Medias et actualités: émissions TV, reportages, livres, actualités...2ième pic de pollution à Clermont-ferrand

Livres, émissions de télévision, films, revues ou musiques à partager, conseiller, faire découvrir...Réagissez à l'actualité touchant de près ou de loin à l'éconologie, l'environnement, l'énergie, la société, la consommation (nouvelles lois ou normes)...
Avatar de l’utilisateur
jean63
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2332
Inscription : 15/12/05, 08:50
Localisation : Auvergne
x 1

2ième pic de pollution à Clermont-ferrand

Message non lupar jean63 » 01/02/06, 17:50

Et re........

quelques jours après.................ça recommence (c'est du à l'anti-cyclone qui empêche les gaz de s'élever dans l'atmosphère) :arrow:



Actualité auvergne 31/01/2006 - 21h42

Nouveau pic de pollution au dioxyde d'azote à Clermont-Ferrand
Le niveau de pollution au dioxyde d'azote a dépassé mardi soir le seuil de recommandation et d'information dans l'agglomération de Clermont-Ferrand, atteignant 245 microgrammes par mètres cube d'air à la gare et 214 à Montferrand, a annoncé Atmo Auvergne.

Le seuil de recommandation et d'information est fixé à 200 microgrammes par mètre cube.

Cette situation traduit une pollution généralisée de la région de Clermont-Ferrand-Riom-Issoire. L'accumulation de ce polluant, essentiellement d'origine automobile, a été favorisée par les conditions anticycloniques qui ont empêché la dispersion, selon la même source.

Selon les prévisions météorologiques, l'anticyclone pourrait se maintenir jusqu'au lundi 6 février. Atmo-Auvergne ne prévoit donc pas d'amélioration de la qualité de l'air dans les prochains jours.

Un pic de pollution avait déjà été enregistré mercredi dans l'agglomération, où la concentration en dioxyde d'azote avait atteint 293 microgrammes par mètre cube.

Il est recommandé aux personnes fragiles, asthmatiques ou allergiques d'éviter les activités physiques et sportives intenses. Les usagers de la route sont invités à réduire leur vitesse de circulation ou à utiliser les transports en commun ou le covoiturage.

© 2006 AFP
:cry:
0 x
Ce n'est que quand il aura fait tomber le dernier arbre, contaminé le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson que l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible (Indien MOHAWK).

hitih
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 21
Inscription : 16/09/05, 13:21
Localisation : Clermont-Ferrand

Message non lupar hitih » 02/02/06, 11:51

ouai :frown:
parfois je me demande si ca sert bien de rouler au GPL dans une voiture relativement légère quand on voit tous les 4x4 diésels :evil:
0 x
Avatar de l’utilisateur
jean63
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2332
Inscription : 15/12/05, 08:50
Localisation : Auvergne
x 1

Message non lupar jean63 » 02/02/06, 14:56

Tout a fait d'accord avec toi.....tu as une réponse en MP.
0 x
Ce n'est que quand il aura fait tomber le dernier arbre, contaminé le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson que l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible (Indien MOHAWK).
emlaurent
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 152
Inscription : 17/12/05, 00:42
Localisation : alsace

Message non lupar emlaurent » 02/02/06, 23:43

Dans le même registre, un article du courrier international qui parle de pollution à l'azote mais de facon plus globale :
http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=59478&provenance=accueil&bloc=26
Courrier international - 27 janv. 2006
POLLUTION - L'azote est plus dangereux que le dioxyde de carbone pour la planète
"Prenez cinq personnes au hasard dans la rue, il y a toutes les chances pour qu'elles sachent que le réchauffement climatique est provoqué par des émissions de dioxyde de carbone (CO2). Demandez à cinq autres personnes si elles connaissent les émissions d'azote, il y a de fortes chances qu'elles restent sans voix", raconte l'hebdomadaire britannique New Scientist. Pour un nombre croissant de scientifiques, cependant, l'azote résultant d'activités humaines est un péril que nous ignorons. Et si nous continuons ainsi, insistent-ils, les conséquences seront bien pires que le simple réchauffement planétaire. La santé de l'homme, la biodiversité, la couche d'ozone et le climat seront affectés. Et, si nous pensions qu'il était difficile de résoudre le problème de la couche d'ozone, celui qui nous attend avec l'azote est bien plus pernicieux. "Les conséquences des émissions d'azote d'origine humaine sont alarmantes, car le lien avec la santé de l'homme est avéré, lien que nous n'avons pas avec le CO2", explique Elizabeth Holland, du Centre national de recherche sur l'atmosphère (INCAR) de Boulder, dans le Colorado.

"En présentant le CO2 comme le coupable du réchauffement mondial, on a laissé passer inaperçu le problème de l'azote", continue le New Scientist. Sans doute est-ce dû au fait que son histoire chimique est souvent plus compliquée. "A l'état de gaz, l'azote est stable et peu réactif. Mais, s'il est oxydé ou réduit, l'azote donne des molécules, dont les plus connues sont les oxydes d'azote, qui peuvent avoir une multitude d'effets sur l'écosystème terrestre, sur les fonds marins et sur la santé humaine", confirme James Galloway, le directeur de l'International Nitrogen Initiative (INI), basée à l'université de Charlottesville, en Virginie. Pour arrêter le processus, il faut ramener l'azote contenu dans ces molécules à l'état quasi inerte. En outre, à l'échelle mondiale, l'agriculture en rejette cinq fois plus que l'industrie énergétique. Or, très peu de gouvernements sont prêts à demander à leurs fermiers de réduire leur consommation d'engrais.

"Il y a bien une solution radicale au problème soulevé par la présence d'azote réactif, mais elle ne va pas faire plaisir. Il s'agit de renoncer purement et simplement à notre société de consommation", avance Brian Moss, professeur de botanique à l'université de Liverpool. "Cela ne se fera pas volontairement, mais on y sera forcé sous les effets combinés des changements climatiques, de la fin du pétrole, de la démographie galopante, du problème des réfugiés économiques et environnementaux. Si vous avez aujourd'hui moins de 30 ans, et peut-être même moins de 40 ans, je pense que vous devez vous préparer à traverser des moments difficiles", conclut Brian Moss.
0 x
Avatar de l’utilisateur
jean63
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2332
Inscription : 15/12/05, 08:50
Localisation : Auvergne
x 1

Message non lupar jean63 » 03/02/06, 00:29

Merci pour cette super-info sur l'azote.....

Et voilà comment on peut faire fausse route, par exemple en continuant à miser sur le diesel qui envoie beaucoup de NO2....et un peu moins de CO2............d'où l'optique de PSA de faire une hybride diesel-electrique.

Et je ne parle pas du GPL qu'ils viennent de casser à cause d'un dépassement d'émissions de CO2 > 140 g/km, alors qu'il émet très peu de NO2 (reconnu par tous).

On a l'impression de naviguer à vue et de ne plus savoir par quel bout prendre le problème.
:shock:
0 x
Ce n'est que quand il aura fait tomber le dernier arbre, contaminé le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson que l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible (Indien MOHAWK).

Rulian
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 686
Inscription : 02/02/04, 19:46
Localisation : Caen

Message non lupar Rulian » 03/02/06, 08:51

Le problème de cet article c'est qu'il nous dit que le NO2 c'est pas bien mais il nous précise pas pourquoi... Ca fait quoi du NO2 ? C'est toxique ? Ca a un gros pouvoir d'effet de serre ?? Les 2 ? Autre chose ?? On aimerait savoir...

Personnellement je trouve ce papier bien décevant et veut la jouer sensationnaliste... mais au final on a rien appris...

Bof bof... j'irai plutot voir du coté du CITEPA pour le NO2...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Medias et actualités: émissions TV, reportages, livres, actualités... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités