Un nouveau type de machine à vent !

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
manitou22
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 113
Inscription : 19/12/07, 22:37
Localisation : bretagne

Un nouveau type de machine à vent !




par manitou22 » 18/06/12, 21:51

Salut,
Attention, ce ne sont pas des éoliennes!!!
http://news.discovery.com/tech/wind-power-without-the-blades.html
A voir
0 x

dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 7




par dedeleco » 19/06/12, 13:33

Utiliser des tiges de type roseaux ou bambous pleins de convertisseurs piezoélectriques secoués par la vent, a un faible rendement, sur lequel ces liens sont silencieux, car l'énergie du vent est récupérée par sa poussée ou force sur des surfaces, qui donnent une puissance proportionnelle à la vitesse de déplacement de cette surface.

La vitesse optimale à puissance max est le tiers de la vitesse du vent .

Donc ces bambous n'ont pas de grande surface contre le vent, donc faible force, et ne se déplacent pas vite, attachés à leur base, fort loin de la vitesse du vent, donc rendement faible.

Les éoliennes modernes elles vérifient ces deux principes, avec l'amplification par la portance typique d'une aile d'avion.

Donc beaucoup de variantes de bambous ou feuilles agitées dans le vent auront un faible rendement au m2.

Sauf extrême simplicité, pas chère, (pas le cas ici) elles n'ont pas d'intérêt.
0 x
Alain G
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3044
Inscription : 03/10/08, 04:24
x 2




par Alain G » 19/06/12, 15:38

"Les négationnistes de la réalité, une longue tradition"


De Dédé!!!
0 x
Faire un pas derrière parfois peut permettre de renforcer l'amitié.
La critique est une bonne chose si ajouté a quelque compliments.
Alain
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 24178
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 3985




par Obamot » 19/06/12, 16:31

Tiens, tiens...

Oui Alain G, je ne comprends pas non-plus comment on peut zapper aussi facilement sur le calcul du bras de levier!

Si on ne récupérait que 30% de la force du vent, il serait difficile de faire avancer les voiliers... (Tout le monde aura d'ailleurs remarqué, que plus on monte en hauteur sur un mat, plus les voiles sont de surface réduites... :lol: Sinon tout se ferait exploser: CQFD...)

Sans parler des autres «Forces», je ne comprend décidément pas comment se fait-il, que quelqu'un qui se prétend «physicien» néglige aussi vite les règles de base de sa discipline, comme la loi de masse ou le très important moment "Force (x) Bras de levier", que le vent applique – autant sur les voiles d'un bateau – que sur ces très longues tiges artificielles, à la souplesse calculée... (180 pieds = 54 mètres de haut quand même...).

Ainsi une «Petite brise» d'environ 15 Km/h (force 3 sur l'échelle de Beaufort) et déployant une force d'environ 1 kg/m2 sur des voiles, se touverait être instantanément démultipliée par 50 fois la force initiale! (Et juste un peu moins dans une phase de «release» dans le cas de ces bambous artificiels... difficile à calculer mais absolument pas à négliger puisqu'on est alors en présence de force inertielles qui vont à leur tour se retrouver amplifier par la poussée du vent... mais restons juste sur le calcul du moment... pour faire simple!)

Dès lors, même si il n'était possible de ne récupérer "que" 30% de la "Force" initiale: celle-ci serait multipliée par la longeur et il resterait quand même une force utilisable de 15 kg/m2.

Un «Vent frais» selon Beaufort et ce sera 150 kg/m2, un «Grand frais» pas loin du double (300 kg/m2) et pour les "Coups de vent", jusqu'à 550 kg/m2 !!!

:mrgreen: PS: Je m'excuse auprès de la communauté du Forum de ne pas me gausser de formules mathématiques savantes et incompréhensibles pour le forumeur moyen, et si rétablir la vérité est considéré ici comme «aiguillonner» ceux qui font une sur-estimation de leur propre évaluation (si je reste poli...). Et auprès de ceux qui en profitent pour règler leurs comptes...
Dernière édition par Obamot le 19/06/12, 16:48, édité 1 fois.
0 x
Alain G
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3044
Inscription : 03/10/08, 04:24
x 2




par Alain G » 19/06/12, 16:45

Salut Obamot!


Ma réponse tentait de démontrer le négativisme de Dédé!


Pour revenir au sujet de départ, on peut comparer ce type de récupération à un aimant devant une bobine, si on bouge la tige elle produira de l'énergie mais si par contre on la tend d'un coté elle ne produira pas, donc pour que ça fonctionne bien le vent doit venir par bourasque.


Au final ça peut très bien être installé là ou il y a justement des bourasques, là ou l'éolienne conventionelle ne performe pas!

Finalement il y a encore quelque chose qui a échappé à Dédé je sais tout qui a encore sauté sur le sujet négativement! 8)
0 x
Faire un pas derrière parfois peut permettre de renforcer l'amitié.

La critique est une bonne chose si ajouté a quelque compliments.

Alain

Alain G
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3044
Inscription : 03/10/08, 04:24
x 2




par Alain G » 19/06/12, 17:02

:shock:
0 x
Faire un pas derrière parfois peut permettre de renforcer l'amitié.

La critique est une bonne chose si ajouté a quelque compliments.

Alain


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 23 invités