Injection d'eau dans les moteurs: montages et expérimentationsCitroen AX 1.4 diesel

Montages et modifications de moteurs, diverses expériences, constatations et idées.
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 07/06/07, 07:45

Salut

Pas facile de savoir ce qui cloche dans un montage.
J'en sais quelque chose.
Il y a tellement de possibilité et de combinaisons possible, que la recherche du problème devient un veritable casse tête Chinois.
Si tu peux trouve toi une autre descente d'échappement confectionne toi un réacteur classique avec les entrées et sortie donnant sur le dessus du moteur (plus pratique) et alimente le de la façon la plus simple possible.
Après à toi de nous dire si ça change quelque chose.
Je serais partant pour te dire d'installer un carbu à eau fabrication maison. C'est pratique pour une petite voiture comme la tienne.
Après s'il le faut tu pourra toujours fabriquer un GV façon Camel1 ou comme le miens autours du tube d'échappement.
A+ et bonne continuation
0 x

Avatar de l’utilisateur
crispus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 401
Inscription : 08/09/06, 20:51
Localisation : Rennes
x 1

Message non lupar crispus » 12/06/07, 18:36

Bonjour à tous,

Nouveau plein aujourd'hui après plus de 1000 km parcourus, dont 200 sur voie express/autoroute.
Le résultat précédent se confirme avec 3,93 l/100.

J'attends de voir si avac la chaleur la conso baisse. Elle devrait être inférieure à celle obtenue l'été dernier grâce au seul AVEC (3,8 l/100).

Par contre la consommation d'eau est toujours aussi basse : de l'ordre de 0,1 l/100. Je ne suis pas près de vider la réserve de 10 l à ce régime...

Un de ces jours je la remettrai sur la fosse pour régler à nouveau le purgeur, en espérant augmenter la consommation d'eau. Car en dehors d'un gain en souplesse, le moteur est plutôt "mou".

J'ai fait essayer la voiture à un ami, tout surpris de pouvoir rouler en ville à 40 km/h en 5è, sans à coups et sans appuyer...
0 x
Avatar de l’utilisateur
zac
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 1446
Inscription : 06/05/05, 20:31
Localisation : piton st leu
x 2

Message non lupar zac » 12/06/07, 18:44

salut crispus

sur ton moteur tu devrais consommer 0.2/0.3litre si tu cherches l'économie maxi.

Multiplie par 2 pour la "pêche", mais l'économie sera moindre; quand ya des chevaux on a tendance a les utiliser :evil: :evil: :evil:

@+
0 x
Dit le zèbre,homme libre (race en voie d'extinction)
C'est pas parce que je suis con que j'éssaye pas de faire des choses intélligentes.
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 12/06/07, 19:40

Salut Cryspus

Je penses que la quantitée d'eau que ton moteur aval est directement liée à la hauteur de ton flotteur et à la force d'aspiration de ton admission.
Sur un GV il n'y a pas grand chose pour limiter la consommation d'eau.

Ne faudrait il pas utiliser le flotteur comme une securité et non comme un moyen de contrôle dans ton cas ?
Il faudrait peut être alimenter le GV simplement en goutte à goutte ?
Peut être qu'en réduisant le diamètre de tes tuyaux d'alimentation d'eau ça suffirait.
Sur ma R5 je viens de remarquer que la vapeur est totalement invisible même directement à la sortie du GV.
La température de l'échappement pouvant atteindre 300°C sur mon moteur la quantitée d'eau évaporée devrait être très importante. Pourtant ce n'est pas le cas (malgrès une fuite d'eau).
Je penses que cette faible consommation d'eau est dû à un niveau et un débit d'eau très faible.
J'ai changé mon échappement hier pour installer un réacteur équipé d'un GV mais je n'ai pas contrôlé la hauteur du flotteur.
0 x
Avatar de l’utilisateur
crispus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 401
Inscription : 08/09/06, 20:51
Localisation : Rennes
x 1

Message non lupar crispus » 27/06/07, 18:27

PITMIX a écrit :Il faudrait peut être alimenter le GV simplement en goutte à goutte ?
Peut être qu'en réduisant le diamètre de tes tuyaux d'alimentation d'eau ça suffirait.


C'est bien ce que j'ai fait il y a quelque temps :
https://www.econologie.com/forums/citroen-ax ... html#51647

Mais j'ai eu d'autres soucis. Si la consommation d'eau a baissé c'est aussi parce que la dépression n'atteignait plus le réacteur. La durite de sortie du réacteur est craquelée de partout et "aspirée de l'intérieur" après 3000 ou 5000 km parcourus :
Image
Je compte remplacer ce tuyau souple par un tube rigide en cuivre.
Le dernier plein a tout de même confirmé une moyenne honorable de 3,91 l/100.

Mais cette moyenne masque les détails : la jauge de carburant est descendue très rapidement sur les 200 derniers km, tandis que la voiture devenait plus poussive. Fin de l'effet dopant...

Sans ce bug je pense qu'elle aurait pu descendre sous la barre de 3,5 l/100, sans pour autant rogner sur les performances... J'aurais du suivre mon intuition et faire le plein à 600 km parcourus, quand "ça marchait"...

Arriverai-je à tenir tout un plein (>1000 km) sans "couac".? :cry:

J'ai remplacé la durite "implosée" par un modèle plus solide (pour liquide de refroidissement) et mis une restriction (tube PVC 35 mm interne) dans l'arrivée d'air (42 mm) dans l'espoir d'augmenter la dépression au niveau du réacteur.

Mais le résultat n'est pas probant sur ce nouveau parcours (essentiellement autoroute) : voiture parfois poussive, jauge de gazole descendant trop rapidement (vers les 5 l/100), et le tout sans baisse sensible du réservoir d'eau. Encore une durite d'eau "pliée" ?

J'ai déjà enlevé la restriction d'air, qui n'a fait que brider le moteur à haut régime. Pour le reste, retour prochain sur la fosse :frown: ...

A suivre...
0 x

Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 27/06/07, 19:13

Salut Crispus
Sur la R5 et sur la Golf j'ai posé des tubes en cuivre pour les sorties réacteurs. Au moins sur les premiers cm en sortie réacteur.
Ca évite que le caoutchouc soit trop à la chaleur. Mais surtout ce
qu'elles n'aiment pas c'est d'être coudée. Avec la chaleur le coude devient un pincement.
La durite de liquide de refroidissement c'est aussi ce que j'utilise.
Pour ton pb de consommation c'est étrange.
Moi je suis emmerdé par le GV qui n'est pas étanche sur la R5.
J'ai aussi l'impression que lorsqu'il n'y a plus d'eau, au remplissage suivant, il y a des bulles d'air dans le tube d'alimentation d'eau.
C'est peut être ça qui fait que le réacteur est mal alimenté.
Lorsque tu mets de l'eau défait le tuyau de d'alimentation du réacteur pour voir si ton flotteur fonctionne bien et s'il est bien alimenté en eau.
Ton reservoir d'eau il fait quelle contenance ?
Est-il suffisament haut par rapport au flotteur à niveau constant ?
il est possible que le fait de réduire le diam de l'arrivée d'eau l'empêche de bien être alimenté.
Et ton bidon d'eau il a une prise d'air ?
Je sais c'est un peu con comme question mais bon on sais jamais :lol:
Euh ....et ton purgeur il n'est pas trop haut / trop bas ?
Bon aller j'arrêtes les questions tu vas bien finir par trouver :cheesy:
0 x
Avatar de l’utilisateur
camel1
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 322
Inscription : 29/01/05, 00:29
Localisation : Loire
x 1
Contact :

Message non lupar camel1 » 27/06/07, 22:47

Salut Crispus !

Je viens de relire ton sujet du début, et je vois que tu es tombé sur un os.

Ton problème, avec ton GV en l'état, c'est que le niveau ne peut être stable que moteur arrêté. La moindre aspiration côté sortie vapeur va désiquilibrer la colonne d'eau en la faisant monter bien plus haut qu'elle ne devrait...
Je pense avoir la solution pour lui apporter la stabilité et le rendre opérationel... :cheesy:
Est ce que tu as vu ça ? :
https://www.econologie.com/forums/mise-a-jour-importante-pour-le-gv-t3768.html

Le problème vient que la cuve du purgeur est à la pression athmosphérique, alors qu'elle devrait être à la même dépression que du côté sortie vapeur... :lol:

Comme je constate ta pugnacité (j'avais loupé ton épisode "courroie de distri" :cheesy: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: )
je pense que cette manip ne devrait pas te causer de soucis.

Sinon, je constate que tu est la nième victime de la loi de Murphy :
Si un truc risque de merder, il merdera. avec ta série impressionante de problème de durits et de fuites et de bouchage... On a eu notre lot, avec Didier, on à opté pour des départ en tube inox ou cuivre d'une dizaine de cm, sur lesquels on enfiche du durit de circuit d'eau, qui tiennent très bien le coup, les colliers ne se barrent pas.

Je rappelle que le principe du GV, c'est une grosse surface d'échange sur laquelle va s'éclater le très peu d'eau liquide qui se trouve au fond.

Il ne faut en aucun cas le noyer, car cela revient à l'éteindre au pire, où lui donner un fonctionnement chaotique (ça gargote...)

Aller, vite un GV stable, que tu nous donne enfin tes prochaines mesures, sans bug... :D

Bon courage, et à++

Michel
0 x
Nous étions au bord du gouffre, mais nous avons fait un grand pas en avant...
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 27/06/07, 23:26

:idea: Bien l'idée d'équilibrer :cheesy:
En plus ça évite de perdre une partie de l'eau par le petit trou.
Je ne sais pas si c'est vraiment le problème que rencontre Crispus mais c'est vrai que si le niveau d'eau monte trop haut dans le GV, il n'agit plus. J'ai remarqué ça en essayant de transformer le réacteur de la Golf en GV horizontal. Et sur la R5 j'ai remarqué celà aussi. Ca ne fait pas de vapeur et le GV envoi des gerbes d'eau.
Bon et bien Ya plus ka !!
0 x
Avatar de l’utilisateur
crispus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 401
Inscription : 08/09/06, 20:51
Localisation : Rennes
x 1

Message non lupar crispus » 01/07/07, 23:41

Bonjour à tous,

Voici un long post aujourd’hui pour cause de « debriefing ». Merci Camel et Pitmix en particulier !

camel1 a écrit :Ton problème, avec ton GV en l'état, c'est que le niveau ne peut être stable que moteur arrêté. La moindre aspiration côté sortie vapeur va déséquilibrer la colonne d'eau en la faisant monter bien plus haut qu'elle ne devrait...
Je pense avoir la solution pour lui apporter la stabilité et le rendre opérationnel... :cheesy:
Est ce que tu as vu ça ? :
https://www.econologie.com/forums/mise-a-jour-importante-pour-le-gv-t3768.html


Oui j’avais lu ta recommandation Camel1. Tu me soulages car ça fait un moment que je m’arrachais les cheveux pour trouver la cause de mes soucis. Je me doutais que ça venait de l’écart de pression entre la sortie GV et le purgeur, mais ton explication m’a donné enfin la solution. Malheureusement elle est difficilement applicable à mon montage « compact », où j’ai tenté de loger le GV en partie basse du réacteur. Je trouvais cette variante élégante, et puis je n’aime pas « faire comme tout le monde »… Mais l’excentricité a un prix :cheesy:
J'ai retourné mon schéma de tige creuse dans tous les sens, je n'arrive pas à la modifier de façon simple pour rajouter un tube de "tranquillisation".

Aujourd’hui, moteur froid, j'ai soufflé par curiosité dans le tuyau l'entrée d'air du réacteur, pour entendre un puissant gargouillis ! Et en démontant ce tuyau côté réacteur, j’ai eu la surprise de voir descendre de l'eau en quantité, ce qui ne m’était pas arrivé auparavant.

Grâce à tous ces éléments je crois que j’ai enfin compris une bonne partie des mystères observés avec mon montage « exotique » !

Dans le montage initial, l’air était fourni sous pression par le carter (reniflard). Il arrivait donc sous pression à la base du réacteur. D’autant que le moteur est passablement usagé (230.000 km)

- Au ralenti, la dépression est très faible, tandis que la pression des gaz s’exerce au dessus du niveau de l’eau, et la refoule vers la cuve à nouveau constant : l’eau repousse le flotteur et finit même probablement par s’écouler par le trou de mise à l’air libre. Au final, la seule eau qui arrive au moteur provient du reniflard, qui « en crache » pas mal d’origine… De grosses gouttes gluantes : émulsion d’eau et d’hydrocarbures ?

- Moteur en charge, la dépression augmente : le niveau d’eau remonte dans le réacteur, créant un appel d’eau dans le purgeur. L’eau peut ainsi remonter « indéfiniment » jusqu’à « remplir » le réacteur. Mais les gaz du carter, sous pression, empêchent l’eau de pénétrer dans la tige creuse. Au démontage du tuyau d’arrivée d’air (à la base du réacteur) je n’ai jamais trouvé d’eau.

Moteur au ralenti, j’ai débranché bien des fois la durite de sortie réacteur et constaté qu’il générait bien de la vapeur. Normal car c’est à ce moment que le niveau d’eau était le plus bas… J’entendais aussi un gargouillis, preuve que l’eau avait tout de même atteint la tige.

Je l’avais d’ailleurs souligné, j’ignorais encore si mon réacteur fonctionnait seulement en GV ou véritablement en réacteur Pantone. A présent j’en suis sûr, ce réacteur n’a quasiment jamais fonctionné comme il le devrait ! Et ce n’est pas parce qu’il est en cuivre. Ce dernier point reste à éclaircir, c’est pour ça que je ne me résigne pas encore à abandonner ce montage…

Autre remarque, c’est sur les premiers km parcourus à froid que j’avais la plus grande sensation de couple. C’est probablement parce que le niveau d’eau s’étant équilibré moteur arrêté, la production de vapeur était alors optimale et le réacteur pouvait fonctionner.

Mon montage confirme au moins ce que persiste à remarquer Laurent, la seule présence de vapeur réduit la pollution (divisée par 2 dès le début) et - légèrement - la consommation…

Un surplus de vapeur engendre même un supplément de puissance étonnant, mais - comme l'ont fait remarquer Zac et André - au détriment de l'économie.

L’eau sous forme carrément liquide, j’ai connu aussi : là j’ai constaté aussi une surconsommation (avec odeur d’imbrûlés, mais sans fumée noire) et sans changement de comportement moteur. Comme pour un joint de culasse qui fuit, quoi…

Dernièrement ça s’est encore gâté, puisque depuis 1500 km environ j’ai abandonné le reniflard, pour faire entrer de l’air à la pression atmosphérique. Du coup le niveau d’eau n’a jamais cessé de monter, sans pouvoir redescendre au ralenti. Jusqu’à remplir la tige creuse et inonder le tuyau d’arrivée d’air.

La « tige creuse » est alors devenue un siphon « infranchissable » pour l’air, et la consommation d’eau s’est réduite au minimum. Et ce n’est pas plus mal, car sinon le moteur aurait encore avalé de l’eau sous forme liquide… Une faible partie de la vapeur a tout de même atteint le moteur, comme le prouve la durite bouillante en fonctionnement. Mais c’est minime vu que le niveau du réservoir d’eau reste quasiment inchangé.

Bon, je sais à présent tout ce qui cloche, yapluka !

A suivre...
0 x
Avatar de l’utilisateur
camel1
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 322
Inscription : 29/01/05, 00:29
Localisation : Loire
x 1
Contact :

Message non lupar camel1 » 02/07/07, 00:21

Salut Crispus !

Bon, je vois que tu remets en cause ton astucieux et élégant dessin ...
Mais avant d'entreprendre des long travaux, lorsque tu dis :

J'ai retourné mon schéma de tige creuse dans tous les sens, je n'arrive pas à la modifier de façon simple pour rajouter un tube de "tranquillisation".


tu passes à côté d'une solution très simple, qui te permet de contourner la modif de ton réacteur...
Ton problème, c'est la prise d'air que tu dois pratiquer pour mettre la cuve en dépression.

Dans ton cas, fais toi un piquage peinard, sur la grosse durit d'arrivée d'air, ou sur sur le filtre à air lui même, la seule modif à faire est de braser un raccord fin sur le couvercle de la cuve, et de relier les deux points par un bout de tube en plastique transparent.

Je pense qu'en faisant ainsi, tu pourrais au moins tester ton montage actuel avec une génération de vapeur qui marche et un réacteur en conditions de pouvoir éventuellement fonctionner... :cheesy:

Cela te permettra d'aller au bout de ton concept, et nous pourrons valider ce dessin le cas échéant ...

Les vrais mesures vont bientôt commencer :D !

A bientôt !

Michel
0 x
Nous étions au bord du gouffre, mais nous avons fait un grand pas en avant...


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Injection d'eau dans les moteurs: montages et expérimentations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité