Combustion humide : explications par Rémi Guillet

L'injection d'eau dans les moteurs thermiques et le fameux "moteur pantone". Informations générales. Coupures de presse et vidéos. Compréhension et explications scientifiques sur l'injection d'eau dans les moteurs : idées de montages, études, analyses physico-chimiques.
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4695
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 415

Re: Combustion humide : explications par Rémi Guillet




par Exnihiloest » 22/01/20, 12:52

Christophe a écrit :
Exnihiloest a écrit :Un vaste complot de l'industrie pétrolière contre le brevet de 1923 ! :lol: :lol: :lol:
La preuve ?
ben... une vidéo youtube.
de qui ?
posté par hamidou1957, c'est tout ce qu'on en sait. C'est bien la preuve, non ?

Lulu que j'ai croisé au bar de la marine avant hier, m'a même confirmé que Texaco est dans le coup, les américains sont dans tous les coups fourrés, non ?
C'est bien la preuve, non ?


Et blablalabla...et blablabla...les pétroliers sont des philanthropes, les guerres pour le pétrole ou l'uranium sont une théorie du complot et EDF n'a jamais fait de lobbying...Bien sur, c'est bien connu!

Marre de tes attaques sur tout et tout le monde...de ton attitude qui défend un système basé uniquement sur le profit et non sur l'humain ou le futur de l'humanité!
...


C'est faux. C'est parce que je place l'humain avant la nature, et que j'affirme que ceux qui prétendent défendre l'humain par l'alarmisme outrancier et l'écologisme qu'on voit aujourd'hui font des dégâts pires que les problèmes qu'ils prétendent résoudre, que je suis la cible, ici, et qu'on me reproche ma défense.

Tout est expliqué là :

"L'ironie tragi-comique de ces postures idéologiques figées qui n'ont jamais mené qu'au désastre et à la défaite réside dans le fait inouï que ce fascisme de comportement vient en écho à une perpétuelle dénonciation du fascisme chez les autres, ceux du camp d'en face, ceux-là mêmes qui sont partisans d'un régime autoritaire, conservateur, réactionnaire et nationaliste. Non contents de ne jamais avoir fini de le débusquer sur leur rive, voilà qu'aussi nous le soupçonnons présent sur la nôtre au seul motif que tel mot employé, telle formule utilisée fait apparaître un doute sur la sincérité de l'engagement ou sur l'honnêteté du militantisme.
[...]
"Camarades qui excluez à tour de bras les prétendus félons à la solde du prétendu fascisme que vous subodorez au coin de tous les mots qui ne ressemblent pas aux vôtres, vous m'inquiétez.
Parce que vous êtes au moins aussi fachos (au minimum dans l'acception barthésienne du terme) que ceux que vous avez le sentiment de deviner, percevoir ou humer partout.
Et pourtant vous êtes de Gauche.
"
https://blogs.mediapart.fr/constant-jac ... -de-gauche
0 x

Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6532
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 978

Re: Combustion humide : explications par Rémi Guillet




par GuyGadebois » 22/01/20, 13:05

Rien n'est expliqué là. Tout y est affirmé en jugement définitif. Allez donc combattre le fascisme avec jets de pétales de rose, fleurs dans les cheveux et pétard dans la bouche, vous m'en direz des nouvelles.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 71436
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 7414

Re: Combustion humide : explications par Rémi Guillet




par Christophe » 22/01/20, 13:08

Exnihiloest a écrit :C'est faux. C'est parce que je place l'humain avant la nature, et que j'affirme que ceux qui prétendent défendre l'humain par l'alarmisme outrancier et l'écologisme qu'on voit aujourd'hui font des dégâts pires que les problèmes qu'ils prétendent résoudre, que je suis la cible, ici, et qu'on me reproche ma défense.


Tu as tord sur ta défense, complètement tord, car:

a) Déjà l'humain FAIT PARTIE de la nature...sans nature viable pour lui, exit l'humain, si on est pas d'accord là dessus, déjà c'est mal barré!

b) En l’occurrence dans ce sujet, aucun alarmisme outrancier, on présente juste une solution qui fonctionne et qui réduit consommation et pollution!

Si tu veux tirer sur Greta et les ayatollah écolos pessimiste (réalistes?), tu peux mais pas dans ce sujet (y a des sujets dédiés)...Ici on est là pour débattre de SOLUTIONS (contrairement à elle d'ailleurs...mais elle n'est pas tombé de nul part...Seul les non initiés peuvent le croire...enfin c'est pas le débat)...la combustion humide en fait partie!

ps: c'est bien tu as évité le 2ieme avertissement :cheesy:
0 x
Faire une recherche d'images ou une recherche textuelle - Netiquette du forum - Soutenir le forum en faisant du Shopping utile
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4695
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 415

Re: Combustion humide : explications par Rémi Guillet




par Exnihiloest » 23/01/20, 13:12

Christophe a écrit :...
Tu as tord sur ta défense, complètement tord, car:

a) Déjà l'humain FAIT PARTIE de la nature...sans nature viable pour lui, exit l'humain, si on est pas d'accord là dessus, déjà c'est mal barré!

b) En l’occurrence dans ce sujet, aucun alarmisme outrancier, on présente juste une solution qui fonctionne et qui réduit consommation et pollution!

Si tu veux tirer sur Greta et les ayatollah écolos pessimiste (réalistes?), tu peux mais pas dans ce sujet (y a des sujets dédiés)...Ici on est là pour débattre de SOLUTIONS (contrairement à elle d'ailleurs...mais elle n'est pas tombé de nul part...Seul les non initiés peuvent le croire...enfin c'est pas le débat)...la combustion humide en fait partie!

ps: c'est bien tu as évité le 2ieme avertissement :cheesy:

Je ne peux pas avoir "tord". "Tort", à la rigueur. :lol:
Ton point 1 : si j'ai tort alors toi aussi puisque je dis la même chose que toi à propos de la relation homme/nature :
"C'est d'ailleurs une erreur de toujours l'opposer à la nature alors qu'il en est le produit."
Mais cela ne lui enlève ni la culture qui l'en distingue ni la nécessité de lui faire confiance sur ses motifs moraux sinon c'est toute position humaine qui serait invalidée du simple fait qu'elle est humaine.

Ton point 2 : quand j'émets des doutes sur la solution précise dont on parle ici et que j'essaie d'avoir confirmation du bien-fondé du produit (la thermodynamique n'est pas mon fort) parce que je vois bien qu'il reste très confidentiel, alors tu montes sur tes grands chevaux avec ton "Marre de tes attaques sur tout". Ne me reproche pas ensuite la généralisation que toi (ou Gadebois avec l'industrie pétrolière), as toi-même engagée.

Où trouver ce brevet dont tu parles ?
Pourquoi le brevet de 1923 n'a pas été exploité plus tôt ?
Comment se positionne le produit de R Guillet par rapport à lui ?

Ce sont les questions qui me sont venues et j'ai fait l'effort de chercher ce brevet dont tu parles sans fournir sa référence. Quand je la demande, cette question comme les autres posées sur le sujet précis de ce fil sont en partie bottées en touche, renforçant mon doute sur son possible intérêt. Quand on ouvre un fil, faut assumer ensuite, et par assumer, simplement répondre en disant qu'on ne sait pas quand on ne sait pas est déjà un premier pas, comme quoi je ne suis pas si exigent que ça (sauf sur la question du brevet, là il faut fournir la référence ou renoncer à en parler, merci).
Dernière édition par Exnihiloest le 23/01/20, 13:26, édité 1 fois.
0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6532
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 978

Re: Combustion humide : explications par Rémi Guillet




par GuyGadebois » 23/01/20, 13:25

Exnihiloest a écrit :
Christophe a écrit :...
Tu as tord sur ta défense, complètement tord, car:

a) Déjà l'humain FAIT PARTIE de la nature...sans nature viable pour lui, exit l'humain, si on est pas d'accord là dessus, déjà c'est mal barré!

b) En l’occurrence dans ce sujet, aucun alarmisme outrancier, on présente juste une solution qui fonctionne et qui réduit consommation et pollution!


Ton point 1 : si j'ai tort alors toi aussi puisque je dis la même chose que toi à propos de la relation homme/nature :
"C'est d'ailleurs une erreur de toujours l'opposer à la nature alors qu'il en est le produit." <<< C'est l'homme qui s'oppose à la nature qui est attaqué, celui qui se prend pour Dieu. Enfin certains hommes qui agissent et "pensent" comme des machines. Tu en es un merveilleux représentant.

Ton point 2 : quand j'émets des doutes sur la solution précise dont on parle ici et que j'essaie d'avoir confirmation du bien-fondé du produit (la thermodynamique n'est pas mon fort) parce que je vois bien qu'il reste très confidentiel, alors tu montes sur tes grands chevaux avec ton "Marre de tes attaques sur tout". Ne me reproche pas ensuite la généralisation que toi (ou Gadebois avec l'industrie pétrolière), as toi-même engagée. <<< Les faits relatés dans le documentaire en 4 parties sont indiscutables, vérifiables, very fiables.

Où trouver ce brevet dont tu parles ?
Pourquoi le brevet de 1923 n'a pas été exploité plus tôt ? <<< C'est expliqué aussi, mais tu fais semblant de ne pas comprendre. Ou tu ne comprends rien. Au choix.

:roll:
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)

Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4695
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 415

Re: Combustion humide : explications par Rémi Guillet




par Exnihiloest » 23/01/20, 13:30

L'homme n'est pas "nature ou culture", Gadebois, il est "nature et culture".
Pourquoi parle-t-on de l'artificiel à son propos ?
artificiel : "Qui est dû à l'art, qui est fabriqué, fait de toutes pièces; qui imite la nature, qui se substitue à elle; qui n'est pas naturel "

Les positions binaires n'ont aucune pertinence.
0 x
Avatar de l’utilisateur
plasmanu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2450
Inscription : 21/11/04, 06:05
Localisation : Le viaduc 07170 Lavilledieu
x 49

Re: Combustion humide : explications par Rémi Guillet




par plasmanu » 23/01/20, 13:31

C'est tord de tordu :mrgreen:
Son dos est tordu comme l'esprit d'un politicien. film Forrest Gump
Voir sur https://citations.ouest-france.fr/citat ... 62701.html
De la belle poésie :mrgreen:
0 x
"Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal" 3 petits singes Mizaru
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4695
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 415

Re: Combustion humide : explications par Rémi Guillet




par Exnihiloest » 23/01/20, 13:38

GuyGadebois a écrit :...
Pourquoi le brevet de 1923 n'a pas été exploité plus tôt ? <<< C'est expliqué aussi, mais tu fais semblant de ne pas comprendre. Ou tu ne comprends rien. Au choix.


Tout brevet a une référence, même ceux du 19ème siècle, par exemple FR12345678. Je ne l'ai vu nulle part. Et vu votre réponse aussi digressive que les autres, je doute qu'elle ait été fournie quelque part. Je comprends ce qui est exprimé clairement et ne me sens pas tenu à faire des interprétations sur le reste.
0 x
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 71436
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 7414

Re: Combustion humide : explications par Rémi Guillet




par Christophe » 25/04/22, 12:28

Je crois avoir oublié de mettre le lien vers la Technique de l'Ingénieur publiée par Rémi Guillet en 2018 : https://www.techniques-ingenieur.fr/bas ... ve-be8342/

Résumé et intro :

Après avoir rappelé ce que peut apporter de bénéfique la présence d’eau additionnelle au moment de la combustion, au plan de sa qualité environnementale et au plan de sa production énergie utile, donc au niveau de la diminution de son impact sur notre environnement et notre santé, le cycle de la pompe à vapeur d’eau est présenté avec ses atouts. Les avantages aussi bien métrologiques, qu’en termes de coût de mise en œuvre d’une métrologie nouvelle appelée diagramme hygrométrique de combustion (DHC) particulièrement adaptée à ces configurations de combustion sont aussi présentés.

L’énergie est un concept flou pour la plupart d’entre nous. Humaine, animale, venue du feu, combustion des végétaux et autres matières vivantes, fossile, on sait ce qu’elle représente d’indispensable à la vie, si elle n’est la vie elle-même.

L’énergie fossile, par nature à l’état de stock, est précieuse justement par l’existence même de ses stockages et de sa capacité à être embarquée à l’état de stock. Dans un monde fini, elle est forcément elle-même en quantité finie même si on continue de temps à autre à en trouver de nouveaux gisements.

Contrairement aux peurs nées de la crise pétrolière de 1973 et des suivantes, l’utilisation, même abusive, des hydrocarbures fossilisés n’a pas menacé le développement industriel, ni la civilisation occidentale. C’est l’impact environnemental qui reste la vraie menace pour la survie à long terme du modèle de développement économique des pays dits développés.

Certes, la transition énergétique vers les énergies renouvelables est indispensable, mais le pétrole et les hydrocarbures qui le composent ont encore de beaux jours devant eux pour produire l’électricité dont nous avons besoin pour nos activités et notre confort et également pour propulser les aéronefs commerciaux ou militaires et les navires commerciaux ou militaires. De même, les automobiles et autres véhicules terrestres ne sont pas près de pouvoir se dispenser de leur stock embarqué de carburant, plus ou moins polluant. Et les hydrocarbures représentent encore aujourd’hui (fin des années 2010) et malgré les efforts et autres subventions publiques, plus de 85 % de l’énergie consommée par l’activité humaine planétaire.

Il s’agit ici de montrer que l’enjeu d’une utilisation des énergies fossiles la plus propre possible reste un défi essentiel car toute avancée vers plus de propreté joue à la fois, et sur l’économie de la ressource et sur la diminution de l’impact environnemental.

Parmi les pistes insuffisamment connues, il y a la combustion par voie humide...

Mais n’oublions pas ici que le premier des polluants reste le SO2 qui devrait exiger l’abandon des fiouls les plus chargés en soufre ou son élimination avant combustion. C’est une pollution dont le fret maritime est le plus gros émetteur mais que l’on retrouve également dans certaines grandes métropoles sujette au smog.

Le SO2 entraîne une inflammation des bronches, qui provoque toux et essoufflement ; il est aussi impliqué dans de nombreuses maladies respiratoires et cardiaques. C’est le principal responsable des pollutions et autres pluies acides. Toutefois dans cet article, il est considéré que le combustible a été traité et est exempt de soufre au moment où il entre dans la chambre de combustion. Dans ce contexte, les systèmes d'épurateurs à désulfuration des gaz de combustion (SO2) ne sont donc pas longuement évoqués.

L’expression « combustion par voie humide » est un aphorisme qui contient l’idée qu’une eau additionnelle autre que l’eau pouvant exister naturellement contenue par les combustible et comburant est présente dans la zone de la combustion avant même que l’eau issue des réactions chimiques n’ait commencé à se former.

Les avantages de la combustion humide sont la diminution de la pollution par les oxydes d’azote et les perspectives d’amélioration des performances des machines thermiques avec combustion.

Cette forme de combustion est à la base du développement d’un diagrame spécifique dit diagramme hygrométrique de combustion (DHC) et d’une métrologie adaptée, également présentés dans cet article.

On appelle procédé à combustion par voie humide CVH tout procédé utilisant l’eau comme composant additionnel, introduit dans la zone de combustion, au côté du combustible et du comburant .

L’eau additionnelle peut être introduite :

séparément, en phase liquide ou vapeur ;

mélangée à l’air comburant, l’eau étant alors le plus souvent en phase vapeur ;

mélangée au combustible, l’eau étant alors généralement en phase liquide, pour constituer une émulsion.
0 x
Faire une recherche d'images ou une recherche textuelle - Netiquette du forum - Soutenir le forum en faisant du Shopping utile
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10636
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 927
Contact :

Re: Combustion humide : explications par Rémi Guillet




par izentrop » 25/04/22, 17:51

Christophe a écrit :Les avantages de la combustion humide sont la diminution de la pollution par les oxydes d’azote et les perspectives d’amélioration des performances des machines thermiques avec combustion.
Le blabla d'un ingénieur certes passionné et des promesses, mais rien de concret dans le sens du gain en énergie.

Il parle de laver les NOx, ça peut-être un avantage pour limiter la pollution de sa chaudière PAVE.
Il s'en est vendu beaucoup de ces chaudières ?
Rien de nouveau sur leur site depuis 2018 ? https://www.ciec.fr/nos-offres/offres-e ... peur-deau/
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Injection d'eau dans les moteurs thermiques : informations et explications »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invités