Medias et actualités: émissions TV, reportages, livres, actualités...Réformes DARCOS, Education Nationale et Grèves

Livres, émissions de télévision, films, revues ou musiques à partager, conseiller, faire découvrir...Réagissez à l'actualité touchant de près ou de loin à l'éconologie, l'environnement, l'énergie, la société, la consommation (nouvelles lois ou normes)...
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8534
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 152

Message non lupar Remundo » 20/12/08, 13:03

Salut Flytox

J'aime pas parler de ça car à chaque fois, (ici ça n'a pas plié), on se fait rentrer dedans... au mieux, on est accusé de raconter des salades... au pire...

J'ai pas l'habitude d'écrire des salades sur écono.

Il est très facile de se rendre compte de tout ça en écoutant l'actualité !
- opération de reconstruction de l'hymen des femmes africaines,
- procès pour casser un mariage parce que la femme n'est pas vierge,
- en regardant les statistiques des prisons (où les Français d'origine étrangère sont très majoritaires),
- violence et dictature des garçons sur les filles dans les cités,
- la délinquance est concentrée dans les banlieues,
- battage médiatique incessant sur la discrimination positive,
- exploitation outrancière de tout ça par la droite comme la gauche
- sentiment anti-France et anti-tout croissant dans les banlieues (bien illustré par les tags "nike tout, nike la France"

etc... ça durera tant que les comportements des gens "discriminés" (certains ne se discrimineraient-ils pas eux-mêmes ?) resteront tel qu'ils sont. Cela touche à un aspect culturel, je dirais presque de moeurs.

Parmi les élèves que j'avais, beaucoup ont réussi (presque 100% de mes élèves ont intégré une école, où un master en fac), mais, bien qu'étant les meilleurs de leur milieu, ce ne fut pas sans sueur, larme et psychologie et conflits... Ceux qui ont eu le potentiel et la volonté s'en sortent, pour les autres bien plus nombreux (ceux qui végètent au collège/lycée en redoublant 5 fois), c'est moins réjouissant...

Aller, je vais t'exposer quelques anecdotes croustillantes.

J'ai vécu plus de 3 ans là-bas, au coeur de la cité, où j'enseignais dans le lycée Paul Eluard de Saint Denis ("le 9-3 en force") dans une prépa spécialisée pour l'accession aux métiers d'ingénieurs des jeunes des quartiers ... J'y ait vécu tous les conflits (CPE, grèves et tout le toutim quotidien, qui sur 2000 élèves, se produisait au moins une fois par semaine (vols, port d'arme, bagarre, trafic de bédos, agressions (souvent légères heureusement) de profs...)

C'était la galère les profs, mais surtout pour les élèves... Les miens, impliqués dans des études supérieures, cherchaient des petits jobs pour subvenir à leurs besoins basiques (chambre+bouffe)... Ils se faisaient claquer les portes au nez... A la vue de la dégaine de certains, cela ne m'étonnait guère ! ça les énervait, il devenaient de plus en plus agressifs dans les boîtes où ils avaient la chance de se présenter... incompréhensions, puis cercle vicieux !

Je parlais beaucoup avec eux, je leur ai appris, pendant mes cours (censés être de physique) (quelques heures ont suffi), à se présenter à un entretien d'embauche. Porter des vêtements propres, ne pas marcher nonchalamment, ne pas tchatcher (l'art local...) regarder le recruteur dans les yeux, dire Bonjour Monsieur le Directeur/Ingénieur, "au revoir Monsieur, merci de m'avoir accordé cette entretien et tenez moi au courant de la suite", être à l'heure, parler simplement, répondre directement aux questions, et avant l'entretien, réfléchir sur ses motivations et la manière de les exprimer, etc...

Ils pensaient que j'arrivais d'une autre planète... m'ont dit gentiment dans leur langage "z'êtes mitto, truc de ouf' , ça déchire trop,"... Je leur ai dit "comme vous voulez, essayez quand même, c'est pas bien méchant et cela n'agresse pas votre identité, ce sont des codes de bonnes conduite. Vous n'avez rien à perdre."

J'ai fini par avoir de la part d'un de mes élèves "ce prof, je kiffe à mort". Récompense suprême de beaucoup d'énergie donnée à ces jeunes pas réellement encadrés dans leur "éducation comportementale" :P

Bon sang, Personne ne leur a jamais expliqué ces petites choses simples, ces "clés de survie pour eux" ! Quel malheur pour ces jeunes !!

Bien je je fusse d'une autre planète, (le massif central, les paysans...) il n'en demeurait pas moins, que dans le monde du travail, c'était bien eux les extra-terrestres, d'où le clash systématique.

Cela n'a rien à voir avec leur couleur de peau, mais à leur comportement. Et ben finalement, ces conseils ont porté leur fruit, ils ont décroché les petits jobs nécessaires à leur subsistance (mini commercial/accueil chez AirFrance, serveurs de restauration rapide, etc... !! Des choses insignifiantes ? Pas vraiment : la clé financière de leur poursuite d'études, et bien plus encore, de leur "apprentissage social de l'entreprise".

Alors dans une caricature, on force le trait, néanmoins, dans une caricature, il y a du vrai. Leur difficulté viennent de leur éducation et de leur culture, de leur code (ils en ont aussi fort subtil !), bien trop éloignés des standards occidentaux et règles usuelles !

[b]Que l'on continue à maintenir l'Education en banlieue, c'est indispensable, mais ça ne suffit pas : il faut que les personnes concernées s'adaptent aux règles du monde dans lequel ils veulent s'intégrer.[/b]

Autre problème, je puis te dire que dans ces lycées (surtout les ZEP), il ne faut pas tellement plus d'heures de cours en absolu, mais plus d'heure de cours de qualité : où les élèves se tiennent convenablement, daignent accorder un peu de leur attention, etc...

Il faut aussi, avant de leur faire de la biologie, de l'histoire, commencer par leur apprendre à lire et écrire et comprendre le français. Sinon, ils sont perdus à jamais et dégoûtés, évidemment car en échec partout.

Démotivés, beaucoup d'élèves viennent au lycée sans cartable, ou bien sans feuille, sans crayons... Certains trouvent parfaitement normal d'être en retard, de ne pas écouter, ou de ne pas se taire quand le prof fait son cours. Et malheur au prof qui demande à un élève de sortir... La plupart du temps, c'est le prof qui sort par rebellion de sa classe. A moins d'avoir beaucoup de cran et d'intelligence, il ne faisait pas bon être une jolie jeune femme professeure non plus : ingérable avec les adolescents affirmant culture. Bref, ils ne sont pas éduqués chez eux, et ils le paient très cher après.

Je dis ça sans animosité, je constate, et je vois bien qu'il y a de dramatiques problèmes humains en banlieue, et je pense aussi que la solution ne peut pas venir seulement de l'Etat et des milliards (qu'il n'a plu), mais d'une attitude positive de tous ces jeunes et de leurs parents.

On appelle cela faire des concessions : l'EN en fait beaucoup dans ces zones et tant mieux ! Mais le retour se fait souvent attendre...
Dernière édition par Remundo le 12/04/09, 22:19, édité 1 fois.
0 x
ImageImageImage

SixK
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 371
Inscription : 15/03/05, 13:48
x 7

Message non lupar SixK » 20/12/08, 14:31

Remundo a écrit :Salut les amis, vous allez réussir à m'énerver dès le matin :D

Et au cas où certains ne s'en serait pas rendu compte, la France est archi surendettée et doit réduire la voilure : son premier budget, c'est l'EN, et plus généralement la fonction publique. Dans l'EN, la seule façon est de fermer le robinet des retraites/charges, donc en diminuant le nombre de fonctionnaires. Mais comme en retour, les heures nécessaires à nos chers petits élèves (surtout les somnolents à côté du radiateur) sont à peu près incompressibles, il faut que chaque enseignant fasse des heures' sup, et du coup, ils gagnent plus


Tailler dans le budget de l'education aurait un sens si l'etat etait quasiment a l'équilibre. Or cette année l'etat va encore exploser tous les records de depenses... Avec plus de 70 Milliards de déficit.

Alors ils peuvent bien essayer de grappiller 2 ou 3 milliards de ce coté la, mais ca ne resolvera pas les problemes d'endettement....
En 2008 la france va rembourser 42 Milliards de dettes..... 42 Milliards en pure perte !!!!! contre 40 Milliards l'année derniere !

Pendant ce temps la, Nicolas S. s'augmente de 170% a 200%, renfloue les poches des pauvres banquiers qui ont perdu un peu d'argent, parle de renflouer les constructeurs automobiles, etc...

SixK
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8534
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 152

Message non lupar Remundo » 20/12/08, 15:11

Evidemment.

Mais en général quand il y a le feu, un verre d'eau vaut mieux qu'un verre d'essence, même sidans les deux cas, le feux est encore là. :idea:

Pour les soutiens des banques et des constructeurs d'autos, c'est "immoralement économique"

C'est à dire que si tu ne soutiens ni les banques, ni les constructeurs, "autant se suicider tout de suite".

C'est eux qui ont fait les conneries, mais sans eux, pas d'économie (surtout les banques: le prêt est un pilier absolument nécessaire à l'élévation du niveau de vie). Sinon c'est tout le monde à la maison avec des poules et des lapins et une vache pour le lait.

Le problème, c'est que 3/4 de la population vit en ville artificiellement. Tu vois ce que ça peut donner si tu coupes l'économie à tous ces gens (approvisionnement en carburant, électricité, nourriture, salaires...) :idea:
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
bham
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1666
Inscription : 20/12/04, 17:36
x 3

Message non lupar bham » 20/12/08, 17:43

Remundo a écrit :Aller, je vais t'exposer quelques anecdotes croustillantes.

C'était la galère les profs, mais surtout pour les élèves... Les miens, impliqués dans des études supérieures, cherchaient des petits jobs pour subvenir à leurs besoins basiques (chambre+bouffe)... Ils se faisaient claquer les portes au nez... A la vue de la dégaine de certains, cela ne m'étonnait guère ! ça les énervait, il devenaient de plus en plus agressifs dans les boîtes où ils avaient la chance de se présenter... incompréhensions, puis cercle vicieux !

Ils pensaient que j'arrivais d'une autre planète... m'ont dit gentiment dans leur langage "z'êtes mitto, truc de ouf' , ça déchire trop,"... Bien je je fusse d'une autre planète, (le massif central, les paysans...) il n'en demeurait pas moins, que dans le monde du travail, c'était bien eux les extra-terrestres, d'où le clash systématique.

Cela n'a rien à voir avec leur couleur de peau, mais à leur comportement. Et ben finalement, ces conseils ont porté leur fruit, ils ont décroché les petits jobs nécessaires à leur subsistance (mini commercial/accueil chez AirFrance, serveurs de restauration rapide, etc... !! Des choses insignifiantes ? Pas vraiment : la clé financière de leur poursuite d'études, et bien plus encore, de leur "apprentissage social de l'entreprise".

Il faut aussi, avant de leur faire de la biologie, de l'histoire, commencer par leur apprendre à lire et écrire et comprendre le français. Sinon, ils sont perdus à jamais et dégoûtés, évidemment car en échec partout.

Démotivés, beaucoup d'élèves viennent au lycée sans cartable, ou bien sans feuille, sans crayons... Certains trouvent parfaitement normal d'être en retard, de ne pas écouter, ou de ne pas se taire quand le prof fait son cours. Et malheur au prof qui demande à un élève de sortir... La plupart du temps, c'est le prof qui sort par rebellion de sa classe. A moins d'avoir beaucoup de cran et d'intelligence, il ne faisait pas bon être une jolie jeune femme professeure non plus : ingérable avec les adolescents affirmant culture. Bref, ils ne sont pas éduqués chez eux, et ils le paient très cher après.

J'ai le même retour de profs de LEP en Moselle (du côté du pays de Patricia Kaas)
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8534
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 152

Message non lupar Remundo » 20/12/08, 18:10

C'est amusant alors que l'académie de Creteil et de Versailles soient les plus déficitaires de France (avec Amiens...), alors que les barres de mutations sur Nancy Metz (Moselle) sont plus de 3 fois plus élevées que celle de Créteil... :idea:

Tiens, voilà un doc pris à la volée sur le net, concernant l'anglais (discipline typique pour donner une bonne idée de l'attractivité des académies...)
http://www.skyminds.net/2008/03/21/barr ... n-anglais/
(désolé, un peu technique pour les non enseignants...)

C'est bien que les enseignants, par rapport à Créteil, plus généralement la banlieue, voient des difficultés inférieures dans les autres académies, non ?

Evidemment, il y a toujours un établissement "difficile" qui fera exeption à la règle générale d'une académie plus clémente...

D'ailleurs, sur ce point, cela lève l'épineuse couleuvre que ce sont toujours les enseignants débutants qui vont sur les "champs de bataille" les plus dangereux.
0 x
ImageImageImage

C moa
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 704
Inscription : 08/08/08, 09:49
Localisation : Alger
x 8

Message non lupar C moa » 20/12/08, 18:31

Et bien moi ça y est vous m'avez mis en colère :
Un exemple qui m'interpelle et qui est illustré par l'éducation maghrébine ; regardez notre ministre de la Justice, peu importe comment elle est parvenue à ce poste, elle y est parvenue ; son frère (ou ses frères) sont connus des services de police pour trafic de drogue ; cet exemple illustre ce qui se passe souvent au sein de cette population, les filles étudient et les garçons font des conneries, sont livrés à eux-mêmes ;
Bham combien de temps as-tu passé en Afrique en général et en Afrique du nord en particulier pour avoir de telles certitudes ??
Je travaille depuis plusieurs années sur ce continent et très sincèrement il y a une très grande différence entre ce qui s'y passe et ce que nous montrent les médias. Et en terme d'éducation, entre celle du bled et celle véhiculée dans les quartiers, il y a une différence énorme, crois moi !!!

De plus c'est assez drôle mais il y a quelques années, j'ai entendu le même type de discours (on l'entend encore de temps en temps) sur le fait que les enfants de cadre (et de profs :-)) réussissent mieux que les enfants d'ouvriers (sous entendu les uns travaillent mieux que les seconds). Alors svp arrêtez avec ce genre de conneries !!!

@Remundo
Bizarrement, depuis le début la seule chose que tu dis c'est "les jeunes sont des branleurs, ils veulent pas bosser, il faut les envoyer aux champs ou sur les chantiers pour qu'ils connaissent la vrai vie". Mais tu n'as répondu (ou tenté de répondre) à aucune des questions que j'ai posé.... C'est typiquement le genre de raisonnement un peu réducteur qu'ont en tête ceux qui ne veulent pas traiter les vrais problèmes de l'EN. Tu peux critiquer l'esprit d'un grenelle. C'est vrai qu'on y discute beaucoup mais en ce moment personne ne discute à l'EN (même les parents d'élèves se sont plaints que Darcos ne voulaient pas les recevoir). Pour ce qui est des actions, en général on peut toujours considérer que des choses manquent mais en général il y a un conscensus.

Par ailleurs, tu dis avoir passé 4 ans à enseigner dans un lycée de ZEP, j'ai quitté le mien à l'âge de 20 ans lorsque je suis rentré en BTS. Tu y as passé 4 ans mais visiblement tu n'as pas compris le pourquoi du comment :
- Si tu as des gamins qui ont des armes, ce n'est pas pour faire peur aux profs ou faire les fanfarons c'est surtout pour se défendre de ce qui se passe à l'extérieur du bahut ;
- Si les gamins ont du shit à vendre c'est surtout parce que l'état n'est pas capable d'empêcher cette saloperie de rentrer sur notre territoire !! Et c'est surtout plus facile d'arrêter un gamin avec 20 grammes sur lui que de démanteler une filière. Et pour info, en général ils le vendent dans les beaux quartiers....
- Si les filles sont tellement surveillées bien sur c'est en raison d'un machisme mal placé mais c'est surtout qu'on craint qu'elles se fassent agressées. Je ne penses pas que tu ais participé à une expédition punitive suite au viol d'une de tes amies.... Dans ton monde, on pense encore que la société est là pour te protéger et que la justice passera. Dans les quartiers, la violence est omniprésente, l'école n'y échappe pas et j'en suis le premier désolé mais c'est ainsi.

En fait, pour moi c'est un choix de société. Si on pense que l'on peut sauver un système bancaire en y mettant des dizaines de milliards (en augmentant notre dette au passage) mais que l'on ne peut pas réfléchir un minimum aux réformes de fond qui sont nécessaires dans notre système éducatif, je crains que nous ne soyons bien parti.

A moins que l'abrutissement général de notre pays soit un but recherché.
Dernière édition par C moa le 20/12/08, 18:36, édité 1 fois.
0 x
Avatar de l’utilisateur
bham
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1666
Inscription : 20/12/04, 17:36
x 3

Message non lupar bham » 20/12/08, 18:35

Désolé Remundo mais je ne suis pas enseignant, alors les barres tu peux peut-être expliquer ?

Concernant le LEP dont je parles, c'est Forbach et donc l'ex bassin houiller et sa banlieue Behren, où il arrive aux voitures de s'autoenflammer :cheesy: c'est donc en effet pas à l'image de toute l'académie.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8534
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 152

Message non lupar Remundo » 20/12/08, 19:07

Pour Bham:

Plus la barre de mutation est haute, plus cela veut dire que l'académie est attractive, et plus il faut de l'ancienneté pour y accéder.

Plus elle est basse, plus elle est répulsive, et plus les débutants se cognent les bahuts "chauds"

ça, c'est pour l'interacadémique. Il y a aussi des disparités intra-académique : Par exemple à Lyon, on mettra les débutants à Villeurbanne ou à la Duchère, les profs expérimentés au lycée du Parc, etc...

Pour CMoa : il y a sûrement des réformes à faire : j'observe que chaque fois qu'on en propose une (à droite comme à gauche), c'est la levée de bouclier systématique.

Je n'ai jamais dit que tous les jeunes sont des branleurs. J'ai dit et je répète que ceux qui manifestent le sont (au minimum le jour où ils manifestent, mais en général, pas uniquement ce jour là), et tous n'ont pas manifesté.

Et je redis qu'ils sont instrumentalisés par quelques adultes hypochrites, politicards et manipulateurs.

Et je réaffirme vivement que ce ne sont que des gamins pour qui la vie est quand même agréable (nourri, logés, chauffés, éduqués) qui ne connaissent rien des difficultés du monde du travail, et surtout, dont la place n'est pas dans la rue pour manifester.

Tu as posé beaucoup de questions intéressantes, sélectionne les plus importantes et nous pourrons dialoguer, sachant qu'en la matière, le débat est sans fin comme je l'ai dit :idea:
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
bham
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1666
Inscription : 20/12/04, 17:36
x 3

Message non lupar bham » 20/12/08, 19:17

C moa a écrit : Et bien moi ça y est vous m'avez mis en colère :
Un exemple qui m'interpelle et qui est illustré par l'éducation maghrébine ; regardez notre ministre de la Justice, peu importe comment elle est parvenue à ce poste, elle y est parvenue ; son frère (ou ses frères) sont connus des services de police pour trafic de drogue ; cet exemple illustre ce qui se passe souvent au sein de cette population, les filles étudient et les garçons font des conneries, sont livrés à eux-mêmes ;
Bham combien de temps as-tu passé en Afrique en général et en Afrique du nord en particulier pour avoir de telles certitudes ??
Je travaille depuis plusieurs années sur ce continent et très sincèrement il y a une très grande différence entre ce qui s'y passe et ce que nous montrent les médias. Et en terme d'éducation, entre celle du bled et celle véhiculée dans les quartiers, il y a une différence énorme, crois moi !!!

Cmoa je n'ai jamais été en Afrique et je ne parlais d'ailleurs pas de l'éducation donnée en Afrique mais bien de celle véhiculée dans les quartiers, désolé si je n'ai pas été assez clair ; je tiens aussi à préciser que ce n'est pas une généralité, certains enfants issus de l'immigration étant nettement mieux éduqués que certains Français de souche.

C moa a écrit : De plus c'est assez drôle mais il y a quelques années, j'ai entendu le même type de discours (on l'entend encore de temps en temps) sur le fait que les enfants de cadre (et de profs :-)) réussissent mieux que les enfants d'ouvriers (sous entendu les uns travaillent mieux que les seconds). Alors svp arrêtez avec ce genre de conneries !!!!!!

Ben justement, j'aurais tendance à faire le constat inverse.

C moa a écrit : Dans les quartiers, la violence est omniprésente, l'école n'y échappe pas et j'en suis le premier désolé mais c'est ainsi.

La violence dans les banlieues et/ou milieux défavorisés a toujours existée, il y en avait quand j'étais jeune, du temps de mon père, du temps de mon grand père, du temps de mon arrière grand-père sur les docks du port de Nantes ; bon j'vais pas te faire la généalogie de la famille, la violence a toujours été là, il faut juste essayer de comprendre pourquoi elle est là aujourd'hui, pourquoi elle prend une telle ampleur (les médias et la société en général y sont sans doute pour qqchose) afin d'essayer d'y remédier.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8534
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 152

Message non lupar Remundo » 20/12/08, 19:25

Aller, je vais encore de taquiner CMoa !!
C moa a écrit :@Remundo

Par ailleurs, tu dis avoir passé 4 ans à enseigner dans un lycée de ZEP, j'ai quitté le mien à l'âge de 20 ans lorsque je suis rentré en BTS. Tu y as passé 4 ans mais visiblement tu n'as pas compris le pourquoi du comment :
- Si tu as des gamins qui ont des armes, ce n'est pas pour faire peur aux profs ou faire les fanfarons c'est surtout pour se défendre de ce qui se passe à l'extérieur du bahut ;
- Si les gamins ont du shit à vendre c'est surtout parce que l'état n'est pas capable d'empêcher cette saloperie de rentrer sur notre territoire !! Et c'est surtout plus facile d'arrêter un gamin avec 20 grammes sur lui que de démanteler une filière. Et pour info, en général ils le vendent dans les beaux quartiers....
- Si les filles sont tellement surveillées bien sur c'est en raison d'un machisme mal placé mais c'est surtout qu'on craint qu'elles se fassent agressées. Je ne penses pas que tu ais participé à une expédition punitive suite au viol d'une de tes amies.... Dans ton monde, on pense encore que la société est là pour te protéger et que la justice passera. Dans les quartiers, la violence est omniprésente, l'école n'y échappe pas et j'en suis le premier désolé mais c'est ainsi.

En fait, pour moi c'est un choix de société. Si on pense que l'on peut sauver un système bancaire en y mettant des dizaines de milliards (en augmentant notre dette au passage) mais que l'on ne peut pas réfléchir un minimum aux réformes de fond qui sont nécessaires dans notre système éducatif, je crains que nous ne soyons bien parti.

A moins que l'abrutissement général de notre pays soit un but recherché.

A l'extérieur du bahut ? Alors pourquoi s'en servent-ils à l'intérieur ? Je confirme qu'ils s'en servent très rarement contre les profs (le cas Karen Montétoutain...), mais beaucoup entre eux... pour s'intimider et régler leurs petites affaires de trafiquants pour qui le non paiement d'un bédo vaut bien un intestin tranché...

Pourtant personne ne les oblige à tremper dans cette merde !
Au fait, c'est qui les principaux producteurs et importateurs de shit en France ? ça se passe au Maghreb... au Maroc plus précisément.

Et les banlieues sont les consommatrices "number one", même si maintenant, il est de bon ton dans tous les milieux de se prosterner devant l'immense talent et zénitude des fumeurs de cannabis...

Les réseaux africanomagrhébins sont parmi les plus actifs dans le cannabis en France. Faut pas confondre les causes et les conséquences :idea:

Pour les filles agressées, et bien justement, si les "petits mâles" avaient un peu de respect pour leurs soeurs, cousines, copines ils les laisseraient vivre leur vie comme cela se passe partout ailleurs en France... Mais le problème ne se situe pas là. Les quelques agressions de jeunes filles se font au prétexte que la femme doit être soumise à l'homme dans les cultures africaines, et on cherche des noises à la moindre adolescente portant une jupe ou un Tshirt moulant... On en a même fait cramer vive avec de l'essence dans un local poubelle parce qu'elle revendiquait son libre arbitre ! (l'affaire Soan)

J'invente rien... J'observe... Désolé d'ête un peu rude, mais c'est comme ça "là bas".

Dans "mon monde" (comme si j'étais habitant de la place Vendôme), il a fallu que je ne compte que sur moi pour me défendre... malgré du dialogue et de la psychologie, plus d'une fois ça a été très chaud dans le lycée et en dehors... et j'ai apprécié d'être un jeune homme trapu plutôt qu'une belle jeune femme aguichante dans ce milieu !!

Tu as bien raison CMoa, les règles s'éloignent trop de celles de la République dans les banlieues.

Ah, je voulais dire aussi : on ne change pas une mentalité, une culture, des modes de vie avec des milliards, même des dizaines. Depuis 30 ans, on a fait et on maintient tous les efforts d'éducation nécessaires dans ces quartiers.

Paradoxalement, la violence ne fait que s'intensifier. Le problème est ailleurs. Il est culturel, avec des communautés qui se replient sur elles-mêmes et qui veulent absolument vivre en France opposant farouchement leur culture et mode de vie au respect des règles élémentaires de la République.
0 x
ImageImageImage


Revenir vers « Medias et actualités: émissions TV, reportages, livres, actualités... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité