Jardin: aménagement, plantes, potager, bassins et piscinesAmarante +1 Monsanto 0

Organiser et aménager votre jardin et votre potager: ornement, paysagiste, jardin sauvage, matériaux, fruits et légumes, potager, engrais naturels, abris, bassins ou piscine naturelle. Plantes viagères et cultures dans votre jardin.
Avatar de l’utilisateur
Obelix
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 535
Inscription : 10/11/04, 09:22
Localisation : Toulon

Amarante +1 Monsanto 0

Message non lupar Obelix » 23/06/09, 10:41

Bonjour,
Amarante contre monsanto
Effet boomerang chez Monsanto


Aux États-Unis, cinq mille hectares de culture de soja transgénique ont du être abandonnés par les agriculteurs et cinquante mille autres sont gravement menacés. Cette panique est due à une «mauvaise» herbe qui a décidé de s’opposer au géant Monsanto, connu pour être le plus grand prédateur de la Terre. Insolente, cette plante mutante prolifère et défie le Roundup, l’herbicide total à base de glyphosphate, auquel nulle «mauvaise herbe ne résiste».

Quand la nature reprend le dessus.

C’est en 2004, qu’un agriculteur de Macon, en Géorgie, ville située à environ 130 kilomètres d’Atlanta, remarqua que certaines pousses d’amarantes résistaient au Roundup dont il arrosait ses cultures de soja.
Les champs victimes de cette envahissante mauvaise herbe ont été ensemencés avec des graines Roundup Ready, qui comportent une semence ayant reçu un gène de résistance au Roundup auquel nulle «mauvaise herbe ne résiste».
Depuis cette époque, la situation s’est aggravée et le phénomène s'est étendu à d'autres états, Caroline du Sud, et du Nord, Arkansas, Tennessee et Missouri. Selon un groupe de scientifiques du Centre for Ecology and Hydrology, organisation britannique située à Winfrith, dans le Dorset, il y aurait eu un transfert de gènes entre la plante OGM et certaines herbes indésirables, comme l’amarante. Ce constat contredit les affirmations péremptoires et optimistes des défenseurs des OGM qui prétendaient et persistent à affirmer qu'une hybridation entre une plante génétiquement modifiée et une plante non-modifiée est tout simplement «impossible».

Pour le généticien britannique Brian Johnson, spécialisé dans les problèmes liés à l’agriculture : «Il suffit d’un seul croisement réussi sur plusieurs millions de possibilités. Dès qu’elle est créée, la nouvelle plante possède un avantage sélectif énorme, et elle se multiplie rapidement. L’herbicide puissant utilisé ici, à base de glyphosphate et d’ammonium, a exercé sur les plantes une pression énorme qui a encore accru la vitesse d’adaptation.» Ainsi, un gène de résistance aux herbicides a, semble-t-il, donné naissance à une plante hybride issue d’un saut entre la graine qu’il est censé protéger et l’amarante, devenue impossible à éliminer.
La seule solution est d’arracher les mauvaises herbes à la main, comme on le faisait autrefois, mais ce n’est pas toujours possible étant donné l’étendue des cultures. En outre, ces herbes, profondément enracinées sont très difficiles à arracher et 5 000 hectares ont été tout simplement abandonnés.
Nombre de cultivateurs envisagent de renoncer aux OGM et de revenir à une agriculture traditionnelle, d’autant que les plants OGM coûtent de plus en plus cher et la rentabilité est primordiale pour ce genre d’agriculture. Ainsi Alan Rowland, producteur et marchand de semences de soja à Dudley, dans le Missouri, affirme que plus personne ne lui demande de graines Monsanto de type Roundup Ready alors que ces derniers temps, ce secteur représentait 80 % de son commerce. Aujourd’hui, les graines OGM ont disparu de son catalogue et la demande de graines traditionnelles augmente sans cesse.

Déjà, le 25 juillet 2005, The Guardian publiait un article de Paul Brown qui révélait que des gènes modifiés de céréales avaient transité vers des plantes sauvages, créant ainsi une «supergraine» résistante aux herbicides, croisement «inconcevable» par les scientifiques du ministère de l’environnement. Depuis 2008, les médias agricoles américains rapportent de plus en plus de cas de résistance et le gouvernement des États-Unis a pratiqué d’importantes coupes budgétaires qui ont contraint le Ministère de l’Agriculture à réduire, puis arrêter certaines de ses activités.

Plante diabolique ou plante sacrée

Il est amusant de constater que cette plante, «diabolique» aux yeux de l’agriculture génétique, est une plante sacrée pour les Incas. Elle fait partie des aliments les plus anciens du monde. Chaque plante produit en moyenne 12 000 graines par an, et les feuilles, plus riches en protéines que le soja, contiennent des vitamines A et C et des sels minéraux.
Ainsi ce boomerang, renvoyé par la nature sur Monsanto, non seulement neutralise ce prédateur, mais installe dans des lieux une plante qui pourra nourrir l’humanité en cas de famine. Elle supporte la plupart des climats, aussi bien les régions sèches que les zones de mousson et les hautes terres tropicales et n’a de problèmes ni avec les insectes ni avec les maladies, donc n’aura jamais besoin de produits chimiques.

Ainsi, «la marante» affronte le très puissant Monsanto, comme David s’opposa à Goliath. Et tout le monde sait comment se termina le combat, pourtant bien inégal ! Si ces phénomènes se reproduisent en quantité suffisante, ce qui semble programmé, Monsanto n’aura bientôt plus qu’à mettre la clé sous la porte. À part ses salariés, qui plaindra vraiment cette entreprise funèbre ?
Sylvie SIMON (Votre Santé)


Source: http://www.buvettedesalpages.be/2009/06 ... santo.html
0 x
In médio stat virtus !!

Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4544
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Message non lupar Capt_Maloche » 23/06/09, 10:54

Et vive la nature

Il est interressant de constater à nouveau que à chaque fois que l'homme tente de modifier l'équilibre, il se prend une claque par derrière

il n'y a qu'une seule issue :D : L'ASSOCIATION ECONOLOGIE
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
Avatar de l’utilisateur
Obelix
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 535
Inscription : 10/11/04, 09:22
Localisation : Toulon

Message non lupar Obelix » 23/06/09, 10:58

0 x
In médio stat virtus !!
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48648
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 654

Message non lupar Christophe » 23/06/09, 11:16

Obelix a écrit :La signature a la fin : Sylvie SIMON du Magazine Votre Santé


Désolé d'insister mais cela ne suffit pas, il faudrait le lien direct stp...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 23/06/09, 11:57

Déjà en 2004, il était écrit dans Wikipedia:

C’est aussi une [[adventice]] capable, en raison de sa grande variabilité, de développer des résistances aux herbicides, aidée parfois par la culture d'OGM ''Roundup Ready'' de soja coexistant
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14338
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4869

Message non lupar Did67 » 23/06/09, 13:16

Il faudrait en offrir à Bové, comme ça il pourra être euro-député et heureux député.

A ce que je sache, il n'est pas illégale de semer des graines sur le bord des routes, des chemins, des GR, en sa balladant... La nature fera le reste ! Je propose d'en récupérer des tonnes dans les champs abandaonnés et de faire une méga-marche à travers la France au printemps prochain...

Bon, on risque de se foutre les agriculteurs à dos. Et les jardniers ! Car même non-mutant, l'amaranthe, c'est une belle saloperie pour qui veut cultiver autre chose !
0 x
Targol
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1897
Inscription : 04/05/06, 16:49
Localisation : Région bordelaise

Message non lupar Targol » 23/06/09, 13:16

YESSSS Image Image Image Image Image

... message pas très constructif, mais si Montsanto pouvait se péter la gueule et leur modèle économique basé sur la brevetabilité du vivant avec, je pense que le monde s'en porterait largement mieux.
0 x
"Celui qui croit qu'une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est un fou, ou un économiste." K.E.Boulding
fthanron
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 292
Inscription : 13/10/07, 17:56
Localisation : Loir et Cher

Message non lupar fthanron » 23/06/09, 13:47

Cela fait maintenant quelques années que j'essaye de "faire pousser" des amaranthes mais queuneni !

Certaines ont des graines panifiables, d'autres des feuilles qui se consomment comme les épinards, les tailles, couleurs et formes sont très variées, je trouvais ces caractéristiques intéressantes mais tu parles ! :mrgreen:

Alors soit
-les graines que j'utilise sont "périmées"
-je n'ai pas la main
-les variétés venues de l'étranger ne s'adaptent pas au climat de la région
-elles sont fort blagueuses et se jouent de moi ... qui trouve que ce n'est pas a"marrant"e du tout !

Bref en Inde et Amérique du sud ils se font plaisir avec, c'est toujours ça de gagné.
0 x
Frederic
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14338
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4869

Message non lupar Did67 » 23/06/09, 15:56

Il en va des amaranthes comme des autres végétaux : sauvages, elles sont rustiques, poussent partout -là où elles sont adaptées !), mais ne produisent pas grand chose (sauf les feuilles)...

Les tiennes doivent être "sélectionnées", du coup elles sont panifiables, colorées, et tout et tout... mais la rusticité s'est perdue...

Le blé d'aujourd'hui est le descendant d'une vulgaire "herbe" et puis on l'a sélectionné pendant très longtemps... Résultat : il ne peut survivre seul, il faut le "bichonner", lui épargner la concurrence de toute "mauavise herbe", le protéger de toutes les maladies possibles...

Les espèces archaïques de blé qu'on trouve encore dans ces régions, dispersées parmi d'autres plantes herbacées, sont bien différentes du froment cultivé actuellement. La première différence porte sur le mode de dispersion des graines. Les blés sauvages se reproduisent spontanément alors que le blé domestique ne peut le faire sans l'aide de l'homme. La raison se situe au niveau du rachis (ou axe) de l'épi. Initialement, dans des formes spontanées, il était fragile et se fragmentait en dispersant les semences. Les longues barbes qui les entouraient se déformaient en fonction de l'humidité du sol et finissaient par enterrer spontanément les grains, qui ensuite pouvaient germer dans le sol.
0 x
Avatar de l’utilisateur
ex-océano
Modérateur
Modérateur
Messages : 1569
Inscription : 04/06/05, 23:10
Localisation : Lorraine - France
x 1

Message non lupar ex-océano » 23/06/09, 19:19

Comme c'est le gène qui est bréveté et appartient donc à Monsanto, puisqu'on doit les verser des indemnisations et royalties (cf le monde selon monsanto) dès que l'on a du maïs OGM qui a été détecté dans son champ si l'on a de l'amarante portant le gène de Monsanto dans ses champs, cela devrait être à Monsanto de régler le problème.

En plus on peut considérer que c'est une pollution génétique, et la règle du pollueur payeur doit s'appliquer ici aussi :evil:

Arrêtons de parler de contamination au sens bactérien. C'est une contamination au terme nucléaire, c'est à dire une pollution !
0 x
[Mode MODO=ON]
Zieute mais n'en pense pas moins...


Revenir vers « Jardin: aménagement, plantes, potager, bassins et piscines »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité