Jardin au naturel

Organiser et aménager votre jardin et votre potager: ornement, paysagiste, jardin sauvage, matériaux, fruits et légumes, potager, engrais naturels, abris, bassins ou piscine naturelle. Plantes viagères et cultures dans votre jardin.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10928
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1731

Jardin au naturel




par Ahmed » 03/06/22, 23:24

La biologie végétale, je connais pas mal, pourtant je demeure un piètre jardinier, mais je me soigne autant que faire se peut, du moins j'essaie car c'est important à bien des égards. Je n'ai pas la prétention de remplacer Did, juste celle d'offrir un espace de discussion à toutes les pratiques sans exclusives, à partir du moment où on reste dans des modes respectueux du vivant.

J'ouvre ce fil avec une réflexion sur le désherbage des carottes au stade juvénile...
Depuis plusieurs années je produis des carottes avec des résultats éminemment variables. Je comprend mieux maintenant certains de mes échecs. Un problème qui m'a longtemps aussi limité dans mes ambitions carotteuses, c'est le désherbage sur la ligne juste au début de la levée des jeunes carottes. J'ai essayé la couverture avec du terreau stérilisé par compostage: c'est un bon système, mais mon stock de terreau n'est plus stérile... Il y a aussi la technique du fax semis, mais son principe me semble assez délicat à appliquer. Cette année, je me suis dis que j'allais pratiquer le brûlage sur la ligne juste avant la levée. Ce qui m'a donné cet idée, c'est la découverte dans mon bazar d'un désherbeur thermique à gaz tout simple (avec cartouche); fut un temps où ce bidule se vendait pour nettoyer les allées et les joints de pavages, usage pour lequel il se montrait remarquablement inefficace, raison pour laquelle on peut s'en procurer facilement sur les vide greniers... La réalité étant que le choc thermique ne peut détruire véritablement une herbe qu'au stade plantule et c'est là que j'ai vu l'intérêt d'un outil léger, pour un passage rapide sur le rang. Avant hier, première application, plutôt encourageante. Le lendemain matin j'observe les résultats et constate que certaines plantules ont été épargnées du fait d'une application maladroite: je repasse sur les endroits concernés et ce matin, tout est grillé. Tout ça pour très peu de temps et de gaz (sur ce dernier point, les fanatiques de carottes ou, plus sérieusement, les semi-pro pourront brancher l'engin sur une petite bouteille portative et rechargeable), alors qu'il s'agit autrement d'un travail fastidieux et très pénible lorsqu'il est réalisé à la main. Je joins une photo, pas forcément très claire: elle est prise face au rang; à gauche et à droite on voit les jeunes adventices et l'on constate leur absence sur la ligne (au milieu); on aperçoit quelques plants de carottes qui ont fait leur apparition ce matin (coup de bol, cette opération était une inspiration soudaine de ma part, car je commençais à m'inquiéter de la tournure des événements).
IMG0097A.jpg
IMG0097A.jpg (432.71 Kio) Consulté 530 fois
2 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 23543
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 4215

Re: Jardin au naturel




par Obamot » 04/06/22, 02:13

Juste mes deux centimes de contribution: disposant à l’époque d’une parcelle avec un peu trop de “vers blancs” à mon goût (de ceux s’attaquant aux racines s’entend), et avant d’avoir compris lesquels étaient inoffensifs: j’utilisais une méthode de “stérilisation de la terre” en surface, qui valait ce qu’elle valait (en admettant qu’elle ait stérilisé quoi que ce soit :) ) c’était de mettre un plateau en fer au soleil avec un à deux cm de terre à la fois, et d’attendre qu’elle soit complètement sèche, et donc très sèche, et une fois “ainsi solarisée”, de la mettre dans sac à terreau vide et stockée au sec...

Le revers de la médaille (comme ceux qui régénèrent de l’argile verte le savent) c’est qu’à la première pluie, la terre ainsi “traitée” redevient très fertile, parce que la structure “aérée” en profondeur offre aux jeunes pousses un terrain favorable pour développer leurs racines et s'ancrer (voire retenir l'humidité et évacuer l'eau en excès).

J’avais donc naïvement, par tâtonnements, obtenu un certain succès comme ça, avec plus ou moins de bonheur sur la durée, et si j’avais passé une lampe à gaz avant de rajouter de la terre traitée en surface (faisant l’ombre salutaire souhaitée qui stoperait éclosion et croissance), puis y mettre ensuite un paillage léger* laissant passer les pousses désirées et venant s’ajouter à la terre “stérile” traitée, peut être que la durée du “no adventice land” aurait alors duré plus longtemps, le temps nécessaire?

J’ai ensuite changé de méthode en disposant 2 lignes de planches inclinées en “V” de part et d’autres des semis (mais en pente légère), en m’arrangeant ainsi pour que lorsque la pluie (ou l’arrosage) viendraient, l’eau ruissèlerait de part et d’autres de l’axe des semis, et en trichant ainsi, quasiment aucune graine ne pouvait voler et venir jouer les troubles fête à proximité des frêles pousses.

* avec autre chose que de la paille contenant des graines...
0 x
— “Les ratés pourront toujours se complaire dans leur "ratitude" (car ce sont aussi des rats...) !” (– Christophe 1er) 15/06/22
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10928
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1731

Re: Jardin au naturel




par Ahmed » 04/06/22, 08:27

Normalement, ça n'aurait servi à rien d'effectuer un traitement thermique avant d'épandre ta terre stérilisée: les plantules recouvertes auraient été détruites par recouvrement...
Les planches c'est une bonne idée, mais un peu ouvrageuse à mon goût: à réserver à de petites surfaces... Je pratique de façon sensiblement analogue en semant systématiquement en sillons; ça contribue au bon alignement des graines (au moins pour les plus grosses), balise les sillons avant levée et ça permet ensuite un buttage léger (dans ce cas simple nivellement) ou anticipe un buttage réel et réalise de ce fait un désherbage par recouvrement. L'autre avantage, comme tu le notes, c'est de diriger l'eau, éventuellement la pluie (si elle est assez forte), mais surtout canalise l'eau de l'arrosoir.
Le "secret" de la réussite des carottes et autres petites graines à germination lente, comme le persil, c'est de recouvrir peu, car leur réserve énergétique est faible et ils seraient incapable de traverser 3 cm de terre (un copain vient de louper ses semis de ce fait), mais en "même temps" (sic), il ne faut pas qu'ils se dessèchent alors qu'en surface ils se trouvent directement exposés au soleil. Ceci impose donc des arrosages réguliers ou, pour des petites surface, de recouvrir de planches ou autres afin de maintenir l'humidité; dans ce dernier cas, bien surveiller la levée, car sinon effet désherbage garanti!
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 23543
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 4215

Re: Jardin au naturel




par Obamot » 04/06/22, 11:00

Oui un potager pas très grand! C’était justement une “stratégie” un peu différente pour le persil, en effet...! Les planches en question, assez minces, avaient été récupérées d’un sommier “Futon” jeté aux encombrant. En ce cas non pas en “v” mais placées sur un vieux drap humide surplombant le semis, les deux coupants les rayons solaires et préservant l’humidité avant que les fragiles pousses n’émergent. Évitant également que des oiseaux n’en fassent un festin avant l’heure...

Ce sont des expériences passionnantes comme celles-ci, d’observation de la nature, presque plus amusantes que la récolte elle-même, y’a toujours un brin de suspense! Et quand on peut se le permettre dès lors que le potager est un “passe-temps” certes très utile à la santé, développe compréhension du monde et humanité, et reste un loisir et même un luxe, tant que cela ne subvient pas directement à la survie de la petite famille! Mais on se prend au jeu, on veut en faire toujours un peu plus. On en donne... etc.

Cela nous confronte aussi à nos limites avec humilité, je n’ai par exemple jamais réussi avec les poivrons, se faisant littéralement dévorer avant même qu’ils n’aient pu se développer suffisamment pour que cela vaille la peine de les cueillir...
Un peu plus de chance avec le basilic ou les aubergines, mais pas toujours :P
1 x
— “Les ratés pourront toujours se complaire dans leur "ratitude" (car ce sont aussi des rats...) !” (– Christophe 1er) 15/06/22
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10928
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1731

Re: Jardin au naturel




par Ahmed » 05/06/22, 09:45

En ce qui concerne le persil, c'est une graine longue à lever et assez capricieuse: une année je m'y suis repris à 3 fois avant d'y parvenir. À la fin, j'ai retourné un bout de gouttière sur ma ligne de semis et obturé les extrémités avec de la terre: résultat impeccable! Sans rien faire, les graines issues de ces plants ont même, bien plus tard, envahi mes planches de fraisiers, tellement la nature est fantasque.
Cette nuit, 7 mm de pluie, c'est un record en ce moment et il est vraiment le bienvenu... 8)
En ce moment, c'est la fin de la première floraison des fraisiers, mais le manque d'eau, malgré les arrosages, fait que les fruits sont actuellement petits en moyenne. J'aurais l'occasion de revenir sur cette culture assez particulière et les stratégies que l'on peut développer...
2 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10139
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 849
Contact :

Re: Jardin au naturel




par izentrop » 06/06/22, 00:00

Le coups du chalumeau désherbant, bof.

Je travaille mes planches en hiver avant le démarrage de la végétation. Un coups de "biogrif 5 dents" tout les 40 cm, puis avec un croc je casse les mottes et extrait un max de racines(orties, liserons...)... pas de pétrole.
Compost et broyat de bois de mes tailles incorporés m'ont améliorés le sol à l'origine très argileux.

Je redonne un coups plus rapide avant plantations et semis et ça se re-sali peu. Les pluies d'hiver semblent mieux pénétrer le sol. Le sol reste humide en profondeur, mieux qu'aux endroits non travaillés.
Je ne sème pas de carottes, vu leur prix sur le marché et j'ai l'occasion d'en glaner, par contre depuis 2 ans je ratais mes semis de panais...

Je fais aussi un sillon dans une terre décompactée en profondeur mais pas super affinée.
Cette année j'ai tassé dans le sillon avant semis assez dru...
Recouvert les graines d'une fine couche de terre affinée, puis tassé de nouveau avec la tranche du pieds.
Arrosage copieux pour que ça reste humide en profondeur et la miracle, superbe levée.
Le secret c'est le contact intime avec la terre. :wink:
Faut que j'améliore aussi mes pré semis en pépinière en intérieur, beaucoup de pertes par pourriture des graines. Certaines graines y sont très sensibles.
Cette année je suis fier de mes framboisiers, en ce moment récolte entre 500 gr et 1 kg par jour...

Le reste du terrain est laissé au maximum sauvage sauf allées dégagées...

Sans arriver à ce résultat, qui doit demander beaucoup de travail
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10928
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1731

Re: Jardin au naturel




par Ahmed » 06/06/22, 10:36

Izy, tu écris:
Le coup du chalumeau désherbant, bof.

C'est pourtant une technique utilisée couramment par les professionnels... Par ailleurs, la préparation préalable que tu évoques (et qui ressemble étonnamment à la mienne!* :P ) ne concerne pas la repousse spontanée des graines d'adventices qui est plus rapide que celle des carottes...
Plus loin, tu écris:
Le secret c'est le contact intime avec la terre. :wink:

Là, je suis au désespoir d'être entièrement de ton avis! :oops: Bien tasser la terre dans le sillon avant le semis de petites graines (j'ai bricolé une roue-plombeuse-de-fond-de-sillon spécialement à cet effet) et plombage classique au râteau après recouvrement (très mince, toujours dans le cas de petites graines aux réserves énergétiques faibles**).

* Je mettrais une photo de mon outillage qui est basique, mais "customisé" de façon à le rendre plus efficient.
** On retombe dans la thermodynamique! :wink:
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16317
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2050

Re: Jardin au naturel




par janic » 06/06/22, 10:46


mieux et plus efficace que la grelinette: le croc!
celui ci, utilisé en griffage de sol uniquement, permet un émiettage progressif de la couche superficielle( si on l'a laissée se produire, sans faire des mottes/
Donc sur un sol dur: passer le croc sans forcer en profondeur, recouvrir de mulching d'herbe, recommencer le lendemain ou les jours suivants, le croc descendra de lui même chaque fois un peu plus profond sans avoir à émietter. Comme indiqué cela aère le sol sans bouleverser les couches de décomposition progressive des couvertures de mulching. Idéal pour avoir des carottes longues et non fourchues et désherbage facile!
1 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6966
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 1097

Re: Jardin au naturel




par sicetaitsimple » 06/06/22, 11:54

izentrop a écrit :Le coups du chalumeau désherbant, bof.
......
Je ne sème pas de carottes, vu leur prix sur le marché et j'ai l'occasion d'en glaner,


Si tu ne sèmes pas de carottes , effectivement le coup du désherbant thermique ne t'est pas très utile! :lol:
Mais je confirme que c'est une solution employée par les professionnels, je ne l'ai pas pratiquée mais j'ai vu ça sur des vidéos de Jean-Martin Fortier.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10928
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1731

Re: Jardin au naturel




par Ahmed » 06/06/22, 12:29

Ça pourrait tout de même lui être utile s'il sème du persil, bien que les métrages ne soient pas comparables pour un usage familial...
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Jardin: aménagement, plantes, potager, bassins et piscines »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités