Bio-nanotechnologie: vers la vie éternelle? Envoyé Spécial

Livres, émissions de télévision, films, revues ou musiques à partager, conseiller, faire découvrir...Réagissez à l'actualité touchant de près ou de loin à l'éconologie, l'environnement, l'énergie, la société, la consommation (nouvelles lois ou normes)...
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 66127
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 5092

Bio-nanotechnologie: vers la vie éternelle? Envoyé Spécial




par Christophe » 20/02/09, 12:34

Un étonnant documentaire a été diffusé hier dans le cadre d'Envoyé Spécial sur le prolongement de l'espérance de vie par la Science et notamment les nanotechnologies.

Attention y a du bon et du très moyen pour pas dire du mauvais...

A voir ici ou ici

Un rêve sans fin

Un reportage d’Anouk Burel et Valérie Lucas


Qui n’a jamais rêvé de vivre beaucoup plus longtemps ? Cette idée, certains scientifiques, chercheurs en génétique ou curieux visionnaires américains et britanniques commencent à l’envisager aujourd’hui pour le monde de demain. Vivre 150 ans ou pourquoi pas éternellement, être résistant aux maladies, anticiper son destin, ces futurs ne sont peut-être plus si lointains depuis le décryptage du génome et les progrès immenses des nanotechnologies. Que pourrait être l’homme du futur, pourra-t-on lire une partie de notre avenir grâce à la génétique personnelle, accepterons-nous un jour de modifier nos gênes pour nous sauver d’une maladie, d’un cancer ou avancerons-nous au contraire à reculons vers ces horizons vraiment très étranges, vus d’ici ? Quels seront nos choix de société devant ces progrès géants ? C’est en tous cas la question qu’ouvre ce reportage réalisé en France et aux Etats-Unis, où les portes du futur se sont déjà entrouvertes, en partie, grâce notamment au décryptage du génome personnel. L’accès pour chacun au secret de ses propres gênes, une innovation sacrée "invention de l’année" par le magazine Time et qui attire de plus en plus d’américains.


Vivre 300 ans ca va poser UN GROS probleme de retraites :mrgreen:
Dernière édition par Christophe le 21/02/09, 20:03, édité 1 fois.
0 x

Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 6




par elephant » 20/02/09, 13:22

Ouais ! et quand on voit le monde que certains nous préparent, je pense que d'ici 30 ans, je ne serai pas trop fâché de partir :evil:
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
netshaman
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 532
Inscription : 15/11/08, 12:57
x 2




par netshaman » 20/02/09, 16:21

Surtout que ce seront ces memes personnes qui preparent ce fameux monde qui beneficieront de ce " progres " , car d'une part ils seront assez friques pour pouvoir beneficier de cette technologie ( ne crois pas que ce sera gratuit et a la portee du premier venu ) et d'autre part ils pourront de cette maniere s'en foutre encore plus plein les poches et pendant beaucoup plus longtemps !
Autant crever de suite, je veux pas vivre dans une societe pareille.
Et je parle pas des consequenses sur l' evolution de l'espece humaine.
En effet, plus une espece vit longtemps, moins elle evolue vers une forme de vie amelioree rapidement .
Donc on sera condamnes a stagner eternellement !
Ca sera un enfer je vous le dis, un peu comme dans le film " soleil vert " , mais en dix fois pire !

:cry:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 66127
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 5092




par Christophe » 21/02/09, 20:05

Voila l'émission est sur l'éconoTV:

Partie 1/2
Partie 2/2


Regardez le ca vaut le coup!
0 x
Avatar de l’utilisateur
louphil
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 273
Inscription : 22/07/05, 01:20
Localisation : Gironde (Ste Foy-la-Grande)
x 1




par louphil » 21/02/09, 23:48

Je viens de visionner ce reportage edifiant tant au niveau prouesse technologique et scientifique, qu'au niveau bêtise humaine; ou comment manipuler une opinion publique récalcitrante .

En effet, si je n'ai contre les nanotechnologies que l'argument des micros particules qu'elles representent au même titre que l'amiante, laine minérales et autres particules diesels, je suis encore loin d'enteriner les technologie concernant le génome ...

Si je n'ai absolument rien contre, voire que sois soit à 100% pour la recherche dans ce domaine, j'ai comme eu l'impression à la fin du reportage d'avoie été victime d'une tentative (dans mon cas) de manipulation ...

En effet, faisant miroiter au peuple ( qui n'en beneficiera certainement jamais, ou alors, dans dans des buts de servage ...) une longévité accrue (voire tant qu'à faire, l'immortalité ...) grace à la modification génétique, on leur dit simplement : "voyez les possibilités qu'offre la génétique ! Vous seriez prêts à devenir vous-même des organismes génétiquement modifiés, mais refusez toujours ou renaclez à consommer du vegetal ( ...pour le moment...) GM ... Expliquez-nous !!! (Ce en quoi, nos chers faiseurs d'opinion n'auraient pas totalement tort ) ...

Ca me rappelle vaguement les arguments ( d'ailleurs caduques depuis ) des promoteurs des OGM : adaptations des cultures aux terroirs infertiles, lutte contre la faim dans le monde, rendements mirobolants, reduction des pesticides , developpement d'une alimentation médecinale ( que pratique depuis la nuit des temps les peuples de l'Inde, sans OGM, entre-autres ),etc
...

... Sans compter les problèmes de retraites, evidemment, :cheesy:
0 x
http://wunic.fr

C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son,
Que certains ont l'air brillants, avant d'avoir l'air cons ....:D :D :D

oblomoff
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 1
Inscription : 23/02/09, 12:47

Réponse de l'obscur petit groupe à Envoyé Spécial




par oblomoff » 23/02/09, 15:33

Ce que nous pensons de notre destin transgénique

Le 19 février 2009, Envoyé Spécial consacrait un reportage intitulé « un rêve sans fin » à l'humanité du futur, dont les performances et la longévité seraient décuplées par les prouesses de la génétique et des nanotechnologies. Dans les dernières scènes de ce film, tournées à la faculté de médecine de Paris en juillet 2008, apparaît un « obscur petit groupe » venu interrompre une conférence. De lui, on n'apprend rien, sinon qu'il est violent et antidémocratique. Passons sur la prétendue violence, réfutée par les images mêmes du documentaire. L’important est de rappeler pourquoi c’est au nom d’une démocratie possible que nous avons dénoncé, comme nous continuerons à le faire, les prétentions totalitaires de la génétique.
Dans cette conférence sympathiquement intitulée « l'homme transgénique : un infini, des possibilités », J.-C. Weil et M. Radman exposaient leurs travaux : induire chez les souris, et plus tard chez les humains, des mutations génétiques permettant de retarder l'apparition du cancer et de prolonger la durée de la vie humaine bien au-delà de cent ans.
Loin d'être un simple débat d'idées, comme le dit la journaliste, cette conférence était un exposé des recherches actuellement menées par les principaux instituts scientifiques français. Ces expériences y sont financées à hauteur de centaines de millions d'euros par les fonds publics et les entreprises de biotechnologie. Il ne s'agit donc pas d'idées, mais de réalisations bien concrètes qui déterminent la manière dont on voudrait nous faire vivre demain. La force de frappe des biotechnologies semble assez bien démontrée par l'impuissance à laquelle sont réduits tous ceux qui s'opposent à la diffusion des plantes génétiquement modifiées dans le milieu naturel et dans l'alimentation.
En somme, si les recherches en génétique n'avaient pas une telle puissance d'action sur le monde via le soutien actif de l'Etat et leur valorisation immédiate par les firmes de biotechnologie, si elles n'étaient pas financées par nos impôts, s'il s'était agi, donc, d'un simple débat philosophique, nous ne nous serions peut-être pas dérangés.
Replaçons cette conférence dans son contexte. Il est maintenant avéré que les dégâts provoqués à notre milieu de vie par l'industrie induisent une épidémie de cancers, d'allergies et de maladies nouvelles. L'institution scientifique, loin de s'interroger sur les causes de ces maux, s'attache à bricoler les humains pour les adapter à leur environnement pathogène. Pas de panique, Mesdames et Messieurs, nous avons la solution à tous vos problèmes, l’ultime synthèse, la fin de l’Histoire : l'homme transgénique. Déjà, l’abondante production laborantine d'animaux transgéniques sert, entre autres choses, à étudier quelles mutations devront subir les humains pour cohabiter avec la radioactivité, la pollution chimique et électro-magnétique, etc.
D'ailleurs, il ne s'agit pas seulement d'adapter l'humain, mais de l'améliorer. En gommant certains de ses « défauts » (disaient les conférenciers ce jour-là), comme celui de ne pas vivre au-delà d'une petite centaine d'années. Puis, par le biais du diagnostic pré-implantatoire, de s'assurer qu'il ne souffre pas de tares. Ensuite, d'augmenter ses « performances », selon les critères en vigueur. C'est notamment ce que dit le généticien Daniel Cohen, bien placé, comme Weil et Radman, dans les institutions scientifiques : "Je crois en la possibilité d'une nouvelle évolution biologique humaine consciente et provoquée, car je vois mal l'homo sapiens (...) attendre patiemment et modestement l'émergence d'une nouvelle espèce humaine par les voies anachroniques de la sélection naturelle." L'industrie de la biotechnologie est bien placée pour tirer un profit maximal du travail de ces darwinistes pressés...de devenir vraiment eugénistes.
Nombre de biologistes ont la mauvaise habitude de confondre l'évolution des espèces et celle des sciences. Pour eux, la biologie prend naturellement le relais de l'évolution millénaire des êtres vivants. Et puisque cette évolution est « naturelle », la récuser n'a aucun sens. C'est précisément ce que dit Miroslav Radman dans ce reportage, quand il commente notre intervention : « S'il y avait eu cette peur du changement au début de la vie, il n'y aurait aujourd'hui que des bactéries ». Une remarque emblématique de l'arrogance naïve des généticiens, qui se prennent pour les concessionnaires d'une aventure commencée il y a 3,5 milliards d'années. Au regard de ce que la science industrielle a réussi à faire de la planète en quelques décennies seulement, des processus incontrôlables qu'elle a déclenchés dans la nature au moment même où elle prétendait la maîtriser, nous pensons qu'il est pour le moins raisonnable de s'opposer à ces recherches. Et ce, avant qu’un comité de sages présidé par les mêmes ne vienne dûment encadrer le fait accompli et le certifier éthiquable.
Nous n'avons pas peur du changement. Pour la bonne raison que ce que propose aujourd'hui la génétique, ce n'est pas le changement, mais la continuation du monde tel qu'il va, en pire : des pollutions ingérables, l'objectivation croissante des individus, le remplacement de la politique par des pseudo-impératifs techniques. Quand le capitalisme industriel promet longévité et santé, nous serions tentés de ne pas le croire et de juger sur pièce. Du reste, dans un monde où le fichage génétique s'étend paisiblement, les promesses de longévité deviennent vite prouesses d'aliénation. Nous disons donc que le véritable changement, à rebours des lendemains radieux promis par la biotech, réside dans notre capacité politique à associer les tares des uns et des autres pour produire de la dignité et de l'autonomie.


Groupe Oblomoff.

Texte en pdf :
https://www.econologie.info/share/partag ... p7Stjk.pdf
0 x
Avatar de l’utilisateur
louphil
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 273
Inscription : 22/07/05, 01:20
Localisation : Gironde (Ste Foy-la-Grande)
x 1




par louphil » 23/02/09, 17:54

Voilà, Oblomoff, tu expliques et detailles bien mieux que je n'ai su le faire, le fond de ma pensée ... et ça me rassure de ne pas être seul à avoir fait cette analyse ...

Cependant, si tu insistes sur l'aspect génétique, il ne faut surtout pas minimiser l'aspect nanotech qui est un complément qui, à mon avis, pourrait arriver plus rapidement à maturité, permettant une acceptation moins douloureuse de l'homme transgenique en réduisant la taille de la marche à franchir ...

Pour moi, le danger immédiat est l'éviction du problème OGM du monde végetal à vocation alimentaire, vers un débat plus ethique encore, car il s'agira de celui de l'adaptation de l'humain à la technologie ( avec toutes les dérives possibles et imaginables ), et non plus de la technologie à l'humain comme ça a été le cas pendant toute son évolution ... L'eviction du débat sur les OGM alimentaire pourrait à très court terme banaliser ces derniers, et j'y vois là un vrai danger ...

J'imagine aisement que le "groupuscules obscurantiste" filmé, sera très bientôt taxé de "terroriste" ...

Après l'avenement de "1984", bienvenue dans "Le Meilleur des Mondes" ... avec des humains fabriqués/programés en fonction des besoins :evil:
0 x
http://wunic.fr



C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son,

Que certains ont l'air brillants, avant d'avoir l'air cons ....:D :D :D
netshaman
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 532
Inscription : 15/11/08, 12:57
x 2




par netshaman » 24/02/09, 12:46

C'est clair, et sans oublier aussi le film "Farenheit xxx*" de Truffaut a cause de la desinformation mediatique televisuelle qui a cours de nos jours comme dans le film.
Coincidence ?
Non.
Et puis aussi "bienvenue a gattaca" ou le destin de chacun depend seulement de son genome :evil:
*xxx parce que je me souviens pas du nombre.
0 x
Avatar de l’utilisateur
louphil
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 273
Inscription : 22/07/05, 01:20
Localisation : Gironde (Ste Foy-la-Grande)
x 1




par louphil » 24/02/09, 13:02

Merci Netshaman, pour ces rappels culturels qui devraient faire partie des oeuvres à étudier en priorité dans nos écoles notement le Farenheit 451 de Bradburry (repris par Truffaut) ... et il y en aurait d'autres ...

Petit rectificatif concernant "Bienvenue à Gattaca", dans le film on n'est pas orienté en fonction du génome, mais on programe ce dernier en vue d'un destin particulier ... De nos jours, la discrimination par le génome serait, d'après le reportage tout à fait possible, contrairement à sa programation ...mais peut-être pas pour très longtemps ...
0 x
http://wunic.fr



C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son,

Que certains ont l'air brillants, avant d'avoir l'air cons ....:D :D :D
netshaman
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 532
Inscription : 15/11/08, 12:57
x 2




par netshaman » 24/02/09, 17:48

Ah ca, dans les ecoles etudier les oeuvres de sf ?
Mais vous etes fou !
C'est anti-conformiste !
Inconcevable !
Nous sommes dans la societe Francaise nous Môssieur !!!
:mrgreen:
Quand j' etais au lycée, en cours de littérature, je n'arrêtais pas de bassiner le prof a la moindre occasion, pour qu'on etudie au moins une oeuvre de sf, mais c'etait comme remplir un seau troue...
Il faut dire que la france et la sf c'est pas la joie.
Pourtant dieu sait pourtant si ca rend intelligent, bien plus que les programmes a la noix qu' on nous sert sans arret.
Mais la on frole le HS.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Medias et actualités: émissions TV, reportages, livres, actualités... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invités