Moteurs ou procédés surunitaires, débat et idées ?La machine à guérir le cancer: Mythe ou réalité?

Mythe ou réalité ? La question reste posée ! A vous de juger sur cette partie du forum, des procédés tels que les inventions de Tesla, Newman, Perendev, Galey, Bearden, la fusion froide...

La recherche du mouvement perpetuel est un "phantasme" de l'esprit humaine depuis des siècles...
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 03/07/09, 14:54

De toutes façons, tu imagines l'expérimentation clinique avant de lancer un machin pareil, à supposer qu'il fonctionne:

Il faut d'abord disposer d'animaux cancéreux, localiser les tumeurs, traiter, évaluer les effets. ( en double aveugle, bien sûr )
Ensuite, tester sur l'humain, et c'est là que bât blesse !
Car, si on dispose de patients cancéreux, il existe déjà des traitements dont on connaît le taux d'efficacité ( rayons, chirurgie, chimio). Pas question d'en priver des sujets pour tester le nouveau traitement.

Et ça coûte des millions d'euros.
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be

Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 8

Message non lupar citro » 03/07/09, 22:20

:arrow: Autant que je me souvienne, on a mentionné de telles expériences, sur des souris, notamment.
Pour la validité des résultat et le contenu des protocoles... J'ignore les détails.
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

remarque le miracle est presque réel et dépend de nous

Message non lupar dedeleco » 03/02/10, 22:29

Lisez sur internet l'armada récente d'articles scientifiques et résumés sur
sciencedaily.com ou physorg.com bbc et autres
Vous vivez plus vieux et vous divisez par deux le risque de cancer statistiquement avec une bonne hygiène de vie, exercice intense régulier, fruits, restriction calorique de 30%, etc..et même on guérit plus vite.
Ceci est vrai pour les souris et rats, les singes et nous.
C'est bien réel, presque miraculeux.
0 x
oiseautempete
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 848
Inscription : 19/11/09, 13:24

Message non lupar oiseautempete » 04/02/10, 16:45

l'effet anti douleur des champs magnétiques est bien connue, j'utilise moi-même un bijou-aimant qu'on fixe sur un sous-vêtement que j'appose sur l'endroit douloureux (j'ai de la polyarthrite depuis 20ans...) et ça réduit nettement l'intensité de la douleur, sans pour autant la supprimer, mais de là à guérir je n'y crois guère...
Quand aux recommandations qui précèdent:
-le sport "intense" faut pouvoir en faire, avec de la polyarthrite c'est exclu, à moins d'avoir absolument envie de finir sa vie avec cannes voir fauteuil roulant...du sport doux (marche, nage, ça c'est ok...
-hygiène de vie ok, ne pas fumer ne pas picoler et de la bonne bouffe variée et équilibrée mais quand à réduire de 30% l'apport calorique: reserves ça à ceux dont le seul effort au boulot est de taper sur un clavier...ceux qui bossent vraiment peuvent avaler plus de 3500 calories sans prendre un gramme de gras...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48995
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 730

Message non lupar Christophe » 04/02/10, 16:50

oiseautempete a écrit :dont le seul effort au boulot est de taper sur un clavier...


Pas d'accord, le cervo quand il "chauffe" il consomme aussi...

Ainsi un travailleur "intellectuel" consomme souvent plus d'énergie que certains travailleurs "manuels" qui ont une pénibilité faible?

Je voudrais surtout pas généraliser mais l'obésité est plus présente dans le millieux ouvrier que chez les cadres (si on peut encore dire qu'un millieu ouvrier et cadres existe encore en France...vu la merde que c'est)...après évidement y a d'autres facteurs d'obésité que l'effort au boulot...mais je voulais quand même faire la remarque...

Surtout que ton exemple me concerne directement :mrgreen:
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

remarques et publications

Message non lupar dedeleco » 05/02/10, 13:37

sur le site
http://www.passeportsante.net/fr/Maux/P ... rthrite_pm
on trouve :
Il n'existe aucun moyen officiellement reconnu de prévenir l’apparition de la polyarthrite rhumatoïde.

Ne pas fumer et ne pas s’exposer à la fumée secondaire constitue, pour le moment, la meilleure prévention démontrée.

Certains chercheurs croient qu'une diète équilibrée en acides gras essentiels (oméga-3 et oméga-6) pourrait jouer un rôle préventif1. L'effet préventif a été démontré chez des souris dont la génétique les prédisposait aux maladies rhumatismales. Voir la section Traitements non conventionnels pour plus de renseignements sur le rôle des acides gras dans la polyarthrite rhumatoïde.
on trouve aussi :
sur acide gras essentiels du même site on trouve :
Résultat on estime en général que le rapport oméga-6/oméga-3 dans l'alimentation occidentale est de 10/1 à 30/1, tandis qu'il devrait idéalement se situer entre 1/1 et 4/11,7. En outre, cet excès d'oméga-6 nuit à l'utilisation optimale des oméga-3 par l'organisme. En effet, afin d’être métabolisés, les oméga-3 et les oméga-6 entrent en compétition pour plusieurs enzymes et, dans une moindre mesure, pour plusieurs vitamines (vitamines B3, B6, C, E) et minéraux (magnésium et zinc). Un excès d'oméga-6 dans l'assiette empêche donc l'organisme d'exploiter adéquatement ses sources d'oméga-3. Ce déséquilibre induit, entre autres, un état physiologique propice aux maladies cardiovasculaires ainsi qu'aux troubles allergiques et inflammatoires7. Pour couronner le tout, si une maladie nuit au métabolisme des acides gras, le problème s'accentue. Le diabète ainsi que l'excès d'alcool, de tabac ou de stress peuvent entraîner une difficulté ou une incapacité à transformer l'AAL en AEP.

Selon plusieurs experts, un retour à une alimentation fournissant un rapport adéquat d'oméga-6 et d'oméga-3 aurait un impact positif sur la santé cardiovasculaire des populations occidentales8,9 et réduirait aussi les maladies inflammatoires10,11.

Je ne sais pas pour vous, mais, pour moi je n'ai jamais fumé, ni bu trop d'alcool, et aimant les fruits et légumes depuis l'enfance, j'en ai mangé très souvent, et j'ai la chance de pouvoir courir, pédaler et grimper sans problème en approchant de 70ans.

Enfin à lire le site :
http://www.sciencedaily.com/search/?key ... +arthritis
ou :
Why Fish Oils Help With Conditions Like Rheumatoid Arthritis How They Could Help Even More
http://www.sciencedaily.com/releases/20 ... 142227.htm
et aussi :
Omega-3 Kills Cancer Cells
http://www.sciencedaily.com/releases/20 ... 200441.htm
High Exposure To Motor Oil Increases Chances Of Developing Arthritis
http://www.sciencedaily.com/releases/20 ... 081742.htm
Ce sujet est très étudié scientifiquement, mais très complexe.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4545
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Message non lupar Capt_Maloche » 05/02/10, 16:31

J'ai déjà lu pas mal de choses sur Prioré

Mais pas eu d'autres infos que ces derniers mots "c'est tellement simple ..." après ses essais sur des souris qui ont conduit à quelques éxpérimentation humaines

Donc...

Il faut aussi bien prendre conscience de ce qu'est le Cancer:

Sauf erreur (merci de me corriger si je me trompe) le cancer est une dégénération cellulaire lié au vieillissement préamturé de cellules oxydées par des rayonnements, des polluants, de l'amiante, en fait, tout ce qui va obliger nos cellules à se régénérer plus que de normal

une cellule à une capacité de 12 régénération , ensuite c'est la cata

et pourquoi appelle t on un médecin spécialiste du cancer un oncologue?

Définition

Terme issu du grec onkos : masse et logos : discours. Etude des tumeurs et plus spécifiquement des tumeurs cancéreuses. Une tumeur correspond à la prolifération de cellules nouvelles composant un tissu pathologique (malade).

Ceci est le résultat d'une activité anormale de ces cellules qui se poursuit sans raison apparente, les cellules ayant ont tendance à persister ou à augmenter de volume. Ces cellules n'ont pas de rapport avec un éventuel processus inflammatoire. Les nouvelles cellules ainsi constituées ressemblent plus ou moins au tissu d'origine où elles se développent et finissent par acquérir une autonomie biologique.
Cette autonomie (perte de rapport physiologique avec les autres composants de l'organisme) empêche leur destruction par le système immunitaire. En effet, les cellules normales présentent une sensibilité particulière aux messages que lui renvoie l'organisme (sécrétion des cellules voisines) empêchant ainsi leur multiplication excessive. Habituellement les cellules tumorales sont isolées puis détruites par un organisme sain grâce à l'intervention des globules blancs du système immunitaire.

On distingue
1) Les tumeurs bénignes : ce sont des tumeurs localisées, circonscrites et ne se généralisant pas (sans métastases). Elles refoulent simplement les tissus de voisinage sans les envahir et présentent donc un volume limité. D'autre part, cette variété de cellules ne présente pas d'anomalies morphologiques (monstruosité). Ces tumeurs n'occasionnent habituellement pas de problèmes pathologiques chez le patient. Parmi les tumeurs bénignes, on peut citer par exemple :

Les adénomes (comme l'adénome de la prostate)
Les lipomes constitués de tissu graisseux
Les fibromes (tumeurs dures)
Les verrues

2) Les tumeurs malignes ou cancers, dont la spécificité est la multiplication importante et la modification de morphologie des cellules ainsi que leur capacité à envahir les tissus de voisinage ou plus lointains (métastases). Cette variété de tumeur est donc totalement opposée aux tumeurs bénignes : en effet, elles sont susceptibles de présenter un volume très important et sont mal délimitées. D'autre part, les tumeurs malignes ont tendance à récidiver fréquemment après leur ablation. Parmi les tumeurs cancéreuses on distingue les tumeurs primitives et les tumeurs secondaires qui sont des métastases.

Causes

Inconnue
Héréditaire
Infectieuse (virus)
Physique : rayonnement (du soleil en particulier, mais également radiothérapie : utilisation des rayons comme thérapeutique)
Substances chimiques (contenues dans le tabac, issues de l'industrie, etc.)


Symptômes

Parfois aucun, sans douleur
Palpation d'une masse quand elles sont superficielles
Compression des organes de voisinage
Modification de l'état général
Asthénie (fatigue importante)
Fièvre
Amaigrissement

Diagnostic

Visibles sur les radiographies
Repérables parfois par des produits issus de cellules qui ont métastasé à partir d'un cancer primitif (migration vers d'autres tissus) où elles se mettent à sécréter (paranéoplasie) des hormones permettant d'identifier les cancers primitifs.

Le labo
Augmentation de la vitesse de sédimentation et de la C. réactive protéine. Néanmoins ceci n'est pas spécifique d'une tumeur Elévation de certains marqueurs, chacun étant plus ou moins spécifique d'un type de cancer en particulier. Leur intérêt réside essentiellement dans leur utilisation pour le suivi thérapeutique des tumeurs plus que pour la mise en évidence du cancer lui-même.

Evolution
En ce qui concerne les tumeurs bénignes l'évolution est globalement favorable mais dépend de l'état général du patient, du volume de la tumeur, de l'organe atteint.

En ce qui concerne les tumeurs malignes le pronostic est plus réservé. Les complications dépendent de la localisation du cancer et du degré d'atteinte. Néanmoins, grâce à l'utilisation de traitements adaptés (polychimiothérapie, radiothérapie, chirurgie) certaines tumeurs malignes ont maintenant un excellent pronostic.

Dépistage
Il s'applique essentiellement à certaines variétés de tumeurs comme celles du sein ou des intestins. Le dépistage devrait s'effectuer systématiquement chez les populations à risque si possible dans la population en général. La palpation régulière du sein, la recherche de sang dans les selles (Hemoccult) sont des procédés parmi d'autres.
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
oiseautempete
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 848
Inscription : 19/11/09, 13:24

Re: remarques et publications

Message non lupar oiseautempete » 05/02/10, 21:08

dedeleco a écrit :Je ne sais pas pour vous, mais, pour moi je n'ai jamais fumé, ni bu trop d'alcool, et aimant les fruits et légumes depuis l'enfance, j'en ai mangé très souvent, et j'ai la chance de pouvoir courir, pédaler et grimper sans problème en approchant de 70ans.



Je ne bois pas d'alcool (1 ou 2 verres de vin...par mois!), ni ne fume , je mange énormément de légumes et de fruits de saison selon un régime plutôt méditerranéen, très peu de choses grasses, jamais de charcuterie, en protéïnes, 100g/jour, 1 à 2x par semaine poisson et essentiellement volaille, pain complet, pas de beurre (je bois du lait entier)...mon poids 88kg pour 1.90m...je ne sais pas ce que je peux faire de plus...et la polyarthrite s'est déclarée vers 30ans...Par contre j'ai un coeur en béton...
J'ai un ex. collègue de travail qui fait encore des marathons (et dans la bonne moyenne en plus) à 68ans et qui a toujours bouffé n'importe quoi , bu comme un trou (1/2L de gnole ne lui fait pas peur) et en plus fumé comme un pompier jusqu'à 50ans...
N'oubliez pas qu'il n'y a jamais eu d'égalité du point de vue physique, l'héritage génétique y est pour beaucoup...
0 x
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 05/02/10, 21:20

Dedeleco: oui j'ai vu ça.
— Tout d'abord je ne comprends pas cette phrase qui consiste à dire que les acides oméga-6 entreraient en "concurrence" avec la vit. E (puisque la nature même de cette vitamine est liée à la présence d'oméga-6 ...) ensuite les aliments qui contiennent de la vit. "F" sont en concurrence avec quoi, puisque les aliments qui en contiennent ont des teneurs variables en acide oméga-3 et oméga-6? Dès lors il devient bien difficile de faire un bon dosage: en principe c'est l'organisme qui se charge naturellement de réguler tout ça, l'important étant d'éviter les carrences ...mébon.
— ensuite quel est le rapport entre le rôle des acides gras dans la polyarthrite rhumatoïde qui est une maladie dégénérative? Aucun, si ce n'est que la consommation dedits acides gras permet de combattre la dégénérescence et est à l'origine même de la prévention contre celle-ci. C'est donc un vrai scandale d'établir un tel lien. C'est un peu comme si on essayait de démontrer un "prétendu" rôle de la vit. "C" dans le scorbut alors qu'il est démontré depuis belle lurette que c'est sa seule présence qui garantit d'éviter de l'attraper... Dans sa malhonnêteté intellectuelle, l'imposteur ne manquera pas d'arguer que la vit. "C" pourrait favoriser le scorbut parce que cette vitamine serait source "d'une certaine excitation"... ce qui n'est pas faux mais n'a strictement rien à voir... :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: Pire: que l'eau serait source de désydratation puisqu'on la perdrait par transpiration (alors que c'est le sel qui permet de la fixer ..et ainsi de suite). :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Dès lors que la population dans sa grande majorité est généralement carrencée en acides oméga -3, -6, -9, il vaudrait mieux ne pas faire circuler cette fausse information: les proportion de 10/1 à 30/1, VS 1/1 et 4/11,7 sont totalement fantaisistes => probablement sponsorisée par l'agro-chemico buisness... Car même si on arrivait à déterminer les besoins réels pour un sujet sain, cet élément là, à lui seul, ne suffit pas pour équilibrer un bol alimentaire! Et donc ne permet pas d'en tirer des conclusions, une vision aussi réductrice prouve à elle seule qu'elle est fallacieuse amha (Il manque différents apports: vit. "A", "D", complex vitaminique "B", vit. "C", vit. "F" en suffisance selon l'état général, calcium+exercice physique ...et quelques autres critères...). Les vraies questions sont: quel est le poids idéal pour tel ou tel sujet dans un environnement propice et avec une alimentation correcte [mode joke: ON] Les critères de poids fixé par l'OMS ou l'industrie de la mode ...je me marre... [OFF]

..."mythe ou réalité?" Mythe absolu, ou alors moyen palliatif exclusivement mais pas préventif, pour plusieurs raisons:
— des chercheurs ont mis en évidence le fait que le cancer est une sorte de mécanisme de défense de l'organisme (une sorte de chance ultime de "compenser" des "problèmes non résolus" avant notre "ultime voyage"...). Expérimentation faite sur l'alimentation de souris de laboratoire
— la composante psychique qui entraîne des variables difficilement contrôlable rapporté à l'ensemble des "patients".
— le terrain qui varie beaucoup d'un patient à l'autre de facto.
— comme le dit Capt_Maloche, le processus de vieillissement qui fait partie de notre "horloge biologique", dès lors que la duplication/réparation des cellules ne se fait plus bien, on ne voit pas bien comment on pourrait interrompre ce processus.

Pour que ça marche vraiment, il faudrait en être arrivé à atteindre ce que souhaitent certains chercheurs: inverser le mouvement de l'horloge du vieillissement cellulaire vers un porcessus de rajeunissement (ne riez pas, ce sont des études tout à fait sérieuses. Même si la perspective d'un rajeunissement "complet" ne serait pas de mise, selon eux).

Conclusion: dans l'hypothèse ou le principe fonctionnerait (et l'on connaît l'importance des phénomènes électriques dans le corps humain et en chimie) ça ne règlerait pas NOTRE problème... voici mon opinion.

Ce qui serait beaucoup plus opportun que ce machin-truc-bidule électirque, ce serait de veiller à un bon équilibre acide/base de l'organisme: c'est beaucoup plus facile à réaliser et est à la portée de tous... Il suffit d'acheter les bandelettes de test urinaire, qui ne valent pas bien cher, pour se tester.
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

déjà essayez de prendre mins de sel

Message non lupar dedeleco » 10/02/10, 13:42

J'apprends par les infos télés que les lobbys Français pour le sel ont menacé le chercheur et les medias via les réclames s'ils informaient la population des dangers du sel en excès !!!
Vu le nombre de morts par surtension sanguine et la difficulté de trouver des aliments industriels avec moins de sel (moitié !!) il est très très difficile de ne pas manger avec trop de sel.
Personnellement depuis plus de 20ans je mange peu de nourriture industrielle avec sel, sucres artificiels et graisses hydrogénées nocives (pizzas, gâteaux, sodas, presque tout ce qui est emballé !!) et je me cuit mes légumes variés et mon pain presque sans sel.
La nourriture poubelle nous est imposée et il est crucial et vital d'y résister même si c'est plus cher (bio) et fatiguant, mais on peut manger moins, jeter moins pour le même prix que lorsque on mange trop de nourriture pas chère!!.
La restriction calorique ce n'est pas de la rigolade, c'est scientifiquement prouvé pour les vers, les mouches, les souris et les rats, les singes et enfin nous. Enfin pas besoin d'aller à Okinawa, ma belle mère qui a toujours eu une raison pour ne pas manger les repas quelle nous préparait (elle a une hernie dans son estomac qui diminue son volume), avec 95ans confirme ce fait scientifique. Son frère mort 40ans avant en picolant et fumant trop confirme que les gènes ne sont pas la bonne explication.
A mon avis c'est plus important que le CO2 pour l'humanité à court terme. Sans CO2 humain, il y a125000 ans il a fait plus chaud de 2 à 3 °C que maintenant, avec la moitié du Groendland fondu et 3 à 5m d'eau en plus dans les océans, et donc cela peut se reproduire de nouveau sans CO2 humain. On ne sait pas pourquoi et on comprend presque rien.
Enfin, connaissez vous l' épigénétique ? Ce que même nos grands parents ont mangé a une influence sur notre santé et c'est prouvé scientifiquement !!!! Une révolution, car notre code génétique est beaucoup plus complexe qu'un simple programme d'ordinateur (4milliards d'années d'évolution dont 600millions seulement multicellulaire, fait essentiel dans l'origine du cancer).
Raison fondamentale de refuser les OGM, car ils bricolent dans le code génétique sans y comprendre quoique ce soit, dégâts assurés dans 30ans pour nous. Déjà, les graisses hydrogénées, idéales car stables, non réactives, donc parfaites pour chimistes, sans rancir, ont demandés un siècle pour se rendre compte que c'est un poison à long terme !!
La carotte a un anti-fongique naturel hyper réactif pour un chimiste (triples liaisons!) qui a été découvert un bon anticancer !! Mangez plein de carottes crues ou à peine cuites! Il ne résiste pas à la cuisson.
Si vos grands parents ont subis une famine, votre risque de problèmes comme diabète est fortement augmenté, découvert en Hollande avec la famine de la guerre de 1944.
Raison de plus de prendre soin de nos petits enfants en mangeant mieux, selon les faits prouvés scientifiquement à répétition.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Moteurs ou procédés surunitaires, débat et idées ? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité