Injection d'eau dans les moteurs: montages et expérimentationsMontage pantone sur Camion Renault B70

Montages et modifications de moteurs, diverses expériences, constatations et idées.
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 18/02/06, 21:55

Bonjour,
Beau bulleur, bonne idée de placer un radiateur air eau l,échange sera maximum. avec les anciens raditeurs tout en laiton cela devrait etre bon , mais les nouveau, aluminium et plastique , a surveiller la sorte d'eau pour ne pas que cela mange l'aluminium.
Il y a aussi des petits échangeur huile- eau pour les transmitions automatique sur les camions qui sont interessant a utiliser cela fait mieux que le serpentin en cuivre.
La plaque de lexan ou plexiglasse ,il faut la rendre bien étanche
(au début je croyais que l'étanchéité c'etait juste pour éviter une perte de dépression comme la FAQ de SPAD faisait mention)
mais aprés avoir fait des tests je me suis rendu compte que une légere (fuite) entrée d'air aprés le réacteur cela ne fait pas tomber beaucoup la dépression, mais cela affect le rendement du panton
et je ne l'ai pas encore bien compris pourquoi , que laisser une si petite entré d'air dérangeais autant la bonne marche du dopage a l'eau. Alors que pour un 100% panton au carburant cela dérange trés peu. On a encore bien des surprises en dopage a l'eau...
et beaucoup a aprrendre.

André
0 x

boulon
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 357
Inscription : 01/02/06, 20:44
Localisation : Pas-de-Calais

Message non lupar boulon » 18/02/06, 23:09

bonsoir phil 14
André a raison,
si tu mets le radiateur en alu dans un bulleur en inox, bonjour l'électrolyse

pour ralentir (où peut-être l'arrêter), il faut impérativement isoler les 2 matériaux électriquement
peut-être même qu'il faut une certaine distance entre les 2

il faudrait l'avis d'un spécialiste en corrosion

je me pose aussi la question pour un bulleur entièrement en inox(double paroies et tuyaux de sortie eau de chauffage reliés au moteur en fonte)

est-ce que les durites d'amené d'eau en caoutchouc sont suffisantes où suffisamment longues pour éviter l'électrolyse

est-ce qu'on peut affirmer ne pas provoquer de trou dans les chemises du moteur

l'avenir nous le dira

boulon
0 x
phil 14
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 93
Inscription : 27/06/05, 12:28
Localisation : Calvados

radiateur en allu ???

Message non lupar phil 14 » 19/02/06, 11:14

bonjour Boulon et André
Mon radiateur en allu doit ètre isolé du reste par le couvercle en polycarbonnate,mais je dois avouer que je n' avais pas pensé au phénomène d' électrolyse ( pouvez-vous m'expliquer le mécanisme et les conséquences).Les trous dans les chemises m' inquiettent.

Pour Boulon je t' envoie une photo d' un bulleur en inox double parois vendu en kit avec 2 réacteurs ( environ 1000€).peut- ètre le connaits-tu??

Merci pour votre aide
a+ phil 14..

Image
0 x
Avatar de l’utilisateur
lau
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 814
Inscription : 19/11/05, 01:13
Localisation : vaucluse

Message non lupar lau » 19/02/06, 11:57

moi je l'ai déjà vu monté sur un john Deere
http://huilecarburant.free.fr/divers/sp ... -jan06.htm
0 x
Le nombre de molécules contenues dans une goutte d'eau est égal au nombre de goutte d'eau que contient la mer noire!
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 19/02/06, 21:28

Bonjour Phil
Ne panique pas avec les trous dans les chemises ,
normalement l'aluminium et cuivre cela fait une réaction ,mais avec l'inox c'est moins pronocé, ce que je faisait allussion c'est l,eau chaude avec l,aluminium ,cela peut prendre des années avant que la corrosion de l'aluminium , a condition que tu ne mette jamais de l,eau salé.
Si tu veux etre particulier peinture avec une cannette de Zinc chromate ton radaitueur et fait secher a la chaleur pour que cela devienne cuit dessus (les radiateurs d'huile d'avions sont toute en aluminim et ceux qui baraude sur les bords de mer c'est comme cela que l'on fait)
Pour le polycarbonate il est trés resitant au chocs, mais devient trés cassant si tu échappe de l'acétone ou de l'essence super
(c'est une des raisons pour laquelle on doit pas faire de par brise sur les avions avec ce produit tu échappe du carburant et il part en craque particulierement dans la partie courbe)

André
0 x

boulon
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 357
Inscription : 01/02/06, 20:44
Localisation : Pas-de-Calais

Message non lupar boulon » 19/02/06, 23:15

bonsoir phil14

Concernant l'électrolyse le principe est :

Chaque métal conducteur d'électricité à un potentiel électrique différent
Lorsque 2 métaux différent sont réliés électriquement dans une solution (je pense conductrice également), un des métaux se comporte comme une anode, l'autre comme une cathode

donc, au plus les potentiels de chaque métaux sont différent et le bain conducteur : plus vite se ronge l'anode, la cathode ne diminue pas

d'ailleurs l'anode sert de protection de la cathode : ex : anode de magnésium dans les chauffe-eau
elle est là pour protéger l'enveloppe, mais elle disparait, il faut la remplacer à temps ( sa durée de vie dépent de la qualité de l'eau)

constatation très importante :
si l'anode est homogène dans son métal, elle pert son épaisseur régulièrement sûr toute sa surface, sinon il se fait des trous de piquage par endroit et juste à côté çà reste comme neuf

s'il n'y a pas d'anode,
si l'autre métal est seul, l'électrolyse a toujours envie d'agir
:arrow: la coulée de métal d'origine de la conception de ce métal n'étant jamais parfaitement homogène, il y a toujours des endroits pour servir d'anode, au milieu du reste qui sert de cathode

le principe :
ex : eau salée, même avec seulement un grain de sel :
l'ion chlorure va prélever un atome de l'anode, "une fois mis sur son dos" il va le transporter jusqu'à la cathode, arrivé à la cathode, "il vide son sac" et c'est reparti pour un tour, etc.

Dans notre cas avec un bulleur, et de l'eau du robinet, c'est exactement pareil
:arrow: il y a toujours des minéraux dans l'eau, si on ne fait que rajouter de l'eau, en s'évaporant, la vapeur n'embarque jamais ces minéraux, et leur concentration augmente
:arrow: l'eau devient àlors plus conductrice, sans qu'on s'en doute
:arrow: il est donc conseillé de vidanger complétement le bulleur de temps en temps
(laisser tout évaporer jusqu'à la dernière goutte n'arrange rien dans ce cas)(rapport aux marais salants)

à savoir : une petite anode disparait très vite par rapport à une grande cathode
une grande anode mets très longtemps à disparaitre par rapport à une petite cathode

pour la photo du bulleur en kit, j'en ai déjà vu un,
j'ai même contôlé au travail

pour commenter les résultat, il parait que lorsqu'un tracteur a été équipé avec un système G, on ne peut absolument plus voir de différence de consommation en arrêtant la vapeur
il faudrait au moins dix jours pour que la magnétisation disparaisse, et là la consommation remonterait comme avant le montage pantone

Si c'est vraie, le mien marche peut-être déjà du tonnerre, sans que je puisse rien voir maintenant

(sans commentaire)

boulon
0 x
Avatar de l’utilisateur
lau
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 814
Inscription : 19/11/05, 01:13
Localisation : vaucluse

Message non lupar lau » 19/02/06, 23:21

heu..si on emploie de l'eau de pluie, il n'y a pas de problème avec les dépôts de minéraux.
0 x
Le nombre de molécules contenues dans une goutte d'eau est égal au nombre de goutte d'eau que contient la mer noire!
boulon
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 357
Inscription : 01/02/06, 20:44
Localisation : Pas-de-Calais

Message non lupar boulon » 19/02/06, 23:36

çà doit certainement diminuer très fort les risque d'électrolyse,
attention aux pluies acides quand même

pour en revenir sur le fait qu'il parait qu'on ne peut plus voir la différence de conso comme expliqué plus haut, il ont apparemment raison pour beaucoup de cas

boulon
0 x
phil 14
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 93
Inscription : 27/06/05, 12:28
Localisation : Calvados

Message non lupar phil 14 » 20/02/06, 17:55

Merci à tous pour les réponses
J' étais pratiquement prèt à virer mon radiateur de chauffage pour mettre un serpentin en cuivre à la place (diffuse moins bien la chaleur ???).J' ai réfléchi que si le radiateur se perçait cela pourrait étre catastrophique , antigel dans l' eau et surtout débordement du bulleur dans moteur.
Je vais essayer de trouver du Zinc chromate ou changement de systéme de chauffage.
a+
phil 14
0 x
phil 14
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 93
Inscription : 27/06/05, 12:28
Localisation : Calvados

fil thermocouple 10 m

Message non lupar phil 14 » 20/02/06, 20:31

bonsoir à tous
Voici ce que j' ai trouvé sur radiospares
Pour Pit
Je n' avais pas remarquer la longueur de l' adresse.
chemins:
-catalogue en ligne
-composants d' automatisme et de process
-capteurs de courant
-cables pour thermocouples

Moyen d' accès + rapide par recherche avancée :
code 151.209 sur le tome 2 page 165
Dernière édition par phil 14 le 21/02/06, 15:18, édité 1 fois.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Injection d'eau dans les moteurs: montages et expérimentations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités