Imprimantes 3D et création 3D: K8200, hardware, software, utilisation et optimisationUn générateur éléctrique imprimé en 3D

Forum dédié à l'impression 3D: hardware, software, réglages, utilisation, base de données, échange de modèles, trucs et astuces...
Chris_Workshop
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 8
Inscription : 11/02/18, 10:29
x 6

Re: Un générateur éléctrique imprimé en 3D

Message non lupar Chris_Workshop » 06/01/19, 22:13

Les noyaux permettent en quelque sorte de guider le flux magnétique qui n'a pas la même forme si ils ne sont pas là. Du coup, l'induction est plus forte dans les bobines et donc il y a plus de courant produit pour un même régime avec noyaux que sans.
0 x

Petrus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 275
Inscription : 15/09/05, 02:20
x 38

Re: Un générateur éléctrique imprimé en 3D

Message non lupar Petrus » 06/01/19, 22:46

J'ai bien compris leur intérêt, je voulais juste avoir un comparatif avec / sans noyaux pour voir si je pourrais m'en passer pour diminuer les frottements.
0 x
Chris_Workshop
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 8
Inscription : 11/02/18, 10:29
x 6

Re: Un générateur éléctrique imprimé en 3D

Message non lupar Chris_Workshop » 17/01/19, 22:46

Et ben par la force des choses, je vais pouvoir te faire un comparatif avec et sans noyaux. J'avais cru que des noyaux en acier doux pourraient convenir mais ça n'a pas été le cas. Très vite le générateur à perdu de l'efficacité. Presque immédiatement. Au départ il a sorti 40V à vide à 1300 tr/mn mais très vite c'est descendu à 24V puis en dernier à moins de 6V. En fait les noyaux sont devenus des aimants. Il faut donc utiliser du fer pur. J'en ai trouvé sous forme de barres et j'en ai commandé. Je vais aussi tenter une autre méthodes en en fabriquant avec de la limaille de fer mélangée à de la colle epoxy. En attendant il a pu de noyau et ça sort vraiment pas grand chose. Un peu plus de 4V à vide. Néanmoins ça allume quand même tout juste la lampe. Dans les 2W à 1300 tr/mn. Pas terrible.
0 x
Petrus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 275
Inscription : 15/09/05, 02:20
x 38

Re: Un générateur éléctrique imprimé en 3D

Message non lupar Petrus » 17/01/19, 22:56

40V avec noyaux et 4V sans, ça fait en effet une sacré différence !
Sinon, pour les noyaux, on pourrait utiliser une tige de ferrite comme on en trouve dans les radios AM.
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3965
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 264
Contact :

Re: Un générateur éléctrique imprimé en 3D

Message non lupar izentrop » 18/01/19, 11:00

Chris_Workshop a écrit : J'avais cru que des noyaux en acier doux pourraient convenir mais ça n'a pas été le cas. Très vite le générateur à perdu de l'efficacité. Presque immédiatement. Au départ il a sorti 40V à vide à 1300 tr/mn mais très vite c'est descendu à 24V puis en dernier à moins de 6V. En fait les noyaux sont devenus des aimants. Il faut donc utiliser du fer pur.
C'en est pas du fer doux alors :wink:

Un exemple de générateur axial 600 W à 100 tr/mn https://greenterrafirma.com/AXIAL_FLUX_HowItWorks.pdf
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3965
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 264
Contact :

Re: Un générateur éléctrique imprimé en 3D

Message non lupar izentrop » 18/01/19, 13:39

Chris_Workshop a écrit :Les noyaux permettent en quelque sorte de guider le flux magnétique qui n'a pas la même forme si ils ne sont pas là. Du coup, l'induction est plus forte dans les bobines et donc il y a plus de courant produit pour un même régime avec noyaux que sans.
C'est valable dans un transfo ou on doit perdre le moins de flux magnétique. Le circuit magnétique est en fer doux feuilleté, isolé entre chaque feuille pour limiter les pertes par courant de Foucault.

Pour un générateur à flux axial, ce qui compte est que chaque fil soit parcouru par un maximum de champs magnétique, donc le plus proche et perpendiculaire possible de l'aimant.
Des bobines les plus plates possibles et les plus trapézoïdales possibles, comme ici (quoique sur support amagnétique) mais plus plate ou avec des aimants de part et d'autre comme le pdf précédent.
Des magnets plutôt rectangulaires que cylindriques, voir trapézoïdaux, dont le champs magnétique est perpendiculaire au fil qui traverse son flux magnétique.

Ajouter un circuit magnétique n'apporte qu'un frein au démarrage de l'éolienne.
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
thibr
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 151
Inscription : 07/01/18, 09:19
x 25

Re: Un générateur éléctrique imprimé en 3D

Message non lupar thibr » 18/01/19, 18:23

a 9:00 mn il y a un test intéressant sur les courants de Foucault
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3965
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 264
Contact :

Re: Un générateur éléctrique imprimé en 3D

Message non lupar izentrop » 18/01/19, 23:49

thibr a écrit :a 9:00 mn il y a un test intéressant sur les courants de Foucault
Oui, dommage il avait fait une superbe démonstration de fonderie :)
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Chris_Workshop
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 8
Inscription : 11/02/18, 10:29
x 6

Re: Un générateur éléctrique imprimé en 3D

Message non lupar Chris_Workshop » 02/02/19, 18:46

Le deuxième épisode :

0 x


Revenir vers « Imprimantes 3D et création 3D: K8200, hardware, software, utilisation et optimisation »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité