Injection d'eau dans les moteurs: montages et expérimentationsCitroen AX 1.4 diesel

Montages et modifications de moteurs, diverses expériences, constatations et idées.
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 02/07/07, 06:43

Salut
Si il y a de l'eau en partie basse du réacteur et que tu pousses cette eau avec la vapeur d'huile du carter forcement elle va remonter dans le réacteur.
Si tu n'utilises pas le reniflard et que tu fais en sorte d'avoir une dépression dans le réacteur c'est encore pire.
Il faut que tu annules cette dépression (pas de venturi d'admission) et que tu fasse carement un petit trou dans le tube de sortie vapeur.
Ton système fonctionne en GV et non en réacteur.
Pour résoudre ton problème il faut absolument que tu poses un tuyau transparent en sortie réacteur pour observer si de l'eau arrives jusque là.
As tu posé une sonde type K thermocouple en sortie réacteur ?
Celle ci doit te renseigner en temps réel sur la qualité de ce qui passe dans ton tube.
J'ai eu les mêmes problèmes avec mon GV horizontal.
0 x

Avatar de l’utilisateur
crispus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 401
Inscription : 08/09/06, 20:51
Localisation : Rennes
x 1

Message non lupar crispus » 03/07/07, 21:26

Salut Camel1 !

camel1 a écrit :Dans ton cas, fais toi un piquage peinard, sur la grosse durit d'arrivée d'air, ou sur sur le filtre à air lui même


J'y avais pensé, mais si la dépression est supérieure côté purgeur, le niveau risque cette fois de descendre côté réacteur tandis que le flotteur sera maintenu en position "fermée", du coup plus de vapeur du tout... Je devrais peut-être insérer un clapet anti retour avant le GV pour éviter ce genre de désagrément ?

En tout cas merci pour tes encouragements, l'opértation mérite d'être tentée avant de jeter - oups ! RECYCLER - ma tige creuse.

camel1 a écrit :la seule modif à faire est de braser un raccord fin sur le couvercle de la cuve, et de relier les deux points par un bout de tube en plastique transparent.


Même pas besoin de sortir le chalumeau : mon purgeur possède un deuxième raccord à vis avec un clapet taré. J'ai déjà fait sauter ce clapet, reste à reboucher le petit trou de mise à l'air libre et youpi...

A suivre...
0 x
Avatar de l’utilisateur
crispus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 401
Inscription : 08/09/06, 20:51
Localisation : Rennes
x 1

Message non lupar crispus » 03/07/07, 21:45

PITMIX a écrit :As tu posé une sonde type K thermocouple en sortie réacteur ?
Celle ci doit te renseigner en temps réel sur la qualité de ce qui passe dans ton tube.


Tiens, Salut Pitmix !
Je n'avais consulté que la page 10 et raté ton post !
C'est sûr, je n'ai aucun retour d'information, il va falloir que je me résigne à redémonter le bastringue par le dessus pour y loger une sonde.
Contrairement à tes montages, mon réacteur est plus facile d'accès par le dessous. il faut dire que j'ai la chance d'avoir une fosse.

Mais j'ai un doute sur la fiabilité de l'indication de température : s'il y a comme je le pense en sortie du réacteur, rotation en vortex de molécules ionisées, leur température n'est pas uniforme du coeur du vortex (plus froid) à sa périphérie (plus chaude).

La sonde peut aussi être "surchauffée" par l'énergie de choc des molécules venant "frapper" sa face sensible, puisqu'elle vient contrarier le flux.

Ca pourrait expliquer par exemple pourquoi certains ont trouvé une température qui augmente, lorsque le gaz s'éloigne du réacteur ! Simple disposition aléatoire de la sonde...
0 x
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 03/07/07, 22:56

Dans mon cas la sonde thermocouple n'est qu'un fil avec un petit point de soudure au bout.
Je ne sais pas s'il y a vortex ou autre chose. Ce qui est certain c'est qu'avec le GV en direct sur l'admission, sans réacteur, la température de la vapeur est à 100°C MAX. En 2km la température atteind 40°C et monte très rapidement à 100°C.
Lorsque de l'eau touche la sonde la température chute brutalement. C'est flagrant. Un tube transparent permet de visualiser le problème. Peut être que sur ta voiture ce n'est pas faisable.
Pour éviter les remontées d'eau j'avais fais un petit trou dans le tube de sortie réacteur à 10cm max du réacteur.
Profites de ce trou pour poser le tube dont te parles Camel1.

Pour continuer sur la sonde de T°, avec le réacteur la montée en Température est directement proportionnelle à l'accélération une fois le moteur bien chaud.
On atteind 160°C en vitesse maxi le comportement de la température est totalement différent et donne plus confiance.
La sonde ne chute pas brûtalement et reste très stable lorsque la vitesse est stable.
J'ai laissé tombé le GV en direct car je n'arrivais pas à maitriser le risque de remonté d'eau au moteur.
La solution de Camel1 aurait peut être fonctionné.
0 x
Avatar de l’utilisateur
crispus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 401
Inscription : 08/09/06, 20:51
Localisation : Rennes
x 1

Message non lupar crispus » 06/07/07, 19:52

Bonjour à tous,

J'ai tenté la "modif de la dernière chance" proposée par Camel1, à savoir utiliser la dépression dans le filtre à air pour équilibrer les niveau d’eau entre la cuve et le réacteur :arrow: échec.

Les deux dépressions ne sont pas identiques et le niveau d'eau monte, monte... Jusqu’à noyer l’arrivée d’air.

Du coup je me suis fâché et j'ai abandonné - pour l'instant - la tige creuse. En revanche je tente encore d'intégrer le GV dans la base du réacteur.

Voilà un petit schéma de principe :

Image

L'air arrive toujours par le tube intérieur 8-10, le 12-14 utilisé au départ pour acheminer l'eau sert à présent de tube de "tranquillisation" (je ne sais pas si c’est le mot juste, mais ça sonne bien). Il capte la dépression au niveau de la vapeur pour équilibrer le niveau dans le purgeur.

L'eau arrive désormais par un coude laiton 15/21, percé pour laisser passer les 2 autres tubes concentriques.

Le tube de tranquillisation joue également le rôle de tampon thermique (en jaune) entre l'arrivée d'air tiède et l'eau bouillante. La montée en température de l’eau devrait être plus rapide qu'avec le montage précédent.

En prolongeant le tube 8-10 j'aurais pu garder le principe de la tige creuse, mais je n'en avais pas le courage. Dans l'immédiat je veux valider mon GV compact. S'il fonctionne c'est une solution "gain de place" qui peut se révéler utile.

La réalisation donne ça :
Image
Les orifices sont respectivement (de haut en bas) : eau - dépression - air.

L'extrémité du tube d'air se termine par un AVEC, histoire de faciliter la mise en rotation de l'air au niveau de la tige.
Image

La tige en inox de 180 mm utilisée sur l’ancien montage, est revenue se loger au dessus du GV
Image

Vue du montage terminé. Le tuyau blanc est le retour de dépression vers le purgeur
Image
0 x

Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 07/07/07, 11:20

Salut
Je pense qu'à partir du moment ou tu auras une arrivée d'air plus importante que ta depression tu ne risquera pas d'aspirer l'eau à travers le réacteur.
Il faudrait provisoirement que tu débranche ton arrivée d'eau et que tu raccordes une colonne d'eau à la place.
Tu mets le moteur en service et tu mesure la hauteur de colonne d'eau à différents régimes.
Ta colonne ne doit presque pas bouger.
Si elle bouge c'est que ta dépression est trop importante, donc ton arrivée d'air est trop petite.
Je suppose que je ne t'apprends rien, en tout cas, c'est comme ça que j'aurai fais pour contrôler.
Bon courage.
0 x
Avatar de l’utilisateur
crispus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 401
Inscription : 08/09/06, 20:51
Localisation : Rennes
x 1

Message non lupar crispus » 07/07/07, 21:22

Bonjour,

Et merci Pitmix pour toutes tes idées et suggestions.
3 montages différents testés sur 2 jours :

1) Mon GV à 3 durites n'a pas donné le résultat escompté : au bout de 20 km d'essai la voiture était toujours aussi poussive.
J'ai pris une douche chaude en démontant les colliers pour contrôler l'état de remplissage des durites, toutes remplies d'eau... Bref "y a de l'eau dans le gaz"... :cry:

2) Pour comparer l'effet d'une surpression à la place de la dépression, j'ai rebranché le reniflard à la place de l'entrée d'air, et re-circuit de test sur 20 km. Pour constater la même chose.
Au démarrage c'était mieux, mais à la fin de l'essai le tuyau d'air était tellement rempli d'eau que les gaz du reniflard se sont trouvés "bloqués". Plus de circulation de vapeur vers le moteur.
En soufflant dans le tuyau d'entrée d'air j'ai fait gicler une gerbe d'eau bouillante en sortie du réacteur.

Bref, ce matin c'etait limite découragement, d'autant que l'huile aussi a toujours tendance à sortir d'un peu partout :evil: et que les plaquettes restent parfois collées aux disques : crissement déplaisant et perturbation de la conso... Que de caprices !

Finalement le montage initial donnait de meilleurs résultats : la différence vient de ce que la vapeur entrait dans le filtre à air par le petit orifice du reniflard, tandis qu'à présent elle entre par un collecteur avec effet venturi dans les pipes d'admission. Cette augmentation notable de la dépression était censée améliorer le fonctionnement du réacteur, mais en faisant remonter le niveau d'eau elle a donné l'effet inverse...

3) Pour l'instant j'ai trouvé un montage qui me donne à peu près les sensations que j'avais à l'origine avec ma tige creuse. Ccomme l'avait suggéré Pitmix, j'ai pris l'information de dépression non pas dans le réacteur, ni dans le filtre à air, mais directement sur le tuyau de sortie réacteur (ou plus exactement sur l'entrée vapeur au niveau du filtre à air).

La dépression est donc maximum au niveau de la cuve, et non plus du réacteur. Je viens de faire 50 km comme ça et l'espoir revient.

Toutefois je ne suis toujours pas sûr d'avoir un "accrochage" du réacteur, il est possible que le moteur fonctionne uniquement "à la vapeur". en tout cas ça ne lui fait pas de mal.

La quantité de vapeur observée ains semble faible, je vais tenter de remonter légèment le niveau de la cuve.

Reste une inconnue : pour l'instant la prise de dépression d'entrée réacteur (celle placée entre l'arrivée d'eau et celle d'air) est à l'air libre, juste obturée par un chiffon qui sert vaguement de filtre,histoire d'éviter au moteur d'avaler trop de cochonneries.

Du coup, s'il y a élévation du niveau, un trop plein d'eau peut s'enfuir par là. Le chiffon m'a d'ailleurs semblé humide, mais je n'ai pas encore vérifié sous la fosse. Si je ne trouve pas d'autre solution, j'utiliserai bien ce tube comme trop plein, quitte à trouver une combine pour recycler cette eau "perdue" - mais surtout chauffée en pure perte.

Pitmix a écrit :Je pense qu'à partir du moment ou tu auras une arrivée d'air plus importante que ta depression tu ne risquera pas d'aspirer l'eau à travers le réacteur.


Ca correspond à mon essai actuel (3) l'air entre à la fois par le tube intérieur (8-10) et par la prise de dépression intermédiaire (12-14). Si le niveau s'avère bien constant je pourrai supprimer le tube intérieur et entrer directement par le 12-14.

Et mieux qu'une une colonne d'eau, j'ai trouvé quelqu'un qui peut me prêter un vacuomètre.
_____

Hier je suis tombé au hasard du surf sur un commentaire de blog, où un anonyme dit être passé sous la barre des 3 l/100 km sur une AX 14D pantonée en 2005. C'est plausible. Dommage que je n'aie pas ses coordonnées, ça m'aurait intéressé.

Combien roulent ainsi en toute discrétion avec un réacteur, sans faire part de leur retour d'expérience ? C'est bien dommage.

A suivre...
Dernière édition par crispus le 08/07/07, 13:32, édité 1 fois.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13802
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 532

Message non lupar Flytox » 07/07/07, 22:42

Bonjour Crispus

crispus a écrit :Reste une inconnue : pour l'instant la prise de dépression d'entrée réacteur (celle placée entre l'arrivée d'eau et celle d'air) est à l'air libre, juste obturée par un chiffon qui sert vaguement de filtre,histoire d'éviter au moteur d'avaler trop de cochonneries.


A propos de ton chiffon qui fait office de filtre à air. A mon avis il fait bouchon et non pas filtre à air. Sur une mob, un jour j'ai perdu le filtre à air. Vu que je faisait du motocross avec, pour préserver le moteur j' ai remplacé le filtre par un bout de drap.

Résultat: Impossible de démarrer et le moteur noyé de chez noyé immédiatement. Retour à la normale dès que j'ai enlevé le drap.

J' ai pas tout compris dans ton schéma et je ne sais pas si c'est primordial mais à ta place j'essayerais avec un vrai filtre à air.

A+
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Avatar de l’utilisateur
crispus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 401
Inscription : 08/09/06, 20:51
Localisation : Rennes
x 1

Message non lupar crispus » 07/07/07, 23:08

Flytox a écrit :J' ai pas tout compris dans ton schéma et je ne sais pas si c'est primordial mais à ta place j'essayerais avec un vrai filtre à air.


Bonjour Flytox,

C'est vrai que ce fil est long et que les photos sont dispersées...

Le chiffon me sert à boucher la prise de dépression, destinée à l'origine à retourner à la cuve à niveau constant. L'entrée d'air est bien distincte et possède son filtre (logé dans l'aile).

Question mob j'ai connu des déboires avec un filtre absent : le moteur a avalé un grain de sable et je suis rentré à pied. heureusement une partie du chemin était dans le bon sens de la pente... :cheesy:
A mon père qui souriait en me voyant pousser ma bécane, je sors "La chemise est rayée". Et il me répond "C'est à la mode" :lol: .
0 x
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 08/07/07, 01:53

Bonjour
A propos de ton chiffon qui fait office de filtre à air. A mon avis il fait bouchon et non pas filtre à air.


Un filtre a air pour etre éfficace et ne pas trop ocassioner de resistance, doit avoir une grande surface
pour une entrée de reacteur une boite de cirage ou plus grand avec une mousse a filteur, devrait suffir ..

Bien que souvent juste pour des tests je met rien , si c'est concluant je paufine ces details , je ne roule que occasionellement dans les chemins de gravier ou de terre battu .

Dans les années 50 les autos n'avaient même pas de filtre a air , juste un petit chapeau au dessu du carburateur , ni de filtre a huile moteur.. au début les filtres a air faisaient office de silencieux

Pour que ton réacteur marche il faut de la vapeur et de l'air en entrée du réacteur (plus d'air que de vapeur).

André
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Injection d'eau dans les moteurs: montages et expérimentations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité