Moteurs ou procédés surunitaires, débat et idées ?Moteurs magnétiques

Mythe ou réalité ? La question reste posée ! A vous de juger sur cette partie du forum, des procédés tels que les inventions de Tesla, Newman, Perendev, Galey, Bearden, la fusion froide...

La recherche du mouvement perpetuel est un "phantasme" de l'esprit humaine depuis des siècles...
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 09/03/10, 21:47

Bon vent ! Reviens quand tu auras fait l'essai ! en attendant cherche sur youtube: tu verras au moins ce que tu ne dois plus essayer ! :evil:
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be

chrisleblay
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 134
Inscription : 16/06/07, 01:35
x 2

Message non lupar chrisleblay » 10/03/10, 22:47

Comme le modérateur n'intervient pas, J'interviens.
Daniel Gueguan, elephant mériterait de se faire mettre hors forum pendant un petit bout de temps.moteur magnétique qui marche: il y a STEORN, tu peux suivre etimple, larsko, tamarop (forum conspirovniscience) sur youtube qui ont des bonnes réplications.
Ossi callagan dur overunity.
L'effet est bien expliqué par jean louis Naudin pour le générateur steorn (va voir son site), mais naudin est un bon communicateur qui a mon avis ne montera pas un générateur.
Ce systême steorn est améliorable si on met les aimants avec un certain angle vers le tore magnétique (augmentation de la force magnétique) avec un plus grand disque (plus d'inertie).
c'est sur unitaire mais nécessite de faire un peu d'électronique.
Mylow (youtube) (howard johnson) avait réussi mais a été descrédité lui c'était le plus courageux et le plus sérieux.

Bon bah voila,
dernier point la thermodynamique c'est quoi ?= 1kg de pétrole produira pas plus d'énergie que 1 kg de pétrole.
1 kg aimant produira quoi avec la théorie thermique ? rien car un aimant n'est pas thermique, autre thérorie pour ça.

Bonne chance Daniel,
chris
0 x
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 10/03/10, 23:29

Je suis steorn et JLN QUOTIDIENNEMENT !

L'Orbo steorn n'est pas un moteur magnétique mais un moteur électrique très spécial, sans plus et encore loin des ambitions de Steorn qui fait c.... le monde avec ses annonces et ses démos ratées.

Si tu veux en savoir plus, interroge Quartz !
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
Avatar de l’utilisateur
coucou789456
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1019
Inscription : 22/08/08, 05:15
Localisation : narbonne

Message non lupar coucou789456 » 11/03/10, 04:08

bonsoir

les discussions s'emballent un peu vite, il n'est pas bon de prendre la mouche à la première critique qui tombe. si elle ne vous satisfait pas, ignorer-la, mais de grâce, n'encombrer pas le forum de critiques vers ceux qui vous répondent en toute honnêteté et avec leur franchise habituelle.

si moi-même je devais me plaindre de ceux qui critique ce que je dis, j'encombrerais certains sujets de post de mécontentement ... j'ai arrêté de le faire car dites-vous bien qu'il y en a qui sont des indécrottables de la critique, quitte à vous faire passer pour des imbéciles ... et qui ne se gène pas pour le crier haut et fort, sans aucun tact .... l'art et la manière de se faire des ennemis ! elephant ne fait par partie de ceux là, il vous suffira de parcourir le forum en suivant ses interventions pour vous en rendre compte.

les autres, je les ignore tout simplement, j'analyse leur réponse et si elle me convient, j'en prends acte, mais sans montrer mon approbation. par contre envers ceux que j'apprécie, je ne me cache pas du tout et leur montrerai au minimum le respect qui leur est dû !

jeff
0 x
Avatar de l’utilisateur
quartz
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 640
Inscription : 20/01/07, 14:38
Localisation : région Parisienne

Message non lupar quartz » 11/03/10, 12:40

Bonjour à tous,

Le sujet à tendance à déchainer les passions, ya rien à faire.
Je suis un actif chercheur dans le domaine, à la fois par la consultation régulière de tous se qui touche au sujet,
mais aussi par la réalisation de maquettes de tout poils.
à aujourd'hui je n'ai jamais vu objectivement fonctionner une machine sur unitaire.
Je ne dit pas que c'est impossible, simplement à aujourd'hui l'évidence factuelle s'impose.
Je suis en contact avec un développeur qui dit avoir fait fonctionner un moteur magnétique de manière totalement autonome.
Nous nous somme rencontré pour en parler, l'homme n'est pas un farfelu.
Je n'ai pas vu personnellement le moteur,
Je suis entré en contact avec lui suite à une enquête longue et minutieuse à la suite de rumeur récupérés ici et là.
Sa machine à été vu par quelques constructeurs d'automobiles électriques.
Les fuites sont issues d'une démo à huit clos au cours du salon de l'auto d'il y a 4 ans si mes souvenirs.
Il est en train de concevoir une version dont la puissance estimée sera de 500Watts, j'ai vu les photos de la production, le matériel est lui bien réelle.
Pour le moment c'est la seule piste qui ressemble à quelques chose de vraiment sérieux, à la fois vis à vis des éléments techniques avancer par le concepteur, mais également par la stature de l'homme.
Pour exemple, il n'hésite pas à dire qu'il lui reste un problème à résoudre qui est la perte d'aimantation de ces aimants à moyen et long terme.

Concernant l'émulation autour du système Steorn Orbo, ça fait beaucoup de bruit certes,
j'ai peur que cela retombe comme un soufflé, Les réplicateurs Français des plus sérieux et rigoureux dans leur productions, sont aujourd'hui incapable de boucler le moteur à savoir de l'auto-alimanter.

J'ai la franche conviction que la sur-unité est possible malgré les grands principe de la termo que je respect,
simplement il nous reste tant à découvrir, que le fait d'affirmer qu'il n'est pas possible de déclencher des phénomènes énergétiques qui s'auto-entretiennes, serait faire preuve d'une arrogance éhontée.
Cela dit l'arrogance même à son comble est une grande spécialité humaine.
Galilée en à fait les frais à sont époque, Volta avec sa pile, n'a pas rigolé tout le long non plus, je vous passe les détails vous les connaissez probablement aussi.

A+++
0 x
Chaque minute qui passe est une occasion de changer le cours de ta vie.
Page YouTube, Page Dailymotion, Album Picasa, Pages perso, Viktor Schauberger

bernardd
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2278
Inscription : 12/12/09, 10:10

Message non lupar bernardd » 11/03/10, 13:13

quartz a écrit :J'ai la franche conviction que la sur-unité est possible malgré les grands principe de la termo que je respect,


Pas besoin de les respecter, la nature s'en charge très bien toute seule, pas besoin de nous ;-)

De toute façon, dans la plupart des systèmes, il n'y a pas création d'énergie mais transfert/transformation : on est en mode COP>1, pas en efficacité supérieure à 1.


quartz a écrit :simplement il nous reste tant à découvrir, que le fait d'affirmer qu'il n'est pas possible de déclencher des phénomènes énergétiques qui s'auto-entretiennes, serait faire preuve d'une arrogance éhontée.


Et oui, absence de preuve n'est pas preuve d'absence.

Quand à l'arrogance, il faut juste savoir marcher sans faire attention aux aboiements... Regardez aussi Dyson.

Sinon le problème de fond est que les explorateurs dans ces domaines sont soient enthousiastes (souvent parano...) et explorateurs, soit à l'esprit scientifique et un peu casaniers... Donc difficile d'avoir les 2 :-)

Mais dans tous les cas, ils font rarement dans la transparence.

Tenez-nous au courant... et au champ ?
0 x
A bientôt !
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 11/03/10, 15:49

Quartz et coucou, merci pour vos interventions.

La démagnétisation est effectivement un des risques: remagnétiser n'est pas tellement couteux en énergie, mais vous imaginez démonter, remonter et rééquilibrer un gros moteur "genre perendev": horreur glauque et coûteuse.
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
Projéthée
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 77
Inscription : 30/10/08, 17:53

Message non lupar Projéthée » 11/03/10, 18:49

Comme le disais Eléphant, pour beaucoup de réalisations le point d’ achoppement se situe dans le(s) point(s) d’ arrêt. Ou comment boucler un cycle complet sans devoir dépenser plus d’ énergie que le système n’ en a fournie.
Peut-être en prenant le contre-pied de l’ équation : « utilisation de l’ énergie fournie par les aimants » = « déplacement relatif de certains aimants par rapport à d’ autre »  « obligation de replacer les aimants dans la configuration d’ origine ». En d’ autres termes utiliser cette énergie potentielle d’ attraction ou de répulsion avec quasi pas de mouvement relatif.
L’ exemple ci-dessous montre comment on peut tirer une force entre 2 aimants avec un minimum de mouvement relatif entre eux.
Image
Admettons que la balance ci-dessus soit à l’ équilibre entre force des aimants et celles conjuguées du petit et du gros ressort. Si on supprime le petit on obtient une « force pressante » de la même grandeur que F1. Et si on utilise cette même force F1 on revient à un équilibre relatif sans avoir fait bouger les aimants. C’ est donc cette voie là que j’ ai suivi.

L’ étape suivante si on désire un moteur sera de transformer cette force constante mais surtout « immobile » en mouvement de rotation. Ce n’ est pas simple… mais pas impossible non plus.
1°) transformer la force en couple :
Image
E est en rotation libre sur l’ axe fixé au montant vert, un aimant collé à lui, et en face un aimant polarisé en attraction collé à un stator imprime donc un couple sur E.
2°) transformer un couple en rotation :
L’ animation ci-dessous montre un système roberval dont l’ une des caractéristiques intéressantes réside dans le fait que l’ engrenage jaune décrit un cercle autour du centre de rotation sans jamais quitter sa position orthogonale. Imprimer un couple à l' engrenage jaune permettrai d' initier une rotation "sans qu 'il bouge".
Image
On se rapproche du but mais c’ est pas encore ça.
3°) mettre en place un système qui puisse à la fois transmettre un couple à l’ engrenage jaune pour amorcer la rotation ET présenter toujours la même face vis-à-vis du stator. Là, c’ était plus corsé mais l’ animation ci-après montre qu’ une astuce permet de contourner l’ apparente impossibilité.
Image
On commence maintenant à avoir pas mal de conditions de remplies.
Un premier jet a donné ceci :

Image

__ le rotor principal R tourne autour de l’ axe vert.
__ les engrenages P tournent en sens AH par rapport au rotor (donc dans l’ absolu ne tournent pas sur eux-mêmes mais seulement autour de l’ axe vert).
__ les engrenages E font le tour de P en sens horaire (voir leur positions relatives en haut et en bas).
__ les rotors secondaires R’ et R’’ tournent en sens AH par rapport au rotor principal (voir leurs positions relatives à 90°, et du coup maintiennent leur verticalité tout en faisant le tour complet).
__ les engrenages E tournent en sens horaire par rapport aux rotor secondaires qui les portent, ce qui leur permet de faire le tour du stator tout en lui présentant toujours la même face.
__ les roulettes violettes montées sur lames flexible remplacent le ressort équilibreur du début pour éviter un trop grand basculement des engrenages E.
Fonctionnement :
Le stator induit sur les engrenages E un couple de rotation horaire. Après une très légère rotation (limitée par la flexibilité de la lame qui porte la roulette d’ appui sur le stator), ces derniers reportent le couple auxquels ils sont soumis sur les engrenages P. Par fonction roberval classique, ce couple est transformé en rotation du rotor principal. CQFD.
Donc plus de point dur, un couple constant, et la possibilité de placer un nombre certain d’ engrenages E autour du stator.

J’ ai ensuite résolus les quelques problèmes de collisions et de cinématique avec cette version qui incorpore en plus une commande de puissance :
Image


Ont été rajoutés :
__ un disque intermédiaire D (en rose) qui supportera les axes de tous les engrenages E’ qui augmentent la puissance globale ainsi que les axes de tous les engrenages inverseurs I’ qui les séparent. De cette manière, tous les couples moteurs que le stator engendre sur eux s’ additionnent et sont retransmis aux E qui actionnent la fonction roberval. Il est délimité sur la partie gauche du dessin par le pointillé noté D.
__ un axe G (monté sur glissière) autour duquel tourne librement le disque D.
__ E est maintenant dédoublé afin d’ éviter les collisions.

__ Le stator change de nom et s’ appelle flasque magnétique étant donné que maintenant, il tourne naturellement sur l’ axe G pour maintenir ses aimants en face des aimants/engrenages moteurs. Cerise sur le gâteau, l’ économie en terme d’ aimants ; en effet, avec cette configuration on obtient : un couple d’ aimant = 1 force active (sans aucune autre contre force que les frottements, autant dire presque rien).

__ les engrenages moteurs portent dorénavant les aimants dans un sens de force attractive.
__ Les 2 double flèches symbolisent des ressort et juste à côté on dispose d’ une vis pour les compresser plus ou moins. Lorsque l’ axe G monté sur glissière se déplace vers la droite, cela permet aux engrenages E et E’ de prendre quelques degrés de gîte horaire, et vice versa.

A noter que maintenant les aimants sont montés sur roulement à l’ intérieur même des engrenages E et E’ afin de maintenir en toute circonstance une position // à celle des aimants du flasque.
En cas de demande de puissance faible, il faudra visser pour comprimer les ressorts afin d’ éviter que les forces d’ attraction des aimants ne les rapprochent jusqu’ à la butée dont on aura pris soin de munir le système, bloquant le rapprochement des aimants juste avant le contact.
Au contraire, en cas de forte demande de puissance il faudra dévisser pour laisser les forces attractives des aimants s’ exprimer, la charge jouant maintenant le même rôle que les ressorts auparavant comprimés.
On peut donc envisager un système de surveillance de la vitesse de rotation qui donnerai l’ ordre à un moteur pas à pas de tourner la vis dans un sens ou l’ autre en fonction de la charge et de l’ augmentation/diminution de la vitesse de rotation rétablissant sans cesse l’ équilibre.
Qu' en pense les pros ?
0 x
bernardd
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2278
Inscription : 12/12/09, 10:10

Message non lupar bernardd » 11/03/10, 20:07

Difficile pour moi d'affirmer que cela tournera, ou même que cela ne tournera pas...

Bien qu'hélas, dans les histoires d'aimants qui poursuivent d'autres aimants, la course n'a encore jamais démarré de manière montrée.

Mais c'est de toute façon une très belle construction, et cela fera une très belle oeuvre d'art !

Fixe ou mobile ? c'est la question...

Je comprend l'idée que l'aimant "tire" la petite roue en la faisant tourner, attiré "en rotation" par les aimants de la "flasque".

Et la rotation de la petite roue extérieure entrainant la rotation de l'ensemble, l'aimant "moteur" se retrouve toujours à la même distance de l'aimant de la "flasque", et doit recommencer indéfiniment...

Ton pseudo devrait être Sysyphe, plutôt, non ? On l'appellerai le moteur de Sysyphe :idea:

En tout cas à mon niveau, je ne vois pas d'impossibilité de construire pour tester.
0 x
A bientôt !
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 11/03/10, 22:41

J'avoue humblement ne pas avoir compris grand chose.... :cry:
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Moteurs ou procédés surunitaires, débat et idées ? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité