Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...Rosch Gaia: encore un moteur à énergie libre

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
ARMAND
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 91
Inscription : 18/09/12, 21:14
x 2

Message non lupar ARMAND » 08/08/15, 19:34

Ma foi, j'ai déposé deux demandes de permis de construire dans deux régions différentes il y a une quinzaine d'année, c'était marqué sur le permis que la construction était obligatoirement raccordée au réseau public d'électricité (edf à lépoque)...si ça a changé tant mieux, je me pose toutefois la question de la couverture assurance sans passage consuel !
0 x

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7709
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 626

Message non lupar Ahmed » 08/08/15, 20:12

Il est probable que l'administration considère que le raccordement soit la norme, ce qui ne fait que refléter la réalité, même si il n'existe aucune obligation légale.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
dirk pitt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2081
Inscription : 10/01/08, 14:16
Localisation : isere
x 66

Message non lupar dirk pitt » 09/08/15, 18:34

ARMAND a écrit :Ma foi, j'ai déposé deux demandes de permis de construire dans deux régions différentes il y a une quinzaine d'année, c'était marqué sur le permis que la construction était obligatoirement raccordée au réseau public d'électricité (edf à lépoque)...si ça a changé tant mieux, je me pose toutefois la question de la couverture assurance sans passage consuel !


il se trouve que j'ai l'exemple inverse pour ma maison de campagne ou le permis a été déposé SANS raccordement EDF pour cause de conflit avec un voisin qui n'attendait qu'une chose: que je paye pour les 6 poteaux necessaires pour que la ligne arrive vers nos 2 maisons. (conflit resolu depuis apres partage des frais et 1 an sans electricité.)
0 x
Image
cliquez ma signature
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1317
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 70

Message non lupar Exnihiloest » 09/08/15, 19:19

janic a écrit :voici les données fournies sur le brevet ou un autre proche
http://patentimages.storage.googleapis. ... gb0001.png

Avec "poids d'immersion" et des pressions en Kg, on voit déjà qu'on a affaire à un rigolo, pas à un scientifique.
J'aime bien aussi le "73,4 kwh par heure" :lol:
Mais essayons de décoder le brevet. L'astuce supposée consiste à "gonfler" le flotteur en bas jusqu'à un volume fixe. Le volume étant fixe, la pression reste constante jusqu'à ce que le flotteur soit en haut. En haut, un jeu de valve permet de le faire communiquer avec celui du bas qui lui est opposé. Tandis que le flotteur du haut se réduit, celui du bas se gonfle. Comme la pression est constante entre les deux volumes, aucun travail ne serait nécessaire dans l'opération ou presque rien, un chouïa : vaincre un delta de pression de "0,4 Kg" entre le haut et le bas.
Alors où est l'erreur ? Facile à voir.

Le calcul de la poussée motrice est de 14400 Kgs. On voit dans la formule que la poussée individuelle d'un flotteur est multipliée par le nombre de flotteurs. Rien à redire.

Le calcul de la poussée inverse, celle des flotteurs de moindre volume qui redescendent, donne 3600 Kgs. On voit dans la formule que la poussée individuelle d'un flotteur est bien aussi multipliée par le nombre de flotteurs. Toujours rien à redire.

L'auteur fait ensuite le calcul du travail total en multipliant la poussée résultante (14400-3600) par la hauteur (1,10 m), et obtient 11880 Kgm. C'est Ok.

Mais voilà le miracle : ce travail de 11880 Kgm, calculé pour l'ensemble des flotteurs, est maintenant prétendu être le "travail fourni par flotteur" !
Comme il y a 10 flotteurs actifs entre le haut et le bas, le travail est en fait de l'ordre de 1188 Kgm/flotteur. Comme le travail d'injection d'air est de 4320 Kgm, le rendement de la machine est au maximum de 27,3%.

(Le pdf complet de l'arnaque ou du ratage de lycéen de son devoir de physique, est là :
http://patentimages.storage.googleapis. ... 2601A1.pdf)
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4060
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 385

Message non lupar moinsdewatt » 09/08/15, 19:38

janic a écrit :voici les données fournies sur le brevet ou un autre proche
http://patentimages.storage.googleapis. ... gb0001.png


73,4 kwh par heure. :arrow: Poubelle direct.
0 x

ARMAND
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 91
Inscription : 18/09/12, 21:14
x 2

Message non lupar ARMAND » 09/08/15, 20:33

A priori le brevet EP0452601A1est un brevet voisin mais pas celui de Rosch/Gaia. Ils parlent de céder des licences, mais ne donnent pas leur numéro de brevet...
0 x
raymon
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 901
Inscription : 03/12/07, 19:21
Localisation : vaucluse
x 8

Message non lupar raymon » 28/08/15, 16:09

Le volume étant fixe, la pression reste constante jusqu'à ce que le flotteur soit en haut

Justement tu as faux et c'est peut-être la que réside l'astuce. La loi de Boyle mariotte:
Le volume varie selon la pression.
http://bv.alloprof.qc.ca/chimie/les-gaz ... te%29.aspx
0 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1317
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 70

Message non lupar Exnihiloest » 29/08/15, 11:15

raymon a écrit :
Le volume étant fixe, la pression reste constante jusqu'à ce que le flotteur soit en haut

Justement tu as faux

Non, j'ai raison, et je le prouve.

et c'est peut-être la que réside l'astuce. La loi de Boyle mariotte:
Le volume varie selon la pression.
http://bv.alloprof.qc.ca/chimie/les-gaz ... te%29.aspx

Le volume varie avec la pression, si le volume n'est pas fixe (genre ballon en caoutchouc, rempli d'air, et qu'on enfonce dans l'eau).
Mais si tu enfonces dans l'eau une bouteille d'air, fermée, le volume d'air à l'intérieur ne change pas, et donc la pression non plus.

Le flotteur est rempli d'air, en bas, jusqu'à un volume maximum fixe, et qui reste constant dans la montée, par contrainte mécanique (butée). Comme un sous-marin qui évolue entre différentes profondeurs, son herméticité et la constance du volume de l'habitacle maintiennent ipso facto la pression d'air à l'intérieur, heureusement pour les passagers !
C'est ce que nous dit la loi de Boyle Mariotte : le volume est constant dans la montée, donc la pression est constante.
Il ne suffit pas de bazarder n'importe quel principe physique, encore faut-il comprendre son domaine d'application et les conditions de sa mise en oeuvre.
0 x
raymon
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 901
Inscription : 03/12/07, 19:21
Localisation : vaucluse
x 8

Message non lupar raymon » 30/08/15, 09:19

Le flotteur est rempli d'air, en bas, jusqu'à un volume maximum fixe, et qui reste constant dans la montée

Non le réservoir n'est pas fermé regarde bien le fonctionnement il n'est pas nécessaire qu'il le soit puisque l'air monte en haut du réservoir. Donc le volume augmente en s'approchant de la surface.
C'est exactement le même phénomène qu'avec un stabilisateur de plongée sous marine. Si tu es stable a 20 m avec un certains volume d'air en remontant de 2m tu ne seras plus stable et tu remontera de plus en plus vite sauf si tu vide une partie de l'air du stab.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1317
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 70

Message non lupar Exnihiloest » 01/09/15, 11:00

raymon a écrit :
Le flotteur est rempli d'air, en bas, jusqu'à un volume maximum fixe, et qui reste constant dans la montée

Non le réservoir n'est pas fermé regarde bien le fonctionnement il n'est pas nécessaire qu'il le soit puisque l'air monte en haut du réservoir. Donc le volume augmente en s'approchant de la surface.

Mais de quoi parles-tu ? Moi c'est clairement du brevet qu'a introduit Janic, j'ai passé le lien avec mon analyse.
Il suffit de le lire.
Page 2, alinea 25 :
"la pression du gaz est maintenue constante dans les enceintes déformables par introduction de gaz dans les éléments inférieurs de la portion ascendante et extraction de gaz dans les éléments supérieurs de la portion descendante."
Page 3, alinea 25 :
"Les flotteurs 3 à 3/21 présentent la particularité de ne pouvoir se dilater au delà du volume atteint en position 3/2, afin de maintenir constante la pression interne entre 3 et 3/12."
(donc entre 3/2 en bas et 3/12 en haut : pression et volume constants).
0 x


Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité