux.

juste ce que je sens, de ce que j'ai vu.

On sait que l'hydrogene a une longueur d'onde de 20 cm.
Ca tourne autour de ça.

Je suis sur que c'est simple.


alors que cette raie à 21cm, surtout observée en astronomie de l'hydrogène n'existe qu'avec l"hydrogène monoatomique dans un bon vide de l'espace interstellaire, isolé loin des autres atomes, un seul électron tournant autour du noyau proton :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Raie_%C3%A ... %C3%A8tres

http://en.wikipedia.org/wiki/Hydrogen_line

Dans l'eau H2O, ou dans H2 diatomique, cela est impossible, il n'y a aucune raie 21cm, les atomes sont trop proches les une des autres :

Dans le cas où l'hydrogène est sous sa forme moléculaire, notée H2, où deux atomes d'hydrogènes sont liés par les nuages électroniques (ils se prêtent mutuellement leur électron), les deux sous-niveaux sont remplis en permanence. Dans ce cas aucune transition atomique n’est possible car les lois de la mécanique quantique interdisent à 2 électrons de se trouver sur le même sous-niveau. C’est le Principe d'exclusion de Pauli.


Meyer et ceux en parlant font des salades incroyables avec les connaissances scientifiques expérimentales qui détruit toute confiance dans la validité de l'engin de Meyer.

Ils font une salade mélangeant toutes sortes de résonance très
différentes
:
--- mécaniques déjà nombreuses autour du Khz et audibles avec nos oreilles sans effet sur l'eau
---- électromagnétiques LC de fréquences entre KHz à centaines de mégaHetz, suivant les C et L
----- la raie hyperfine de H monoatomique à 21.10611405413 cm dans le vide spatial poussé de H dissocié.
----- Autres résonances ou oscillations infrarouge des molécules possibles

Cette raie a été observée d'abord dans le ciel, et observée sur terre dans le très bon vide, que 11 ans après, et donc très difficile à observer sans moyens puissants de laboratoire !!

Donc sans aucun rapport possible avec Meyer !!

This transition is highly forbidden with an extremely small probability of 2.9×10−15 s−1.

This means that the time for a single isolated atom of neutral hydrogen to undergo this transition is around 10 million (107) years and so is unlikely to be seen in a laboratory on Earth

During the 1930s, it was noticed that there was a radio 'hiss' that varied on a daily cycle and appeared to be extraterrestrial in origin. After initial suggestions that this was due to the Sun, it was observed that the radio waves seemed to be coming from the centre of the Galaxy. These discoveries were published in 1940 and were seen by Professor J.H. Oort who knew that significant advances could be made in astronomy if there were emission lines in the radio part of the spectrum. He referred this to Dr Hendrik van de Hulst who, in 1944, predicted that neutral hydrogen could produce radiation at a frequency of 1420.4058 MHz due to two closely spaced energy levels in the ground state of the hydrogen atom.

The 21 cm line (1420.4 MHz) was first detected in 1951 by Ewen and Purcell at Harvard University,[2] and published after their data was corroborated by Dutch astronomers Muller and Oort,[3] and by Christiansen and Hindman in Australia. After 1952 the first maps of the neutral hydrogen in the Galaxy were made and revealed, for the first time, the spiral structure of the Milky Way.


Donc j'invite alaniesse à se renseigner avec soin au lieu de parler au pif au hasard !!!
0 x


Revenir vers « Moteurs ou procédés surunitaires, débat et idées ? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité