Moteurs ou procédés surunitaires, débat et idées ?Nouveau moteur magnétique

Mythe ou réalité ? La question reste posée ! A vous de juger sur cette partie du forum, des procédés tels que les inventions de Tesla, Newman, Perendev, Galey, Bearden, la fusion froide...

La recherche du mouvement perpetuel est un "phantasme" de l'esprit humaine depuis des siècles...
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

Message non lupar dedeleco » 25/04/10, 14:30

Les aimants puissants c'est de l'énergie magnétique stockée (voir Maxwell et ses équations) et le moteur récupère cette énergie en"fatiguant" cette énergie est une possibilité valable à tester en mesurant les pertes des aimants.
On fait cela avec des supraconducteurs comme pour les chutes d'eau.
0 x

lejustemilieu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4075
Inscription : 12/01/07, 08:18
x 1

Message non lupar lejustemilieu » 25/04/10, 18:02

Ce qui me tracasse un peu, c'est que les aimants d'un moteur à bobinage
classique, ne se fatiguent pas vite.
0 x
L'homme est par nature un animal politique (Aristote)
Avatar de l’utilisateur
quartz
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 640
Inscription : 20/01/07, 14:38
Localisation : région Parisienne

Message non lupar quartz » 25/04/10, 18:29

Bonjour à tous, :D

lejustemilieu ecrit:
Ce qui me tracasse un peu, c'est que les aimants d'un moteur à bobinage
classique, ne se fatiguent pas vite.

Tout est histoire de quantité si le champ issue des bobines est inférieur à la valeur critique du champ coercitif des aimants tout va bien.
Prenons comme exemple les aimants monté dans les moteurs pas à pas du type hybride, se sont des aimants ALNICO,
capable de produire un champ très puissant de l'ordre de 2T.
Mais leur résistances coercitives est très faible,
le simple fait de démonter le rotor du moteur te fait perdre 90% d'aimantation, donc poubelle.
Sur les moteurs de très grande puissance, TGV/AGV c'est un point de sécurité très surveiller.
Le pire étant un moteur triphasé dont une phase n'est pas alimentée du tout,
à coup sûr, ton moteur, tu peux le jeter.

Pour info le moteur de Dufour c'est définitivement arrêté au bout de 4 ans de fonctionnement,
Les aimants ont perdu plus de 50% de leurs aimantation donc plus de couple.
Les boules !!

A+
0 x
Chaque minute qui passe est une occasion de changer le cours de ta vie.
Page YouTube, Page Dailymotion, Album Picasa, Pages perso, Viktor Schauberger
lejustemilieu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4075
Inscription : 12/01/07, 08:18
x 1

Message non lupar lejustemilieu » 25/04/10, 18:50

ok, compris.
0 x
L'homme est par nature un animal politique (Aristote)
bernardd
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2278
Inscription : 12/12/09, 10:10

Message non lupar bernardd » 25/04/10, 22:33

quartz a écrit :Tout est histoire de quantité si le champ issue des bobines est inférieur à la valeur critique du champ coercitif des aimants tout va bien.


Donc sans bobine, avec seulement des aimants permanents, le risque est plus faible.

quartz a écrit :le simple fait de démonter le rotor du moteur te fait perdre 90% d'aimantation, donc poubelle.


Désolé, pas compris, pourquoi le démontage fait perdre l'aimantation ?

quartz a écrit :Le pire étant un moteur triphasé dont une phase n'est pas alimentée du tout, à coup sûr, ton moteur, tu peux le jeter.


Désolé, encore pas compris :-( Comment une phase absente peut désaimanter ?

quartz a écrit :Pour info le moteur de Dufour c'est définitivement arrêté au bout de 4 ans de fonctionnement,
Les aimants ont perdu plus de 50% de leurs aimantation donc plus de couple. Les boules !!


Tu vas croire que je le fais exprès :frown: mais encore pas compris.
0 x
A bientôt !

Avatar de l’utilisateur
quartz
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 640
Inscription : 20/01/07, 14:38
Localisation : région Parisienne

Message non lupar quartz » 25/04/10, 23:32

Oui bernardd, avec des aimant permanent seulement en principe le risque est moins grand,
Mais là ou sa coince dans les moteurs magnétiques à répulsion,
ce sont les choc magnétiques répétés et violant entre deux aimants très puissants.
Le couple moteur est présent au moment du choc donc si on souhaite un fort couple,
il faut répéter ces chocs, alors que sur un moteur standard, le couple et plus circulaire et continu.

Concernant les moteurs pas à pas lorsque le rotor est en place, il est dans un circuit magnétique bouclé, donc sans opositions.
Le courant des bobines est calculer pour créer une opposition sur maximum 50% de la surface magnétique active du moteur, (principe de fonctionnement du moteur hybride).
donc dans se circuit bouclé la force de coercition, pour un courant normal ne peut pas désaimanté les aimants.
En revanche si tu utilise le moteur pas à pas en générateur il te suffit de faire tourner le moteur à la main en court-circuitant les phases et déjà la tu perd de la patate mais seulement sur les moteur utilisant des aimants ALNICO, si se son des aimants Néodyme il sont plus résistant, en encore plus avec des Samarium Cobalt.

pour finir un moteur triphasé de très forte puissance alimenté en triphasé qui perd une phase (court circuit), cela produit un extracourant très important sur les deux autres.
donc cet extracourant produit un contre champ totalement anormale pour la puissance du moteur et ça le détruit.
La puissance d'alimentation de ces moteurs étant tellement importantes qu'elle peut débiter sur un court circuit sans problèmes.
Bien sûr il serait possible de créer un moteur qui résiste à l'éventualité.
Mais après se sont des contraintes de cout et d'encombrement qui prime.
Cela dit pour les moteurs qui partent sur le satellites c'est se qui est fait.
on utilise des moteurs avec aimant surdimentionnés ou bien du tout induction du genre asynchrone lorsque c'est possible.

Pour la saga Dufour, ça va être trop long à reprendre, l'épisode à commencé il y a un petit bout temps déjà.

J'espère avoir apporté des éléments qui t'aiderons, si ça marche pas c'est que je m'exprime mal.
Après il faut soit passer aux expériences personnel, pour le patapas tu en trouve un tu fait une mesure de couple, tu le démonte tu le remonte et tu recommence la mesure,
même si tu comprends pas le phénomène au moins tu constateras ce qui se passe,
ou ne se passe plus pour être clair.

Pour le gros moteur ça va être plus dure de tenter l'expé perso, ça dépend de tes moyens.

A+
0 x
Chaque minute qui passe est une occasion de changer le cours de ta vie.

Page YouTube, Page Dailymotion, Album Picasa, Pages perso, Viktor Schauberger
bernardd
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2278
Inscription : 12/12/09, 10:10

Message non lupar bernardd » 25/04/10, 23:54

Merci beaucoup de l'effort, c'est nettement plus clair avec le contexte de chaque point :-)

Pour Dufour je chercherai plus tard.
0 x
A bientôt !
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 6

Message non lupar elephant » 26/04/10, 00:05

je débarque là ! Qu'est ce que ce moteur Dufour ? C'est la première fois que j'en entend parler.
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4546
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Message non lupar Capt_Maloche » 26/04/10, 10:26

dedeleco a écrit :Les aimants puissants c'est de l'énergie magnétique stockée (voir Maxwell et ses équations) et le moteur récupère cette énergie en"fatiguant" cette énergie est une possibilité valable à tester en mesurant les pertes des aimants.
On fait cela avec des supraconducteurs comme pour les chutes d'eau.


Aïe Aïe Aïe !

Attention, les efforts exercés entre un aimant et une pièce en fer ne sont pas une énergie, mais une force.

Un aimant exerce une force, rien de plus, proportionnelle au carré de la distance qui sépare les deux éléments.

Pour en extraire de l'énergie, il faut que cette force devienne variable (comme un électro aimant), or tout mouvement de l'aimant ou du métal dans le champs magnétique consommera au moins autant d'énergie que ce que l'on pourra en récupérer, la nature est bien faite, c'est un équilibre.

EH oui, il y a des pertes dans nos équipements de conversion d'énergie

Mécanique (Frottements )
Magnétique (courants de Foucaux, pertes fer etc...)
Electrique (bobines, résistances, hystérésis...)

L'astuce (si elle existe) consiste à trouver comment faire varier la force d'un aimant permanent avec un minimum d'énergie

et c'est quoi le moteur Dufour?
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4546
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Message non lupar Capt_Maloche » 26/04/10, 10:34

Je n'ai trouvé que ça sur ce Monsieur Dufour:
http://deonto-ethics.org/impostures/ind ... 185.0;wap2

...
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Moteurs ou procédés surunitaires, débat et idées ? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités