Jardin: aménagement, plantes, potager, bassins et piscinesTamponnement eaux pluviales avec cuve aérienne

Organiser et aménager votre jardin et votre potager: ornement, paysagiste, jardin sauvage, matériaux, fruits et légumes, potager, engrais naturels, abris, bassins ou piscine naturelle. Plantes viagères et cultures dans votre jardin.
mathieus62
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 24/03/18, 15:53

Tamponnement eaux pluviales avec cuve aérienne

Message non lupar mathieus62 » 24/03/18, 16:31

Bonjour à tous,

Je me permets de poster ici mes questionnements, car je n'ai pas trouvé de sujet récent sur ce forum discutant de mon questionnement récemment.

J'ai récemment acheté une maison, censée être aux normes au niveau de l'assainissement, mais qui ne l'est pas vraiment en réalité ... J'ai bien la séparation eaux usées / eaux pluviales, mais sans être aux normes pour l'organisme en charge du contrôle de l'assainissement de mon quartier, qui impose les normes suivantes :
- Tamponnement des eaux pluviales à hauteur de 3000l au minimum pour mes 90m² de toiture
- Jusqu'à ce que les 3000l soient collectés, il faut reverser l'eau dans le réseau EP public à un débit de 2 litres par seconde maximum
- Ensuite, on peut reverser les eaux pluviales dans le réseau en temps réel

Evidemment, je n'ai pas l'espace suffisant pour une cuve enterrée : 4 mètres devant la maison, 4 mètres derrière, et je ne veux pas terrasser trop
proche des fondations pour éviter des risques.
Je ne suis pas très bricoleur, mais je me suis pris au jeu pour chercher une porte de sortie à ma problématique. J'ai finalement proposé à cet organisme un système avec deux cuves aériennes "esthétiques" (colonne romaine 2000 litres de chez Garantia par exemple), ayant la chance d'avoir deux gouttière, une sous chaque moitié de toiture. On m'a indiqué que cela était possible.

Etant sensible aux sujets écologiques et économiques, je vois ici l'opportunité de récupérer l'eau de pluie à moindre coût en même temps que la mise aux normes à ce niveau-là :
- Je prends deux cuves de 2000 litres. Chacune étant branchée à une gouttière
- Je garde les 500 premiers litres pour une utilisation personnelle (lavage auto et arrosage jardin pour le moment)
- Je fais un branchement gouttière à 1/4 de la hauteur de la cuve, avec un tuyau rigide PVC correctement calibré pour avoir un débit de 1 litre par seconde sur chaque cuve (2 litres par seconde en cumulé sur les deux cuves)
- Je branche un collecteur en haut de la cuve, avec fonction de trop plein, qui reverse toute l'eau pluviale dans la cuve jusqu'à remplissage (malgré le débit de 1 litre par seconde sur la sortie à 1/4 de hauteur), puis laisse l'eau passer directement dans la gouttière

J'ai diverses questions concernant la mise en place technique de ce système, et j'espère trouver ici des réponses.

- Quels sont les prérequis au niveau du sol sous la cuve, hormis un sol plat ? Faut-il une base bétonnée ?
- Avez-vous des cuves aériennes "esthétiques" à recommander avec une capacité de 2000l minimum ? Ou des avis sur les cuves "colonne romaine Garantia" de cette capacité ?
- Existe-t-il des collecteurs de gouttière qui récupèrent toute l'eau écoulée dans la gouttière pour la mettre dans la cuve, avec gestion de trop plein, et avec robinet (pour couper en cas de gel) ? Je pense avoir effectivement vu des collecteurs de gouttière de ce type, mais je suis vraiment preneur de conseils !
- Certains d'entre vous ont-il déjà réalisé des branchements spécifiques en PVC rigide, que ce soit pour un "débit de fuite" sur la gouttière, ou pour relier deux cuves entre elles ? Si oui, comment avez-vous rendu le tout étanche à chaque partie ? Joint caoutchouc, produit spécifique, ... ?
- Je pense que les périodes de gel de mon département pourraient être dangereuses pour une cuve PVC aérienne. J'ai donc regardé sur le net, mais n'ai pas trouvé beaucoup de solutions. La plupart du temps, c'est soit mettre des bouteilles vides et/ou du polystyrène dans la cuve, soit vider la cuve et couper le collecteur pendant les périodes de gel, ce qui ne plaira peut-être pas à l'organisme en charge du contrôle. Existe-t-il des produits naturels et non toxiques que l'on pourrait ajouter dans la cuve pour contrer les effets du gel ? Le côte "naturel et non toxique" étant d'abord pour moi un impératif écologique, surtout si j'écoule ensuite une partie de ce produit dans le réseau lorsque la cuve se remplit.


Un grand merci d'avoir lu ce long message, et également merci d'avance pour vos réponses !
0 x

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7711
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 626

Re: Tamponnement eaux pluviales avec cuve aérienne

Message non lupar Ahmed » 24/03/18, 17:47

Techniquement, ton installation ne pose pas de problème particulier et ton choix d'un dispositif avec un débit calibré et un trop plein en partie supérieure est judicieux.
Concernant la préparation du sol sur lequel reposera la cuve, tout dépend de la constitution de cette cuve; partons du principe qu'il s'agit d'un modèle en matière plastique: dans ce cas une petite épaisseur de sable fin lui assurera une bonne assise (veiller à éliminer les pierres éventuellement présentes à proximité de la surface).
L'esthétique peut être améliorée à faible coût avec un habillage de planches étroites et pas forcément jointives (disposées verticalement); il est possible également de recourir à diverses plantes grimpantes pour masquer les cuves.
Le gel n'est pas si préoccupant du fait que les cuves rectangulaires peuvent se déformer facilement et encaisser élastiquement l'augmentation de volume; il est effectivement possible d'ajouter des éléments compressibles immergés; nota: de gros volumes auront du mal à geler intégralement dans ton climat océanique.
Au niveau des branchements, tu ne trouveras rien de tout fait, car il faut s'adapter au cas particulier; ceci est facile avec des tuyaux et raccords en PVC; le tout se colle facilement, mais il n'est pas indispensable de tout coller pour permettre des interventions de nettoyage plus faciles: simplement emboités, les raccords sont suffisamment étanches, étant donné qu'il s'agit d'évacuation (donc pression très faible) et que d'éventuels suintements d'eau propre ne sont pas catastrophiques à l'extérieur de la maison.
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2733
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 414

Re: Tamponnement eaux pluviales avec cuve aérienne

Message non lupar sicetaitsimple » 24/03/18, 18:13

mathieus62 a écrit :J'ai bien la séparation eaux usées / eaux pluviales, mais sans être aux normes pour l'organisme en charge du contrôle de l'assainissement de mon quartier, qui impose les normes suivantes :
- Tamponnement des eaux pluviales à hauteur de 3000l au minimum pour mes 90m² de toiture
- Jusqu'à ce que les 3000l soient collectés, il faut reverser l'eau dans le réseau EP public à un débit de 2 litres par seconde maximum
- Ensuite, on peut reverser les eaux pluviales dans le réseau en temps réel



Bonsoir,

je n'ai pas grand chose à ajouter à la réponse d'Ahmed, en revanche je suis vraiment surpris ( c'est peu dire) par cette réglementation!

Parce que 2l/s de rejet autorisés dès le départ de l'épisode pluvieux, c'est 7,2m3/h, soit pour une toiture de 90m2 des précipitations de 80mm/h!

Un truc absolument exceptionnel, autant dire que de toutes façons les 3m3 de "réserve" seraient remplis quasi immédiatement.

Vous êtes dans quel coin?
1 x
mathieus62
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 24/03/18, 15:53

Re: Tamponnement eaux pluviales avec cuve aérienne

Message non lupar mathieus62 » 24/03/18, 18:50

Bonsoir à vous,

Merci beaucoup Ahmed pour les réponses, cela m'aiguille bien pour le gel et pour le sable !
Concernant la jonction PVC rigide entre cuve et gouttière, je pensais à un joint caoutchouc à faire tenir de manière indéterminée. Le suintement m'embête un peu car la cuve avant sera à proximité de la maison, donc éventuel impact sur les fondations récentes si trop d'infiltrations dans le sol au fur et à mesure ?
La cuve arrière ne me pose pas trop de problème niveau esthétique, c'est plus celle de devant pour laquelle j'ai très peu d'alternatives, le règlement du lotissement étant très restrictif ...

Merci beaucoup "sicetaitsimple" également, ce pseudo est tellement adapté à ma situation actuelle :cheesy:
Je suis dans le béthunois, et en gros je suis dans une ville dans laquelle une rivière pose problème en forts épisodes pluvieux. Mon lotissement étant récent, et les eaux pluviales du réseau étant rejetées dans cette rivière, l'organisme en charge de l'assainissement a demandé la mise en place de ce tamponnement pour éviter de causer une crue trop rapide de la rivière.
Effectivement, 2l/s pour 90m² de toiture, je trouve cela énorme aussi (et incohérent). A ma connaissance, toutes les toitures ont le même débit autorisé de 2l/s, c'est la quantité à tamponner qui varie (3000 à 10000 litres de mémoire). De fait, ils ont dû déterminer que X habitations x 2 litres pour chaque seconde pouvaient être absorbés par la rivière, et au delà il y a risque de crue. Et à partir de là, ils sont dû se dire "avec ou sans l'eau du lotissement, ça sera inondé de toute façon".
Voilà où en est ma connaissance de la situation, aussi absurde soit-elle ...

En ce qui concerne le collecteur à mettre sur la gouttière, en avez-vous à recommander pour assurer la collecte "complète" des eaux écoulées dans la gouttière (tant que le "trop plein" n'est pas activé) svp ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15601
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5931

Re: Tamponnement eaux pluviales avec cuve aérienne

Message non lupar Did67 » 24/03/18, 19:05

sicetaitsimple a écrit :
Parce que 2l/s de rejet autorisés dès le départ de l'épisode pluvieux, c'est 7,2m3/h, soit pour une toiture de 90m2 des précipitations de 80mm/h!

Un truc absolument exceptionnel, autant dire que de toutes façons les 3m3 de "réserve" seraient remplis quasi immédiatement.

Vous êtes dans quel coin?


Je pense que la problématique est autre :

- les conduites d'évacuation des eaux ont dû être calibrées pour assurer un certain débit

- il y a une chose très curieuse, qu'on ignore très souvent (l'hydraulique est une science bizarre) : en charge libre (si on ne pompe pas !), une conduite presque pleine débite bien plus qu'une conduite pleine ; donc il se passe une chose curieuse : cela débite, cela débite, le niveau monte et quand cela "touche en haut", le débit devient plus faible, et en amont, le système se mette sous pression... On voit les bouches d'égouts qui dégueulent de l'eau ; dans les caves, l'eau remonte, etc...

- il est donc pertinent de "tamponner", jusqu'à un débit total sur un réseau légèrement inférieur à cette capacité à laquelle il sature et se met en pression...

- dans un épisode orageux, cela peut être 5 ou 10 mn de pluie très intense qui déclenche cela...

- et cela on peut le résoudre très facilement avec les tampons - car en effet, comme tu le dis, l'intensité de 2 l / s, si elle peut se produire pendant 5 ou 10 mn, ne durera que très très exceptionnellement 1 h ! Car là, cela sera de toute façon la "catastrophe naturelle" !
1 x

sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2733
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 414

Re: Tamponnement eaux pluviales avec cuve aérienne

Message non lupar sicetaitsimple » 24/03/18, 19:21

mathieus62 a écrit :Voilà où en est ma connaissance de la situation, aussi absurde soit-elle ...


Ce n'est pas peu dire!

Car si on regarde quelques sites, par exemple celui-ci:
https://www.infoclimat.fr/climatologie/ ... 07015.html

on s'aperçoit que le max de précipitations dans votre coin ce n'est pas 80mm/heure comme calculé ci-dessus, mais plutôt 50mm/jour!

Même si ces 50mm sont concentrés sur une heure, avec une toiture de 90m2, ça reste inférieur aux 2l/s autorisés.

Bref vous ne faites rien et vous êtes bon, vous respectez systématiquement la valeur maximale de rejet autorisé!
0 x
mathieus62
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 24/03/18, 15:53

Re: Tamponnement eaux pluviales avec cuve aérienne

Message non lupar mathieus62 » 24/03/18, 19:26

Merci Did67 pour cette réponse très pédagogue, sous forme de leçon de comportement hydraulique !

Ça aide à comprendre les contraintes de l'organisme en charge de l'assainissement du coup. Même si comme indiqué dans mon précédent message, je mettais clairement ça sur la crainte d'une rivière en crue, la problématique semble en réalité plus vaste que ça !


Effectivement sicetaitsimple, j'avais également vu des statistiques dans le genre, et en lissant j'en était loin sans mettre en place de tamponnement. Les règles étant "il faut mettre un tamponnement de X milliers de litres" et "débiter un maximum de 2l/s à la parcelle", j'avais de toute façon la nécessité de mettre en place un tamponnement. J'ai d'ailleurs fait faire des devis pour des cuves sous-sol, mais à proximité des fondations et devant le garage (faute de mieux), les devis étaient très vite gonflés, et les risques trop élevés à mon goût ... Bref, avec la réponse de Did67, je vois une autre problématique que celle de la crue de rivière, et ça devient de suite plus cohérent en terme de réglementation !
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2733
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 414

Re: Tamponnement eaux pluviales avec cuve aérienne

Message non lupar sicetaitsimple » 24/03/18, 19:33

Did67 a écrit :Je pense que la problématique est autre :


Je n'avais pas vu ta réponse, tu as peut-être raison, je voulais juste dire que cette réglementation est incohérente.Si le débit de rejet avait été fixé à 1l/s par exemple au lieu de 2, ça aurait déjà plus de sens.

En tous les cas je suis prêt à parier que si notre ami installe ses deux cuves de 2000l avec un trop plein calibré vers 2l/s à partir de 500l, jamais celle-ci ne seront un jour pleines!
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7711
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 626

Re: Tamponnement eaux pluviales avec cuve aérienne

Message non lupar Ahmed » 24/03/18, 20:08

Mathieu62, tu écris:
Concernant la jonction PVC rigide entre cuve et gouttière, je pensais à un joint caoutchouc à faire tenir de manière indéterminée.

Une autre solution que le simple emboitement, c'est l'emploi de raccords à visser qui garantissent à la fois l'étanchéité et la possibilité de démontage. La gamme des raccords est extrêmement étendue et autorise de multiples combinaisons. Pour cette raison, il faut bien étudier son projet sur papier et le réaliser au plus simple*.
Un "truc": pour respecter les angles d'insertion des différents éléments, faire des montages à blanc (pour les parties délicates) et marquer au feutre ou au crayon la correspondance de chaque paires d'éléments, ceci afin de coller les pièces dans la bonne position (on ne peut pas trop "rectifier le tir" lors du collage, car la prise est très rapide et, autant que possible, il faut emboiter droit).

* Les raccords sont assez onéreux et l'hydraulique s'accommode mal de circuits tarabiscotés.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Gaston
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1892
Inscription : 04/10/10, 11:37
x 82

Re: Tamponnement eaux pluviales avec cuve aérienne

Message non lupar Gaston » 26/03/18, 18:43

Je n'ai pas grand chose à rajouter sur ce qui a été dit ci-dessus à part de faire attention à la durée de vie des cuves exposées au soleil.

Noter aussi qu'elles ne sont généralement pas en PVC mais en polyéthylène, ce qui complique un peu les collages au niveau des départs de cuve.
0 x


Revenir vers « Jardin: aménagement, plantes, potager, bassins et piscines »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Majestic-12 [Bot] et 1 invité