Injection d'eau dans les moteurs: montages et expérimentationsMercedes 300TD expérimentation pantone

Montages et modifications de moteurs, diverses expériences, constatations et idées.
michelm
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 411
Inscription : 14/02/05, 13:13
Localisation : 94 Val de Marne

Message non lupar michelm » 21/04/07, 23:03

Salut Zac
Merci pour le conseil je vais diminuer encore, il faut que j'essaie de mesurer plus précisément le débit d'eau de mon injecteur pour me donner une référence. Effectivement le trajet retour est meilleur en réduisant l'eau.
Pour André c'est aussi un Mercedes 3 L turbo diesel mais le 5 cylindres des séries 123 qui est moins puissant que le 6 cylindres des séries 124 donc il ne devrait pas y avoir une grosse différence, par contre pour l'essence c'est du gros V6.
Au retour j'étais à 0,8L / 100 km en moyenne donc j'avais plus sur autoroute car il y a des moments à faibles vitesses où je coupais l'eau. Il va falloir que je modifie un peu mon circuit de commande de l'injecteur en doublant le temps entre chaque injection (mettre un condensateur du double de valeur pour le NE555).
Pour les dopages à l'eau des moteurs essence la consommation d'eau est elle équivalente aux moteurs diesel ?

Michel
0 x

Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13811
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 533

Message non lupar Flytox » 21/04/07, 23:26

Bonjour à tous

michelm a écrit :Oui ça monte un peu mais 300 m en 385 km ça ne fait pas beaucoup quand même.


Dans un sens c'est 300 m en descente ( diminition de la conso) Dans l'autre sens c'est 300m en montée (augmentation de la conso ) au total c'est pas assimilable à 600 m de différence mais c'est pas du tout comparable quand même.

Que la différence de hauteur soit répartie en 1 ou x montées ne change rien. Ce qui importe c'est le poids de ta caisse et de ce qui a dedans qui te pousse ou te freine dans la pente. Ta différence de conso elle est surement là.

Econologiquement vôtre.
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
michelm
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 411
Inscription : 14/02/05, 13:13
Localisation : 94 Val de Marne

Message non lupar michelm » 22/04/07, 00:41

Salut Flytox
Franchement je ne vois pas ma consommation diminuer de 1 L / 100 km (donc presque 4 L au total en moins, la plus grosse différence que j'ai notée) parce que j'ai une pente de moins de 0,8 / 1000, en plus j'ai mis moins de temps au retour donc vitesse moyenne supérieure et consommation en hausse normalement. Le rapport des vitesses est proportionnel à la puissance 3 du rapport des puissances, si je fais le calcul les 10 minutes en moins représentent environ 13,6 % de puissance en plus (100,43km/h / 96,25km/h puissance 3), ce n'est pas négligeable. C'est un peu fantaisiste comme calcul car sur des valeurs moyennes mais c'est pour dire que je ne crois pas à l'influence de la faible pente pour expliquer une différence aussi notable, le vent serait certainement un élément plus important mais il n'y en avait peu...

Michel
0 x
Avatar de l’utilisateur
RolCopter
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 116
Inscription : 08/03/06, 20:29
Localisation : Val d'Oise

Même en vélo c'est dure

Message non lupar RolCopter » 22/04/07, 00:44

Bonne nuit

de Flytox
Que la différence de hauteur soit répartie en 1 ou x montées ne change rien. Ce qui importe c'est le poids de ta caisse et de ce qui a dedans qui te pousse ou te freine dans la pente. Ta différence de conso elle est surement là.


Ben oui Michel en moyenne cela fait une côte de 0,077922077922077922077922077922078 % lol :mrgreen:
0 x
Moins de consommation c'est bien
Moins de pollution c'est d'ores et déjà un très beau résultat
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 22/04/07, 01:09

Salut
Merci Zac pour l'info sur la consommation d'eau.
Avec tes petits carbus de modèle réduits tu obtiens cette consommation d'eau sans reduire le débit ?
Avec ma pompe lave glace et l'aiguille d'injection d'eau j'arrive très facilement à descendre à 0,2L/heure.
Ca fait une petite giclée d'eau toutes les 2sec et à très faible débit.
Quasiment impossible à obtenir avec mon premier carbu à eau fabrication maison.
Par contre avec un bulleur ou un GV je me pose des questions.
Pensez vous que l'installation d'une prise d'air réglable entre le GV ou bulleur et le réacteur, pourrait permettre de maitriser la consommation d'eau ?
Plus d'air frais admit entre les deux => moins de vapeur absorbée par le réacteur ???
Moins d'air admit => plus de vapeur absorbée ???
0 x

Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 22/04/07, 04:45

Bonjour
A l'aller la température en sortie de réacteur était de 110°C à 130°C sur autoroute à 135 km/h compteur soit environ 129km/h réel (erreur du compteur 4,3%) pour la dépression d'environ 100mm Hg.
Au retour c'était environ 90°C à 100°C avec 50mm Hg.
L'eau c'est essentiellement de l'eau distillée, au retour j'ai mis aussi de l'eau très douce. L'eau est filtrée par un filtre à essence avant l'injecteur (sinon ça ne fonctionnerait pas longtemps).
C'est quoi de l'eau d'un Brita ? C'est un filtre pour purifier.


Je viens de modifier la position du thermometre ,avant il etait attacher contre le tube de cuivre de sortie réacteur ,j,ai perce run trou dans le tube de cuivre e tenfile rprodond dans le conduit proche de la sortie venturi le tout souder a l'argent
c'es tun thermometrede chez IKÉA ceux pour les cuissons il monte maximium a 130c , il y a une alarm sonor qui serait interessant a utiliser comme sortie pour piloter le controle d'eau..
je m'apercois que les valeurs sont un peu differrente par rapport a mes anciens débit d'eau..
je vais essayer de rendre cela plus precis ces température sans quoi on vas se perdre dans nos échanges si on se met a comparer

Si j'ajuste mon débit d'eau avec une valve pointeau en avant du carburateur
en roulant a 120kmh j,ai 91c
en rouant a 110kmh j,ai 95 c
en roulant a 100kmh j'ai 105c
en roulant a 90kmh j'ai 112c
en roulant a 80kmh j'ai 102 c

On constate que plus je roule vite plus le venturi tire dans le petit carburateur et cela pompe plus d'eau même trop d'eau
au basse vitesse 80 kmh cela tire peut d'eau mais le réacteur ne recoit peu de chaleur
Pour faire ces tests il faut absolument rouler longtemps sur la même vitesse ,a chaque arret et démmarrage tout est faussé..
en sortant de la ville avant de rejoindre les chemins de campagne
la conduites efait au basse vitesse et peut d'eau dans le réacteur ,la sortie se met a chauffer a plus de 130c ensuite il faut rouler a 110 120 un bon bout de temps pour que cela baisse et la cela se stabilise..
Quand la sortie du réacteur est entre 90 et 95 c le moteur est plus puissant ,sur un atomatique les vitesses passent rapidement en accelleration, on sent que cela tire.. Tandis que quand la sortie est a plus de 130 on remarque pas cette effet..

Je viens de m'apercevoir qu'il y a une petite fuite a mon reservoir d'eau (une bol de lave vitre de VOLVO ) il faut que je corrige aussi si on veux des chiffres juste pour faire des comparaisons..
Cette petite fuite est la depuis longtemps .. sur un grand trajet cette fuite devait etre négligeable mais sur 8 jours d'operarion intermittente cela fait une bonne erreure.
Prochain long voyage mesure plus precis...
l'eau passer dans le filtre Brita est ionisé dans la cartouche charbon il y a des produit ionisant...
j'ai aussi un filtre essence auto a la sortie de mon reservoir sans quoi je passait mon temps a déboucher l'orifice du carburateur et c'etait encore pire avec de l'eau chaude , maintenant, eau a temperature ambiante.
Pour la consomation d'eau ,ce n'est pas la grosseur du moteur qui determine ,mais la puissance demandé au moteur , c'est presque lié a la quantité de gasoil qui passe dans les injecteurs avec du retard , il faut laisser la chaleur arriver dans échappement..
il faut faire le contraire d'une pompe de reprise d'un moteur.
On a du mal a saisir cette notions de décallage et d'inertie dans le réacteur , la chaleur dans le réacteur ainsi que le refroidisement avec l'eau a beaucoup d'inertie , pour automatiser il faut y aller par petites corrections est attendre la reponse..

Ou en arrette de se casser le bonet on ajuste pour une faible quantité d'eau et on laisse la temperature se stabiliser c,est trés long cela prend presque 20km pour etre stable..

Autre Chose as tu un grillage de protection en avant du turbo ?
je l'ai enlevé l'année derniere, et ce soir en demontant le tube cuivre pour souder la gaine sonde je me suis apercu que avec la vibration le conduit de cuivre se mange il ne faudrait pas que le turbo me le bouffe ..
Pour le moteur essence cela lui prend moins d'eau que le diesel
et même je suis obligé de reduire la succion dans le réacteur j,aspire dans le bulleur avec un reduit 3,2 mm ,cela fait une grande depression dans le réacteur mais une petite dans le bulleur ,c'est le seule moyen simple que j'ai trouvé pour reduire la consomation bulleur.
Je ne pense pas que faire passer beaucoup d'air dans le réacteur soit bon , cela prend peut d'air de la vapeur et une certaine depression ,
Il ne faut pas rechercher le maximum de dépression (sur le moteur essence grosse cylindré la depression est de 15 pouce de mercure soit la demi pression atmosperique et parfois 20 pouces de mercure, aux bases vitesses, en placant une sortie reacteur petit conduit j'ai améliorer ma consomations le petit conduit a reduit la dépression dans le réacteur et sur ce moteur j'ai de la chaleur et de la depression.. et pourtant si j'opere avec le maximum de chaleur et de depression , le rendement est pas fameux..

André
0 x
michelm
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 411
Inscription : 14/02/05, 13:13
Localisation : 94 Val de Marne

Message non lupar michelm » 22/04/07, 13:37

Bonjour André
Ma sonde est dans le tube silicone donc je pense que la mesure est assez juste (l'appareil est quasiment neuf). La température que je mesure varie en fonction de la dépression, du courant d'air et un peu de la vapeur qui est aspirée, donc avec le venturi ça devrait augmenter avec la vitesse, et c'est le contraire pour ton montage André. Dans mon cas c'est pourtant plus chaud à 130 qu'à 110 et 90 km/h même avec plus d'eau sauf si je le noie. C'est pour mon montage fonction de l'ouverture du papillon et de la dépression : plus de dépression = température plus forte.
Finalement c'est peut-être mieux le papillon avec une régulation que le venturi ?
Mais avoir peu d'eau et de débit ce n'est pas contradictoire avec les montages des tracteurs avec parfois plusieurs réacteurs qui semblent avoir des relativement grosses consommation d'eau, je sais qu'ils travaillent à des charges moteur plus importantes et stables mais on dirait qu'on ne va pas dans la même direction pour nos montages.

Pour le turbo j'ai laissé la grille fine que j'avais brasée au début du montage c'est plus sûr, je ne tiens pas à en refaire un, c'est vite arrivé un petit bout de métal ou une petite vis de fixation du papillon qui se détache !

Le papillon avec la grille de protection en entrée turbo :

Image

Michel
0 x
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 22/04/07, 16:47

Bonjour Micehel

Tu n'est pas géné pour percer le turbo !
je pense que je vais aussi replacer ma grille ,je l'ai faite dans le tube caoutchouc de facon a ce que l,épouse le nez du turbo ,mon idée etait de la poser seulement les premeirs temps j'avais crainte que cela fasse de la pertubation sur les filets d'air entrée turbo (parceque un moustiquaire sur la toit d'une auto cela tire plus qu'une plaque dans le vent, bien que certain mette un nid d'abeille devant le turbo ce que l' on retrouve devant le Masse air flow celui du GM 3,8l a le même diametre que la geule du turbo..
cela fait des filet d'air parralelle et aussi empeche un gros morceau
Sur l'auto essence c,est apres le filtre a air..
avec le grillage j'avais perdu sur la vitesse maximal de l'auto,bien que pas utile de rouler a 180 ..
Pour le venturi si je roule au vitesse usuel 90 kmh a 110 kmh
il suffit de bien regler l'ouverture de l'eau ,
Je pense qu'il faudrait un systéme qui detect quand le réacteur est sur le point de se noyer et controler l'eau
Mesurer la sortie ce n'est pas assez rapide comme indication et cela nous dit pas que le nez de la tige est mouillé..
la variation de temperature en sortie c'est quelque chose que je n'arrive pas définir ni a bien comprendre
Exemple le réacteur a marcher a sec juste air on roule a 130kmh
on peut lui envoyer une quantité impressionante d'eau et le moteur tire, la temperature reste haute , plus de130 c apres quelque km cela part a descendre et cela vas vite ,même reduisant l'eau qu niveau habituel la ou cela marchais bien pour un esortie de 95c a 100c ,cela continu a descendre jusqu'a 85c cela prend des km pour revenir a 95 c
Ce qu'il faut faire quand le réacteur est bien chaud ,lui envoyer peu d'eau.. et attendre avant de faire une autre correction ..
Bien que dans mon syteme il peut se faire une accumulation d'eau (dans le bulleur sec) donc difficile acomparer avec les autres carburateur direct ,ou GV ou injection..
Mais la réation temperature du réacteur devrait avoir les mêmes incidences pour tous
Pour l'eau celle que j'evite c'est celle qui contient du Clore du robinet , je ne pense pas que cela prene de l'eau distillé , souvent je prend de l'eau pompé dans mon puits , pas toujours le temps de filtrer celle du toit.. méme une fois dans un fossé ..

André
0 x
michelm
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 411
Inscription : 14/02/05, 13:13
Localisation : 94 Val de Marne

Message non lupar michelm » 22/04/07, 19:54

Bonjour André
J'avais aussi peur que ça freine l'air la grille fine mais elle est plus grande que la turbine et je n'ai pas l'impression d'avoir perdu de la puissance mais il faudrait des mesures pour l'affirmer. Entre les sensations de conduite et la réalité des chiffres de mesure il y a parfois une différence importante, voire le contraire.
Et c'est vrai qu'il y en a aussi des grilles de protection ou des nids d'abeille pour les débitmètre d'air à fil chauffant pour les moteurs essence (et diesel aussi maintenant).
Vu le prix pour refaire un turbo je préfère laisser la grille fine même si ça fait perdre de la puissance.
Pour régler l'eau on devrait plutôt mesurer la température avant le réacteur et peut-être aussi le taux d'humidité... J'y ai pensé mais je n'ai pas envie de tout redémonter pour l'installer !
Si je limite le débit à maximum 0,5L d'eau je ne devrais pas pouvoir noyer le réacteur surtout que mon injecteur est sous la voiture et le réacteur en haut à coté du turbo, il y a de la distance. Par contre je devrais peut-être rajouter de la grille fine inox pour mieux diffuser le jet d'eau de l'injecteur dans son tube...
Mais maintenant la Mercedes n'est pas prête de refaire de la (longue) route prochainement (même pas 4 000 kms par an ! l'année dernière j'ai dû faire 2 000 kms). Je passe plus de temps à la modifier qu'à rouler ! J'aimerais quand même sortir des mesures assez fiables et des valeurs de température, consommation d'eau, utiles.

Michel
0 x
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 23/04/07, 04:46

Bonjour
Un autre petit test ce soir
une sortie de 82 km pour bruler un peu d'huile et mesurer les temperatures sortie réacteur !
Ajustage fixe de la valve pointeau d'eau donc aucune correction
aucune mesure de la consomation de carburant huile vegetal
consomation d'eau 1,25 litres pour 82km (c'est beaucoup)
Au départ la temperature monte lentement a plus de 130c
ensuite elle descent est se stabilise vers 115 c , apres avoir roulé a 120kmh elle redescent lentement vers 95 c ensuite conduite a 100kmh, elle remonte a 105c et aprés un 5km elle redescent tranquillement pour se stabilser a 88c est rester ainsi pendant un 20km jusque a que je ralentisse et faire demi tour, la elle est reparti a monter a plus de 130 un autre 15 km ensuite elle s'est maintenu tout le long a 105 et 95 j'usqu'a la fin du voyage..
Aucun changement de débit d'eau et des vitesses assez stable

La question que je me pose est il possible que dans certaines conditions il se fasse un refroidissemment aussi important en fin de réacteur et pourquoi ? pourtant de la vapeur cela devrait etre au desus de 100c et pourquoi se promenage de temperature ?
avec un bulleur j'observe la même chose une fluctuation de la temperature et cela fait bientot 2 ans que je remarque cela sans pouvoir tirer de conclusions , j'ai longtemps pensé que le réacteur se noie, avec moins d'eau cela fait aussi un cylce semblable
Dans mon montage je serait étonné que l'eau liquide arrive a traversser le bulleur sec et remonter dans le réacteur , surtout que en sorti de réacteur, je chemine dans un conduit interne sur le nez du turbo. Comment cela peut baisser autand a 100kmh..
Quand j'éxamine le conduit de cuivre a l'interieur il est couleur gris foncé, couleur de residu de bouilloir, pas d'eau a 90c ..


Sur mon petit moteur experimental j'avais mis une longue tige qui sortait du reacteur et parfois le moteur en marche réacteur bien chaud , la tige en sortie de réacteur etait froide au toucher a la main , plus froide que l'air exterieur du garage (il faudrait que recherche mes notes j'avais mesuré) ce qui me surprend c'est que la tige interne est bleu tellement elle a chaud ,par condictibilité cette chaleur dans la tige devrait normalement se transmettre ?

l'impression que cela me laisse que une variation de dépression dans le réacteur affect quelque chose a l'interne qui vient de modifier la sortie de temperature du réacteur,
(un peu comme un tourbillon que l'on aurrait réussi a amorce qui s'entretien , un changement dans le regime la circulation interne et on perd le tourbillon ) c'est ma facon de voir imagé il ne faut pas prendre cela comme une verité ,je ne sais pas ce qui se passe la dedans ,je sais juste que cela ne s'acroche pas toujours' et que cela ne reste pas accroché tout au long du trajet ,autrement les temperatures serait stable ,même vitesse même quantité d'eau , même depression..
La temperature de sortie peut elle nous servir de guide jusqu' a quelle point..


je vais reproduire ces test avec beaucoup moins d'eau et mesurer plus precisement les variations de temperature en fonction de km parcourut sur autoroute plate..


André
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Injection d'eau dans les moteurs: montages et expérimentations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités