Medias et actualités: émissions TV, reportages, livres, actualités...Be Positive

Livres, émissions de télévision, films, revues ou musiques à partager, conseiller, faire découvrir...Réagissez à l'actualité touchant de près ou de loin à l'éconologie, l'environnement, l'énergie, la société, la consommation (nouvelles lois ou normes)...

"Oeuvrer à un monde meilleur et s’enrichir"

Le sondage a expiré le 20/05/09, 04:46

C'est possible
9
82%
C'est impossible
2
18%
 
Nombre total de votes : 11
Elec
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 779
Inscription : 21/12/08, 20:38

Be Positive

Message non lupar Elec » 09/02/09, 03:40

Un superbe billet de Francis Pisani, en direct de Long Beach, Californie, 8 février 2009:

" J'ai des doutes sur mes doutes - Je commence ce billet à l’aéroport de Long Beach sur le chemin du retour après quatre jours à la conférence TED2009 (Technology, Entertainment, Design), la plus fascinante de toutes celles auxquelles j’ai pu assister. (...) Ça m’invite à remettre en question plein d’idées plus ou mois solidement établies dans ma tête. Un exercice toujours salutaire (...)

Les gens que j’ai vu pendant ces quatre jours oeuvrent «pour que ça change» sans s’enfermer dans la vieille dialectique «changement personnel» ou «changement collectif», sans croire que la seule solution est la révolution, sans voir de contradiction - pour nombre d’entre eux - entre œuvrer à un monde meilleur et s’enrichir.

Ils font. Ils repèrent un problème, imaginent un solution, une technologie, une méthode et s’y mettent. Que ce soit en créant une entreprise ou en lançant un mouvement. Un exemple: BetterPlace, une société qui essaye de généraliser les voitures électriques. L’état d’esprit est différent. Au lieu de voir ce qui rend une idée difficile à réaliser ils imaginent ce qu’il faut faire pour la rendre réalisable. C’est tout mon scepticisme (dont je suis si fier) qui en prend plein la gueule (...)

Une façon très concrète de dire «Yes we can» sans attendre que le message vienne d’en haut (...) C’est toute l’effacement derrière la distance et l’abstraction qui, cette fois, a morflé. Mes réserves? Bien sûr que j’en ai (comme quoi l’esprit critique a la vie dure, une bonne chose s’il n’empêche pas d’agir (...) cela ne serait pas suffisant pour tout résoudre, mais, un peu d’optimisme et de confiance ne font de mal à personne. ."


http://pisani.blog.lemonde.fr/2009/02/0 ... es-doutes/

http://conferences.ted.com/TED2009/program/
0 x

Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 09/02/09, 10:35

En fait, c'est une technique de gestion de projet qu'on m'a d'ailleurs enseigné lors de mes études de PNL.

Certes, il y a des gens qui râlent quand ils arrivent en réunion et qu'on leur dit: vous gardez vos objections pour vous, vous devez donner uniquement des idées positives qui peuvent faire avancer le projet.
Autrement dit, pratiquer la technique du " OUI...ET..."

Walt Disney avait même perfectionné la technique et la pratiquait en 3 endroits différents:
Premiere réunion, endroit 1 où on branchait le déconomètre à fond ( brain storming vrai)
Deuxième réunion à l'endroit 2 où l'on s'attachait quand même à envisager les problèmes de réalisation ( c'est à dire les énumérer )
Troisième réunion à l'endroit 3 où l'on cherchait des solutions aux problèmes qui se posaient ( qui éventuellement débouchait sur une nouvelle réunion à l'endroit 1 )

Je crois qu'il a prouvé que cela pouvait marcher.

Cette technique est efficace, elle demande simplement de la discipline:
- de la part de l'animateur qui doit constamment remettre le thème de la réunion sur les rails, parfois avec une mauvaise foi inébranlable
- de la part des participants qui doivent être conscients que si on les a convoqués à la réunion, c'est pour exiger d'eux qu'ils agissent

Si vous avez bien lu mes interventions sur le post "L'association, les hommes, etc..." c'est la technique sous jacente que j'utilise.
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49113
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 749

Message non lupar Christophe » 09/02/09, 10:51

1) elephant: il y a combien de pertes ressources humaines entre les 3 réunions? Image

2) Je suis un peu étonné par l'intitulé du sondage surtout connaissant ton niveau Elec: sous entend-t-il qu'il est uniquement possible de s'enrichir par l'argent donc les biens matériels ? Je sais qu'une croyance populiste veut qu'un écolo doit faire voeux de pauvreté et vivre à l'encontre de la société et du progres: les barronet en sont l'exemple par excellence. Voir le reportage de TF1: https://www.econologie.com/forums/injection- ... t7057.html

Et l'éducation? La culture? L'accomplissement de soi...etc etc? Ce ne sont pas des enrichissements? :shock:

Oui l'argent est important dans nos sociétés car c'est un moyen de réalisation mais cela ne doit surement pas être un but de vie: travailler pour grossir son compte en banque c'est de la connerie mais j'avoue que ca en fait bander plus d'un...

Mais celui qui pense qu'il est réaliste de "changer le monde" sans argent, donc sans moyens matériels, est soit un très grand esprit (1 homme sur 1 milliard ?) soit un gros naïf...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 09/02/09, 14:28

Tssss, Tssssss

1) je pense que tu confonds coûts et investissements ! :D Ceci dit, chez W.D. considérons bien que les participants à la réunion sont ses collaborateurs, ils ont donc tout à gagner à la réussite du projet en s'y investissant.

2) personnellement, je perçu "enrichir" dans toutes ses acceptations, c'est pourquoi j'ai voté oui.

PS: j'ai modifié 5 négations ou doubles négations avant de poster cette réponse. :D
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49113
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 749

Message non lupar Christophe » 09/02/09, 14:36

Ben le texte original manque de clareté...

Peut être une "mauvaise" traduction d'un anglicisme?
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

Elec
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 779
Inscription : 21/12/08, 20:38

Message non lupar Elec » 09/02/09, 16:16

(...) J’ai été impressionné par le programme pour enseigner la musique classique aux enfants des bidonvilles de Caracas dont j’ai parlé vendredi.

Par Aimee Mullins , cette superbe jeune femme tronc à la fois mannequin et athlète qui s’amuse, en outre, à nous forcer à repenser ce que c’est le corps ou l’identité.

Par Lena Maris Klingvall qui n’a pas de bras et une seule jambe dont elle se sert pour conduire, faire de la calligraphie, nager… entre autres.

Par tous ces gens qui surmontent leurs difficultés, personnelles ou collectives. Une façon très concrète de dire «Yes we can» sans attendre que le message vienne d’en haut (...)


http://pisani.blog.lemonde.fr/2009/02/0 ... es-doutes/
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7711
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 626

Message non lupar Ahmed » 10/02/09, 22:46

L'efficacité dans la gestion de projet est une excellente chose…si le projet est lui-même valable.
Autrement dit, le mode de gestion est neutre, permettant n'importe quel type d'action, de la plus respectable à la plus condamnable.

Comme Christophe, je trouve qu'il y a pas mal d'ambiguïtés dans ce texte ainsi que dans le sondage, dues au mélange des genres.
Ainsi, enrichissement en tant qu'accomplissement de soi ne peut coexister avec enrichissement pécuniaire d'un point de vue méthodologique.
Si, dans le sondage c'est la première acception qui prévaut, alors la question n'a pas lieu d'être, car dire: "Œuvrer à un monde meilleur et s’enrichir", est une évidence.

En revanche, il est globalement contradictoire de prétendre réserver à son usage exclusif des biens matériels considérables et être soucieux du bien commun. Au-delà des cas particuliers, la raison en est que le fait de rechercher le profit personnel (au sens fort évidemment, pas le souci de gagner sa vie) oppose aux autres, puisque ce gain provient de l'exploitation d'un rapport de force ou d'une inégalité. Autrement dit, le désir de s'approprier un maximum des biens en circulation conduit à augmenter l'inégalité, ce qui est incompatible avec un monde meilleur.

@ Christophe:
Pas vraiment d'accord avec toi lorsque tu pose cette alternative:

"Mais celui qui pense qu'il est réaliste de "changer le monde" sans argent, donc sans moyens matériels, est soit un très grand esprit (1 homme sur 1 milliard ?) soit un gros naïf..."

Avec de gros moyens, il est certes facile de changer le monde en pire, c'est ce qu'il est facile de constater et il n'est nul besoin de le démontrer, mais ce n'est certainement pas ce que tu voulais dire.

S'il s'agit de le changer le monde en mieux, je crois que de gros moyens financiers seraient un gros handicap, car, pour avoir ces gros moyens il faudrait entretenir des relations étroites avec les détenteurs des pouvoirs (politiques, économiques…). Cette dépendance entrainerait immanquablement un dévoiement de l'action puisque ce serait contraire aux intérêts des dominants. La seule chose pouvant, dans ce cadre, servir leurs intérêts, serait un simulacre d'action d'humanitaire pour faire diversion (par exemple de la charité plutôt que de la justice).
Ainsi, la fin n'est nullement dissociable du moyen utilisé pour y parvenir.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Elec
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 779
Inscription : 21/12/08, 20:38

Message non lupar Elec » 10/02/09, 23:06

Il n'y a à mon avis (à chacun le sien...) aucune contradiction entre enrichissement intellectuel, spirituel et enrichissement matériel.

Ce n'est pas parce que l'on a aucun bien matériel que l'on est, de fait, riche intellectuellement et spirituellement (ce qui ne veut pas dire que ne pas possèder de biens matériel rend impossible l'épanouissement intellectuel ou spirituel). Des ethiopiens qui crèvent de faim ne sont pas, de fait, des personnes épanouies sur le plan intellectuel et spirituel.

Et ce n'est pas parceque l'on s'enrichi matériellement que tout épanouissement intellectuel et spirituel devient impossible.

L'enrichissement matériel, ce n'est pas tabou.

La France plus communiste que la Chine

J'ai dîné ce soir avec Bo, un ami entrepreneur chinois, évidemment nous avons parlé politique et comparé la France et la Chine. Pour lui la France est devenue un pays plus "communiste" que la Chine. Système social, difficulté de licencier, puissance des syndicats (ils sont anecdotiques là-bas), image négative de l'entreprise, tout y est passé. Je lui ai répondu ce qui vous brûle les lèvres: oui, mais lorsque votre pays aura atteint un niveau de développement proche de la France, vous aussi vous vous installerez dans le confort et la protection sociale. Bo est tout à fait d'accord mais rajoute "oui, mais quand on en sera là vous autres français serez redescendus au niveau où en est la Chine maintenant avec votre socialisme et votre rejet du travail".

Je vous ai gardé le meilleur pour la fin. Bo est venu habiter en France pour six mois et apprendre le français à ses enfants. Pourquoi lui dis-je ? Oh, ils parleront chinois, première langue du monde en nombre, puis anglais, langue très importante, et enfin le français parce que c'est "romantique", il pourra draguer en français, un petit côté "traditionnel" qui lui plaît, "plus cool qu'utile" dit-il.

J'oubliais, pour s'occuper à plein temps des enfants il a recruté une nounou... française dénichée à Aix en Provence "qui est ravie, grâce à ce job, elle peut venir à Paris alors qu'elle n'en avait pas les moyens".

Si vous pensez que les chinois sont toujours ceux qui piquent les jobs à nos ouvriers, revoyez vos tablettes, ils recrutent désormais des français pour s'occuper de leurs enfants. Le ménage aussi ? Probablement, je ne lui ai pas demandé.

Une consolation tout de même avant de m'endormir, Bo et son épouse testent tous les étoilés Michelin de la capitale, ils adorent, et les musées, bien sûr. "Dommage qu'il y ait autant de merdes de chien dans la rue".

http://loiclemeur.com/france/2006/09/la ... plus_.html
0 x
Elec
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 779
Inscription : 21/12/08, 20:38

Message non lupar Elec » 11/02/09, 05:27

A propos des différences de perception nationale face à la l'économie de marché, selon une étude américaine:

"A une étude (2006) sur la question "L'économie de marché est-elle le meilleur systeme économique ?", 71% des Américains répondent OUI, 74% pour la Chine, le plus haut taux au monde, plus haut que les Etats-Unis, alors que la France répond oui à 36%. La majorité des pays ont répondus OUI."


Un score aussi bas, cela fout la honte !
Ils préfèrent une économie planifiée ceux qui ont répondu non ou qui se sont abstenus ?

Image
(à noter que l'Argentine a connu un effondrement de son système financier en 2001-2002, ce qui explique sans doute le score de 42%... qui reste cependant supérieur à celui de la France !)


Bertrand Delanoë (PS):

"Le libéralisme est d’abord une philosophie politique de la liberté (...) L’économie de marché n’est pas un débat, c’est un fait (...) L’économie n’est pas de droite ou de gauche. L’économie est (...) Cessons de concevoir la suite des luttes populaires comme une réplique des révolutions du passé. (...) Aujourd’hui, c’est fini : après François Furet, nous proclamons que “la Révolution française est terminée”. Elle demeure l’âme de notre République, elle nous a fait ce que nous sommes. Mais elle est derrière nous."

http://www.monde-diplomatique.fr/2008/09/HALIMI/16270
0 x
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4545
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Message non lupar Capt_Maloche » 11/02/09, 11:13

Le problème de l'économie de marché, est qu'elle est basée sur le "toujours plus", entends par là la croissance, et que notre monde ne peut supporter une telle "pression"

résultat : nous sommes trop nombreux
Question : faut il réguler la démographie?

Nous serons bientôt 9 Milliards d'après l'INED, la moindre catastrophe naturelle associée à une pénurie énergétique risque de sonner le début d'une décroissance obligatoire fort douloureuse aussi bien matériellement que humainement.

A l'échelle de la planète, que vaut l'économie? rien, c'est de notre survie dont nous parlons.

La liberté, oui, mais pas si elle nous envoie dans le mur, sinon, à quoi servent nos dirigeants? Ah oui, c'est vrai, ce sont des pantins...
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Medias et actualités: émissions TV, reportages, livres, actualités... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité