Jardiner avec la Lune: pour ou contre ?

Organiser et aménager votre jardin et votre potager: ornement, paysagiste, jardin sauvage, matériaux, fruits et légumes, potager, engrais naturels, abris, bassins ou piscine naturelle. Plantes viagères et cultures dans votre jardin.
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10721
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 944
Contact :




par izentrop » 27/12/15, 09:39

Ahmed a écrit :Des mesures très précises ont permis d'établir que les arbres subissaient les effets des marées: leur hauteur croît légèrement, tandis que leur diamètre diminue.
source ?
J'ai trouvé ceci http://cortecs.org/wp-content/uploads/2 ... lantes.pdf
Cela ne prouve pas que le fait de changer la date de plantation change le comportement de la plante (sujet) ?
0 x

izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10721
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 944
Contact :




par izentrop » 20/01/16, 00:40

Bonjour,
Le calendrier lunaire est une invention de Maria Thun.
Quand on connait sa biographie et ses relations avec les préceptes de Rudolf Steiner, l'inventeur de la biodynamie, on comprends facilement que tout ça n'est qu'ésotérisme.

http://www.vitisphere.com/actualite-593 ... -semis.htm

Autre document : http://www.triarticulation.fr/AtelierTrad/MTh2.html
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20362
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8679




par Did67 » 20/01/16, 09:48

Plus exactement, Rudolf Steiner considère que le monde "éthéré", dont les rayonnements cosmiques, a une influence sur le développement des êtres vivants...

Maria Thun a creusé cette notion et l'a approfondie en ce qui concerne plus particulièrement le calendrier des semis.

De mon point de vue, aujourd'hui, sous la forme simple et commerciale de calendrier lunaire, c'est en effet plus satisfaire le besoin de "croyance" qui sommeille en beaucoup...

Je l'ai annoncé, je vais tenter de faire un essai objectif cet été, en respectant le calendrier des astres tel qu'il est utilisé par les biodynamistes, pour la moitié des rangs et en semant / plantant volontairement à contre-calendrier, la même chose, même graines, même sachet, au même endroit, pour le reste du rang.

Je précise tout de suite que cela ne prouvera pas que cela ne marche pas (si tel est le cas), puisque mon jardin n'est pas "biodynamique", mais seulement "naturel".

Cela prouverait alors simplement que dans un jardin naturel, sans travail du sol, l'influence des astres est négligeable comparé aux autres phénomènes naturels en jeu (je ne dis pas qu'elle n'existe pas, cette influence !). Ceci est mon hypothèse, mais je conduirai l'essai, répété sur la majorité des mes cultures, avec rigueur et rendrai compte (photos)...

Car on pourra toujours dire que dans un système biodynamique, respectant un certain nombre d'autres préceptes, dont les dynamisations, l'ouverture du sol (Steiner pense qu'il faut labourer pour que le rayonnement cosmique entre dans la terre et y exerce ses effets), cela marcherait. Et c'est logique, si on considère que c'est un tout !

Mon jardin n'étant pas biodynamique (c'est beaucoup trop contraignant pour un "potager du paresseux !"), je ne pourrais ni vérifier, ni infirmer... Donc ceux qui voudront continuer à croire à la biodynamie ne seront pas contrariés par cet essai...

Enfin, il faudrait être nombreux pour éliminer certains aléas :

- l'an dernier, sur deux rangées de haricots verts nains, j'ai eu une attaque de pucerons sur un des deux rangs, en début de rang... Ils sont partis comme ils sont venus (enfin, non : ravagés par coccinelles et autres auxiliaires "élevés" sur mes sureaux, chèvrefeuille, rosiers,... plantés en périphérie du potager)

- on aurait, dans le cas du protocole suggéré, pu conclure à tort que c'était parce que je n'avais pas respecté le calendrier (ou que je l'avais respecté) à cet endroit, alors que c'était visiblement autre chose (peut-être le simple hasard !)

- il est évident que sur un semis de radis de 18 jours, retarder le semis de 4 ou 5 jours pour être à contre-calendrier va influencer la croissance, la maturité et même la montée en graines ! Que conclure alors ? Est-ce le calendrier qui joue ? Ou les conditions météo générales, forcément différentes ? [faudrait conduire l'essai dans une serre, avec l'ensemble des autres paramètres contrôlés !]

- d'une manière générale, il se peut que la première moitié du rang soit établie dans des conditions optimales (humidité, chaleur, etc...) et que 4 ou 5 jours plus tard, le reste le soit dans des conditions épouvantables...

Il faudrait donc avoir des centaines d'essais pour éliminer, par un traitement statistique approprié, ces "artefacts" !

A noter : nombre de biodynamistes, même labellisés Demeter, ne respectent pas le calendrier lunaire avec rigueur ; quand c'est possible, oui, sinon, c'est la météo et le travail qui commandent ! Alors quand je vois la dimension complètement dingue que cela prend chez certains, je me dis que les gourous ont de beaux jours devant eux !
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11169
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1901




par Ahmed » 21/01/16, 20:36

@ Izentrop: ma source est effectivement F. Hallé, citant (probablement) les travaux du Pr. Zürcher. Je ne prétends pas à une influence sur la germination ou la croissance des plantes, juste ce fait, que je rapporte.
L'étude que tu cites est plutôt légère et les auteurs semblent en sérieux froid avec l'orthographe...
Je ne suis ni pour, ni contre le jardinage "avec" la lune, cela ne me dérange pas; pour ma part je n'en tiens pas compte...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16864
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2297




par janic » 22/01/16, 08:29

bonjour
on peut supposer que l'ensemble des agriculteurs qui appliquent ces calendriers ont pût en vérifier la fiabilité ou pas dans leur exercice professionnel. Le fait qu'il y ait, en, parallèle, une démarche ésotérique n'y a rien à voir. Ainsi des bucherons ont pu remarquer que la coupe du bois en lune montante ou descendante influait sur la conservation à long terme de celui-ci tout en ignorant ce qu'est la biodynamie.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20362
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8679




par Did67 » 22/01/16, 09:31

A une nuance près : il arrive que les gens "voient ce qu'ils croient". Il suffit d'être convaincu de quelque chose pour le "constater" !

Et je le comprends très bien !

Une personne qui croit sincèrement en Dieu fera peut-être des miracles, au nom de cette foi. Cela ne change rien au fait que pour d'autres Dieu n'existe pas. Et que c'est la croyance qui a libéré l'énergie de cette personne. La croyance en un Dieu qui n'existe pas !

Dans les phénomènes complexes (où de très multiples facteurs jouent), il est facile de "penser" que telle chose observée est liée à tel phénomène...

La question des dictons météo par ex a été traitée statistiquement par des météorologues... Et non, quand il neige à telle date, l'été qui a suivi n'a pas été plus froid (statistiquement). Mais il suffit qu'une personne convaincue observe une ou deux fois le phénomène pour le répéter toute sa vie ! Elle "oubliera" ou même "ne verra pas", comme par hasard, les années, tout aussi nombreuses, où cela n'a pas marché...

C'est ce que j'appelle l'effet "voir ce qu'on croit" (et non"croire ce qu'on voit")
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16864
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2297




par janic » 22/01/16, 10:16

did bonjour
A une nuance près : il arrive que les gens "voient ce qu'ils croient". Il suffit d'être convaincu de quelque chose pour le "constater" !
C'est juste et c'est applicable à toutes choses, mais dans quelles proportions? Pour le sujet, si des milliers de professionnels (pas le jardinier isolé dans son coin) font la même constatation on n'est plus dans le subjectif ou l'autosuggestion
Une personne qui croit sincèrement en Dieu fera peut-être des miracles, au nom de cette foi.
Ca c'est de la superstition et les croyants, quels que soient ceux-ci, ne sont pas des superhéros genre Marvel dotés de pouvoirs extra-ordinaires.
Cela ne change rien au fait que pour d'autres Dieu n'existe pas. Et que c'est la croyance qui a libéré l'énergie de cette personne. La croyance en un Dieu qui n'existe pas !
Et on retombe dans le même travers de confondre une non existence avec la preuve (selon certains critères seulement) de cette existence ou non existence. mais ce type de confusion est permanent et largement entretenu par certains discours philosophico rationnels (sous entendu athées)
Dans les phénomènes complexes (où de très multiples facteurs jouent), il est facile de "penser" que telle chose observée est liée à tel phénomène...
Là c'est juste, et la distinction entre croire avoir constaté et avoir constaté (selon quels critères là encore) est tenue.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
Gaston
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1910
Inscription : 04/10/10, 11:37
x 86




par Gaston » 22/01/16, 10:55

janic a écrit :si des milliers de professionnels (pas le jardinier isolé dans son coin) font la même constatation on n'est plus dans le subjectif ou l'autosuggestion
Si l'autosuggestion influence une personne, il n'y a aucune raison qu'elle n'en influence pas des milliers.

Des milliers de professionnels pensent constater qu'il y a plus d'accouchements les jours de pleine lune, mais aucune étude statistique n'a trouvé le moindre lien...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20362
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8679




par Did67 » 22/01/16, 11:49

Et des centaines de millions croient en tel Dieu...

Qui pour l'athée, n'existe pas !

[je n'ai pas bien compris l'objection de janic : je peux juste témoigner que j'ai maintes fois rencontré des gens, dans des situations très difficiles, qui "faisaient des miracles", visiblement animés par leur foi ; je ne conteste donc pas l'effet de ce qui pour moi, athée, est une autosuggestion ; comme je ne conteste pas que dans les mêmes situations, au nom de mes convictions athées, j'ai développé des énergies importantes ; donc "soulever des montages" ne prouve ni n'infirme l'existence de Dieu ! C'est juste que le cerveau humain arrive à se motiver de différentes façons... Rarement rationnelles...

Donc oui, des millions peuvent affirmer quelque chose, qui n'existe pas réellement !
0 x
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10721
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 944
Contact :




par izentrop » 22/01/16, 13:19

Bonjour,
janic a écrit :des bucherons ont pu remarquer que la coupe du bois en lune montante ou descendante influait sur la conservation à long terme de celui-ci tout en ignorant ce qu'est la biodynamie.
L'important est l'hiver, lorsque la sève est descendue dans les racines, le reste c'est du folklore :?
1 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Jardin: aménagement, plantes, potager, bassins et piscines »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités