Rosch Gaia: encore un moteur à énergie libre

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
raymon
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 901
Inscription : 03/12/07, 19:21
Localisation : vaucluse
x 8




par raymon » 15/05/15, 20:02

Tout va bien ils ont déjà trouvé 350 gogos
Roberto espère qu'ils peuvent fermer sur la vente de la première tranche de 500 d'ici la fin du mois de mai. Actuellement, 350 sont vendus (avec des personnes ayant fait l'acompte). Le solde de l'achat devra être fait avant que les gens vont à leur classe d'assembler leur propre système.

Il dit que la plupart des 772 personnes qui ont assisté à la manifestation étaient clients et leurs associés qui voulaient voir le système en fonctionnement. Seulement moins d'une poignée recula, pour leur demander leur argent. La date limite pour obtenir de l'argent venant à expiration à la fin de cette manifestation d'aujourd'hui.

http://peswiki.com/index.php/Blog:GAIA%27s_AuKW_Demo
0 x

izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11084
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 983
Contact :




par izentrop » 16/05/15, 00:10

raymon a écrit :Tout va bien ils ont déjà trouvé 350 gogos.

Rien n'est moins sûr, c'est peut-être de la propagande pour en attirer d'autres, vu qu'on a affaire à une arnaque.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 17116
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2476




par janic » 16/05/15, 08:22

Ahmed bonjour
Je ne parle pas d'une multitude, mais d'environ une vingtaine; en quoi une hauteur comparable à celle de tours de forage tiendrait-elle du délire?
La première raison, c'est que pour fournir une quantité suffisante, il faudrait une telle multitude de petites installations (pour rappel une 12 kw/h fait tout de même 6m de hauteur et ça fait un gros morceau dans le jardin ou sur le toit !) disgracieuses et pire encore comparé aux éoliennes qui, selon certains, détériorent le paysage, que c’est à peine envisageable. La deuxième c'est que sur le plan industriel, seul secteur pouvant se permettre de très grosses machines, et comme dit précédemment, ils sont équipés de techniciens, de juristes pour prendre toutes les précautions nécessaires afin d’éviter une entourloupe.

Par ailleurs, je ne cherche pas à démontrer une possibilité pratique, mais à souligner l'absurdité principielle de ce dispositif tellement simple et qui aurait cependant échappé à une kyrielle de scientifiques et de techniciens qui passent leur temps à mettre au point des machines autrement élaborées, régies par des équations d'une constance rigoureuse et toujours vérifiées.
C’est peut être là que le bat blesse. En effet (et là je ne crédite ou discrédite rien) nombre de professionnels s’enferment sur leurs certitudes de savoir. Le nombre de contestataires du possible est aussi nombreux que les contestataires de l'impossible et les exemples sont suffisants : Tesla, Clem, Brown, Pantone, (SIDA), etc… voir la liste sur Quanthomme avec certes du possible comme de l’impossible en apparence.

Récemment, sur un autre forum, un autre procédé a été discuté et un des porte-paroles de ce projet a pu s'exprimer, malheureusement, ce ne fût que pour invoquer le secret technique et se contenter de mettre en cause ceux qui osaient faire part de leurs doutes quant au bien-fondé des prétentions des "inventeurs".
Pour le secret technique, c’est la règle dans le milieu industriel pour éviter les copies, façon asiatique ou pas, et noyer le milieu commercial avec des mauvaises copies non respectueuses du brevet (ou de la protection intellectuelle déposée) et défiabilisant de ce fait le produit initial.
Pour ce qu’il en est des prétentions : « on reconnait un arbre à ses fruits » en clair le produit est fonctionnel ou il ne l’est pas, c’est simple comme bonjour et je doute que les Webmen's soient allés voir et contröler sur place.
Cela montre surtout que ceux qui discutent sur ces forums ne sont pas des expérimentateurs directs mais des discutailleurs sur le sexe des anges.

Fort sagement, le fil a été clos jusqu'à ce que des précisions sur ce projet fumeux permettent de se prononcer.
En général, les fils sont clos non à cause d’un sujet qui trainerait en longueur mais parce que cela dégénère en grossièretés vis-à-vis des autres intervenants. Ce que tout forum considère comme motif de fermeture ou d’exclusion.
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6834
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 720




par sen-no-sen » 16/05/15, 09:43

janic a écrit :La première raison, c'est que pour fournir une quantité suffisante, il faudrait une telle multitude de petites installations (pour rappel une 12 kw/h fait tout de même 6m de hauteur et ça fait un gros morceau dans le jardin ou sur le toit !) disgracieuses et pire encore comparé aux éoliennes qui, selon certains, détériorent le paysage, que c’est à peine envisageable.


Il est logique que le cas échéant (pure spéculation) ce type de dispositif trouverait sa place dans les fonds marins....

Pour en revenir au mode de fonctionnement de ce bidule:ce dispositif est en faite une sorte d'ascenseurs pneumatique,ici le contrepoids est remplacé par les godets remplis d'air et la gravité par la poussé d’Archimède.
Il n'y a aucun apport énergétique exploitable tout ce qui est apporté d'un coté est dépensé de l'autre,comme dans un ascenseur,le moteur poulie est simplement remplacé par le compresseur d'air.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11188
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1921




par Ahmed » 16/05/15, 12:40

Janic, tu écris:
Pour le secret technique, c’est la règle dans le milieu industriel pour éviter les copies...

C'est surtout la règle de rester discret ou évasif quant aux précisions "techniques" de ces procédés fumeux, car sans ces précautions ils apparaîtraient pour ce qu'ils sont: de belles arnaques (ou, plus rarement, les illusions d'un "génial" inventeur, comme dans le cas de "l'effet Dumas").
C'est le manque d'informations qui a conduit à la fermeture temporaire du fil, puisque les intervenants, dont certains fort qualifiés, ne tenaient justement pas à discuter dans le vide.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5111
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 553




par moinsdewatt » 16/05/15, 13:18

izentrop a écrit :Je ne vois pas non plus d'effet de levier, juste l'emploi de la formule : "Tout corps plongé dans l'eau ressort mouillé " Jean-Paul Belmondo :lol:


J' ajouterais, les gogos de cette histoire aprés s'étre mouillés vont finir essoré financiérement. :cheesy:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4765
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 434




par Exnihiloest » 19/05/15, 22:22

janic a écrit :la foi n'est pas une question de religion, mais de confiance en son projet et par voie de conséquence de ceux qui n'y croient pas. Qui aurait cru que pourraient voler des tas de ferrailles bien plus lourd que l'air et pourtant le ciel est saturé d'avions de centaines de tonnes....

Si des scientifiques ont déjà dit des (grosses) bêtises, ce n'est pas le cas de Lord Kelvin. Le contexte de sa phrase était la technologie de l'époque : Kelvin avait calculé que le plus lourd que l'air motorisé ne pouvait pas voler avec les moteurs de l'époque, leur rapport puissance/poids ne le permettant pas. Il est évident que tout le monde à l'époque, y compris Kelvin, savait que les oiseaux volaient et que les oiseaux sont plus lourds que l'air ! Donc faut arrêter de prendre les scientifiques pour des imbéciles avec comme seul argument, des futilités.
Quant à la "foi", ce n'est pas de la simple confiance en son projet. La foi n'a en effet pas à être rationnelle, et c'est pourquoi c'est l'unique moteur des superstitions, telles les religions.
Mener à bien son projet nécessite seulement de la conviction et de garder les pieds sur terre sinon on n'arrive à rien.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4765
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 434




par Exnihiloest » 19/05/15, 22:40

janic a écrit :... En effet (et là je ne crédite ou discrédite rien) nombre de professionnels s’enferment sur leurs certitudes de savoir...

Les publications en physique invalident totalement ce genre de propos. Toutes les semaines des théories spéculatives sont présentées, les limites de théories existantes précisées, des corrections faites à des équations qu'on croyait pourtant bien établies, et des expériences montées pour vérifier des théories d'un siècle (Gravity probe B, par exemple, pour la relativité générale).
Cette idée d'une science dogmatique tient plus de l'idée que peut s'en faire un lycéen devant ses profs, qu'une personne un peu au fait des publications scientifiques et capable d'en comprendre au moins l'essence à défaut du formalisme mathématique. Même le CNRS a fait la proposition que les neutrinos dépassent la vitesse de la lumière (et s'est planté) ! C'est dire que côté dogme, le scientifique s'assoit dessus, pour peu qu'il ait une certaine évidence expérimentale à lui opposer.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 17116
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2476




par janic » 20/05/15, 15:04

Exnihiloest bonjour
Tiens un nouveau antireligion ! Contrairement à ce que tu affirmes un peu rapidement, la foi n’a rien à voir avec les religions de façon quasi exclusive. Pour le coté rationnel ou pas, si les porteurs de projets, quels qu’ils soient, n’avaient pas foi, ne croyaient pas, en celui-ci, il ne serait même pas utile d’envisager de le faire débuter.

Mener à bien son projet nécessite seulement de la conviction et de garder les pieds sur terre sinon on n'arrive à rien.
Appelles cela conviction si cela te convient mieux, c’est juste une question de terminologie utilisée : je crois que, je suis convaincu que, la nuance est à peine perceptible. D’ailleurs rares sont ceux qui abandonnant un projet disent « je ne suis plus convaincu que » mais plutôt « je n’y crois plus ». Ah, la sémantique !

C'est dire que côté dogme, le scientifique s'assoit dessus, pour peu qu'il ait une certaine évidence expérimentale à lui opposer.
Ou je me suis mal exprimé ou tu m’as mal compris. J’ai dit que soit la machine en question était une escroquerie et se casserait la figure rapidement, ou bien que certains paramètres ignorés étaient spécifiques à ce produit. Donc il faut attendre pour voir ce qu’il en est et non qualifier à priori de mauvaise foi, de tromperie tous les porteurs de projets.
Tu reprends l’exemple de l’avion, effectivement son manque de fiabilité était due en grande partie à sa faiblesse de motorisation autant que de la non maitrise des effets de portance. Les efforts ont porté sur les deux points importants avec le succès que l’on connait et qui s’améliore régulièrement. Pour autant si les « kamikazes » de cette époque n’avaient pas persévéré malgré les avis opposés de scientifiques de ce temps, on en serait encore à la charrette à bras.
Il n'est que de voir l'hélicoptère de Pescara.
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5111
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 553




par moinsdewatt » 20/05/15, 21:05

janic a écrit :......Pour autant si les « kamikazes » de cette époque n’avaient pas persévéré malgré les avis opposés de scientifiques de ce temps, on en serait encore à la charrette à bras.
..... .


Si ca n' avait pas été les fréres Wright en 1903 ça aurait d'autres un peu plus tard.
0 x


Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 117 invités