Moteurs ou procédés surunitaires, débat et idées ?Améliorer le rendement des alternateurs

Mythe ou réalité ? La question reste posée ! A vous de juger sur cette partie du forum, des procédés tels que les inventions de Tesla, Newman, Perendev, Galey, Bearden, la fusion froide...

La recherche du mouvement perpetuel est un "phantasme" de l'esprit humaine depuis des siècles...
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8652
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 798

Message non lupar Ahmed » 29/06/14, 12:19

Piedalu, tu écris:
Une énergie abondante serait une catastrophe? pas sûr.

Plus loin:
...une énergie gratuite serait intéressante pour l’économie...

Le rapprochement de ces deux phrases te donne la réponse: l'économie se déployant au service d'une abstraction métaphysique au détriment de la réalité physique, plus il y aura d'énergie disponible (le moyen de cette destruction), plus le saccage du réel sera rapide et profond...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4387
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 442

Message non lupar moinsdewatt » 29/06/14, 13:19

piedalu a écrit :
....
Cependant dans un alternateur en charge, nous avons, la puissance absorbée (Pa) s’oppose aux pertes totales (Pt) et à la réactance d’induit qui est l’équivalent de la puissance utilisée (Pu).
Pa = Pu + Pt
Hors dans le même temps, si la réactance d’induit (Pr) est égale à (Pu) aux pertes prés ; l’équation doit s’écrire : Pa = Pu + Pt + Pr
Cela est correct car une réactance magnétique induite s’exprime en volts ampères réactifs (VAR) et son existence ne nécessite aucune dépense d’énergie.
Cependant la manifestation de la réactance d’induit est bien l’énergie du couple antagoniste (Pr) opposé à la puissance absorbée sur l’axe de l’alternateur.
Je ne pense pas que la puissance utile puisse être en même temps captée du coté de l’utilisation et captée du coté de l’alternateur pour s’opposer au couple moteur. Car dans ce cas nous aurions l’équation : Pa = 2Pu + Pt et le principe de la thermodynamique caduque.
Alors, paradoxe de la physique ?
Aurions nous depuis longtemps la surunité effective sous les yeux ?
De quel recoin de la physique, le couple antagoniste de la réactance d’induit tire t’il sont énergie. Car sont origine qui est la réactance d’induit ne nécessite apparemment aucune énergie pour exister ?
Ce que j’ai écrit, est constaté par l’utilisation courante des alternateurs. Il doit donc avoir d’une part le principe de la thermodynamique et quelque chose d’autre, mais quoi ?


Vous devriez surtout ne pas parler des choses que vous ne comprenez manifestement pas.
0 x
piedalu
x 17

Message non lupar piedalu » 29/06/14, 14:45

Bonjour,

Je me rends à l'évidence.
Je ne comprends rien mais je dis tout.
Est ce mieux que de tout savoir et ne rien dire?
Je n'attends pas la réponse.
0 x


Revenir vers « Moteurs ou procédés surunitaires, débat et idées ? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités